Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Dernière visite le il y a moins d’une minute Nous sommes le Ven 20 Sep 2019, 14:15



 [ 9 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Le Doigt sur l'Etoile
MessageMessage posté...: Jeu 31 Mai 2012, 12:32 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9216
PX:
La falaise s'étendait sur toute une partie sud à partir de la ville de Gemmaline, blanches et droite, aux parois effritées par les attaques marines. A une centaine de mètres en contrebas, l'Océan apportait aux yeux le vaste de ses horizons. A l'instar d'une jeune druidesse ayant passé par là quelque temps plus tôt, avec devant elle son loup, Locus emprunta sans le savoir le même chemin avec devant lui Gamin. Celui-ci semblait posséder cette agilité propre aux enfants quand à marcher sur un chemin qui pouvait parfois poser des dangereux potentiels de chute.

Quoique le temps était au beau fixe, le rôdeur savait que cela pouvait changer très vite. Un vent assez vif se levait à fur et à mesure de leur progression. De temps en temps un petit animal surpris par leur arrivée filait à une vitesse éclair dans les fourrés d'une forêt qui se fit de plus en plus présente. Les gambades de Gamin se calmèrent peu. Il se frottait le ventre, son regard perdu dans les buissons. Soudainement il sursauta. Se rapprochant de Locus, il lui montra du doigt un de ces petits buissons épineux en lui disant tout bas d'une voix un peu tremblante :
j'ai vu des yeux là ...

Cela pouvait être issu de l'imagination démesurée bien connue des enfants qui prêtent des formes aux choses, mais Gamin était sincère dans son affirmation. Du garçon gonflé à bloc, se prenant presque pour un adulte, il redevenait ce petit qui cherchait une main sûre pour le défendre de tout dangers

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Le Doigt sur l'Etoile
MessageMessage posté...: Dim 10 Juin 2012, 23:46 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 22 Avr 2009, 22:17
Messages: 374
PX: 7710
Des yeux... Locus frissonna alors qu’il repensait à l’elfe noir qui les avait attaqués, lui, Elassa et Ilyasviel, alors que Zhanisla les guidait vers le passage qu’ils devaient emprunter. Venait-il finir son travail aujourd’hui, alors qu’il était seul avec un gamin dans les pattes ? Avant de s’imaginer combattre une telle créature, sans nul endroit ou se replier – la falaise jouant grandement en leur défaveur – le paladin considéra la taille du buisson qu’il jugea trop modeste, et surtout trop proche, pour abriter un archer drow.

Il élimina aussi la piste d’autres bandits de grand chemin, qu’il redoutait pourtant moins qu’un meurtrier sadique, puisque ces derniers auraient été moins enclins à le pousser dans le vide. Pour obtenir ses richesses, ils étaient forcés de le garder sur la terre ferme. Et c’était tout ce que l’homme saint désirait car tant qu’il pouvait combattre, tout n’était pas joué. Machinalement il tira son bouclier nouvellement acquis qu’il attacha au bras qu’il avait du coté opposé à la falaise, comme le lui avait appris son père avec son art de la guerre.

Le bouclier ainsi porté couvrait la majorité de son corps, contrecarrant alors la majorité des attaques pouvant provenir du buisson. Bien que protégé, Locus ne dégaina pourtant pas. Dans un coin de son esprit lui revinrent l’image de ces petites fées avec lesquelles il avait failli croiser le fer avant qu’Elassa ne fasse preuve de sa sainteté... S’il avait de nouveau à faire à elles, il ne manquerait pas de sortir la dague qu’elles lui avaient confiée et n’hésiterait pas non plus à parler de Grand Bleu, ce gardien défunt dont il avait fini par élucider la mort...


Reste près de moi, fit-il d’une voix tendue à l’enfant, et ne t’éloigne jamais au loin. Je préfère que tu sois à mes cotés plutôt qu’en éclaireur. Rien ne sert de nous presser. Peut-importait que Gamin ait vraiment vu ou pas cette paire d’yeux. Mieux valait être sur ses gardes plutôt que de mettre cette déclaration sur le dos de l’imagination débordante des enfants. Restant attentif à tout signe de vie, le paladin se mit malgré tout à avancer prudemment, incitant l’enfant à faire de même, puisqu’intimer celui qui les observait à se montrer n’avait selon lui que peu de chance de fonctionner...

_________________
« Tous les mensonges mènent à la vérité. »
Fiche de Locus
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Le Doigt sur l'Etoile
MessageMessage posté...: Jeu 14 Juin 2012, 13:23 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9216
PX:
Locus savait d'expérience que l'île était peuplée par les créatures féeriques de tout sorte. Ces créatures étaient curieuses, farouches, voire taquines mais nullement mauvaises. La protection de la forêt était l'une des choses les plus importantes à leurs yeux et leur devoirs étaient essentiellement tournés vers des buts que nul humain ne pouvait réellement comprendre. Le rôdeur inspecta les environs, tendant l'oreille afin d'obtenir une indication. Il savait néanmoins que le peuple des fées pouvaient allier discrétion à invisibilité et que si ces derniers avaient décidé de ne point se montrer il serait difficile de les apercevoir.

Gamin semblait attendre quelque chose... peut-être une mise en garde faisant rouler les accents intimidants de sa voix, une demande sévère de se révéler au grand jour, ou un coup d'épée dans les fourrés pour effrayer la chose qui se cachait, du moins une action d'éclat et de bravade digne des grands héros épiques. Locus se contenta de lui demander de rester près de lui, là où il pourrait le protéger que plus efficacement. Locus voyait bien que cela le turlupinais, et de fait au bout de quelques pas en silence, l'enfant adressa sa question innocente :
Maître ? Pourquoi continuons nous à avancer sans se presser ? J'ai vu quelque chose j'en suis sûr continua-t-il avec détermination, et vous avez observé l'endroit où je l'ai vu, pourtant vous n'avez rien fait.. Il est évident qu'à son âge, le garçon ne pouvait comprendre les actions issus des fruits d'une longue expérience. Ils continuèrent à marcher pour enfin arriver à la croisée, là où le chêne indiquait qu'il fallait s'éloigner de la falaise pour entrer dans les méandres d'une forêt encore bien sauvage, malgré le passage nombreux.

Locus remarqua quelques traces, sur le sol, là où la terre s'accrochaient entre les racines du vieux chêne. Cela était évident pour un rôdeur exercés qui tenait ses sens en éveil. Elles indiquaient clairement un passage récent : une personne de corpulence moyenne, pas bien lourde, avec dans son sillage l'empreinte caractéristique d'un chien.

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Le Doigt sur l'Etoile
MessageMessage posté...: Ven 15 Juin 2012, 18:31 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 22 Avr 2009, 22:17
Messages: 374
PX: 7710
Imperceptiblement ses sourcils se froncèrent et ses mâchoires se crispèrent laissant apparaître un muscle masséter fin mais puissant. Les propos de l’enfant, candides mais plein de sous-entendus, l’avaient visiblement insulté. Ainsi, il passait pour un pleutre aux yeux de son apprenti... Le mulan grinçait des dents tandis qu’il réfléchissait. Cherchait-il des excuses pour ne pas avoir agit comme Gamin l’avait souhaité ? Était-il donc devenu si faible depuis sa confrontation au malin ?

Lui, le paladin sans peur ni reproche, prompt à dégainer et toujours juste dans son châtiment, n’avait osé confondre celui qui les épiait ? Il sentait là l’influence d’Elassa, elle qui avait usé de diplomatie fasse à des fées belliqueuses. N’avait-il pas élevé son âme en devenant plus posé et réfléchi ? Il suivait à présent la voie que lui avait montrée la jeune femme. Elle qui avait accueilli en son sein l’étincelle du divin. Elle qui s’était sacrifiée pour qu’il survive. Elle dont il honorerait la dépouille d’ici une bonne heure, si tout ce passait bien.

Il ne pouvait avoir fait le mauvais choix, non. User de retenue était sans nulle doute ce que lui avait enseigné la jeune femme. Toute bataille n’était pas utile. N’était-ce pas là la quintessence de l’enseignement de sa déesse à lui, la cavalière rouge ? Toujours attentif, à ce qui se déroulait autour de lui, il leva les yeux au ciel songeant qu’il y avait déjà bien trop longtemps qu’il n’avait adressé de prière à sa déesse. Le bosquet où il se rendait serait le bon endroit pour y remédier et se ressourcer spirituellement.


- Voix-tu mon enfant brandir son épée à tout va n’a rien d’héroïque. Ce n’est que pure barbarie. Es-tu un barbare ? Je pense que non et j’aspire à t’élever au dessus de cela... Les doutes qu’il avait éprouvé s’étaient envolés à présent. J’aurais pu certes demander à ces yeux de se révéler, mais l’auraient-ils fait ? J’en doute, aussi la prudence était la seule chose de mise. J’aurais bien entendu dégainé si l’on nous avait attaqué, mais en ce monde, vois-tu, certaines batailles sont inutiles. Vraisemblablement ces yeux là étaient du même avis que moi. Et ne t’en fait pas, les dieux m’ont donné un don, celui de repérer le mal où qu’il se trouve. Si ce que tu as vu avait été maléfique, mes sens m’auraient alerté.

Il reprit alors sa route, intimant l’enfant à rester proche de lui. Arrivant proche du chêne dont lui avaient parlé Laundra et Gullnir, il s’apprêtait à obliquer quand il repéra des traces visiblement fraiches... Se pouvait-il que quelqu’un d’autre les précède ? A en juger les empreintes de canidés à ses cotés, cette personne avait de grandes chances d’être l’un des habitués du bosquet auquel cas leur progression serait vraisemblablement facilitée. Il suffirait juste de remonter la piste...

Et c’est ce qu’il fit.


Edit Njini
Test de Survie : 11(dés)+5 = réussite

_________________
« Tous les mensonges mènent à la vérité. »
Fiche de Locus
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Le Doigt sur l'Etoile
MessageMessage posté...: Mer 20 Juin 2012, 12:44 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9216
PX:
Gamin but avidement les paroles de son Maître. Ce dernier ne pouvait être certain que le petit avait vraiment compris la portée de ses paroles. Les enfants et les adolescents par ailleurs avaient une vue bien tronqué de la vie, laissant libre cours à leur imagination fantasque et la nécessité de ressembler à leur aînés. A défaut d'avoir compris aujourd'hui ce que Locus essayait de lui inculquer, la leçon était donnée et seul le futur démontrera si l'enseignement avait porté ses fruits.

Mais déjà Gamin était passé à autre chose. Il observait Locus penché sur quelques traces, la mine concentrée, levant les yeux vers des buissons comme si il voyait des choses dans l'invisible, des personnes se promenant par là. Sans plus un mot, le rôdeur avança dans le taillis avec juste derrière lui la mince forme du garçon qui le suivait de près. Leur progression fut plus lente, alors que de temps en temps le rôdeur s'arrêtait pour suivre la piste qu'il avait repéré un peu plus tôt.


Aie ! s'exclama soudain la voix de Gamin derrière lui. Même si la stature de Locus protégeait le garçon, celui-ci avait ramassé une branche plus basse que le rôdeur venait d'écarter en passant. La branche avait fouetté le visage du garçon laissant quelques traces d'épines sur le visage. Heureusement les yeux étaient nullement touchés, c'était plutôt au front qu'apparaissaient de minuscules petites lésions. L'ex paladin put être assez content de constater que son apprenti ne gémissait nullement. Il se contenta de frotter vigoureusement son visage rougi par la grappe de la branche même si dans ses yeux il y avait la douleur de la surprise.

Reprenant leur marche, après une petite demi-heure ils arrivèrent à une petite clairière laissant un peu de répit quand aux buissons barrant le chemin.

- Maître, je ne me sens pas bien... Se retournant Locus découvrit les éraflures gonflées déformant le front du gamin. Celui-ci était pâle et semblait vaciller sur ses jambes

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Le Doigt sur l'Etoile
MessageMessage posté...: Ven 22 Juin 2012, 16:51 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 22 Avr 2009, 22:17
Messages: 374
PX: 7710
Lorsque d’une voix pataude, Gamin l’appela, Locus laissa sa tête s’affaisser avant de se retourner. Les enfants, soupira-t-il en son fort intérieur. Toujours prompts à s’attirer des problèmes... Il commençait sincèrement à regretter d’en avoir pris un sous son aile. Lui qui avait été pourtant fier de son apprenti lorsque celui-ci c’était pris en plein visage un coup de branche cinglant. Alors que beaucoup se seraient mis à pleurnicher, lui n’avait rien laissé paraître. Seul un petit cri marquant plus sa surprise qu’une réelle souffrance s’était échappé de ses lèvres. Il n’avait d’ailleurs pas plus réagit lorsque le mulan lui avait entaillé la main, remportant ainsi la première véritable épreuve qu’il lui avait imposé.

Lorsqu’il vit l’état dans lequel se trouvait Gamin, son exaspération d’alors s’envola. Avec son front boursouflé, il semblait bien mal au point. Pourtant il restait tout de même debout, même si son équilibre devenait de plus en plus précaire. Locus s’agenouilla donc, songeant que son disciple avait bel et bien l’étoffe d’un guerrier. Un homme d’armes qui s’avérerait être redoutable dans le futur, à n’en pas douter. Bien qu’inquiet, il ne put s’empêcher de sourire tant l’enfant semblait avoir du potentiel. Intérieurement, il remercia les dieux d’avoir mis sur sa route une telle personne.

Il ôta rapidement le bouclier qu’il avait accroché à son bras, pour attraper de sa main nouvellement libre l’épaule de l’enfant. De l’autre, il caressa la zone infectée pour voir si elle était plus chaude que la normale. Était-ce une réaction allergique ou bien était-ce là l’effet d’une plante venimeuse ? Si c’était bien un poison, il n’avait d’effet que s’il était en contact avec le sang. Dans le cas contraire lui aussi aurait été empoisonné lorsqu’il avait repoussé l’une des nombreuses branches qu’il avait écarté lors de sa progression...

Alors qu’il ne savait comment gérer la situation, il se rappela d’une petite potion que lui avait confiée Laundra avant même leur excursion dans la nécropole. Une fiole d’antidote... Il ne savait pas trop bien comment tout cela marchait, si elle était administrée trop tard aurait-elle encore de l’effet ? Cela faisait déjà bien longtemps qu’il avait été infecté... Dans le doute, le paladin fouilla son sac pour en sortir le récipient, encore intact heureusement, et le fit boire à l’enfant.


- Tien, avales ça d’un trait, ça t’aidera à aller mieux. Si Locus n’était pas sur qu’il guérisse son acolyte, lui donner ne pouvait pas faire de mal. Et si jamais les choses n’allaient pas mieux, il lui restait la possibilité de rattraper celui qui les précédait. Un adepte de Séluné, familier avec le chemin qu’ils avaient parcouru, serait surement à même de savoir quel poison avait frappé l’enfant et cas échéant aurait d’autant plus de chance de le soigner... Se préparant à porter l’enfant jusqu’au bosquet, il récupéra son bouclier qu’il enfila sur son dos, et après s’être assuré que l’enfant ait tout bu, il le souleva de terre et le porta dans ses bras, contre sa poitrine.

- Limiter tes mouvements permet de ménager ton corps qui se battra plus facilement contre ce que tu as. Le paladin doutait que tel stratagème permettrait réellement de ralentir un poison qui a priori avait eut le temps de se propager dans tout le corps, mais cela il le garda pour lui. "La prochaine fois qu’on passe en ville, fait moi pensé à rendre visite à ton ami gnome. Nous t’achèterons un casque..." Il ferait des compliments à son apprenti lorsqu’il serait de nouveau sur pied...

_________________
« Tous les mensonges mènent à la vérité. »
Fiche de Locus
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Le Doigt sur l'Etoile
MessageMessage posté...: Jeu 05 Juil 2012, 11:25 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9216
PX:
Le gamin se laissa soigner par son Maître. Sous ses paupières gonflées par l'action du poison, Locus put voit un regard plein de reconnaissance et de surprise. Ce n'était pas étonnant : ce gamin livré à lui même n'avait jamais eu l'attention si proche d'un adulte, sauf une seule fois dans sa vie, où il avait été blessé par un cheval fou de terreur qu'il avait tenté d'arrêter. Le propriétaire du cheval se sentant responsable l'avait amené au temple d'illmater où un jeune étudiant avait pratiqué de la magie pour remettre la fracture de la clavicule en place. Mais ce fut bien là la seule fois ! Consciencieusement, Gamin but toute la potion, luttant vaillamment pour ne point tomber dans l'inconscience. Il entendit à peine les paroles de son mentor, tant sa tête, emplit d'un poison virulent, bourdonnait, tournoyait lentement. Lorsque l'ex paladin le prit dans ses bras, il se laissa enfin aller, posant sa tête sur l'épaule, entourant de ses bras le cou du paladin, comme un enfant qu'il était, profitant de ce sentiment de protection et de force. Il était à l'abri, il savait que rien ne pouvait lui arriver. Sous le balancement du pas régulier de l'homme qui le portait, il s'endormit, un sommeil récupérateur. La respiration de Gamin se fit profonde et lente, et Locus put se rassurer : l'antidote semblait faire effet.

La progression se faisait sans grands efforts, le Gamin n'était pas fort lourd dans les bras de son protecteur. La journée restait claire et les buissons et arbres de la forêt de Gemmaline se firent plus denses. Ici et là les pas du rôdeur dérangeaient des petits mammifères et son regard perçant aperçut dans les branches tout un monde à part fait en majorité de volatile. C'est alors que son regard fut attiré par une chose un peu étrange. Dans un des chênes barrant presque la route avec ses imposantes racines, le rôdeur vit passer quelques formes d'écureuils d'un bien étrange aspect : non seulement leur pelage était plus sombre que d'ordinaire mais dans leur yeux brillaient une lueur toute violette, semblable à une énergie issue du plan des morts. Ils devaient être une bonne vingtaine et formait un groupe qui se semblait pas aussi craintifs que les écureuils normaux. Ils se tenaient bien accroché sur leur branche, regardant passer l'homme et l'enfant sans bouger. Plus d'un explorateur aguerri aurait été impressionné par leur apparence, aussi fragile soit-elle...

Continuant son chemin, Locus put se rassurer. Il avait retrouvé les traces qu'il suivait et vit sur un des buissons un cheveu qui était resté accroché là et qui était d'une longueur qui laissait supposer une nature féminine. Le cheveu brillait sous le soleil comme la soie des plus belles robes des grandes dames... C'est alors que Gamin sembla s'éveiller, poussant un soupir un peu tremblant. Locus put voir avec satisfaction que les boursouflures s’estompaient doucement, l'enfant allait sans doute guérir même si il garderait sans doute sur le front une cicatrice un peu plus profonde qui laissait comme une marque en demi-lune.

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Le Doigt sur l'Etoile
MessageMessage posté...: Mar 10 Juil 2012, 00:22 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 22 Avr 2009, 22:17
Messages: 374
PX: 7710
¤ Quelle étrange île ¤ remarqua Locus en son fort intérieur alors qu’il continuait sa route, l’enfant toujours dans ses bras. La forêt abritait plante venimeuses et autres animaux étranges, bien trop téméraires pour ceux de leur espèce. Bien sûr celui-ci ignorait que tout ou partie de ses observations étaient dues à ses propres actions impies. Il était loin de relier la libération d’un démon dans les profondeurs d’une nécropole, à la limite d’un autre plan d’existence, avec cette absence de peur qu’affichaient ses rongeurs au regard pourpre...

Alors qu’il s’éloignait enfin de ses créatures qui lui avaient laissé une sensation étrange, son écuyer commençait à reprendre ses esprits. Aussi avait-il eut raison de lui donner la fiole d’antidote, son utilisation n’avait pas été vaine et il en était satisfait. Regardant les marques qui déformaient encore le visage de son disciple, quelque chose attira son regard. Il s’arrêta, posant un genou à terre et s’en servit pour transférer une partie du poids du gamin sur sa jambe et se libérer ainsi un bras.

Il passa alors sa main sur le front de son écuyer, à la fois pour prendre sa température et pour dégager les cheveux que la sueur avait collé. Pourtant ce n’était là le véritable motif de son arrêt, mais plutôt la contemplation de la marque que lui avait laissé la plante. Les sourcils froncés, il détailla la forme de ce qui s’annonçait déjà comme une cicatrice. Une demi-lune, était-ce une coïncidence ou encore un signe ?

Décidément depuis l’incarnation divine qui s’était manifestée à ses yeux en la personne d’Elassa, Séluné continuait à s’adresser à lui, au travers de signes subtils, mais que le religieux avait été habitué à déchiffrer... La jeune femme, puis le bouclier serti de son croissant stylisé, et maintenant ça... L’enfant ne pouvait-être la réincarnation de la sainte, c’était impossible, mais la volonté de la déesse se manifestait peut-être à travers lui...

Il comprit soudainement qu’il avait trouvé le nom qu’il donnerait à son disciple. Un nom qui signifiait fils de la lune dans son langage natal. Un nom que peu avaient porté, mais que certains pharaons avaient adopté en des temps et des éons reculés. Une fois les yeux de l’enfant ouvert, le paladin prononça d’une voix profonde un mot qui sonna différemment aux oreilles de son apprenti.


- Ahmosis, énonça-t-il doucement, avec un fort accent de mulhorandi, puis revenant au commun il en expliqua la signification. "Celui qui est né de la lune, voilà qui tu es. Aussi dès aujourd’hui tu répondras au nom d’Ahmosis, un nom que certains élus, tout comme toi, on porté par le passé." Puis, après avoir laissé à l’enfant le temps de comprendre ce qui lui était arrivé, il se releva, le gardant toujours dans ses bras et continua sa route à la suite de celui ou celle qui le devançait.

_________________
« Tous les mensonges mènent à la vérité. »
Fiche de Locus
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Le Doigt sur l'Etoile
MessageMessage posté...: Jeu 19 Juil 2012, 16:10 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9216
PX:
Ahmosis ? L'enfant dévisagea un instant son Maître qui avait le visage tout près du sien. Même si l'accent n'était pour l'heure pas encore des plus parfaits, il est certain que dans le futur, à force de l'entendre dit par Locus, il allait tout naturellement prendre le pli. Alors qu'ils se remirent en route, l'enfant dans les bras du rôdeur, Ahmosis donc le bras entourait l'épaule de son protecteur, murmura le regard sérieux, avec cet air que les enfants prenaient soudainement comme si ils étaient habités par une âme d'adulte : Quand je dormais là Maitre après avoir avalé la potion, j'ai rêvé d'un lac où il y avait plein de chats, pour finir j'en étais un aussi, je bondissais partout... Je faisais de ces bonds presque que je volais tant que je sautais haut et loin. J'étais tellement libre et totalement bien et heureux et c'était la nuit, et il y avait la lune ronde dans le ciel et sa lumière me réchauffais... C'est pour ça que tu me donnes ce nom ? Tu as vu mon rêve ?

L'enfant semblait fortement impressionné par Locus, lui conférant sans doute des tout nouveaux pouvoirs surnaturels de lecture de pensées et si Locus s'apprêtait à répondre, il fut peut-être distrait par des bruits aperçus soudainement dans les fourrés un peu devant eux. Les oreilles exercés du rôdeur entendit des grognements assez caractéristiques et ne put s'empêcher de penser à une bagarre de loups. Ahmosis tout occupé à ses pensées le regard sur le profil du rôdeur semblait quand à lui n'avoir nullement perçut quelque chose.
Locus vit très vite au travers des branchages qu'une jeune femme se défendait avec l'énergie du désespoir. Elle était entourée de loups, apparemment seule contre tous, sauf peut-être celui qui était à terre, qui semblait fort blessé et donc les grognements de douleur et de rage avaient alertés le rôdeur.


Suite RP

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 [ 9 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Common Crawler [Bot] et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à: