Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Dernière visite le il y a moins d’une minute Nous sommes le Ven 19 Juil 2019, 16:32



 [ 84 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Jeu 19 Déc 2013, 22:40 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 23 Oct 2010, 18:20
Messages: 338
PX: 8910
Tant de complexité se dégageait de cet être, que Valdaria ne savait plus comment rassembler ses idées. Il y avait aussi et surtout de la fatigue aussi le silence du repas lui convenait parfaitement. Elle rangea son précieux cadeau dans ses habits et attendit la suite. Quand son hôte revint avec la boisson, la jeune femme hésita un instant. Avait-elle besoin d’être droguée pour se détendre tout à fait. Mais le discours de Marolen eut raison de son interrogation. Elle prit alors le bol et bu une longue gorgée laissant couler le breuvage dans son corps tout en fermant les yeux. Imaginer cet homme si posé aujourd’hui, comme étant dissipé dans son passé décrocha un léger ricanement délicat de Valdaria.

Pardonnez mon impolitesse, je ne me moque pas de vous, juste j’essayais de vous imaginer indocile. En outre je ne vois toujours pas en quoi mon aide vous serez utile, mais sachez que je suis à votre disposition pour vous aider et aider ce bosquet.

Valdaria prit encore quelque gorgée de son bol et prit congé de son hôte.

Merci de votre accueil, mais je pense me retirer pour ce soir. Je pense avoir eut beaucoup d’émotions pour la journée et je suis déstabilisée d’être venue ici trop tard. Même si ce n’est pas le sentiment que vous avez, c’est ce que ma petite expérience me dit. En revanche si quoi que se soit se passe dans la nuit n’hésitez pas, vous n’êtes plus seul ici.

Valdaria prit congé respectueusement de Moralen et se dirigea vers la maisonnette où elle avait déjà fait sa toilette avant le repas. Elle attendit que Volug la rejoigne jeta encore un œil sur le bosquet et se glissa sur la couche invitant son loup à la rejoindre pour profiter de la chaleur animal.

_________________
Vive les chevaux et les enfants ! C'est que j'ai un loup Taille G à nourrir moi !
Valdaria Balmi ou Érine Silfène
Image

Sorts du jour
Niveau 0 :
Résistance, Assistance Divine, Stimulant, Soins Superficiels, Détection de la magie
Niveau 1 : Soins Légers, Morsures Magiques, flammes
Niveau 2 : Force du taureau, Peau d'écorce
Sorts utilisés :
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Mer 22 Jan 2014, 11:00 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9214
PX:
Valdaria vit comme une lueur de tristesse dans le regard de Malloren alors qu'elle s'apprêta à aller se coucher. Il ne la retint pas, se contentant de hocher la tête et lui souhaiter la belle nuit d'une voix chaude et confortable et lui assurant qu'il veillerait sur le bosquet, que nulle malfaisance ne viendrait troubler son sommeil.

Volug parcourut le petit sentier avec elle jusqu'à la petite maison qui lui était allouée. Avant de rentrer, il alla explorer rapidement quelques arbres. Il n'avait pas beaucoup bougé et sa nature de chasseur se réveillait toujours à la tombée de la nuit. La jeune druidesse eut le temps de jeter un dernier coup d'oeil à cet endroit maintenant déserté. Non seulement dame Feylianne était partie avec ses membres, mais en plus elle a disparut d'après les dire de l'étrange druide restée pour l'attendre. Un bien étrange mélange qui portait une malédiction. Le ciel était couvert de petits diamants cousus dans un voile de velours noir. Une brise légère apporta des odeurs typique d'une forêt qui s'endormait, offrant une grande bouffée d'air frais et parfumée. Dans le halo de lumière laissé par la bougie sur la table, Malloren n'avait pas bougé. Il avait sa tête dans ses mains, et sur son épaule était venu se percher son aigle qui semblait écouter ses pensées. Un moment intime avec son familier, que Valdaria connaissait bien pour le ressentir quotidiennement avec Volug.

Ce dernier était prêt pour la nuit et se faufilant entre ses jambes et la porte entra dans la pièce qui leur était réservée. Couchée avec à ses côté son fidèle gardien elle sombra très vite dans un sommeil réparateur. La nuit fut tranquille si ce n'est cet étrange rêve qu'elle fit avant de se réveiller : "Elle était au bord d'un gouffre les bras entourant la taille du druide pour l'empêcher d'y tomber. Une femme se trouvait de l'autre côté du gouffre, projetant une aura de mal pur et pourtant d'une immobilité de statue. Elle attendait tout simplement qu'ils ne tombent tout deux dans le gouffre qu'elle avait crée. Valdaria eut beau essayer de retenir Malloren,elle sentait qu'il s'échappait graduellement sa prise se relâchait jusqu’au moment où suppliant il tourna sa tête vers elle, une tête de loup aux yeux d'un violet profond. De saisissement elle le lâcha et il tomba avec un cri, un hurlement de loup, le gland de la fée l'accompagnement dans un éblouissement de lumière intense"

La truffe froide de Volug était farfouillait son cou, alors qu'il la poussait gentiment pour la réveiller. Elle se leva avec un flot de lumière tombant droit sur sa couche. Encore sous l'effet du rêve, alarmée elle écouta les bruits du dehors, cherchant à prendre ses repères. Rien ne vint troubler la quiétude de l'aube. Une nouvelle journée qui annonçait une marche et un périple vers un inconnu des plus troublants.


:HRP: J'arrête là pour que tu puisses prier et réagir. Si tu préfères que je continue, n'hésite pas à me le dire.

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Dim 16 Fév 2014, 22:50 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 23 Oct 2010, 18:20
Messages: 338
PX: 8910
Le contact froid de la truffe de son ami, arracha Valdaria de cet étrange rêve. Aux aguets sur le coup, elle se détendit quelque peu quand elle vit le paisible des lieux. Pour une fois qu'elle avait un peu de temps pour elle, la jeune femme entreprit de suivre le rituel qu'elle se fixait dès qu'elle le pouvait. Aussi elle se massa d'abord la plante de pied, puis les chevilles, les mollets pour relancer la circulation du sang et surtout soulager ses muscles endoloris par les marches successives. Puis elle s'étira le dos et en fit craquer quelque vertèbre. Quelque chose lui disait que cette journée serait riche en émotions et en actions.

Puis sortant du lit, elle flatta le flanc de Volug et lui ouvrit la porte pour qu'à son tour il se dégourdisse les pattes. La druide ne regarda pas au dehors préférant encore s'occuper de son rituel matinale. Son corps n'était qu'une étape dans celui-ci, maintenant il lui fallait soigner son esprit. Et pour cela, elle se mit à genoux dos au lit puis s'asseya sur ses talons. Valdaria posa une main sur son ventre et une autre sur son cœur où se trouvait son symbole divin. Puis elle se mit à prier.


En Shaaran : Douce Eldath, me voici ce matin à chanter vos louanges. En ses lieux dédiés à Séluné, entendez la voix de votre ouaille et voyez la dévotion qui m'anime. Prêtez moi votre impartialité, votre calme et votre capacité à pacifier les choses. En votre nom je me donnerais corps et âme pour cette nouvelle journée qui m'est donné de vivre.

La liturgie dura encore et encore, dans une sérénité et une quiétude propre au recueillement saint. Ses prières finies, Valdaria passa ses vêtements et sortie de la maisonnée. De suite elle chercha du regard le moindre changement dans le bosquet. Son rêve toujours en tête, elle avait une mine perplexe, quelle tendait bien maladroitement de cacher sous un sourire délicat. Faisant quelques pas, la belle remit de l'ordre dans sa longue chevelure et regarda le ciel.



De sa petite voix elle interrogea tout haut :
Malloren ? Une nouvelle journée pouvait commencer.

_________________
Vive les chevaux et les enfants ! C'est que j'ai un loup Taille G à nourrir moi !
Valdaria Balmi ou Érine Silfène
Image

Sorts du jour
Niveau 0 :
Résistance, Assistance Divine, Stimulant, Soins Superficiels, Détection de la magie
Niveau 1 : Soins Légers, Morsures Magiques, flammes
Niveau 2 : Force du taureau, Peau d'écorce
Sorts utilisés :
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Jeu 13 Mar 2014, 13:55 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9214
PX:
Alors que la jeune femme fut prête, elle ouvrit la porte de sa chambre privée pour trouver la lumière dorée de l'aube, saluant la nouvelle journée qui s'annonçait claire. Malloren n'était pour l'heure pas visible mais sur la petite terrasse où ils étaient la veille se trouvait amplement de quoi déjeuner : du pain, des confitures dont une au goût exquis de rose, quelques fruits et une cruche d'eau d'un gout vif et revigorant. Le déjeuner terminé, Valdaria vit la stature du compagnon druide se dessiner près de la maison dont il venait de faire le tour. Il salua la jeune femme, le visage animé probablement par l'expectative d'une aventure, même si celle-ci pouvait conduire à sa perte.

Douce Valdaria, comme il est bon de voir votre visage baigné par la lumière bénie de Lathandre. Dit-il en s'inclinant. Ce sera là sans nul doute une image que je garderais en mémoire ! Il semblait prêt pour le voyage dont ils avaient discutés hier au soir. Un grand arc et un carquois garnissait son dos habillé d'une cape de voyage de couleur vert foncé, la ceinture de cuir était garnie par une serpe finement ouvragée et il s'appuyait sur un bâton aussi noir que celui de Khelben. Un sac en bandoulière devait porter matériel divers. Il leva la tête et émis un sifflement : aussitôt dans un battement d'aile vint se poser sur son épaule son familier qui détailla la jeune femme d'un oeil noir et inquisiteur. Allons mon ami, il est temps de quitter ces lieux protégés. Vole haut et prévient de tout danger ! murmura Malloren. D'un geste il invita au départ non sans déclarer d'une voix qui portait quand même une interrogation quand à l'apparent oubli de Valdaria J'ai mené l'enfant à la garde de quelques êtres des forêts qui m'ont promis de veiller sur lui en attendant le retour des membres de ce bosquet. Il semblait assez agité. Son ancien maître lui manque. Espérons qu'il ne se prendra pas à retourner à la ville de son propre chef.

Le sentier menait vers les grandes forêts à l'ouest. De grands arbres aux couleurs changeantes reflétant dans leurs teintes d'émeraude la brillance d'un astre lumineux. Bientôt, ils arrivèrent à une partie tellement dense qu'il semblait à Valdaria que nulle lumière ne pourrait jamais espérer pénétrer sous les frondaisons. Le sol était jonché d'humidité, d'épais tapis de feuilles mortes exhalant le terreau issu de la pourriture de leur déchéance. Des champignons aux couleurs vives mais mortelles colonisaient cet endroit. Malloren qui avait guidé la jeune femme pendant ces quelques heures, ralentit le pas tout en murmurant : ça sent la sorcière par ici. Faites attention ! Une engeance qui se repaît dans la boue et les endroits sombres. Elles ont des pouvoirs terrifiants, j'espère qu'elle ne sont pas en cercle Volug aux côtés de Valdaria devait ressentir l'inquiétude de Malloren. Encore plus attentif à leur environnement, il avait calqué son rythme à celui du druide. A eux deux ils entouraient le jeune femme comme un joyaux à protéger à tout prix.

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Mer 16 Avr 2014, 09:41 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 23 Oct 2010, 18:20
Messages: 338
PX: 8910
Le réveil et le déjeuné était à présent terminé, et même si jusqu’ici Valdaria avait chassé les images de son rêve, voir Malloren l’a mis mal à l’aise. Comme ci elle tenait, dans un futur proche, le destin de cet homme entre ses mains. Heureusement la conversation bien que sommaire de son homologue, la fit changer de pensées. Valdaria l’observait si prêt à partir et ne broncha pas un seul sourcils quand il lui parla de l’enfant. Elle ne l’avait certes pas oublié, mais ne l’ayant connu que la veille, il ne lui avait pas laissé un souvenir assez marquant pour prendre de ses nouvelles spontanément. Néanmoins elle remercia l’homme pour cette précision et salua l’initiative.

Le bagage de la petite druide était mince et largement moins bien taillé pour l’aventure que son nouveau compagnon de route. Mais elle avait autant de volonté que lui de mener à bien leur voyage. Après quelque temps à ruminer son rêve sur la route, Valdaria trouva le courage d’aborder la question. Pourtant la situation lui échappa et ce ne fut pas le temps des conversations, mais de la concentration. Encerclée de son loup et de l’homme, la jeune femme voyait son quota de vigilance augmenter. Tout comme eux, elle se mit sérieusement sur ses gardes et marcha doucement tout en regardant si quelque chose d’inhabituelle émanait de cette forêt. Puis elle répondit à Malloren


De toute façon nous sommes très certainement, déjà repéré. Voyez-vous quelque chose de votre coté ? Puis s’adressant à Volug, elle lui flatta la tête et ajouta, tiens toi prêt mon grand.

Anxieuse de ne pas être à la hauteur, vu sa débâcle de la veille, Valdaria avait aussi l’appréhension de son rêve. Elle voulait coute que coute éviter cette situation. Écoutant le moindre bruit, scrutant le moindre mouvement, la main sur la garde de son cimeterre, la druidesse se pensait prête et elle continua de suivre le chemin.

:HRP: Test de Détection + Perception Auditive pour Valdaria, et pour Volug

PS : j’ai mit à jour mes sorts pour la journée dans ma signature.

_________________
Vive les chevaux et les enfants ! C'est que j'ai un loup Taille G à nourrir moi !
Valdaria Balmi ou Érine Silfène
Image

Sorts du jour
Niveau 0 :
Résistance, Assistance Divine, Stimulant, Soins Superficiels, Détection de la magie
Niveau 1 : Soins Légers, Morsures Magiques, flammes
Niveau 2 : Force du taureau, Peau d'écorce
Sorts utilisés :
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Jeu 01 Mai 2014, 13:40 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9214
PX:
Marchant sans bruits, Malloren leva un instant le regard vers les cieux et leva la main. Presque aussitôt, comme surgi de nulle part, son aigle s'y posa un instant, puis d'un grand coup d'aile alla se percher sur une des branches hautes d'un chêne noircit par l'humidité et l'obscurité de ces lieux. Volug et Valdaria étaient sur leur gardes mais c'était bien peu connaître les maléfices des sorcières des bois. Une voix s'éleva dans le silence, une voix douce et envoûtante, alors qu'au détour d'un arbre était adossé une femme d'une beauté exceptionnelle. Son visage fin ne portait que masque de douceur et ses yeux de braises contemplaient le druide avec une sensualité que bien des femmes pourraient envier. Sa robe faite de voile était bien éphémère sur ce corps parfait, laissant bien peu de place à l'imagination.

- Si tu cherches la mort mon beau, tu continues ton chemin déclara-t-elle doucement Il y a au bout que traîtrise et créature qui t'entraînera dans ta perte..

D'une façon flagrante elle ignorait Valdaria, comme si celle-ci n'était que vermisseau de la terre. Volug avait les poils hérissés, et dans son regard un certain effroi. Les animaux n'aiment pas ce qui est surnaturel, même si le compagnon de la jeune druidesse était familier avec la magie qu'elle utilisait parfois. Il ne fallait pas être paladin pour détecter toute la malice que dégageait cette créature à la langue d'une douceur extrême et sans doute à la magie bien ancrée. Cependant on pouvait se poser la question du pourquoi elle se contentait de cette mise en garde.

- Je ne cherche nullement la mort ma douce, répondit Malloren d'un ton sombre, mais bien celle qui est devenu reine de ton univers ... Le Mal absolu y rôde, et je viens pour redonner à cette terre son visage serein. La sorcière eut un rire léger, qui aux oreilles de Valdaria sonnait comme un ricanement. Elle se tourna à demi pour prendre le tronc auquel elle s'était adossé à plein bras, pressant son bassin sur son écorce
- Tu comptes te battre contre elle avec cette petite chose ? fit-elle en désignant du regard Valdaria.
- Nos destins sont liés, sorcière. Elle est à moi ! répliqua laconiquement Malloren se rapprochant imperceptiblement de Valdaria. La sorcière sourit imperceptiblement, son joli visage coloré du mal qu'elle exaltait. Dommage, elle aurait fait un bien beau festin à moi et mes soeurs ... Peut-être que tu pourrais l'échanger contre le pouvoir du cercle pour t'aider à cette bataille....

Malloren ne répondit pas, fixant la belle créature ondulante devant lui. L'offre était de prime abord fort alléchante, un cercle de sorcière étant d'une puissance qui dépassait de bien loin toute espérance. Il semblait réfléchir d'ailleurs, hésiter même...

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Mer 14 Mai 2014, 12:34 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 23 Oct 2010, 18:20
Messages: 338
PX: 8910
Inexpérimentée. Valdaria devait se rendre à l’évidence, elle n’avait rien vu venir quant à la situation dans laquelle ils se retrouvaient désormais. A l’inverse, Mollaren, lui, avait flairé le coup, renvoyant la novice dans ses chaussons. Et l’expérience ne s’arrêtait pas là. En effet, à présent c’était son absence de féminité à laquelle elle se confrontait maintenant. La créature qui était devant eux, dégageait une telle aura de sensualité, que Valdaria en retenu son souffle, serrant sa mâchoire.

Le druide rendait conversation à l’être qui leur barrait la route, plongeant dans un profond doute sa jeune homologue. Il allait sans dire que Valdaria ne perdait pas une miette du dialogue mais en aucune façon elle n’aurait pu émettre le moindre son, tellement son inconfort la tétanisait. Puis la conversation se tourna sur elle, et la jeune femme se contenait pour ne rien laisser paraître. Jamais elle ne s’était sentie aussi incertaine de sa personne et ses capacités. La réplique de Mollaren l’ébranla, certes il ne s’agissait que d’une réplique visant à légitimer sa présence, mais cette conviction que Valdaria lui était utile, interloquait la jeunette.

Les dernières paroles de la sorcière semblèrent faire mouche auprès du druide et bien loin de comprendre ce que cela pourrait engendrer pour elle, même si le mot festin ne laissait que peu de place à l’interprétation, Valdaria envisagea un instant d’accepter pour lui. Mais se ravisant, elle s’avança de quelque pas et prit alors la parole.


Vous parlez joliment et êtes force de propositions, mais je ne laisserais pas mon destin entre les mains d’étrangers. Dite moi clairement ce que je dois faire pour que vous me laissiez poursuivre ma route. Le droit du sol est certes de votre coté, mais il n’est pas ma destination, juste un passage.

Je cherche la personne qui perturbe cette forêt et qui retient certainement les druides du bosquet de Séluné, je n’ai que faire de vos intrigues, la voie la plus directe étant celle de la sincérité, j’attends de vous vos conditions.


Valdaria avait volontairement exclu de son discours Malloren, en s’exprimant en son nom. Il avait comme point faible, la beauté des femmes, qu’elles soient ou non de bonne compagnie. Et la jeune druide, piqué de ne pas être à la hauteur de leur interlocutrice, préférait le laisser planter là et continuer son chemin, que d’être sacrifiée parce qu’il était troublé.

Plantée droite, Valdaria montrait un visage conquérant, mais au fond, elle était loin de comprendre ce qui se jouait ici. Elle repensait à sa rencontre avec la dryade et elle se sentait investie par la mission que cet être lui avait confié. S’il fallait qu’elle y laisse un membre, ou l’esprit, elle irait au bout de son destin et de la tâche importante qu’elle s’était vue octroyée.

Volug avait toujours été un allier, mais Valdaria se demandait si elle avait le droit de l’emmener flirter avec la mort, car même s’il y avait eut d’autre combat, celui ci paraissait d’un niveau supérieur.

_________________
Vive les chevaux et les enfants ! C'est que j'ai un loup Taille G à nourrir moi !
Valdaria Balmi ou Érine Silfène
Image

Sorts du jour
Niveau 0 :
Résistance, Assistance Divine, Stimulant, Soins Superficiels, Détection de la magie
Niveau 1 : Soins Légers, Morsures Magiques, flammes
Niveau 2 : Force du taureau, Peau d'écorce
Sorts utilisés :
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Ven 30 Mai 2014, 12:16 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9214
PX:
Malloren eut un sourire, non moqueur, bien loin de là. Il y avait une nouvelle douceur dans son visage alors qu'il écoutait Valdaria s'exprimer avec fermeté et clarté. Une douceur que la druidesse n'avait pas encore vu auparavant. Une lueur de respect s'était allumé dans ses yeux, qu'il rapporta sur ceux de la créature bien moins disposée à raconter des fadaises.

Valdaria eut un rapide aperçu du vrai visage de l'être maléfique, une vieille au visage ridé et aux yeux globuleux, le nez crochu et la forme courbée, tant sa verve l'avait énervée. Le Mal pur émanait de sa personne alors qu'elle ne répondit pas de suite, sans doute se concentrant pour garder son apparence de beauté fatale. Malloren aussi l'avait entraperçu, confirmant son pressenti quand à la créature qu'ils avait en face.

Hé bien sorcière, dit-il enfin rompant le silence, ton offre est très généreuse, mais je pense qu'on va se débrouiller cette jeune femme et moi. Valdaria nota que Malloren évitait de révéler son nom, chose qui devait être importante. La sorcière s'adossa à l'arbre, remontant une jambe qui se dénuda, une jambe où en haut de la cuisse se trouvait un tatouage complexe. Elle émit un rire de gorge, ajustant volume et tons rauque :
- Si fait humain, il suffit d'y croire. Il y a une belle différence entre le discours et les actes. Elle lissa un instant ses long cheveux d'ébènes, et eut un sourire coquet.
- Je me régalerais de vous voir tous deux taillés en pièce par celle qui rôde en ces bois. Cette femme projette autour d'elle une une immense énergie négative emplie de courroux, de vengeance et de colère. Satisfaite d'avoir pu déverser son fiel, la sorcière s'interrompit un instant. Puis repoussant une mèche de cheveux en vint à la vraie raison de son intervention. Elle prit un médaillon au bout duquel était attaché une gemme d'une couleur noire avec en son centre comme un iris de couleur d'or. Ceci commença-t-elle est ce qu'on appelle un oeil de sorcière, une gemme magique qui me permet de contempler les choses à distance. Malloren eut un mouvement de surprise
- Et de te faire mal si détruite ! laissa-t-il échapper, montrant par là sa fine connaissance en matière de créatures malfaisantes de la forêt.
- Tout à fait cher ... En fait c'est quoi ton nom
- Pierre sera tout à fait approprié
répondit Malloren avec un demi-sourire. Il était évident que la sorcière n'en crut pas un mot. Elle eut un geste d'humeur à peine contrôlée, laissant à nouveau entrevoir sa vraie nature. Mais se contrôla Cher Pierre répéta-t-elle du bout des lèvres La détruire me ferait mal et pourrait même m'aveugler pendant toute une journée, mais tu ne pourras pas me tuer. Comme tu le vois je te fais confiance ... on te fait confiance mes soeurs et moi. En fait, il est important que nous puissions la regarder de près, voir comment elle survit dans ce plan afin de prendre les mesures nécessaires quand vous faillirez à la tuer. On ne veut pas d'elle ici, et on veux savoir comment l'anéantir...

Malloren regardait d'un air indécis la pierre qui pendait au bout du médaillon. En matière d'espionnage pour ces femmes c'était le nec plus ultra. Mais fallait-il accepter. Il tourna son visage vers Valdaria, cherchant son avis.

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Jeu 12 Juin 2014, 10:19 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 23 Oct 2010, 18:20
Messages: 338
PX: 8910
Le respect qu’affichait Malloren à son égard, réconforta quelque peu Valdaria. Ils étaient impressionnant tous les deux et semblaient l’un et l’autre connaître les usages d’un tel affrontement. Percevant la véritable physionomie de leur interlocutrice, la jeune femme, comprit qu’elle utilisait une partie de ses capacités pour se rendre agréable. Ainsi donc les récits légendaires qu’on lui lisait dans son enfance, disaient vrai. La conversation continua et Valdaria essayait de capter le moindre indice qui pourrait les aider à passer leur chemin. Mais elle dû constater avec soulagement, que la prescience du druide était grande.

Ainsi Malloren arrivait à l’agacer au point que son illusion de beauté offrait des signes de défaillance. L’évocation de cette pierre, indifférait Valdaria, bien loin d’être matérialiste, elle n’avait jamais convoité les possessions d’autrui. Mais apprendre de nouvelles choses, ça elle en était friande ! De ce qu’elle comprenait, la pierre permettait à la sorcière de suivre les fait et gestes de la personne dont elle savait le nom. Un subterfuge dont son compagnon druide avait su contourner. Néanmoins après tout ceci, Valdaria devait prendre une décision.


Si j’ai bien compris, vous voulez que Pierre et moi provoquions assez le combat avec l’engeance pour récolter les informations dont vous avez besoin pour annihiler ses forces et la détruire. Donc vous nous proposez une sorte d’accord tacite d’entraide pour un ennemi commun. Sur le papier ça me convient, mais je n’ai aucune certitude sur un éventuel retournement de situation de votre part. Quelle garantie me donneriez vous, afin que je n’ai pas à regarder derrière moi la moindre malice meurtrière de votre part ?

Valdaria était bien déterminer à mettre au clair la situation. Vu la façon dont Malloren prenait des précautions, il fallait qu’elle fasse de meme de son coté. L’arrangement lui convenait, mais des garanties devaient être établis. Dans un sens, la druidesse se sentait rassurée de savoir que sa tache serait finalisée dans l’éventuelle idée qu’elle n’y arriverait pas par elle meme.

_________________
Vive les chevaux et les enfants ! C'est que j'ai un loup Taille G à nourrir moi !
Valdaria Balmi ou Érine Silfène
Image

Sorts du jour
Niveau 0 :
Résistance, Assistance Divine, Stimulant, Soins Superficiels, Détection de la magie
Niveau 1 : Soins Légers, Morsures Magiques, flammes
Niveau 2 : Force du taureau, Peau d'écorce
Sorts utilisés :
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Lun 30 Juin 2014, 15:42 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9214
PX:
Aucune .. La réponse avait le mérite d'être clair. Malloren sourit à Valdaria. Il semblait un peu plus à l'aise maintenant qu'il savait que la sorcière avait une faveur à demander et que la jeune druidesse semblait avoir compris les enjeux. Le druide avança d'un pas vers la créature ondulante puis d'un geste de la main fit comme il allait prendre l'Oeil de sorcière, hésitant, puis il a retira aussitôt. Ce jeu n'était pas pour plaire à cette femme qui voulait dominer la situation, mais elle parvint à contenir sa colère et eut presque un sourire indulgent.
Mais dit moi sorcière, dit Malloren prenant une voix suave n'aurais-tu pas dans ta besace quelque récompense à donner si d'aventure nous acceptions ta demande ? Une potion, un artéfact quelconque, une plante rare dont tu as le secret ?

Apparemment l'heure était aux marchandages, la créature l'avait bien compris. Ma foi dit-elle adoptant le même ton, je ne vois pas ce que tu pourrais utiliser ... Pierre ... sans brûler cette belle âme pure et innocente... Un ricanement vint ponctuer cette assertion. Malloren resta de marbre attendant patiemment qu'elle finisse, chose bien utile à faire puisque la sorcière voyant qu'elle ne produisit aucun effet s'arrêta net. Elle sortit de sa besace une petite fiole noire... Peut-être ceci dit-elle le tendant à Malloren. Extrait d'un champignon. A petite dose permet de totalement ignorer toute douleur qu'elle soit physique ou mentale, mais à grande dose mortelle bien sûr. Quand je dit petite dose, je parle d'une goutte sur la langue, guère plus... Et toi petite humaine, n'a-tu-rien à me demander pour mettre ta petite vie en danger ? Ou es-tu suffisamment confiante en ce Pierre pour qu'il te protège jusqu'au bout ?

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Jeu 02 Oct 2014, 16:51 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 23 Oct 2010, 18:20
Messages: 338
PX: 8910
Se souvenant de son rêve, elle dit à haute voix se qu’elle aurait peut être dû garder pour elle-même. C’est moi qui le protègerait jusqu’au bout non l’inverse. D’un aplomb sans faille, Valdaria posa un regard déterminé à son compagnon druide. Elle se fichait de passer pour une arrogante, ce rêve la motivait assez pour faire en sorte qu’il ne soit point prémonitoire. Et de plus elle n'avait aucune espèce d'idée ce qu'elle aurait pu demander, ne connaissant pas son interlocutrice. Puis elle continua.

En outre, je n’ai nul besoin de vous demander autre chose que de nous aider à ne pas y laisser la vie. Que puis-je bien demander à quelqu’un qui préfère laisser d’autres régler un problème qui l’atteint elle aussi. Non, non je ne souhaite qu’une chose, que tout rentre dans l’ordre et qu’il y ait le moins de mort possible.

Valdaria regarda autour d’elle et montra des signes d’impatiences. Le bosquet de Séluné avait besoin d’aide et elle était disposée à participer, alors pourquoi diable étaient-ils encore là. La druide pointa son regard sur la sorcière puis sur son homologue prenant un air interrogatif et leur demanda s’il y avait autre chose, ou si ils pouvaient continuer leur chemin.

_________________
Vive les chevaux et les enfants ! C'est que j'ai un loup Taille G à nourrir moi !
Valdaria Balmi ou Érine Silfène
Image

Sorts du jour
Niveau 0 :
Résistance, Assistance Divine, Stimulant, Soins Superficiels, Détection de la magie
Niveau 1 : Soins Légers, Morsures Magiques, flammes
Niveau 2 : Force du taureau, Peau d'écorce
Sorts utilisés :
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Ven 26 Déc 2014, 14:18 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9214
PX:
Malloren avait sans doute ressenti l'impatience de la belle druidesse. Il tendit la main recueillant potion et oeil de sorcière, un pendentif qu'il mit à son cou. Cet objet de forme ronde, s'ouvrit un instant sur une lumière d'un vert sombre, brilla un instant puis se referma, telle une lourde paupière. Malloren releva la tête et s'adressa à l'ondulante créature, avait le visage empreint d'un éclat de joie sauvage. Peut-être l'anticipation d'une belle scène de tueries qu'elle verrait au travers de son oeil magique..

-Voilà qui t'amuseras ainsi que tes soeurs... Un moment de théâtre dramatique que vous apprécierez surement déclara Malloren. Allons-y ma douce dit Malloren se tournant vers Valdaria avec dans le regard une admiration pour la sincérité ses propos et le courage dont elle avait fait preuve face à cette sorcière.

Ils reprirent donc la route tous les trois, Volug un peu plus exubérant maintenant qu'ils avaient quittés l'aura malfaisante, trottinant avec plus d'entrain à la recherche de quelques arbres à renifler. Malloren ne se gêna pas de mettre l'oeil des sorcières sous sa chemise. Elles pourront voir la rencontre sans doute, mais hors de question qu'elles sachent par où il comptait passer pour y arriver. Levant la tête, il chercha du regard Akthor qui lui répondit par un appel strident, afin qu'il puisse de suite repérer sa position. Le Druide devin sourit rassuré et tendit une main pour aider Valdaria à passer une de ces grosses racines noueuses d'arbre qui était si haut qu'il était difficile d'en voir le bout. La végétation se fit très dense, mais Malloren choisit avec justesse les chemins emprunté par la faune sauvage : tantôt au creux d'un oued, tantôt finement tracé entre des denses arbustes. Bientôt le visage familier de cette végétation se transforma, laissant place à plus de rochers acérés, une densité qui refermait le ciel au-dessus d'eux, occultant les chaud rayons de l'astre solaire. Leur pas arpentait un tapis de feuilles moelleux que les siècles de cycle avaient déposés là. Une odeur de champignons et de humus chatouillaient les narines, la mousse recouvrait des grosses pierres usées par l'âge et la piste se creusait en pente descendante et montante.

Malloren s'arrêta un petit instant, proposant une petite pause d'une demi-heure, sortant de son sac un petit en-cas pour se restaurer. Le soleil à peine visible semblait être haut dans le ciel, à l'endroit précis où il amorcerait sa descente de l'après-midi. Soudainement Malloren sursauta et fut pris de frissons. Valdaria vit un visage figé, des yeux agrandis soudainement comme si il voyait quelque chose derrière elle. Il n'y avait pourtant rien à voir. On eut pensé qu'il avait une crise d’épilepsie. Akthor descendit rapidement, poussant un cri aigu, se posant sur une branche près de son maitre. Après quelque temps ses membres se relâchèrent. Il passa une main sur son visage et essuya furtivement une larme. La voix de Malloren était comme écrasé sous cette chape de végétation :


Ma vision s'est précisée Valdaria, et j'ai bien peur que je fais là mon dernier voyage sur le plan de la matière. J'ai férocement aimé cette nature indomptée et sauvage qui m'a offert tant de beautés que parfois j'en avais les larmes aux yeux. Je vois le même amour dans ton regard. Si ce destin est avéré, il faudrait que je prenne des mesures, surtout au regard de mon familier.

Ce dernier observait Malloren d'un regard perçant. Telle une sentinelle veillant sur celui qu'il avait choisit de suivre, le rapace resta vigilant sur ce qui se passait. Malloren leva le bras pour que le rapace puisse s'y poser. Akthor frotta sa tête sur la joue du druide devin, puis s'envola
.
- Il comprend dit Malloren simplement. Si il m'arrivait quelque chose, il vous suivra quelque temps puis rompra les liens qui l'unit aux êtres humains pour vivre sa vie sauvage ... Se levant, il tendit à nouveau sa main galamment pour aider Valadaria à se lever, mais avant de la lâcher, il s'inclina déposant un baiser sur le poignet, à l'endroit où battait le son de la vie. Allons-y belle enfant, allons refermer l’aberration qui ronge notre monde.

:HRP: Je te laisse l'occasion de répondre. Si tu le désire, je poursuis directement (suffit de me le dire)

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Ven 23 Jan 2015, 11:51 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 23 Oct 2010, 18:20
Messages: 338
PX: 8910
La rencontre se concluant, Valdaria fut soulagée de ne pas avoir provoqué d’anicroche. Elle avait la sensation d’avoir grandie, de savoir un peu mieux s’affirmer. Et le soutien moral que lui apportait l’homme d’expérience qu’était Malloren, ne faisait que renforcer ce sentiment. Quand ils reprirent la route, la jeune femme ne faisait que profiter des instants avant la tempête. Son rêve lui trottait toujours dans la tête, mais elle était résolue a ce que ça ne reste qu’une rêve et non une prédiction.

Même si son loup était le plus bel être au monde pour elle, la druidesse se réjouissait de voir ce majestueux aigle et la complicité qu’il avait avec son compagnon humanoïde. La druide les regarda longuement tous les deux, jusqu’au moment où elle observa un changement dans l’environnement. Là Valdaria préféra être plus attentive à ses pas, et aux alentours. Son compagnon proposant une arrêt, elle le suivit estimant que c’était effectivement une bonne chose. Le temps d’absence de Malloren parût être une éternité dans la tête de la jeune novice. Quand il reprit allure naturel, et qu’il rpeit la parole, Valdaria comprit qu’elle venait d’assister à une de ses visions. Elle le laissa ainsi discourir sur le devenir de ce majestueux volatile percevant la tristesse du moment, mais ne voulant pas totalement s’y résoudre.

Penaude, la jeune femme accepta la main tendue et après qu’il eut déposé ce baiser, elle lui retenu la main, la serra, puis dans un élan d’amitié et de réconfort, Valdaria prit le grand homme dans ses bras et le serra de toute sa compassion. Elle chuchota ensuite des paroles qui se voulait des excuses mêlé à de la détermination et beaucoup de reconnaissance.


Je crois avoir, à mon tour, vu votre vision la nuit dernière, mais il est hors de question que cela arrive. Je ne pourrais me résoudre à ne rien mettre en œuvre pour vous sauver. Je veux que vous puissiez continuer de vivre auprès d’Akthor. Je veux que vous puissiez encore être le bienfaiteur que vous êtes.

Valdaria quitta l’étreinte et reprit une place à un pas de lui. Ne me dite pas que c’est inévitable. Je reste convaincu que les destins tracés, ne sont que des esquisses, qui ne tient qu’a nous d’affiner les traits, ou d’en améliorer la formation en les changeant. Sa voix toute jeune était teinte d’une détermination incroyable, surement la fougue d’une jeunesse en pleine maturation. Nous allons tous les quatre faire une terrible équipe, mais avant d’y aller, dite moi en quoi puis je vous être utile. J’ai malheureusement que peu d’expériences. Par Eldath ! J’aimerais avoir votre force ! Je ne vous oublierais jamais.

La druide cherchait à se rassurer, avant l’affrontement. Elle prit en main l’objet remit par la dryade et le regarda longuement. Pourvu que j’y arrive, pensa t’elle….Pourvue que j’y arrive…

_________________
Vive les chevaux et les enfants ! C'est que j'ai un loup Taille G à nourrir moi !
Valdaria Balmi ou Érine Silfène
Image

Sorts du jour
Niveau 0 :
Résistance, Assistance Divine, Stimulant, Soins Superficiels, Détection de la magie
Niveau 1 : Soins Légers, Morsures Magiques, flammes
Niveau 2 : Force du taureau, Peau d'écorce
Sorts utilisés :
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Mer 04 Fév 2015, 21:09 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9214
PX:
Malloren regarda longuement la jeune femme, un doux sourire sur le visage mais ne dit rien. Et dans ce silence et les reflets de ses yeux Valdaria perçut qu'elle avait insufflé un espoir, bien mince certes, mais une envie de voir le monde jusqu'à le regarder avec les yeux de la sagesse de l'âge avancé. Ce réconfort inattendu lui avait donné des forces et cela se vit dans sa stature. Il leva les yeux au ciel contemplant le vol d'Akthor. Le départ était donné, ils allaient tous deux vers la croisée de leur destin, destin qui est sans nul doute surveillé par les Dieux eux-mêmes.

Après quelque temps, la pente se fit plus raide, le sol plus aride, comme brulé par quelque acide. La végétation était sans vie, les arbres sans feuilles, le ciel obscurcissant son éclat. Volug s'arrêta et gémit levant ses yeux d'or vers son amie. Elle y lut toute la détresse et la crainte. Il resta là parce qu'il voulait la protéger, mais il y avait là une force trop importante pour lui, une chose invisible, la mort elle-même qui planait dans toute cet environnement dévasté. Il se coucha sur le sol, le museau dans ses pattes comme pour signifier qu'il ne pouvait plus aller plus loin.


- C'est l'énergie négative Valdaria, dit doucement Malloren, il la sait mortelle et dangereuse. Elle sape toutes ses forces. Il ne peut vous accompagner sans les derniers mètres, il risque de mourir assez rapidement... J'ai transmis à Akthor mon désir qu'il reste en dehors de ce cercle, vous devriez faire de même...

Malloren avait l'air presque aussi malheureux qu'elle et attendit qu'elle prenne sa décision. Puis il fit signe à Valdaria d'avancer prudemment, si possible sans bruit, faisant de même avec une lenteur toute calculée. Valdaria remarqua un petit rongeur mort dans le creux des racines d'un arbre. Sans doute prit au dépourvu lors de la déflagration qui avait initié cette déchirure entre les deux plans. Ses yeux fixes et légèrement rougi semblaient donner une alerte de ne pas s'approcher davantage, pourtant il le fallait.

La jeune druidesse commençait à se sentir assez mal, ressentant les effets des ondes négatives qui baignait cet endroit. Elle se sentait faiblir rapidement, comme si toute vie s'échappait de ses pores, comme si toute son énergie s'évaporait. Malloren dut ressentir la même chose : rapidement il puisa dans on sac et donna trois fioles à Valdaria.

- Buvez Valdaria, il faut se protéger de cette énergie destructrice. J'en ai d'autres, si vous vous sentez mal, n'hésitez pas à en reprendre une. Nous approchons de la source ... Nous sommes tout près. Le sentez-vous ?
Il en prit une pour lui même et la but rapidement. Puis ils reprirent leur progression pour arriver sur une crête. Le reste semblait avoir presque disparu alors qu'en dessous d'eux une sorte de vortex s'était crée. La puissance de cette déchirure provoquait un vent violent, comme si ils étaient aspirés par ce trou. Malloren avait saisit la main de Valdaria, horrifié de tant d'énergie destructrice. Il leva son regard vers Valdaria et elle sut instantanément ce qu'elle devait faire ...

Image


:HRP: Vous êtes arrivés à la droite de l'image. J'aurais voulu faire mieux mais bon ...

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Ven 06 Mar 2015, 12:41 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 23 Oct 2010, 18:20
Messages: 338
PX: 8910
L’attitude du druide ayant changé, la jeune femme était rassurée. Petit a petit l’environnement prenait une autre physionomie. Et loin de décourager Valdaria, ça ne faisait que renforcer son envie de résoudre ce fléau. Lorsque Volug montra ses craintes et sous les conseils de Malloren, elle le rassura en le caressant, lui signifiant qu’il était important qu’il reste là.

Ne t’en fait pas mon bonhomme, tu seras quand même avec moi je le sais. Ne t’inquiète pas trop mon ami, nous nous reverrons.

Valdria lui fit un dernier sourire et suivit prudemment le druide. Chaque fois qu’elle posait ses yeux dans ce nouvel environnement, Valdaria était convaincue qu’elle devait tout faire pour ça ne se répande pas plus sur l’ile, ça serait désastreux ! Mais le mal s’insinuait tout de même en elle. Elle avait beau lutter, les forces négatives en présences la remuait et l’affaiblissaient au fur et a mesure de leur avancée.

La grande sagesse de Malloren frappa encore, il avait tout prévu, et surtout elle ne se posa pas plus de questions quand au breuvage qu’il lui donnait. Elle bu une fiole, et rangea les autres dans une poche. La progression jusqu’à ce qui ressemblait à un trou béant, fut un peu moins pénible mais elle savait que ce n’était que le début.

Valdaria serra la main du druide quand celui ci prit la sienne. Elle voulait se donner du courage et lui en donner aussi. Elle essayait de rester le plus impassible possible, comme si rien ne l’atteignait. C’était pour elle une façon de refouler des émotions qui pourraient la déranger. Mais que faire ?

Devaient-ils sauter dans ce gouffre ? Mais si c’était le cas, pourquoi dans son rêve elle avait voulu le sauver. Se questionnant, Valdaria essaya de voir si les druides du bosquet de Séluné étaient par ici. Après tout, c’était aussi pour les retrouver qu’elle s’était lancée dans l’aventure.
Puis elle brisa le silence


Malloren, que dois-je faire ?

_________________
Vive les chevaux et les enfants ! C'est que j'ai un loup Taille G à nourrir moi !
Valdaria Balmi ou Érine Silfène
Image

Sorts du jour
Niveau 0 :
Résistance, Assistance Divine, Stimulant, Soins Superficiels, Détection de la magie
Niveau 1 : Soins Légers, Morsures Magiques, flammes
Niveau 2 : Force du taureau, Peau d'écorce
Sorts utilisés :
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Mer 18 Mar 2015, 18:07 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9214
PX:
Valdaria avait l'impression que sa voix s'éteignait avec la puissance du vortex en dessous d'eux. Tous deux luttaient main dans la main à l'encontre de cette puissance, qui pour le moment ne semblait pas vouloir arrêter. L'énergie négative s'enroulaient autour d'eux tel un monstre invisible cherchant à aspirer toute la vie que leur bulle de résistance contrôlait. Alors que Malloren alla lui répondre, son visage se figea. De l'autre côté du gouffre, un peu en retrait du centre de l'activité du vortex, se tenait une femme dont les traits délicatement ciselés contrastaient avec un visage déformé par l'implacable dureté. D'une taille moyenne, ses vêtements fins laissaient entrevoir des courbes parfaites. Son regard brillait d'un éclat de passion sauvage, regard qu'il était sage d'éviter. Elle tenait en laisse quelques pauvres créatures, humaines agenouillées à ses pieds qui luttaient pour survivre au fléau qu'elle avait sans doute crée.

Les lèvres du druide formèrent un mot que Valdaria put deviner plus qu'elle ne put l'entendre
Xaneshaa... Le visage de Malloren se transforma en pur désir, la femme de ses rêves se tenait là, immobile devant lui. La créature infernale eut un mince sourire de satisfaction, d'une cruauté qui aurait fait trembler les plus vaillant des paladins. Ils s'étaient reconnus, le destin était maintenant à une croisée qui pourrait signifier la fin d'un monde. Pourtant la présence de Valdaria était un grain de sable dans la grande roue du Destin. Était-ce la chaleur de sa main dans la sienne, ou ses cheveux qui battaient sur le torse du druide ? Nul ne pourrait vraiment le dire, le salut était à sa portée de main. Tel un dormeur luttant pour se réveiller, Malloren tourna un visage tragique vers la jeune femme à ses côtés :

- La force de vie Valdaria, jette-le dans le gouffre... MAINTENANT ! Sa voix semblait transformée, sa langue pâteuse dans la bouche. On était bien loin du petit cadeau anodin de la dryade, petit cadeau qui aujourd'hui, à cette heure, en ce moment se révéla être un véritable trésor, une arme pour combattre le mal absolu qui rongeait la terre même de Gemmaline.

Valdaria sentit que la main du druide se détachait alors qu'il tentait de faire un pas en avant. De l'autre côté Xanesha lui faisait signe de venir la rejoindre...

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Ven 10 Avr 2015, 22:37 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 23 Oct 2010, 18:20
Messages: 338
PX: 8910
La perspective d'être englouti par ce qui se passait en contrebats ne réjouissais pas la druide. Si elel avait était suicidaire, cet endroit aurait était surement parfait. Un endroit ou se déchainer la part sombre du monde. Même la nature avait son coté sombre, mais il était nécessaire. Quant à leur adversaire, Valdaria devait bien reconnaitre qu'elle était au delà de simplement jolie. Quel homme ne succomberait pas à tel ravissement. Mais la petite femme, ne perdait pas de vu qu'elle représentait une menace. Pendant une seconde Valdaria s'en voulu d'avoir posée une telle question. Evidement son inexpérience pouvait lui jouer des tours, mais depuis sa rencontre avec la dryade, elle n'avait jamais cessait de penser au moment ou elle aurait à utiliser l'objet. Et pourtant une fois en face de l'évidence elle n'avait plus su quoi faire.

La brunette se reprit et sorti de sa cachette le dit gland magique. Elle voulu le lancer, mais Malloren l'inquiétait. Et s'il était possédé par leur adversaire. Non non c'est pas possible, il est forcément fort mentalement. Il ne se laisserait pas avoir aussi facilement. Avec la sorcière il avait réussi à se contenir.

C'est en pleine réflexion que la main du druide se détacha de celle de Valdaria. Saisissant énergiquement la main que l'homme venait de lâcher pour le secouer et le tirer vers l'arrière, la jeune femme jeta de son autre main, le gland dans le vortex. Puis elle cria, tirant encore de ses deux mains, cette fois, sur le bras de son accompagnateur.


Malloren, reprenez-vous ! Nous avons un combat à mener. On sera plus fort a deux ! Regardez-moi !

En cet instant, Valdaria savait que se jouait là, la scène qu'elle avait vu en rêve. Et tenant sa promesse, elle mit toute son énergie à sauver son ainé. De toute façon sa mission était finie, le gland était dans le vortex, sa magie agirait qu'elle soit là ou non. En revanche si elle pouvait éviter de voir mourir un compagnon elle ferait son possible pour y arriver.

_________________
Vive les chevaux et les enfants ! C'est que j'ai un loup Taille G à nourrir moi !
Valdaria Balmi ou Érine Silfène
Image

Sorts du jour
Niveau 0 :
Résistance, Assistance Divine, Stimulant, Soins Superficiels, Détection de la magie
Niveau 1 : Soins Légers, Morsures Magiques, flammes
Niveau 2 : Force du taureau, Peau d'écorce
Sorts utilisés :
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Mar 21 Avr 2015, 17:49 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9214
PX:
Comme au ralenti, Valdaria vit le gland quitter sa main et tomber au-delà dans le chaos perpétré par le vortex déchainé. De l'autre côté la sorcière qui avait levé un bras ouvrait sa main comme pour recueillir l'âme même de Malloren. Mais c'était sans compter sur la grande force de Valdaria qui mit dans son cri tant de coeur et de force que le druide se retourna sur elle... Un visage furieux. Il lui en voulait de l'empêcher de rejoindre celle dont il avait tant rêvé, sur laquelle il avait fondé sa mort et sa résurrection.

Mais il n'eut pas le temps de faire quoique ce soit. Une vive lumière argentée envoya un souffle vers le ciel alors que la déflagration intense mais silencieuse éblouit tous les témoins. La force de l'énergie pure de vie contenue dans le projectile rencontra la force de l'énergie de la non-vie. La force du souffle envoya Valdaria et Malloren en arrière, l'un contre l'autre.

Un moment d'inconscience ...

Valdaria se réveilla avec autour d'elle les bras de Malloren qui la serrait contre lui. Protection ou Bouée de sauvetage, personne n'en était bien conscient. Ses paupières étaient fermées et quelques larmes s'échappaient sur son visage plein de poussière. Enfin elle sentit une truffe familière sur son oreille alors que Volug inquiet s'était approché rapidement. Un silence étourdissant emplissait la vallée. Les senteurs de poussière, mêlé à la sève des arbres blessés et déracinés assaillaient les narines. Mais on respirait si bien. Une énergie nouvelle ramena des forces aux membres de la jeune druidesse alors que Malloren ouvrit les yeux et plongea son regard dans le sien. Son visage sombre s'éclaircit avec quelques rides de tendresse ...
Valdaria ... murmura-t-il ne la lâchant pas de suite. Ce moment semblait tout guérir, car il n'y a que l'amour qui puisse triompher de toute malédiction.

Un cri de rage et de désespoir retentit soudainement. Levant la tête ils virent la belle Xanesha se débattre dans cette vague de vie, alors que sa peau se fendillait. Ses yeux virèrent au rouge incandescent, elle fit un pas, puis un autre et se jeta dans le vide mettant fin à cette horrible souffrance qui lui rongeait le corps, laissant derrière elle les esclaves enchaînés mais vivant. Ils se levaient tremblant, les larmes de soulagement dans les yeux, accueillant enfin le retour de la vie sur l'île de Gemmaline.

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Lun 18 Mai 2015, 23:47 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 23 Oct 2010, 18:20
Messages: 338
PX: 8910
La jeune druide avait l'impression d'être dans un rêve. Tant de choses exceptionnelles se passaient sous ses yeux, que cela lui paraissait totalement sortir de son imagination. Mais la présence de Malloren et le danger imminent étaient, eux, autant de signes qu'elle vivait ce qui se déroulait. Elle avait du mal à soutenir le regard de son compagnon, tant il semblait la détester. Mais Valdaria n'eut pas plus de temps pour en être chagrinée, puisque les forces actives en ces lieux se combattaient et venaient de projeter en arrière les deux druides.

Hébétée, elle fut surprise de voir Marollen aussi accroché à elle. Heureusement il était vivant bien qu'encore sous le choque. Une vague de réconfort envahit Valdaria, quand son ami de toujours se manifesta. Elle fit un large sourire à Volug dans le même temps son nouvel ami, ouvrit à son tour les yeux et confirma qu'il était vivant. Elle fut mal à l'aise quand au regard de ce dernier et les cris de Xanesha l'aida a oublier cette gêne.

S'appuyant sur Volug, Valdaria se mit à genoux pour le câliner très fort et lui ébouriffer les poils. Puis c'est debout qu'elle vit la fin de l'ennemie. Finalement le combat avait été évité, grâce à la dryade. ELle proposa son aide à Marollen pour se relever. Puis lui souriant elle lui désigna les prisonniers.


Regardez, votre récompense, vous n'auriez jamais voulu manquer ceci, j'en suis sur.

La jeune femme tapotât sur le dos de l'homme et le poussant à faire quelques pas avec elle, la jeune femme se dirigea spontanément vers les égarés. Elle cherchait Dame Feylirianne du regard. Époussetant ses habits et son sac, elle chercha à l'intérieur de quoi boire, pour hydrater et porter secours aux libérés. Elle était ravie d'avoir sauver la vie de ces personnes, mais elle l'était encore plus pour Marollen, car elle était persuadé que ça l'aiderait à prendre conscience qu'il était un être exceptionnel. Valdaria était, en quelque heures passées auprès de lui, tombée en admiration pour son savoir et ce qu'il représentait.

Dame Feylirianne ?
Dit-elle.

_________________
Vive les chevaux et les enfants ! C'est que j'ai un loup Taille G à nourrir moi !
Valdaria Balmi ou Érine Silfène
Image

Sorts du jour
Niveau 0 :
Résistance, Assistance Divine, Stimulant, Soins Superficiels, Détection de la magie
Niveau 1 : Soins Légers, Morsures Magiques, flammes
Niveau 2 : Force du taureau, Peau d'écorce
Sorts utilisés :
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Caveau d'émail
MessageMessage posté...: Mar 26 Mai 2015, 13:06 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9214
PX:
Le silence qui enveloppait à présent la forêt était presque aussi effrayant que lorsque le maelstrom faisait craquer jusqu'aux entrailles de la terre. Malloren ne dit rien, observant la jeune et courageuse druide faire des câlins à son compagnon et levant la tête et le bras, il fit de même accueillant son aigle du bout des doigts. Un regard s'échangeaient entre eux, un regard que Valdaria pouvait comprendre, ressentant cette même complicité profonde qui va au-delà du respect et de l'amour.

A première vue les rescapés semblaient indemne à l'exception de quelques bleus et d'écorchures. Leur regards trahissaient l'épouvante dont ils venaient de réchapper. Les trois femmes et les deux hommes se levèrent, le visage empreint de soulagement et de gratitude. La plus grande des femmes, cligna des yeux d'une couleur étrange par ailleurs et répondit à l'appel de Valdaria :


Je suis Feyrilianne. dit-elle d'une voix enrouée. J'aimerais d'abord au nom de mes soeurs et de mes frères vous remercier. Sans vous nous mourrions d'une mort lente et douloureuse. Elle chercha un peu ses paroles comme une personne endormie qui s'est brusquement réveillée Cette femme avait des pouvoirs terrifiants et était en proie à une folie qu'aucun raisonnement ne pouvait palier. Elle baissa la tête légèrement avant de reprendre Voilà qui nous donne une belle leçon d'humilité ... Pourrais-je demander votre nom vaillante dame ?

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 [ 84 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Common Crawler [Bot] et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à: