Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Dernière visite le il y a moins d’une minute Nous sommes le Jeu 18 Juil 2019, 21:37



 [ 84 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Dim 27 Jan 2013, 01:10 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 23 Oct 2010, 18:20
Messages: 338
PX: 8910
Être interrompue de la sorte dans ce qu’elle considérait comme étant une étape importante pour jugeait de la véracité des propos de l’homme, ne fit pas plaisir à Valdaria. Et encore moins par un gamin. De plus l’intervention ne lui était d’aucun secours, puisqu’il signifiait une histoire dont elle ne connaissait pas les protagonistes. Décidément le seul point favorable pour ce duo était qu’ils étaient arrivés à point nommé pour sa survie. La druide ne dit mots sur l’instant, préférant que ça soit son mentor qui intervienne pour ne pas être grossière. Mais même cela ne pu ce faire, car et alors que la question de leur venue ici n’était toujours pas clarifié, le garçonnet changea de conversation avec toute l’impétuosité dûe à son jeune âge.

Néanmoins la question avait de quoi surprendre la jeune femme. De toute les contrées qu’ils avaient traversées son loup et elle, aucunes personnes n’avaient voulues ou du moins avait clairement souhaitées caresser Volug. Pour sur Valdaria et lui avait toujours soutenu le regard de ceux qui leur montraient de l’hostilité, mais jamais elle ne s’était retrouver dans cette situation. Aussi était-elle un peu déstabilisée par la demande. La duide regarda son compagnon qui venait d’ignorer le petit être. Mais la jeune femme connaissait bien son ami, et bien qu’il soit des plus impressionnant et féroce quand il combattait, Volug était plutôt très calme en dehors et elle n’avait donc aucun doute sur ce que son ami ferait.

Puis Valdaria eut une idée, certes saugrenue, mais qui ne mettrait pas en danger le garçon. A l’inverse de Volug, la brunette n’aimait pas l’insouciance des enfants, car privé de la sienne, mais le loup se révélait être d’une grande sympathie pour ses êtres. Et comme celui-ci ne semblait pas hostile elle savait que ni l’un ni l’autre ne risquait quoique ce soit. Mais pour tester la bravoure du jeune enfant, Valdaria lui dit sur un ton de défit.


- Hé bien, il semblerait que ton insolence n’est eut pour seul bute de te confronter à la bête qui m’accompagne. Et bien sache que je ne la contrôle pas, alors décidez tous les deux de ce que l’un ou l’autre à droit de faire. Débrouillez-vous en somme.

Et par chance il semblerait que son interlocuteur privilégié veuille continuer cette passionnante conversation sur la destination de chacun. Faisant quelque pas de plus pour laisser le tête à tête humain-loup se faire sans elle, Valdaria plongea son regard dans celui de l’humain pour la soutenir et prit parole après lui.

- Nombre de gens cherchent les bosquets des druides pour de funeste dessein, je préférerais perdre ma vie ici, que de leur amener une personne qui leur serait nuisible. Et pourtant je dois effectivement m’y rendre et je souhaite vous laissez le bénéfice du doute. Mais autant vous prévenir, je ne gagerais pas de votre bonne fois en leur présence. Je dois moi-même présenter patte blanche, je ne me porterais pas garante pour vous et votre rejeton.


Valdaria se planta face à lui un brin impertinente et surtout résolue à ne pas se laisser marcher sur les pieds, tout sauveur de sa vie fut-il. C’est ainsi qu’elle le remercierait, en l’aidant à trouver le bosquet, puis pour détendre l’atmosphère elle rétorqua à sa dernière phrase.


- Hum qui sait, vous finirez peut-être par ne plus savoir vous passer de moi !

_________________
Vive les chevaux et les enfants ! C'est que j'ai un loup Taille G à nourrir moi !
Valdaria Balmi ou Érine Silfène
Image

Sorts du jour
Niveau 0 :
Résistance, Assistance Divine, Stimulant, Soins Superficiels, Détection de la magie
Niveau 1 : Soins Légers, Morsures Magiques, flammes
Niveau 2 : Force du taureau, Peau d'écorce
Sorts utilisés :
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Dim 27 Jan 2013, 01:36 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 23 Oct 2010, 18:20
Messages: 338
PX: 8910
Être interrompue de la sorte dans ce qu’elle considérait comme étant une étape importante pour juger de la véracité des propos de l’homme, ne fit pas plaisir à Valdaria. Et encore moins par un gamin. De plus l’intervention ne lui était d’aucun secours, puisqu’il signifiait une histoire dont elle ne connaissait pas les protagonistes. Décidément le seul point favorable pour ce duo était qu’ils étaient arrivés à point nommé pour sa survie. La druide ne dit mots sur l’instant, préférant que ça soit son mentor qui intervienne pour ne pas être grossière. Mais même cela ne pu ce faire, car et alors que la question de leur venue ici n’était toujours pas clarifié, le garçonnet changea de conversation avec toute l’impétuosité dûe à son jeune âge.

Néanmoins la question avait de quoi surprendre la jeune femme. De toute les contrées qu’ils avaient traversées son loup et elle, aucunes personnes n’avaient voulues ou du moins avait clairement souhaitées caresser Volug. Pour sur Valdaria et lui avait toujours soutenu le regard de ceux qui leur montraient de l’hostilité, mais jamais elle ne s’était retrouver dans cette situation. Aussi était-elle un peu déstabilisée par la demande. La duide regarda son compagnon qui venait d’ignorer le petit être. Mais la jeune femme connaissait bien son ami, et bien qu’il soit des plus impressionnant et féroce quand il combattait, Volug était plutôt très calme en dehors et elle n’avait donc aucun doute sur ce que son ami ferait.

Puis Valdaria eut une idée, certes saugrenue, mais qui ne mettrait pas en danger le garçon. A l’inverse de Volug, la brunette n’aimait pas l’insouciance des enfants, car privé de la sienne, mais le loup se révélait être d’une grande sympathie pour ses êtres. Et comme celui-ci ne semblait pas hostile elle savait que ni l’un ni l’autre ne risquait quoique ce soit. Mais pour tester la bravoure du jeune enfant, Valdaria lui dit sur un ton de défit.


- Hé bien, il semblerait que ton insolence n’est eut pour seul but de te confronter à la bête qui m’accompagne. Et bien sache que je ne la contrôle pas, alors décidez tous les deux de ce que l’un ou l’autre à droit de faire. Débrouillez-vous en somme.

Et par chance il semblerait que son interlocuteur privilégié veuille continuer cette passionnante conversation sur la destination de chacun. Faisant quelque pas de plus pour laisser le tête à tête humain-loup se faire sans elle, Valdaria plongea son regard dans celui de l’humain pour le soutenir et prit parole après lui.

- Nombre de gens cherchent les bosquets des druides pour de funeste dessein, je préférerais perdre ma vie ici, que de leur amener une personne qui leur serait nuisible. Et pourtant je dois effectivement m’y rendre et je souhaite vous laisser le bénéfice du doute. Mais autant vous prévenir, je ne gagerais pas de votre bonne fois en leur présence. Je dois moi-même présenter patte blanche, je ne me porterais pas garante pour vous et votre rejeton.

Valdaria se planta face à lui un brin impertinente et surtout résolue à ne pas se laisser marcher sur les pieds, tout sauveur de sa vie fut-il. C’est ainsi qu’elle le remercierait, en l’aidant à trouver le bosquet, puis pour détendre l’atmosphère elle rétorqua à sa dernière phrase.


- Hum qui sait, vous finirez peut-être par ne plus savoir vous passer de moi !

_________________
Vive les chevaux et les enfants ! C'est que j'ai un loup Taille G à nourrir moi !
Valdaria Balmi ou Érine Silfène
Image

Sorts du jour
Niveau 0 :
Résistance, Assistance Divine, Stimulant, Soins Superficiels, Détection de la magie
Niveau 1 : Soins Légers, Morsures Magiques, flammes
Niveau 2 : Force du taureau, Peau d'écorce
Sorts utilisés :
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Mar 19 Fév 2013, 12:28 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9214
PX:
Malgré la mise en garde de la jeune druide, l'enfant totalement sous le charme de l'instant, avança sa main pour la poser avec une douceur éblouie sur la douce fourrure de Volug. Celui-ci avança son museau pour prendre les effluves de ce jeune humain, et qui sait, peut-être même en capter les émotions.

Il était temps de reprendre la route, ils étaient tous pressés d'arriver au terme de leur voyage, même si souvent les expériences recueillies lors d'un périples pouvaient avoir bien des enseignements utiles. Malgré sa fatigue, la jeune femme maintenant tout à fait remise sur pied grâce à l'intervention de Locus et son protégé, se remit en marche, prenant les repères octroyés par le prêtre d'Oghma. Locus lui avait en mémoire le chemin indiqué par le garde aux portes de la ville.

Le chemin les conduit donc vers la source mentionnée, au-devant de la cabane, alors que le soleil se couchait graduellement, dardant ses derniers rayons dans un ciel rougeoyant se chargeant de nuages d'humidité. Si des créatures virent passer cette petite troupe étrange, rien ne vint troubler leur périple, si ce n'est un lointain hurlement de loup, ou un petit rongeur effrayé. L'enfant et le loup marchaient côte à côte, devant les adultes qui pouvaient converser à leur aise ou au contraire rester d'un lourd silence. La nuit commença à étendre ses ombres alors que soudainement la forêt laissa place à une petite colline bien dégagée. Des jardins entretenus bordaient un sentier bien agencé, jardins dont il était difficile d'en apercevoir la splendeur avec aussi peu de lumière.

Valdaria était fort fatiguée, et devait faire un effort de concentration pour ne pas glisser sur les petits cailloux du sentier. Elle pouvait se féliciter d'être arrivée, du moins elle le pressentait, car il n'y avait pas eu de détails vraiment précis sur le bosquet, aucune description relative à l'endroit qu'elle devait trouver. Volug semblait maintenir Ahmosis debout, tant sa main sur ses épaules pesait lourdement. Le garçonnet était presque à bout de force mais continuait vaillamment sa route sans se plaindre. Peut-être que dans sa vie passée, se plaindre était irrémédiablement et sévèrement puni. Aussi se gardait-il de proférer le moindre son. Locus que la marche n'éprouvait guère se sentit légèrement las, mais avançait sans grande peine, même si il devait ajuster son pas à celle de ses compagnons plus lents.

Le sentier conduisait vers le haut de cette douce colline, et si la pente n'était pas fort ardue, elle semblait être raide aux personnes fatiguées. Tout en haut, ils pouvaient déjà apercevoir sagement rangé en rond, des arbres d'une blancheur telle qu'ils illuminaient presque les environs. Reflétés par le ciel où s'allumaient des étoiles, ces arbres semblaient entourer une masse plus sombre, une sorte d'autel. Sans nul doute un endroit sacré, aménagé de telle façon à susciter admiration et ferveur. Un autre sentier barrait le premier de la gauche vers la droite, contournant l'édifice et se perdant dans un petit bosquet d'arbres entretenus où à cette heure on vit briller de la douce lumière. A gauche seul les ombres de la nuit répondirent aux regards des aventuriers


:HRP: Modifié pour avancer plus vite, au détriment d'informations supplémentaires.

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Sam 23 Fév 2013, 02:19 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 23 Oct 2010, 18:20
Messages: 338
PX: 8910
La druidesse resta silencieuse et surtout au fait de son environnement, elle avait gardé en mémoire les indications précises du prêtre qui planaient encore. Vos déboucherez après quelques heures de marche sur une clairière où se trouve une source naturelle, un lieu où il faudra faire attention, car une source attire hommes et bêtes. Là vous pourrez vous repérer grâce à une paire de rochers de part et d'autre d'un nouveau sentier. Un peu plus loin la végétation sauvage fait place à un seconde clairière où est bâti un petit abri pour les explorateurs et les bûcherons. Enfin continuant cette clairière à l'opposé vous suivrez un ruisseau qui vous mènera tout droit au bosquet.

Se fut fou a quel point l’homme avait prit soin de n’omettre aucuns détails. Tout y était. Par excès de zèle et afin de montrer qu’elle était un bon guide, Valdaria ne prit le temps qu’il lui aurait été bénéfique pour se reposer et profiter des joyaux de la nature. Fonçant quasiment tête baissé vers son but. S’il n’avait s’agit que d’elle et de son ami, ils auraient volontiers prit plus de temps, mais nul doute n’étaient possible quant au fait que les nouveaux venus n’auraient eut le même cœur à se mettre au diapason de la nature.

Ses efforts pour garder la tête froide et assurer ses pas, puisaient dans les réserves de la druide. A bien y penser d’aussi loin qu’elle se rappelait, jamais elle n’avait éprouvé tel épuisement. Qu’avait-elle à ne plus écouter les alertes de son corps ? Serrant les dents, Valdaria gravit la pente de ce qu’elle présentait être le bout du périple. Elle arriva devant un spectacle qui, à la lumière de la nuit, la fit chavirer dans une profonde émotion. Incapable de prononcer le moindre mot, la jeune femme fit comme au début de son périple. Elle s’approcha d’un des arbres d’un blanc ivoire et le toucha.

De l’extérieur, ce geste était complètement anodin, mais pour la jeune femme, rien n’était plus précieux que d’avoir la chance d’approcher ce genre de beauté, surtout que le dernier arbre qu’elle avait touché ainsi lui avait permit de vivre les dernières doléances d’une dryade. D’ailleurs instinctivement elle porta sa main à sa poitrine pour vérifier que le gland y était toujours en sécurité. Suivant une profonde inspiration, la belle fit un tour sur elle-même cherchant à bien comprendre et déchiffrer les lieux. Fallait-il s’inquiéter de cette aura noire ? Etait ce déjà là, le début des perturbations qui nourrissaient les inquiétudes du prêtre d’Oghma et de son amie.


Valdaria se recentra sur la mission qu’on lui avait confiée. La lettre, le bracelet, toute la conversation lui revenait. Un instant elle regarda Locus, était-il au courant de ce que lui et son protégé risquaient. Finissant son tour d’horizon, un détail arrêta son regard. Chaque bosquet avait son entré, ses principes et ses codes. Le seul qu’elle n’avait jamais connu était celui qui avait scellé son destin de druide. Un doute l’envahi alors qu’elle observait les arbres qui semblaient plus entretenus que les autres. Etait-ce bien cela ? Et de but en blanc Valdaria s’approcha de Locus, au point que le ton de la confidence la mène presque contre l’armure de son interlocuteur instaurant une proximité qui n’avait d’autre but que de ne pas inquiéter l’enfant.

Etes vous au fait de la menace qui germe en ces lieux ?

_________________
Vive les chevaux et les enfants ! C'est que j'ai un loup Taille G à nourrir moi !
Valdaria Balmi ou Érine Silfène
Image

Sorts du jour
Niveau 0 :
Résistance, Assistance Divine, Stimulant, Soins Superficiels, Détection de la magie
Niveau 1 : Soins Légers, Morsures Magiques, flammes
Niveau 2 : Force du taureau, Peau d'écorce
Sorts utilisés :
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Ven 08 Mar 2013, 22:50 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 22 Avr 2009, 22:17
Messages: 374
PX: 7710
Le paladin laissa l’enfant s’approcher du loup sans piper mot, espérant que la bête, sauvage, lui morde l’innocente main tendue. Pourtant l’animal le laissa faire, allant jusqu’à se familiariser avec l’odeur de l’enfant. Le regard assombri, Locus s’était alors mis en route préférant s’épuiser à la marche plutôt que de passer ses nerfs sur le gamin qui de toute évidence n’avait pas compris l’affront qu’il venait de faire à son maître.

L’exercice lui fit du bien, renouant avec les escarmouches du temps jadis. Avec plaisir il constata que son changement d’armure avait été une excellente décision, tant son fardeau lui semblait léger. Et même si la distance parcourue eut tôt fait de fatiguer la jeune femme blessée, elle eut aussi le mérite d’épuiser le jeune garçon. Ce dernier se révélerait donc moins turbulent le reste de la journée...

L’homme d’armes fut pourtant soulagé en arrivant au bosquet. La nuit se profilait à l’horizon et marcher dans l’obscurité aurait été bien trop dangereux pour eux, au vu de la fatigue générale. Mais quelle ne fut pas sa surprise lorsque seul un paysage d’arbres blancs s’offrit à eux. Il s’était attendu à un comité d’accueil. Certes, ils n’étaient pas attendus, mais candidement le mulan s’était imaginé qu’on viendrait à leur rencontre. Et ce pas forcément dans de bonnes dispositions. Après tout, ils étaient là, jusqu’à preuve du contraire, en tant qu’envahisseurs...

Néanmoins, il ne put s’empêcher de penser que si le bosquet était d’apparence désert, nombre d’adeptes devaient épier leurs déplacement de quelque manière que ce soit. Prêts à bondir au moindre attentat envers la nature. Alors qu’il s’apprêtait à emprunter le chemin de transverse, le guidant vers un bosquet enluminé, la jeune femme le retint en lui adressant la parole. Au fils des mots qui sortaient de sa bouche, le visage du paladin se défit.


- Une menace vous dites ? Son esprit étriqué parvenait tout de même à ébaucher quelques pistes qu’il s’efforçait d’ignorer au fur et à mesure que son mal-être grandissait. "De quoi retourne-t-il exactement ?"

¤ Ça ne peut pas être ça... ¤

_________________
« Tous les mensonges mènent à la vérité. »
Fiche de Locus


Dernière édition par Locus Dersetet le Mar 19 Mar 2013, 23:47, édité 1 fois.
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Mar 12 Mar 2013, 01:06 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 23 Oct 2010, 18:20
Messages: 338
PX: 8910
A la mine déconfite de son interlocuteur, Valdaria comprit qu’il ne possédait pas les mêmes informations qu’elle. Où s’il en avait, il le feignait à merveille. Quoiqu’il en fusse, la jeune druide prit le parti de son ignorance et l’emmena encore quelques petits pas plus loin, tout en restant assez prés du garçonnet, pour qu’en deux foulées, ils puissent le rejoindre. Sans sommations elle relata quelques faits.

Il y a à la tête de ce bosquet de Séluné, une femme qui a fait porter un message au prêtre d’Oghma à Gemmaline, relatant de faits sombres survenu en ces lieux. Il semblerait qu’une créature ait fait deux victimes au sein du bosquet. Le prêtre m’a lui-même lu les mots de son amie et mon échine se souvient encore de l’effroi qui l’avait parcourue.

La jeune femme sembla marquer une pause, non pas pour faire durer le suspense, mais plutôt pour réfléchir aux termes employé dans la lettre, puis d’un geste de la main, elle reprit.

Ah je n’arrive plus à me souvenir précisément chaque mots, mais en paraphrasant, je dirais que cela parlait d’une faille ouverte avec le plan de l’énergie négative et qui menacerait grandement l’équilibre du notre. Il y aurait des témoignages relatant qu’une créature affolerait les animaux. J’imagine que pour vous ça n’a surement aucuns sens cependant le prêtre semblait vraiment soucieux et la demande d’aide réelle.

Valdaria fit l’état de façon brève histoire d’éviter de perdre plus de temps, surtout qu’elle ne savait pas si l’homme s’y intéresserait et l’épuisement aidant il lui était de toute façon impossible d’entrer dans un long argumentaire. Elle observa longuement son interlocuteur puis reprit.

Ma démarche est avant tout informative, vous semblez vous soucier du bien être de cet enfant. Je ne doute pas de vos capacités défensive, mais cette missive n’engageait rien de bon je peux vous en assurer. Voilà pourquoi je souhaitais vous en faire part.

La jeune druide espérait ainsi instaurer un climat de confiance entre eux et d’une certaine manière le remercier de son aide. Une aide pour une autre, sans effusion de sentiments, mais dans un respect, si non mutuel, au moins de sa part. Restant au aguets, Valdaria attendit la prise de position de l’homme.

_________________
Vive les chevaux et les enfants ! C'est que j'ai un loup Taille G à nourrir moi !
Valdaria Balmi ou Érine Silfène
Image

Sorts du jour
Niveau 0 :
Résistance, Assistance Divine, Stimulant, Soins Superficiels, Détection de la magie
Niveau 1 : Soins Légers, Morsures Magiques, flammes
Niveau 2 : Force du taureau, Peau d'écorce
Sorts utilisés :


Dernière édition par Valdaria le Lun 25 Mar 2013, 13:10, édité 1 fois.
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Ven 22 Mar 2013, 19:59 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 22 Avr 2009, 22:17
Messages: 374
PX: 7710
La peau olivâtre du mulan continua de blêmir au fur et à mesure du discours de la jeune femme. Son interlocutrice pouvait très bien imaginer que c’était la mort de deux personnes qui révulsaient le paladin, mais la réalité était en fait toute autre. La pensée qu’il pouvait être la cause, ou du moins l’un des vecteurs, de cette tragédie le répugnait. Pour sauver une adepte de Bastet, n’avait-il pas noué une alliance précaire avec un démon pour en terrasser un autre ?

N’avait-il pas voyagé dans un autre plan d’existence avant d’être parachuté de nouveau ici. Et si la faille était la résultante du marché passé ? Tant de souffrances avaient été endurées pour retrouver l’adolescente. Pourtant tout cela n’avait réussi qu’à entrainer la mort d’autres individus. D’abord Elassa et maintenant deux autres hères... Dire que jamais Evraëlle ne leur avait été réellement reconnaissante. Se doutait-elle seulement des répercussions de son sauvetage ?

Pour le paladin les choses étaient claires. Il se devait de prêter main-forte à la druidesse et ce par quelque moyen que ce soit. Peu importait les risques, peu importait la douleur. Il expierait ses fautes en endiguant cette corruption qui se répandait dans la forêt... Intérieurement continuait-il d’espérer que la créature qui avait causé tant de ravages n’était pas le démon en question mais seulement une bête corrompue par le mal. Locus espérait de tout cœur que la chose qu’il avait aidée malgré lui n’était pas encore suffisamment puissante pour se matérialiser dans ce monde ci. Elle qui se tirait d’une longue période d’hibernation forcée.


- Madame, déclara-t-il d’une voix solennelle, j’ai comme la sensation que je suis obligé de vous aider dans votre entreprise. Je ne pourrais plus me considérer paladin si je ne vous aidais pas face au malin. Reportant son visage sur Ahmosis, il poursuivit. Quant à l’enfant, il sait sur quel chemin il s’est engagé. J’ai essayé de l’en dissuader, de lui dire qu’il ne passerait peut-être pas sa dix-huitième année, mais malgré tout cela, il a voulu poursuivre et je respecte ce choix. Je ferais mon possible pour le protéger, certes, mais je ne peux pas me soustraire à mes devoirs à cause de lui.

_________________
« Tous les mensonges mènent à la vérité. »
Fiche de Locus
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Mer 27 Mar 2013, 17:56 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 23 Oct 2010, 18:20
Messages: 338
PX: 8910
La druide regarda d'un air gênée le désormais identifié, paladin. De son point de vue elle était simplement mandaté par le prêtre d'Oghma pour recueillir, à la source, des informations sur ce phénomène et donc trouvait le discours de l'homme en sérieux décalage avec ce simple fait. D'un autre coté, ces paroles, si impliquée, raisonnèrent dans la tête de Valdaria. Devrait-elle également s'engager plus en avant dans cette histoire. Etait-ce là le sens des paroles de la dryade. Jusqu'ici servir de relai entre le bosquet et la ville lui convenait parfaitement. Mais à la lueur des nouvelles interrogations qu'il avait suscité, le petit bout de femme ne savait plus quelle ligne de conduite adopter. Le visage contrariée, l'humaine fit un pas en arrière s'écartant de cet homme qui venait de lui signifier ses principes personnels, rudement lourds de conséquence a son avis.

De pieds en cap elle le détailla, cherchant un quelconque signe de reconnaissance qu'il lui aurait échappé. Apprendre son appartenance à un ordre de paladin, lui fit revoir son opinion sur lui. La jeune femme ne pu déterminer dans cette nuit, vers quelle divinité allait l'allégeance du mulan. Au moins prenait-il les choses au sérieux, ce qui eut l'effet de rassurer la druidesse. Ce serait un bon point pour lui lors des présentations avec le bosquet. Pour toute réponse il n'eut qu'un simple :
«  cette décision vous honore » avant que Valdaria ne choisisse de reporter son attention sur la suite des événements.

D'instinct la jeune femme se dirigea vers ce morceau de végétation semblant moins sauvage avant de prendre une posture simple et respectueuse et d'utiliser sur un ton calme, un dialecte qu'elle affectionnait, le druidique.


{En druidique} Cher confrères, je viens m'entretenir avec Dame Feylirianne, je suis un émissaire de Gardih de Gemmaline. Permettez nous de partager la chaleur de votre foyer ainsi que de consentir à nous remettre d'aplomb par vos soins.

Valdaria avait hésiter à citer son commanditaire ne sachant pas comment était perçue l'amitié entre les deux êtres, mais elle s'était avisée qu'il serait un mot clés pour leur ouvrir plus facilement l'accès. Puis se retournant elle tapa sur sa cuisse pour rappeler Volug et invita dans un autre geste l'homme à se mettre à ses cotés.

_________________
Vive les chevaux et les enfants ! C'est que j'ai un loup Taille G à nourrir moi !
Valdaria Balmi ou Érine Silfène
Image

Sorts du jour
Niveau 0 :
Résistance, Assistance Divine, Stimulant, Soins Superficiels, Détection de la magie
Niveau 1 : Soins Légers, Morsures Magiques, flammes
Niveau 2 : Force du taureau, Peau d'écorce
Sorts utilisés :
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Jeu 11 Avr 2013, 20:09 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9214
PX:
Calmement Volug vient s’installer aux pieds de la druidesse. Ahmosis lui avait le nez levé vers la colline d’arbres blancs et était resté planté là, les yeux emplis d’une émotion tellement immense qu’elle menaçait de l’étouffer. Il entendit à peine son maitre parler de sa volonté de le suivre. Aujourd’hui, à ce moment même c’était certain, il ne regrettait pas ce choix. La voix de la druidesse raisonnait claire dans la vallée. Son initiative était somme toute bienheureuse, car il était considéré de belle politesse de se présenter aux seuil d’une maison.

Et pourtant, quelque chose changea : Valdaria et Locus se sentirent instinctivement en danger non pas un danger physique, mais bien pire, de ces dangers qui zèbrent une âme de longues coupures que ce soit de haine glacée ou d’une brûlante passion. Quand l’âme meurt, le corps est vide. Pas besoin de lancer quelconque détection de magie pour se rendre compte que les paroles de la druidesse avaient été entendues qu’on leur répondait. Du moins apparemment… Le décor semblait se déstabiliser, ondulant comme le flou qu’une grande chaleur pouvait parfois provoquer juste au-dessus des plaines, un long et doux sifflement se fit entendre, et le tapis d’herbe se mit à ondoyer comme en émoi faisant frissonner l’herbe verte parsemée de ses taches de couleurs florales. L’air se déplaça apportant une vague de tiédeur tellement ténue, que l’ont pu croire à une illusion. Volug n’aimait pas cette magie, il gémit doucement et se resserra contre la jambe de Valdaria.


Regardez ! dit Ahmosis en pointant vers le haut de la colline. Se dressait à son sommet, un homme de haute taille. Il ne portait qu’un pagne serré à la taille, d’une blancheur pareille aux arbres, et une simple cape fermée par une broche aux symboles principalement ornementaux. De longs cheveux clairs cachaient à moitié son visage carré alors que le vent les faisaient tournoyer autour de lui tout en caressant ses épaules musclées. Il descendait lentement la colline d’un pas mesuré, de façon tellement tranquille et égale qu’on eut dit qu’il se déplaçait dans les airs. Son regard argent était fixé sur le jeune garçon. Il s’arrêta à quelque dix mètres, toisant enfin la jeune druidesse, baissant son regard sur le loup à ses côtés et enfin englobant la forme de Locus d’un air songeur : Tu pues ! fut sa courte assertion dite d’une voix aussi mélodieuse qu’une course de rivière sur les rochers ronds d’un lit de rivière. Le paladin ne ressentit aucune agression dans son regard, ni jugement dans sa posture, simplement une question ouverte dans des yeux brillant d’une lumière des plus étranges. Jusqu’à présent Locus n’avait jamais pensé que cette souillure de passé pouvait être aussi fortement ressentie par des humains aussi bien que des animaux. La question étant, était-ce un humain ?

Valdaria Balmi soyez la bienvenue en ces lieux sacrés fit l’homme en prenant avec douceur la main de la jeune femme et en s’inclinant doucement dessus. Un médaillon en argent dansa légèrement dans la lumière du soir. Valdaria put voir que ce médaillon était à l’envers, que le symbole était à l’intérieur comme posé sur sa poitrine pour être semblait-il plus près de son coeur. Sa main était rugueuse mais tenait la sienne avec douceur la laissant libre de se retirer. Se redressant avec un mince sourire, la jeune femme put lire dans son regard une franche admiration, admiration qui débordait au-delà du visage, descendant dans le décolleté et sur les formes cherchant à deviner ce que la cape cachait.

Vous arrivez trop tard … dit-il doucement, ou trop tôt, Feylirianne n’est pas là. Je suis seul ici à vous accueillir…

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Lun 29 Avr 2013, 14:10 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 23 Oct 2010, 18:20
Messages: 338
PX: 8910
L'espace d'un instant la druidesse regretta d'avoir ainsi perturbé le calme des lieux. Elle ressentait le poids d'une étrange sensation peser sur son cœur. Presque intimidé, la jeune femme reteins sa respiration, telle un enfant jouant à cache cache et attendit quelque peu inquiète, la réponse du bosquet. Son partenaire ressentait-il la même chose, elle n'aurait su le dire, incapable de détourner les yeux vers lui pour lire une quelconque émotion. Dans le même temps une atmosphère tiède envahie le coin, au point d'en arracher de l'inquiétude primaire à Volug. D'une main tendre, la belle caressa le haut du crane de son ami, non seulement pour le rassurer, mais aussi pour chercher le réconfort auprès du seul être sur qui elle pouvait compter.

Puis l'enfant rompit le silence en mettant le doigt sur une apparition au sommet d'une colline. Elle lui aurait bien flaqué un coup dans le flanc pour qu'il garde silence, mais l'humaine fut absorbée dans la contemplation d'un nouvel arrivant. Il était d'une stature impressionnante et d'allure très étrange. Jamais de mémoire, Valdaria n'avait vu pareil prestance ni pareil état de blancheur d'épiderme. Elle inspira profondément pour garder pour elle le trouble dérangeant qu'il lui inspirait a mesure qu'il s'approchait d'eux.

L'homme blanc attribua une phrase courte au paladin, qui était sommes toute inappropriée pour une prise de contact. Elle avait bien remarqué la défiance des loups mais n'avait pas forcément repérer une odeur assez forte, ou du moins assez dérangeante qui justifiait qu'on l'affuble de cette observation. Se lancer dans une conjoncture était inutile car la druidesse fut bien plus choquée encore de voir que l'homme connaissait son patronyme complet. Tellement intriguée qu'elle ne retira point sa main quand l'inconnu le la lui prise. Ceci dit elle voulu attraper la médaille qu'il avait au cou, mais il s'était déjà relevé, sa chance était passée.

Puis Valdaria laissa l'homme se repaître de sa féminité. Les yeux de l'intriguant voyaient ce que tous pouvait voir, elle ne faisait donc pas grand cas de ce fait. En revanche elle se dit qu'il y avait un certain avantage à ne pas rebuter leur interlocuteur. Aussi garda pour elle cette information avant de ressentir un éclair déchirer son échine aux premières paroles du séducteur. Même si après il se reprit, les seuls et uniques mots que la brune retenu furent qu'ils étaient arrivé trop tard. D'un pas en arrière, elle prit ses distances avec le porteur de mauvaises nouvelles.

Il était courant qu'un chef de bosquet ait à se déplacer, mais le fait qu'il se dise seul ici ne paru pas une bonne chose. Valdaria prit une inspiration pour se donner contenance et réfléchir rapidement à ce qu'elle allait bien pouvoir lui répondre. Sur un ton sarcastique la belle ne se démontait pas et répondit à l'échange.


Mes excuses car je n'ai pas le loisir de vous connaître.
Otez moi d'un doute, Dame Feylirianne est bien votre dirigeante ?


Valdaria sous entendait clairement que le bosquet n'était plus sous la houlette de l'ami du prêtre d'Oghma mais bien que le mal avait déjà gagner ce bosquet et que son nouveau dirigeant se tenait devant eux. Mais elle n'en était pas complètement sur, donc elle avait un peu détourné sa question. Elle avait un regard déterminer car elle ne voulait pas se laisser déborder par la posture imposante de son interlocuteur. Le paladin a ses cotés devait savoir qu'il pouvait aussi compter sur son sang froid dans des circonstances précaires. De plus, si la théorie s’avérait juste, la druidesse savait dore et déjà qu'il ne trouverait pas de repos ici, et qu'il leur faudrait, s'ils en avaient l'occasion rebrousser chemin. Sombre rencontre que celle ci.

_________________
Vive les chevaux et les enfants ! C'est que j'ai un loup Taille G à nourrir moi !
Valdaria Balmi ou Érine Silfène
Image

Sorts du jour
Niveau 0 :
Résistance, Assistance Divine, Stimulant, Soins Superficiels, Détection de la magie
Niveau 1 : Soins Légers, Morsures Magiques, flammes
Niveau 2 : Force du taureau, Peau d'écorce
Sorts utilisés :
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Jeu 06 Juin 2013, 14:02 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9214
PX:
Une lueur amusée passa dans les yeux de l'étrange druide qui devait baisser les yeux vers la jeune femme. Il se tourna vers Volug assit au pieds de Valdaria, le regard or attentif à tous les gestes de cet inconnu, puis frôlant la forme du rôdeur se concentra vers le garçon qui instinctivement s'était rapproché de son maître.

- Il y a bien des moyens d'obtenir des informations fit-il de sa voix chantante, il suffit savoir où chercher. Mais permettez que je vous offre mon nom belle dame : Morolen Tyalwë et ... Scrutant le ciel un instant, il sourit et tendit le bras. Un aigle vint s'y poser de manière gracieuse. Le rapace était assez grand pour son espèce et portait cette fierté quasi-orgueilleuse propre aux rapaces de son espèce... Voici Arkthor mon familier. Un soupir d'admiration béate se fit entendre du côté d'Ahmosis. Le garçon passait de merveille en fabuleux, et son visage illuminé de joie enfantine aurait pu prêter à sourire pour ceux qui auraient pu l'observer.

Image


Pour répondre à votre question, Feylianne est bien la dirigeante de ce bosquet, malheureusement il semblerait qu'elle ait disparu. Tout le monde est à sa recherche, la raison pour laquelle je suis seul ici et tout à fait heureux de vous accueillir en personne. Pendant qu'il parlait, Volug s'était davantage rapproché de telle façon qu'il s'appuyait presque contre la jambe de Valdaria. C'était sa façon à lui de montrer qu'il était inquiet à moins qu'il ne reflétait les sentiments de la druidesse, c'était difficile à déterminer.

Arkthor reprit son envol déployant ses ailes aux rayons rougeoyant du soleil qui ne put que laisser place aux premières étoiles du soir. Faisant un geste vers les arbres à leur gauche, Morolen les invita à le suivre.
Venez donc vous restaurer et vous reposer... Vous pouvez venir aussi le Souillé. Il y a des prières qui pourraient peut-être vous aider...

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Mer 12 Juin 2013, 11:35 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 23 Oct 2010, 18:20
Messages: 338
PX: 8910
Valdaria salua d'un signe de tête son interlocuteur quand celui ci se présenta. Et si la petite mascarade avait rendu béat le petit garçon, il n'en était pas vraiment de même pour Valdaria. Les nouvelles qu'on lui apporta, la contrarièrent trop pour vraiment faire attention à la prestation du druide et de son ami à plume. Des tonnes de questions tournaient en boucle dans sa tête, et la première était : pouvait-elle lui faire confiance ? Volug, avec son instinct, lui donnait des raisons de se méfier. Mais après tout l'histoire se tenait, laisser quelqu'un en arrière garde n'était pas idiot. Mais s'il était vraiment seul ici, il devait être d'un très haut niveau de compétences et donc utile au combat.

Toujours était-il que la druidesse n'avait pas fait ce chemin pour rien, aussi accepta t-elle de suivre le dénommé Morolen dont elle détailla encore la stature qui, a son corps défendant, faisait son petit effet. Marchant à ses cotés, pour bien montrer qu'il était hors de question qu'elle se sente inférieur à lui, du moins dans son attitude extérieur, la jeune femme réfléchissait un instant à un détail qui la chiffonnait et comme il semblait que le druide n'était pas insensible à son physique, Valdaria redressa son dos pour se faire un peu plus féminine et avec un sourire délicat posa le doigt sur le sujet d'une de ses interrogations.

Comment ce fait-il que vous attentiez ma venue en particulier ? Au point même de connaître mon nom ? J'ai été mandaté sur le tard et si je ne m'abuse Sieur Gardih n'avait de contact qu'avec Dame Feylirianne. Qui, elle même ne connaissait ni mon apparence, ni mon nom, puisque je devais lui remettre une preuve matérielle de ma bonne fois.

Puis se trouvant peut être un peu trop sur la défensive, alors qu'il les accueillait tout les quatres en son bosquet, Valdaria fit à son tour les présentations. Désignant à leur tour, le loup, le paladin et le garçon.

A mes cotés mon ami Volug qui m'accompagne quotidiennement tout comme votre Akthor. Ces deux autres personnes m'ont trouvé sur le chemin vers votre bosquet et m'ont tous deux sauvé la vie. En retour, et comme il se dirigeait aussi ici, je leur ai servi de guide. Je pense que pour le reste je leur laisse faire les présentations.

A dire vrai, Valdaria venait de ce rendre compte qu'elle voyageait avec de parfait inconnus puisque les présentations d'usages n'avaient pas été faite, au point qu'à part son rang de paladin, la druide ignorait même jusqu'aux prénoms de ses compagnons de route. Une chose était sûr, c'est que la jeune femme commençait à être vraiment épuisée, et que malgré ses interrogations, l'invitation de Morolen lui convenait parfaitement. Puis sur le ton de la confidence la jeune femme entama la conversation, histoire de ne pas ce mettre a dos le maître des lieux suppléant.

Depuis combien de temps êtes vous seul ici ?

_________________
Vive les chevaux et les enfants ! C'est que j'ai un loup Taille G à nourrir moi !
Valdaria Balmi ou Érine Silfène
Image

Sorts du jour
Niveau 0 :
Résistance, Assistance Divine, Stimulant, Soins Superficiels, Détection de la magie
Niveau 1 : Soins Légers, Morsures Magiques, flammes
Niveau 2 : Force du taureau, Peau d'écorce
Sorts utilisés :
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Lun 17 Juin 2013, 13:49 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9214
PX:
Ahmosis s'était approché de l'homme et de façon naturelle avait prit sa main, comme un enfant qui venait de retrouver son père. L'homme blond sourit doucement, refermant ses doigts autour de la petite main de l'enfant. Escortant toujours Valdaria avec tout près de sa jambe son fidèle Volug, ils s'avancèrent vers le bosquet. L'endroit était à l'image de ses adorateurs, simple, pratique et tout en bois, se fondant dans le décor et entouré d'arbres qui e qui rendait les lieux d'habitation presque discret, à l'exception du chemin sur lequel ils arrivèrent qui lui était plus large.

- Je suis là depuis quelques jours seulement dit l'étrange homme à Valdaria se penchant légèrement vers elle. Votre nom est inscrit dans vos pensée, dit-il enfin, il suffit d'écouter pour l'entendre... En tant que gardien, je me dois de savoir ce qui approche ces lieux Il eut un sourire bref comme pour arrêter toute indignation Ne vous en faites pas belle Valdaria, seules les pensées superficielles me sont lisibles et il me faut de grands efforts de concentration et l'aide du bassin de divination pour ne fut-ce qu'attraper cette légère émanation de votre for intérieur. Il se rembrunit légèrement Et je n'aime pas me livrer à ce genre d'exercices. Cela me coûte beaucoup...

Alors qu'ils arrivèrent, devant la jeune femme deux dolmen en pierre d'une étrange matière semblaient presque frisonner, laissant entendre un doux murmure. Valdaria eut cette étrange sensation que le paysage se troublait légèrement et se retournant vit que l'endroit d'où elle venait avait été comme effacé. Une vision comme si un dessin de craie aurait été brouillé par le frottement de la main. C'était à ce moment là qu'elle se rendit compte que le rôdeur faisait partie de cet étrange brouillard de couleurs. Il était resté immobile faisant partie de ce paysage effacé. Cette immobilité pouvait laisser penser que pour lui le temps s'était arrêté. Ou encore peut-être que Ahmosis, Volug et Valdaria s'étaient laissé entrainés dans un plan où le temps n'était plus le même.

Une main se fit sentir sur son épaule. Levant le regard elle vers un visage d'une neutralité parfaite, Morolen la rassura :
Vous êtes ici chez vous, je vous prie prenez vos aises... Là-haut dans sous ses nouveau cieux, Akthor poussa un long cri, qui résonna comme le cor de chasse annonçant la fin de la poursuite.


Image

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Sam 29 Juin 2013, 07:33 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 23 Oct 2010, 18:20
Messages: 338
PX: 8910
La voix de leur hote avait toujours comme effet de mettre mal à l'aise la jeune femme. Et d'apprendre qu'il pouvait lire dans les pensées la désarçonnait. Même s'il essaya de la rassurer en lui expliquant qu'il avait du mal a lire plus profondément, savoir qu'il en était simplement capable au prit d'une concentration, la faisait frissonner. Aussi elle garda le silence, se contentant d'observer le lieu dans lequel elle venait de pénétrer.

La druide apprécia la simplicité de la citée, même si elle aurait préféré y entrer dans d'autres circonstances et surtout avec plus de vie. Mais la chance de visiter un autre bosquet de druide qui plus est d'une autre divinité était tout ce qu'il y avait de passionnant. En toute simplicité Valdaria voulu faire part de sa joie au paladin, qui avait tant voulu venir ici d'après ses dires. Mais en le cherchant du regard, elle ne le vit pas tout de suite, et elle constata avec grand regret que l'homme n'avait pu entrer dans le village qui les accueillaient désormais. Elle eut le cœur serré en repensant à la mission qu'il s'était fixé pour son amie, et qu'il ne pourrait probablement pas honorer. Valdaria s'arrêta de marcher un moment pour le regarder de l'autre coté de la barrière, le visage peiné, se demandant si elle ne ferait pas mieux de revenir vers lui pour lui prendre une main et l'aider à entrer afin qu'il puisse tenir parole.

Puis se ravisant, il y avait surement une raison pour qu'il n'ait pu traverser, elle le demanderait en son temps au gardien du bosquet. L'homme avait d'ailleurs le contacte facile, mais semblait vraiment sinon heureux, au moins enchanté d'avoir un peu de compagnie. Valdaria expliqua sa gène.


Merci pour votre hospitalité, mais sincèrement j'ai peur de commettre des impaires et ne voudrait m'attirer les foudres de votre déesse. Je ne voudrais en aucun cas l'offenser et me croyant chez moi, alors que mon allégeance ne lui ait pas dévouée.

Cherchant un peu du regard un lieu ou elle pourrait poser ses affaires elle observa toute la magie du lieu, l'organisation des bâtisses avec des yeux d'enfant parfois, mais aussi des yeux d'experts, cherchant à comprendre où se trouver de possibles sorties de secours si Volug et elle devait s'enfuirent. Et d'ailleurs la druidesse avaient nombre de questions a ce sujet. Mais avant elle aurait tout donné pour se débarrasser de ses vêtements et se restaurer.

Marolen, mes demandes vont vous paraître bien terre à terre, mais où puis je me faire un peu plus présentable ? Je me sens poisseuse et je pense aussi que le jeune garçon aurait besoin de se reposer pour une bonne nuit de sommeil. Il a fait une longue route et a vécu de drôle d'évènements aujourd'hui.

Si l'homme pouvait lire dans les pensées, Valdaria pensa très fort qu'elle voulait surtout ce retrouver seule avec le druide, histoire de pouvoir discuter sans qu'une gamin ne viennent s'en mêler. Elle pesta contre la paladin qui aurait au moins pu garder l'enfant. Elle se serait bien passé de ce fil à la patte. Valdaria regarda Volug qui reniflait un peu partout, au moins lui était assez indépendant pour se gérer tout seul.

_________________
Vive les chevaux et les enfants ! C'est que j'ai un loup Taille G à nourrir moi !
Valdaria Balmi ou Érine Silfène
Image

Sorts du jour
Niveau 0 :
Résistance, Assistance Divine, Stimulant, Soins Superficiels, Détection de la magie
Niveau 1 : Soins Légers, Morsures Magiques, flammes
Niveau 2 : Force du taureau, Peau d'écorce
Sorts utilisés :
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Jeu 04 Juil 2013, 13:48 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9214
PX:
A vrai dire Volug lui semblait se sentir à l'aise. Mais son regard doré regardait leur hôte avec attention. Il partait à la découverte de leur environnement comme à son habitude, mais semblait peu enthousiaste à l'idée d'abandonner sa compagne druide. Aussi s'arrangeait-il à garder un oeil sur le groupe d'humains. Ahmosis lui s'était retourné grandement perturbé comme si il s'éveillait tout à coup :
Mon maitre ! Il ne vient pas avec nous ! dit-il soudainement inquiet. Le druide s'accroupit devant le garçon afin de le regarder droit dans les yeux et doucement lui dit : N'as tu pas ressenti une immense joie en apercevant le lieu sacré du culte ? N'as-tu pas vu l'ombre d'argent qui se tenait sous ses arbres ? L'enfant qui avait des larmes aux yeux, une combinaison de fatigue et de tristesse hocha la tête, serrant les lèvres et remontant le menton. Et bien tu vois, ça c'est être appelé par la déesse mon garçon. Elle t'a demandé de l'aimer et de la servir du mieux que tu peux. Ton maitre doit t'avoir emmené ici pour ça... Il ne t'en a pas parlé ? Incapable de proférer un mot le garçon fit non de la tête alors qu'une larme roulait sur ses joues. Ha... J'ai peut-être tort aussi, je ne peux pas tout deviner... n'empêche que je ressens sur toi la marque de Sélûné...

Il se releva cachant une certaine gêne, que Valdaria ne put comprendre. Vaguement elle aurait pu soupçonner qu'il essayait de cacher quelque chose à propos de Ahmosis. Rapidement il désigna les petites maisons autour d'eux.
Choisissez celle qui vous plait ma chère, elles sont toutes vides bien malheureusement. Vous y trouverez une salle d'eau alimentée par la source du bosquet, ainsi qu'un endroit où poser vos affaires. Pendant ce temps, je m'en vais m'occuper de ce garçon et l'encourager à faire de même, puis je te préparerais quelque chose et hop au lit ! dit-il en posant une main paternelle sur l'épaule du frêle garçon. Ce dernier baissa la tête puis se tourna pour apercevoir la forme de son maitre qui avait disparu dans les brumes. Après quoi continua le druide, nous pourrons bavarder tranquillement autour d'un repas. Nous le prendrons sur la terrasse afin d'être bénis par la divine lueur de notre bien-aimée déesse...

Pendant que Malloren parlait, Valdaria avait eu le temps d'examiner leur environnement. Si issue il y avait, cela devait être caché par le rideau d'arbres de la forêt qui les entouraient. C'était la chose la plus logique. Peut-être que le chemin sortant était tout simplement celui qui l'avait fait rentrer, mais pour cela il fallait le vérifier. Pour l'heure aucune menace ne semblait planer sur les lieux au jugé de l'affection soudaine que Volug avait, avec quelques arbres et buissons, où il dispersait son odeur d'un air satisfait et serein. Le plus étrange était ces colonnes vibrantes, peut-être une sorte de générateur de magie ancienne, seul élément qui pourrait attiser la curiosité de la jeune femme.

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Mer 10 Juil 2013, 14:19 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 23 Oct 2010, 18:20
Messages: 338
PX: 8910
Jusqu'ici la druide n'avait jamais prêté attention à l'enfant. Elle se fichait bien de ce qui pouvait lui arriver, mais voyant quel intérêt leur impressionnant hôte lui accordait, elle commençait à se dire qu'elle avait peut être louper des informations cruciales. D'un autre coté s'il s'agissait d'un élu de Sélûné, elle n'avait pas le pouvoir de faire quoique ce soit. Étonnamment le comportement de ce grand homme le rendait un peu moins impressionnant et surtout attendrissant. Et d'ailleurs c'est de cette façon que la jeune femme interpréta la gêne qu'elle pu observer lorsqu'il se releva.

Comme il semblait vouloir changer de sujet, Valdaria en prit son parti et s’intéressa aux divers bâtissent qui composaient le bosquet. Voir Volug prendre le temps de se détendre ravissait la druide, qui elle aussi commençait à se détendre un peu elle aussi. Valdaria fit une brève révérence pour Malloren avant de s’éclipser en disparaissant dans la bâtisse la plus au centre des autres. Dans le calme elle découvrit la maisonnette, puis elle déposa ses affaires au sol. En fermant la porte derrière elle, Valdaria baissa les épaules de dépit.

Machinalement la druidesse se mit à la recherche de la salle d'eau dont on lui avait parlé. Sur la route, elle retira ses vêtements, retirant avec eux les mauvaises pensées qu'elle avait cumulée ces dernières heures. Il lui faudrait prendre le temps de rassembler toutes les informations. Ce bosquet vide était loin d'être une bonne nouvelle. En se déshabillant, le gland magique de la petite dryade, roula et Valdaria le récupéra de justesse. Elle le regarda un moment se demandant si elle devait en toucher mot à Malloren. Puis la jeune femme le déposa délicatement sur un meuble et alla donc se laver. Elle prit le temps nécessaire, ni trop vite, ni trop lentement.

Elle s'en retourna une fois propre pour s'habiller avec quelque vêtements propres qui lui restait encore. Sans trop savoir pourquoi, Valdaria essaya d'être le plus présentable possible. Laissant sa très longue chevelure brune couvrir son dos jusqu'à la naissance de son séant. Avant de sortir, elle remit dans son corsage le précieux cadeau de la dryade et réajusta encore une fois ses chausses. La fatigue avait un peu coulée au file des goutes d'eau qui la nettoyaient. Pourtant c'est vraiment très lentement que Valdaria sorti de la maison pour rejoindre l'endroit qu'on lui avait indiqué. Cherchant son hôte du regard et surtout vérifiant que rien d'étrange ne s'était produit le temps de sa baignade. Cimeterre à la ceinture elle en caressait machinalement la garde pour se rassurer. Elle aurait tout donner pour que la paladin ait pu traverser avec elle il lui inspirait une certaine confiance depuis qu'il lui avait compté une bribe de son histoire.

Valdaria leva les yeux vers le ciel pour contempler la nuit qui avait déjà bien commençait. Plongeant son regard émeraude dans le noir du ciel, tout en attendant la suite et surtout l'envie d'échanger et d'établir un plan pour la suite avec le druide blanc. Puis elle regarda enfin les deux grandes pierres qui étaient au centre du bosquet. Elle se demandait leur fonctions.

_________________
Vive les chevaux et les enfants ! C'est que j'ai un loup Taille G à nourrir moi !
Valdaria Balmi ou Érine Silfène
Image

Sorts du jour
Niveau 0 :
Résistance, Assistance Divine, Stimulant, Soins Superficiels, Détection de la magie
Niveau 1 : Soins Légers, Morsures Magiques, flammes
Niveau 2 : Force du taureau, Peau d'écorce
Sorts utilisés :
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Mer 17 Juil 2013, 10:29 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9214
PX:
Laissant les garçons entre eux, Valdaria découvrit l'agencement d'une des petites bâtisses. D'une simplicité pratique, elle se composait d'une couche taillée dans du bois, un coffre pour disposer ses affaires et une petite table basse où l'on pouvait s'assoir les jambes croisées. Une petite alcôve séparait la salle d'eau de la chambre, avec un bassin incliné qui évacuait l'eau apportée dans cette pièce par ce qui semblait être une résurgence naturelle d'une source.

La jeune femme eut vite fait de remarquer qu'il y avait eu une ou des présences antérieures, au jugé du petit peigne en ivoire qu'elle trouva sur la table basse, un petit livret relié de cuir, et une serviette qui était accroché au muret séparant les pièces. Le lieu respirait calme et tranquillité, un petit havre utilisé de temps en temps, les druides étant de ceux qui se sentaient plus à l'aise sous le ciel ouvert qu'entre quatre murs. Volug lui s'était étendu à même la pierre au sol, tel le gardien qu'il avait toujours été, attendant patiemment que la jeune druide eut finit ses ablutions.

La nuit était calme et sereine, même si le doux vrombissement des colonnes de pierres attira l'attention de Valdaria. Ils avaient cette aura d'ancienneté qui laissait dans le coeur comme un sentiment d'être bien fragile en ce monde. Il était difficile d'en identifier son fonctionnement exact, mais peut être que le repas avec le seul habitant de cet havre de paix allait réserver quelques surprises et quelques explications quant à cette désertification du bosquet de Selune. Levant les yeux vers la bâtisse de bois, Valdaria découvrit la stature de son hôte , l'observant dans l'ombre. Si il n'eut eut ce pagne de couleur blanche, elle ne l'aurait sans doute pas vu. Sur le bord de la petite terrasse où il se tenait, il y avait Akthor les ailes repliés.


- Venez donc vous restaurer douce Valdaria dit-il enfin.

Pendant que la jeune femme s'avançait, le druide alluma quelques bougies qui éclaira une table sur laquelle était disposés quelques victuailles et de la vaisselle en bois. Il attendit qu'elle soit à sa hauteur, et l'invita à s'assoir d'un geste gracieux.


- Ahmosis dort profondément déclara-t-il, je vous remercie de me l'avoir confié. Il sourit doucement, laissant errer son regard sur le visage de la jeune femme, un regard de rêve éveillé et continua : Vous avez sans doute mille questions à me poser... et moi mille choses à vous raconter...

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Jeu 29 Aoû 2013, 10:15 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 23 Oct 2010, 18:20
Messages: 338
PX: 8910
La druide regarda un long moment sans comprendre n'y identifier le fonctionnement des vibrations des colonnes. Puis dans une autre forme de fascination, Valdaria surprit son homologue qui l'observer discrètement dans l'ombre, elle posa à son tour le regard sur lui, le détaillant et frôlant une indécence presque bestiale qui se lisait indéniablement dans son regard émeraude. Son aigle lui rendait une candeur impériale impressionnante, et envoutante. La jeune femme avait l'impression que plus rien autour d'elle n'existait à part cet être qui commençait à entretenir sa fascination.

Un léger tressaillement la parcouru quand il brisa le silence même sur cette simple invitation. Valdaria s'approcha également de la table. Son impression désormais était celle d'une danse d'apprivoisement entre deux entités. La situation aurait été infiniment différente s'il y avait eut du monde, mais la nuit, le bosquet calme et cet étrange personne était d'un effet incroyable. Heureusement lui parler d'Ahmosis sorti la jeune femme de cet engouement la ramenant à des affaires plus terre à terre.


Tout d'abord je tiens à vous remercier pour cet accueil, ainsi que pour le repas que nous nous apprêtons à déguster. Ensuite je n'y suis vraiment pour rien au sujet du garçon. Je l'ai rencontré, lui et son mentor ce matin même, alors qu'ils me sauvaient la vie. D'ailleurs cet homme avait une mission pour une défunte amie et avait quelque chose pour votre communauté. Je suis étonnée qu'il n'ait pu entrer ici pour honorer sa promesse. Mais je suppose qu'il y a une raison.

La jeune femme avait du mal à soutenir son regard, mais en même temps elle était fascinée par son hôte. S'éclaircissant la voix, Valdaria fini par répondre naturellement au druide.

Je trouverais bons nombres de réponses dans le récit que vous allez me faire, alors pour gagner du temps, je vous propose de me raconter tous ce qui vous semblera utile afin que je puisse au mieux vous aider. Et si la lumière de votre Séluné n'éclaire pas complètement les zones d'ombres en moi, je vous en informerais. Je vous en prie, je suis toute à vous.

_________________
Vive les chevaux et les enfants ! C'est que j'ai un loup Taille G à nourrir moi !
Valdaria Balmi ou Érine Silfène
Image

Sorts du jour
Niveau 0 :
Résistance, Assistance Divine, Stimulant, Soins Superficiels, Détection de la magie
Niveau 1 : Soins Légers, Morsures Magiques, flammes
Niveau 2 : Force du taureau, Peau d'écorce
Sorts utilisés :
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Mer 11 Sep 2013, 09:06 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9214
PX:
- Toute à moi ... fut la réponse soyeuse de Marolen dont l'éclat des dents se révéla en un sourire presque attristé. Une odeur épicée d'herbe fraîche émanait de lui, comme la Nature au réveil baignée de rosée. Il emplit l'assiette de la druide de geste précis et lui servit à boire : A l'instar des troubadours, je vais donc vous conter mon histoire et l'histoire de ces lieux pendant que vous vous restaurez Valdaria... Ses yeux se firent lointains et regardaient au-delà du visage de la jeune femme.

Descendant d'une longue lignée de druide arpentant la Haute Forêt, lignée qui se perd dans pas mal de complexités par ailleurs, je fus à mon tour conduit sur l'autel de la Dame d'Argent pour en être son fidèle serviteur. Pour moi ce fut un sacrifice, car mes rêves étaient emplis d'une autre course : celle de la guerre, des grandes batailles épiques et de la reconnaissance des grands des Royaumes Il eut un bref sourire contrit, regardant ses longues mains fines soignées qui ne portaient aucune traces calleuses d'avoir tenu trop longtemps de lourdes armes. Mais il était impossible pour ma famille de prendre d'autres voies sous peine de devenir des aberrations semant terreur et malfaisance. Seul la voie du devoir garde notre esprit et notre corps sous contrôle. Enfin bref ... Ma malédiction en outre me conduit parfois sur les voies de la prophétie, un don inné, difficile à décrire et parfois dévastateur à mes forces. Il ne faut pas croire, voir les différents couloirs du temps, toucher de l'esprit des âmes est terriblement éprouvant. Je ne souhaite ce don à personne.

Il s'arrêta un instant, pour se servir d"un verre de vin dont la couleur rubis miroitait avec les reflets de la torche éclairant faiblement la nuit. Une île de lumière qui les entouraient comme une bulle. C'est ainsi que je vis un terrible danger provenant de cette île, et une des voies du destin tracée pour les adeptes de ce bosquet. Et c'est la raison pour laquelle j'ai débarqué ici, avec toute la célérité possible. Ce danger se revêt sous la forme d'une femme, une asimaar dont les pouvoir de sorcellerie dépasse de loin le pouvoir de son esprit. Jusqu'à présent je n'ai pas encore pu déchirer les voiles de son avenir, ni comprendre ce qui l'a menée aux portes de la folie qu'elle a commis. Je l'ai surnommée Bellenuit, je l'ai vue arpenter mes songes... Ses yeux brillèrent d'un éclat étrange, son visage s'adoucit en cette expression de délices d'un amoureux sous l'emprise de quelque charme et il murmura ... d'une beauté à couper le souffle...

Levant les yeux sur Valdaria il secoua la tête comme pour en chasser l'image et continua : elle a été détruite d'abord par les hommes, puis sous l'emprise d'un véritable démon à qui elle s'est littéralement donné afin de d'assouvir sa vengeance, vengeance à l'encontre de la vie elle-même. Aujourd'hui sa beauté n'est plus que façade. Elle est ici sur cette île Valdaria et j'eus espéré que mon rapprochement physique, le fait de pouvoir ressentir son aura plus facilement m'aurait donné des réponses. Quelle arrogance ! Je n'en vois pas plus, au contraire je me heurte à un mur de mal absolu. Et Bellenuit m'attire, elle m'ensorcelle, je veux la trouver Il s'arrêta un long moment, baissant la tête sur sa faiblesse, sur son désir qui aux yeux de la pureté se révélait plein de perversité. Son trouble était manifeste ses émotions déchirés entre haine et amour absolu. Il serra les poings et dans un effort visible de contrôle il reprit d'un ton plus neutre

Elle a accomplit quelque chose d'étonnant, sans doute aidée par des forces démoniaques : elle a ouvert une brèche entre le plan négatif et le plan matériel. Une petite fissure, qui infecte peu à peu la terre de Gemmaline de son énergie de non-vie. Je lis la question dans vos yeux, pourquoi ici ? Pourquoi précisément cette île ? C'est là ce qu'il nous faut découvrir. Je suis convaincu que si on a la réponse, on aura le moyen de la vaincre. Finalement, je terminerais par ce qui vous intéresse : ce bosquet et Dame Feyrilianne qui est en effet grande-prêtresse ici. Il y a trois jours, après que je lui ai révélé mes visions, elle a rassemblé les adeptes et est partie au nord d'ici afin de la combattre. Je lui ai dit d'attendre, je lui expliqué votre probable venue, mais elle ne voulut rien savoir. Elle avait déjà perdu des adeptes, elle voyait sa terre mourir, elle est partie. Et moi j'ai décidé de rester ici à vous attendre ....

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Dim 29 Sep 2013, 20:05 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 23 Oct 2010, 18:20
Messages: 338
PX: 8910
Buvant les paroles de son hôte, la jeune femme ne faisait que picorer doucement dans le plat qu'il lui avait servit. Marolen avait un don oratoire sans pareil, exception faite d'une vieille rencontre avec le directeur de l'école de magie de Gemmaline. Et la jeune femme aurait pu l'écouter des heures durant. Ce don de parler, de ménager ses paroles, d'intensifier les moments important, et cela de façon si naturelle et agréable était tellement éloignée de ces propres capacités, qu'elle en restait presque interdite.

Au fil du récit et comme prévu, unes à unes, les questions de Valdaria trouvèrent réponses aux lèvres de son interlocuteur. Tant d'informations, tant de fait précis sur la situation de ce bosquet, que la druide avait l'impression qu'elle ne retiendrait jamais se savoir. Et puis il se confiait avec aisance à une inconnue, sur des points intimes, jamais elle n'avait eut tel confession, une confiance naissante qui toucha la jeune femme. S'il y avait malice dans ce récit, Valdaria était incapable de le déceler et surtout était loin de vouloir le soupçonner. Marolen semblait si peiné de ne pas avoir pu choisir sa propre voie et des pensées troublèrent la jeune druidesse quand il évoqua sa « malédiction ». D’instinct elle posa une main compatissante sur une des siennes.

Puis il passa à une partie non pas, plus intéressante, mais au moins plus au fait du souci actuel pour lequel Valdaria avait été missionnée et pouvait peut être servir. Aussi porta t-elle une attention encore plus intense à cette partie de récit. La dualité des sentiments de Marolen envers cette Bellenuit était parfaitement visible et prouvait la difficulté de vivre avec le don de clairvoyance. Et le fait qu’il lui trouve des circonstances atténuantes et surtout qui justifierait selon lui son comportement, montre à quel point le druide a été touché et troublé par ses perceptions. Mais la petite femme face à lui ne savait que dire pour lui donner du réconfort. L’empathie ne pouvait suffire à comprendre le duel qu’il devait très régulièrement faire contre elle et pour elle pour mieux la connaitre et ainsi tenter de mieux la combattre.

Puis la suite du récit se fit plus précis et plus savant. Et surtout il ouvrait des fenêtres dans l’esprit de la servante de la nature, en rapport à sa rencontre mystique vécu dans la forêt. La fin venue, Valdaria resta un très très long moment silencieuse. Elle réfléchissait, le regard dans le vide et avec un léger air de nostalgie et pétillant à la fois. Valdaria porta une main à son corsage et en sorti le fruit de sa rencontre avec l’esprit d’une dryade. Elle le garda jalousement dans sa main, mais partagea tout de même sa trouvaille.


Ce fruit m’a été confié au prix de l’ultime effort de la part d’un être d’une pureté rare. Ses mots firent : Prend fille de la terre. Elle te sera utile pour refermer la porte à la non vie. Il te suffit de la jeter et regarder la force de la vie. A l’époque je ne savais par quel chemin commencer. Mais vous m’avez apporté les éclaircissements nécessaires et je gage qu’avec vous, je serais plus amène d’accomplir ce pourquoi on m’a choisi.

Valdaria ne voulait pas paraître impolie et insensible à tout ce que venait de lui dire Marolen, mais comme ce souvenirs venait de resurgir, elle ne voulait en perdre une miette et préféra l’exprimer avant qu’il s’évanouisse de nouveau dans sa mémoire. Puis sortant de son souvenir elle reprit fixant son hôte.

Je ne serais vous remercier d’avoir eut la patience de m’attendre. J’imagine a quel point vous avait dû vous faire violence pour résister à l’envie de vous approcher plus de cette femme qui semble vous fasciner. S’il m’est possible de faire une modeste hypothèse, je dirais que cette île cache en elle de précieux pouvoir lègue de grands elfes qui y résidaient. J’en déduis donc que c’es un environnement propice à une faille magique qui serait ouverte comme vous venez de me le dire.

Encore une fois Valdaria déduisait ceci de sa rencontre avec l’esprit de la dryade. Elle croyait dur comme fer à son raisonnement qu’elle venait tout juste de trouver, à la lumière des révélations de son homologue. Elle prit une bouchée de son plat de l’autre main gardant toujours dans la première le gland et attendit une réaction a ses dires. Regrouper ainsi deux être et deux histoires totalement différente, enrichissait l’esprit de Valdaria, aussi un sourire se fit sur son visage, malgré les heures sombres qu’ils avaient devant eux.

_________________
Vive les chevaux et les enfants ! C'est que j'ai un loup Taille G à nourrir moi !
Valdaria Balmi ou Érine Silfène
Image

Sorts du jour
Niveau 0 :
Résistance, Assistance Divine, Stimulant, Soins Superficiels, Détection de la magie
Niveau 1 : Soins Légers, Morsures Magiques, flammes
Niveau 2 : Force du taureau, Peau d'écorce
Sorts utilisés :
Haut
   
 
 [ 84 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Common Crawler [Bot] et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à: