Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Dernière visite le il y a moins d’une minute Nous sommes le Mer 26 Juin 2019, 20:26



 [ 34 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Terreur Malarite au village
MessageMessage posté...: Jeu 15 Aoû 2013, 13:50 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 03 Jan 2012, 18:54
Messages: 6929
Localisation: à se faire les griffes sur des PJs
PX:
Plume de Scribe: 2 Plumes
Alnor récupère 2pv de sa nuit
Tu me dira quelles sorts tu prends pour la journée

La nuit se passa sans problèmes, mais quoi de plus naturel ? Qui aimerait attaquer un homme et une bête qui dorment à côté d’un cadavre d’ours brun encore chaud ? Le lendemain à l’aube la bête réveilla Alnor d’un coup de patte violent dans les côtes, puis elle le laissa prier son dieu. Leur dieu.
Bien qu’il n’ait pas fait de nouveaux rêves, le religieux sentait tout le mal de sa foi l’envahir un peu plus, comme si son esprit se recentrait sur cette idée. Son champ des possibles se réduisait à la seul servitude de ce dieu bestial et destructeur, une forme d’abandon total et destructeur, il n’avait jamais été aussi en forme. Une fois ces obligations remplies, le molosse Malarite repris sa route en trottant, sans jamais se retourner pour voir si Alnor suivait, apparemment cela ne l’inquiétait pas.

La route se fit de plus en plus pentue, et la forêt dense laissa bientôt place à un paysage plus montagneux et plus caillouteux. Le molosse semblait agile dans l’escalade et ne faisait pas de faux pas sur les pierres et autres éboulis qui se faisaient de plus ne plus présents. En effet le chemin suivi par ce drôle de couple n’était pas le sentier des hommes, non, c’était la ligne droite, le chemin direct, tel un trait tiré à la règle sur une carte. Dans ce décor où la nature était exempte de toutes traces humanoïdes aucune rencontre ne vint perturber l’avancement des deux missionnaires. Aussi quand le soir arriva la bête ralentit et se mit à avancer avec plus de discrétion, aplatissant ses épaules pour signifier le besoin de ne pas se faire entendre. Au loin, un peu plus haut Alnor vit un petit village de montagne. Il était entouré d’une palissade de bois qui empêchait de trop voir ce qu’il y avait à l’intérieur. On devinait des fumées de feux familiaux. De là où il était, il ne pouvait ni voir ni entendre d’éventuels habitants. Le molosse se mit en retrait et regarda Alnor d’un air arrogant. Le prêtre put entendre clairement dans son esprit une voix rocailleuse dire :



-A toi de jouer jeune apprenti, ne soit pas décevant …

_________________
"L'écriture est toujours une conséquence" (A. de St Exupery)
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Terreur Malarite au village
MessageMessage posté...: Dim 25 Aoû 2013, 13:22 
Aventurier confirmé
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 12 Juin 2010, 14:50
Messages: 134
PX: 2965
Alnor passa la journée à marcher, sachant pertinemment que la route était loin d'être finie. Car même sur place, le clerc savait que tout commencerait réellement. Et cela n'y coupa pas. En fin de journée, arrivant enfin devant une petite communauté, Alnor vit le regard que lui portait le malarite et prit soudainement tout le poids et la réalité de la mission qui lui était confiée. Car au final, tout cela ressemblait à une croisade car il devait permettre à un prêtre en baisse de forme car il ne parvenait plus à regrouper de fidèles. Et étrangement, Alnor doutait que la tâche lui soit facile alors que son homologue était en train d'échouer. Remettant sa capuche pour ne brusquer personne ni s'attirer d'inimitiés dès son arrivée, le prêtre fit un signe de tête au molosse pour le saluer puis descendit vers le village.

_________________
Malar me garde et me protège de mes ennemis

Fiche Alnor Bali, clerc de son état.
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Terreur Malarite au village
MessageMessage posté...: Dim 25 Aoû 2013, 21:53 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 03 Jan 2012, 18:54
Messages: 6929
Localisation: à se faire les griffes sur des PJs
PX:
Plume de Scribe: 2 Plumes

Le prêtre de Malar pénétra dans le village. Ce dernier était sur un plat coincé entre une falaise à pic et un précipice tout aussi vertical. Seul un chemin permettait d’y accéder par voix terrestre, et ce dernier était protégé par une palissade de rondin, avec une porte gardée par deux guérites de fortune (2) qui étaient vide. La nuit tombait à peine et les portes étaient encore ouvertes.

Une fois dans le village, Alnor découvrit des baraquements fait de planches, de peau et d’os. La plupart étaient de modestes tailles. Seul quelques uns attirèrent son attention. Un très grand, construit à même le roc, qui était plus haut que les autres (1-6), et d’architecture plus élaboré. Il semblait plus solide et mieux entretenu.
Un autre plus au fond, était plus bruyant surtout (4). On y voyait une vive lumière, et entendait des voix forte et joyeuses. Des rires et des enfants faire du bruit.
Enfin, tout au fond, non loin du précipice, se trouvait un grand enclos semi couvert avec des chèvres de montagne.(3) Une trentaine de bêtes au maximum.
Tout au centre une petite place avec en son centre une sorte de grosse pierre taillée, dont les dessins restaient mystérieux de loin.(5)

Personne n’avait remarqué l’arrivée d’Alnor, mais compte tenu de la taille du lieu et du nombre improbable de visiteurs en ce lieu si perdu, cela n’allait pas tarder.



Image

_________________
"L'écriture est toujours une conséquence" (A. de St Exupery)
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Terreur Malarite au village
MessageMessage posté...: Mer 04 Sep 2013, 12:44 
Aventurier confirmé
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 12 Juin 2010, 14:50
Messages: 134
PX: 2965
Alnor pénétra dans le village et regarda bien tout autour de lui. Et ne fut guère surpris par se qu'il voyait. C'était somme tout la copie d'un grand nombre de villages perdus dans les contreforts des Marches d'Argent et de l'Epine dorsale du monde d'où il venait. C'était un village de bouseux et le clerc ne fut pas étonné de croiser un enclos avec un troupeau de chèvres. Bref, un village pourri habité probablement par des idiots. Mais la tâche était loin d'être gagnée d'avance et il le savait. Il ne fallait donc pas qu'il sous estime tout ça et qu'il se croit victorieux avant l'heure. Il avança donc d'un pas tranquille, se dirigeant vers l'étrange pierre au centre pour en décrypter les symboles avant d'aller à se qui ressemblait à la taverne.

- Au boulot.

_________________
Malar me garde et me protège de mes ennemis

Fiche Alnor Bali, clerc de son état.
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Terreur Malarite au village
MessageMessage posté...: Mer 04 Sep 2013, 14:46 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 03 Jan 2012, 18:54
Messages: 6929
Localisation: à se faire les griffes sur des PJs
PX:
Plume de Scribe: 2 Plumes
La pierre était imposante, et il avait fallu surement bien des efforts pour l'ammener en un lieu aussi peru. Les symboles gravés étaient récents, on le voyait à la clarté des coups de tailles qui disparaissent avec le temps. Il y avait trois symboles : une tête de lion, un soleil et une cascade. La tête de lion en haut et les deux autres symboles chacun d'un coté en dessous. Le prêtre reconnu les cultes de Nobanion, de Lathandre et Eldath. Tout ce qui pouvait donner mal au ventre à un Malarite. La place donné à la pierre, et les quelques offrandes faite à son pied (des petits objets sculpté en bois et en os, quelques fleurs et des babioles) prouvait que ces villageois avaient radicalement changé leur vision de la religion.

Le prêtre continua son exploration vers le lieu plus habité. Il arriva devant ce qui devait être la salle à manger commune du village. Un mélange de taverne, de salle du conseil et de lieu de vie. On y voyait au travers des fenêtres une bonne cinquantaine de personne rire boire et discuter. Des hommes, des femmes des enfants des vieux ... bref, il y avait presque tout le monde. La porte était entre ouverte. Lorsque d'un coup une jeune femme sortie en riant, comme pour aller chercher quelque chose dans le village. Tombant nez à nez avec Alnor elle poussa un hurlement, et retourna précipitamment de là où elle venait. Le silence s'installa dans la 'taverne'. La porte était resté ouverte, chacun pris conscience de la présence d'Alnor. Personne n'osait parler.

_________________
"L'écriture est toujours une conséquence" (A. de St Exupery)
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Terreur Malarite au village
MessageMessage posté...: Lun 16 Sep 2013, 20:08 
Aventurier confirmé
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 12 Juin 2010, 14:50
Messages: 134
PX: 2965
Les signes sur la pierre firent frissonner le clerc qui comprit soudainement pourquoi le prêtre malarite local avait perdu de son influence et probablement le contrôle de la foi du village. Rien que le symbole de Nobanion voulait tout dire. Le pire ennemi du Seigneur Bestial avait dans ce village ses symboles gravés au vu de tous les habitants et de tous les visiteurs. Comme une marque après une conquête, un blason signifiant l'identité du nouveau propriétaire de la communauté.

¤ Seigneur Bestial, quand tu me testes, on peut dire que tu ne fais pas semblant. Je découvre bien soudainement la difficulté de celle-ci et les ennemis qui me feront face. Je comprends aussi les raisons de l'échec du prêtre de ce village mais je ferai tout pour le surpasser et te plaire. ¤

Cette prière mentale terminée, le clerc entra dans le bâtiment public de la ville et put voir tout le monde se tourner vers lui. LA première chose qu'il chercha fut un ou plusieurs hommes pouvant se détacher du lot par une prestance, une aura ou un symbole divin qui pourrait signifier un statut particulier. Heureusement qu'il avait prit soin de cacher le sien sous ses vêtements, bien à l'abri des regards. Il baissa les yeux vers sa ceinture et vit que sa masse d'arme lourde pouvait être saisie rapidement en cas de bataille. Puis voyant que les gens ne se contentaient que de le regarder, il s'avança jusqu'au comptoir et prit la parole :

- Bonsoir, serait il possible pour un voyageur affamé et fatigué de boire quelque chose de frais et de manger quelque chose de consistant ?

_________________
Malar me garde et me protège de mes ennemis

Fiche Alnor Bali, clerc de son état.
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Terreur Malarite au village
MessageMessage posté...: Mar 17 Sep 2013, 11:59 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 03 Jan 2012, 18:54
Messages: 6929
Localisation: à se faire les griffes sur des PJs
PX:
Plume de Scribe: 2 Plumes
En quelques minutes le lieu se vida, comme si la présence d’Alnor avait fait fuir tout ce qui pouvait ressembler à de la joie et de la bonne humeur. Il ne restait qu’un vieux, aux airs sages et décidés, il pris la parole de façon direct, le ton était neutre et sans a priori, mais pouvait sentir qu’il ne fallait pas lui raconter n’importe quoi :

-Bonsoir, bien sur étranger, notre village ne laisserait personne mourir en ces montagnes. Georges, sert un plat chaud à ce monsieur et un quart de vin.

Georges le tavernier s’exécuta, le plats semblait bon et copieux, le vin piquait, mais ici c’était le même pour tout le monde. Le vieux repris :

-Vous vous êtes perdu ? Vous cherchez quelque chose dans la montagne ? Vous savez, jamais personne ne passe par ici par hasard, surtout avec des armes comme la votre. Mais laissez moi me présenter, je suis Jean, le chef du village.

L’homme était calme et très à l’écoute, il se servit un verre de vin et trinqua avec Alnor. Au fond de l’auberge était resté trois jeunes hommes à l’allure costaudes, ils regardaient la scène de loin et fronçait les sourcils d’un air mauvais. Derrière le comptoir il y avait une femme d’un certain âge et une jeune fille ravissante qui ne pouvait détacher ses beaux yeux du visage d’Alnor. Elle avait seize ans au plus, surement la femme et la fille du patron qui semblait très mal à l’aise.

_________________
"L'écriture est toujours une conséquence" (A. de St Exupery)
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Terreur Malarite au village
MessageMessage posté...: Mar 08 Oct 2013, 11:21 
Aventurier confirmé
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 12 Juin 2010, 14:50
Messages: 134
PX: 2965
Alnor entra et laissa sortir les gens qui se sentaient soudainement appeler par leurs demeures en sa présence. Ne faisant rien de plus car trouvant cela probablement plus ironique qu'autre chose, il alla s'installer au comptoir et fut pris à parti par le chef du village devant lequel il baissa la tête dans une forme de salut afin de montrer qu'il avait de bonnes manières.

- Enchanté Jean, je me nomme Alnor et je cherche quelqu'un. Mais je ne m'attendais pas à tomber sur un village.

Prenant l'assiette, le clerc refusa par contre le quart de vin.

- Pour moi ce sera de l'eau ou du lait de chèvre. Je ne bois jamais d'alcool.

Commençant à manger, le clerc s'attela aussi à la tâche de regarder tout autour de lui afin de voir s'il n'était pas observé ou que rien ne se passait dans son dos.

_________________
Malar me garde et me protège de mes ennemis

Fiche Alnor Bali, clerc de son état.
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Terreur Malarite au village
MessageMessage posté...: Mar 08 Oct 2013, 11:48 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 03 Jan 2012, 18:54
Messages: 6929
Localisation: à se faire les griffes sur des PJs
PX:
Plume de Scribe: 2 Plumes
Le chef du village pencha la tête au refus d'Alnor :

-Vous cherchez quelqu'un de chez nous ? Ou un autre voyageur ? Mais dites moi, serriez vous ascète ? Religieux pour ne pas boire d'alcool ? Dans nos rudes montagnes il n'y a bien que ces 'gens' pour refuser de trinquer un verre.

Ce détail semblait l'intriguer. Dans son dos Alnor voyait bien que les trois jeunes hommes se mefiant de lui, l'ancien leur parla sans les regarder :

-Ne soyez pas si craintif, nous n'avons pas pour habitude de rejeter les inconnus ici. Si cet homme cherche le gîte et le couvert nous lui offrirons même s'il souhaite cacher son visage ...

Les types se levèrent et partirent. La jeune fille derrière le comptoir fut emmenée par sa mère de force, et Alnor pu l'entendre se faire réprimander pour avoir trop dévisagé l'homme. Le chef restait poli mais Alnor le sentait sur ses gardes, il est vrai que rester le visage couvert rendait inquiétant

_________________
"L'écriture est toujours une conséquence" (A. de St Exupery)
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Terreur Malarite au village
MessageMessage posté...: Jeu 24 Oct 2013, 19:50 
Aventurier confirmé
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 12 Juin 2010, 14:50
Messages: 134
PX: 2965
- Je suis là pour rechercher quelqu'un qui d'après mes sources a commis un acte regrettable pour lequel il doit payer. C'est la raison de ma venue. Et si je ne montre pas mon visage c'est simplement pour ne pas effrayer ces jeunes gens car j'ai été affreusement mutilé quand j'avais seize ans après avoir participé contre mon gré à un jeu que beaucoup qualifieront de pas drôle du tout. Et des malarites m'ont laissé un souvenir impérissable sur la joue gauche. Après si vous tenez tant à voir mon visage dites le et je vous le montrerai. Je ne voudrai pas que votre méfiance à mon égard devienne une gêne.

Alnor jouait bien son jeu car jamais il ne mentit au chef du village qui venait tout de même de calmer les jeunes hommes derrière lui qu'il sentait prêt à réagir vertement et violemment à son entrée si jamais il avait tenté quelque chose. Et lui-même se serait senti obligé de leur faite goûter au baisé de sa masse d'arme lourde se qui aurait eu pour seul effet de provoquer plus de catastrophes qu'autre chose et l'empêcher de mener à bien sa mission. Or là, son discours pouvait certainement l'aider.

_________________
Malar me garde et me protège de mes ennemis

Fiche Alnor Bali, clerc de son état.
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Terreur Malarite au village
MessageMessage posté...: Sam 26 Oct 2013, 01:13 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 03 Jan 2012, 18:54
Messages: 6929
Localisation: à se faire les griffes sur des PJs
PX:
Plume de Scribe: 2 Plumes
Le chef du village paru compréhensif. Et laissa Alnor manger et ne fit pas d'autres remarque sur sa boisson ni sur son visage. Puis une fois la collation terminé il reprit :

-vous savez les malarites ...

L'homme ne fini pas sa phrase se contentant de lever la main en signe de silence. Comme si ce terme de "malarite" lui faisait peur. Puis il conclu



-Vous pouvez dormir ce soir au village, et repartirez demain matin, c'est la règle pour les voyageurs. Votre "quelqu'un" n'est pas ici, et je ne tient pas à me meler de vos histoires de vengeance. Suivez moi, vous dormirez chez moi.

_________________
"L'écriture est toujours une conséquence" (A. de St Exupery)
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Terreur Malarite au village
MessageMessage posté...: Sam 09 Nov 2013, 17:11 
Aventurier confirmé
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 12 Juin 2010, 14:50
Messages: 134
PX: 2965
Alnor suivit son hôte pour la nuit, bien décidé à essayer de lui tirer les vers du nez. Il avait besoin de savoir où se trouvait actuellement car il devait à tous prix le retrouver, et pour cela, il allait falloir obtenir des informations supplémentaires. Tout en marchant il reprit la parole.

- Pourquoi ne laisser qu'une nuit aux voyageurs de passage ? Craigniez vous quelque chose en particulier ? Et puisque vous semblez savoir où se trouve la personne que je recherche, pourriez vous me l'indiquer. Cette information me servirait et me permettra de mettre un terme à cette recherche. Ce n'est pas que je n'aime pas voyager et voir du pays mais c'est assez urgent et je dois absolument le retrouver. Cette personne a de nombreuses choses à me dire de encore plus à se faire pardonner. Et je compte bien le forcer à faire l'un comme l'autre.

Alnor, sans s'en rendre compte parla un peu plus fort et avec un peu plus de passion dans la voix. Une nouvelle fois il ne mentait pas à son interlocuteur mais prouvait bien que cette recherche comptait beaucoup pour lui. Au vieil homme de s'en imaginer les raisons car le clerc ne se voyait pas lui expliquer le motif de sa venue. Car nul doute que sa tête finirait sur une pique à l'entrée du village.

_________________
Malar me garde et me protège de mes ennemis

Fiche Alnor Bali, clerc de son état.
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Terreur Malarite au village
MessageMessage posté...: Sam 09 Nov 2013, 17:19 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 03 Jan 2012, 18:54
Messages: 6929
Localisation: à se faire les griffes sur des PJs
PX:
Plume de Scribe: 2 Plumes
Le viel homme ne repondit pas de suite et emmena Alnor dans sa demeure. Une cabanne de planches adossée au rocher


en cours

_________________
"L'écriture est toujours une conséquence" (A. de St Exupery)
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Terreur Malarite au village
MessageMessage posté...: Sam 09 Nov 2013, 17:26 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 03 Jan 2012, 18:54
Messages: 6929
Localisation: à se faire les griffes sur des PJs
PX:
Plume de Scribe: 2 Plumes
Le viel homme ne répondit pas de suite et emmena Alnor dans sa demeure. Une cabane de planches adossée au rocher. Le chef lui désigna un coin non loin d'une sorte de poêle qui offrait une chaleur bien agréable. Puis il dit à voix basse :

-Vous êtes bien mystérieux cher messieur, et la dissimulation de votre visage même si elle se justifie à vos yeux vous rend terriblement inquiétant, vous en conviendrez. Les gens du village sont craintif, surtout depuis ces derniers temps. Ici je suis le chef alors je ne veux pas d'histoire. Donc je vous heberge cette nuit et après vous partez à l'aube. C'est déjà bien.

Quand à votre 'ami' je ne vois pas qui c'est et peu m'importe.

Bonne nuit

Le ton n'appelait pas à la conversation. L'homme s'était engouffré dans une autre pièce. Des échanges de voix basses firent comprendre à Alnor qu'il y avait du monde dans cette cabane. Dehors il faisait froid et noir, ce qui rendait le lieu accueillant même s'il n'avait aucun confort

_________________
"L'écriture est toujours une conséquence" (A. de St Exupery)
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Terreur Malarite au village
MessageMessage posté...: Mer 20 Nov 2013, 12:55 
Aventurier confirmé
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 12 Juin 2010, 14:50
Messages: 134
PX: 2965
Voyant que l'homme qui l'accueillait chez lui ne semblait pas vouloir parler ni même s'attarder avec lui, Alnor décida de ne pas tenter le diable et de risquer de se faire chasser. Aussi s'installa t-il le plus confortablement possible là où on lui laissait la possibilité de dormir. Il avait l'impression de revenir à sa période d'apprentissage au temple lorsqu'il commença à étudier la religion auprès des malarites. Et ce n'étaient pas forcément des souvenirs heureux car il en avait bavé. Le culte de Malar n'était pas tendre avec ses apprentis et leur vie était dure. Bas là c'était pareil.

Alnor se cala et attendit le sommeil, ce dernier ne voulant pas venir de suite. Le clerc était prudent, méfiant et se sentait en danger. Tout lui disait de se méfier et de chercher à avoir plus d'informations. Il essayait de déterminer combien de voix différentes il y avait et s'il y avait plus de voix d'homme, de femme ou d'enfants.Il se retenait de dormir, il attendait.

_________________
Malar me garde et me protège de mes ennemis

Fiche Alnor Bali, clerc de son état.
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Terreur Malarite au village
MessageMessage posté...: Mer 27 Nov 2013, 22:30 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 03 Jan 2012, 18:54
Messages: 6929
Localisation: à se faire les griffes sur des PJs
PX:
Plume de Scribe: 2 Plumes
Perception auditive 4(d20)+3 = bof bof


Alnor tenta de discerner les voix, mais il ne distingua rien de particulier. puis, malgré sa tension sa fatigue le rattrapa, peut être le grand air et le combat contre l'ours, allez savoir, on a beau être un grand gaillard costaud il faut bien dormir de temps en temps. Mais au lieu de faire un sommeil plein de repos, ce dernier fut plein de mauvais rêves. Alnor vit le molosse malarite, celui là même qui l'avait conduit ici, s'entretenir avec lui :

-Sombre infâme ! impie ! infidèle ! traître ! larve ! faible ! couard ! tu laisses sous tes yeux les symboles de nos pires ennemies : Nobanion ! Lathandre ! Eldath ! tu aurais pu leur offrir des fleurs aussi tant que tu y étais ! je vais te montrer ce qu'il faut faire ! je vais t'apprendre à être un vrai malarite moi ! je savais que tu ne faisais pas le poids ! je savais que tu plierais comme vous tous, faibles humains plein de vanités ! Le maître va te bannir de son clergé, et tu souffrira ! heureusement que je suis là pour réparer tes erreurs ! mais je te préviens, c'est la dernière fois ! la prochaine, c'est toi même que j’égorgerai. Malar est fort et doit être respecté plus que tout ! Tu dois terroriser ces paysans, crever leurs femmes et leurs marmailles impie ! torturer le plus faible et tuer les plus forts ! Tu dois voir dans leurs yeux la peur ! la soumission ! et que tout ce maudit village baigne dans son sang jusqu'à ce qu'ils aient retrouvé le chemin de Malar !

Alnor se réveilla de cette logorrhée haineuse en sueur. Mais ce qui l'avait réveillé ce n'était pas vraiment son émotion, mais plutôt des cris sur la place du village. Reprenant ses esprits il entendit des hurlements, des pleurs et des injures en patois local. De lourds pas s'avançait et on ouvrit la porte de là où il était en trombe. Les trois jeunes gens de la veilles étaient là, armés de gourdins et visiblement prêt à s'en servir; heureusement le vieux du village arriva de l'autre coté et calma ses villageois. après une courte explication, Alnor compris qu'une jeune fille avait été retrouvé égorgée sur la pierre centrale du village; la pierre où était gravé les symboles de Nobanion, de Lathandre et Eldath. Ces symboles avaient été barbouillé du sang de la pauvre enfant, et à la place on pouvait voir de façon assez funeste une patte griffue ... Les trois jeunes gens voulaient tuer Alnor,car selon eux c'était lui qui avait fait le coup. le vieux lui ne semblait pas sur et constata qu'Alnor n'était pas sorti de sa cabane. dans le village la tension était extrême. Alnor voyait la haine dans tous les yeux et des pleurs sur de nombreux visages.

_________________
"L'écriture est toujours une conséquence" (A. de St Exupery)
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Terreur Malarite au village
MessageMessage posté...: Mar 10 Déc 2013, 14:15 
Aventurier confirmé
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 12 Juin 2010, 14:50
Messages: 134
PX: 2965
LE sommeil fut rapide à venir mais fut des plus mouvementé. Se faire disputer comme un gamin n'était pas quelque chose que le clerc appréciait beaucoup. Se faire disputer par un animal qui servait son dieu l'était encore moins même s'il n'était pas idiot et qu'il le gardait pour lui. Cependant, le dit cauchemar était lourd de sens et quand le clerc se réveilla brutalement, voyant les trois jeunes hommes armés de gourdins semblant décidés à s'en prendre à son intégrité physique, il se leva. il était certes peu vêtu mais il valait mieux que les trois jeune sachent se battre car aussitôt il se saisit de sa masse d'arme lourde. Et heureusement que le vieil homme intervint car sinon, le clerc n'aurait pas hésité à se défendre et à faire couler le sang. Mais il comprenait qu'il venait de se passer quelque chose. Entre le rêve et les cris, l'association était facile à faire et il sentait que la méfiance à son égard depuis son arrivée venait de monter d'un cran. Rassemblant ses affaires, il prit le temps de se rhabiller et de revêtir son armure et remettre sa cape sans mettre la capuche. Ils allaient avoir du sensationnel, et lui devait montrer patte blanche pour ne pas se faire lyncher. Même s'il avait très envie de commettre un carnage. A commencer par les trois jeunes hommes qui avaient fait irruption dans la cabane.

Sortant sur la place du village, Alnor se sentait un parfait étranger mais intérieurement jouissait de cette situation. Malar était un dieu sauvage et chaotique. Or le chien malarite avait su parfaitement exprimer cette sauvagerie et semer le chaos dans ce village trop habitué au calme et à la paix. Le chien venait de lui montrer la voix et il avait une idée. Surtout que le travail avait été fait dans les règles de l'art. Les trois pierres avaient été souillées de sang et par le symbole de Malar que Alnor portait et exhibait. Il se moquait des réactions des gens. Sa présentation avait fait le plus gros du travail et le premier qui tenterait de s'en prendre à lui serait purifié par son arme.

S'approchant des trois pierres, Alnor observa bien la scène, tout en restant sur ses gardes. Il se souvenait clairement du message du chien dans son rêve. Il voulait voir la peur dans les yeux des habitants et là c'était bien le cas. Alnor se retenait d'ailleurs de laisser éclater son contentement et garder expressément un visage résolument fermé quand mentalement il prenait son pied. Cette situation le faisait littéralement jouir. Retournant vers le vieux qui avait été son hôte, il le regarda droit dans les yeux.

- Vous ne voulez toujours pas m'aider ? Me dire où il se trouve ?

¤ Chien, je ne sais pas si tu entends mes pensées mais j'ai bien entendu ton message. Chaque nuit et chaque jour verra de nouvelles victimes. La terreur se répandra dans ce village. Laisses moi juste le temps de bien cibler mes victimes. Une attaque désordonnée ne servirait pas les plans du Seigneur Bestial en ces lieux. Je lui livrerai ce village ! ¤

_________________
Malar me garde et me protège de mes ennemis

Fiche Alnor Bali, clerc de son état.
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Terreur Malarite au village
MessageMessage posté...: Mar 10 Déc 2013, 14:48 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 03 Jan 2012, 18:54
Messages: 6929
Localisation: à se faire les griffes sur des PJs
PX:
Plume de Scribe: 2 Plumes
Le vieil homme regarda Alnor d'un air mauvais :

-c'est toi qui a commandait cet acte de barbarie ? Comment oses tu me reposer ta question comme si le sang verser sur la pierre de nos nouveaux dieux, les dieux qui nous ont sauvé du mal, allait te donner une réponse. écoute étranger, je n'ai été que trop patient; les miens ont peurs et j'ai beaucoup de choses à faire. je crois qu'il serait mieux que tu partes de suite. car comme tu le devines aisément, lorsque je ne pourrais plus intervenir en ta faveur, les gars te feront la peau. Alors file et ne viens plus nous déranger, comme tu le voix nous avons assez d'ennuis comme cela.

Sur la place du village chacun était à bonne distance d'Alnor mais il restait au centre de l'attention de chacun. Puis un des hommes au gourdin interpella Alnor les yeux plein de feux et de haine :

-Si ton fameux ami c'est le prêtre du seigneur des bêtes, celui là même qui nous a fait vivre dans la terreur pendant ds années, dit toi qu'à présent son cadavre est en train de pourrir au fond d'un ravin, bouffé par les asticots. Et c'est déjà trop d'honneur pour cet être de malheurs. Alors dégage ou tu ira le rejoindre rapidement, fait moi confiance.

-silence ! Tonna le vieux
-N'envenimons pas les choses, la vengeance ne sert que l mal. Il ne faut plus parler de tout ça. étranger, part, car comme tu le vois tu n'es plus le bien venu ici.

Vers la pierre en silence des femmes venaient récupérer le corps mutilé de la jeune femme. on entendait des pleurs et des lamentations partout. la tension était à son comble dans ce village en haut de la montagne.

_________________
"L'écriture est toujours une conséquence" (A. de St Exupery)
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Terreur Malarite au village
MessageMessage posté...: Mar 10 Déc 2013, 16:14 
Aventurier confirmé
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 12 Juin 2010, 14:50
Messages: 134
PX: 2965
Alnor ne réagit pas à l'air mauvais du vieil homme et le laissa parler.

- Comment aurai je pu organiser quoique ce soit, je dormais au moment de sa mort. Que vous ayez peur ça se conçoit mais pour autant ne devenez pas aussi stupides que des gobelins. Vous voulez que je parte, je vais partir mais cela ne fait pas de moi la source de tous vos ennuis.

Et finalement Alnor eut la réponse qu'il attendait depuis son arrivée, il savait enfin où se trouvait le précédent prêtre du village.

- Et toi gamin, utilises ta cervelle plus souvent que ta langue, tu paraitras moins crétin. Tu étais là, tu as écouté mon histoire. Maintenant si le néant qui se trouve entre tes oreilles ne peut pas se remplir, je n'y suis pour rien.

Se retournant de nouveau vers le vieux il dit simplement :

- Je vais chercher mes affaires, en plus de me chasser, vous n'allez pas me voler. Merci pour le gite et le couvert, je saurai m'en souvenir.

Le clerc repartit alors vers la cabane, y pénétra et en ressortit pas longtemps après toutes ses affaires et sans un regard en arrière quitta le village. Dignement, tel un seigneur. Certes il se retenait lui qui n'avait qu'une envie : chanter et danser tellement ce carnage le rendait heureux.

¤ Bon, le chien ne va pas être très content mais au-moins, j'ai quelques réponses et je vais lui parler de mon plan. Du moins s'il ne m'étripe pas avant que je puisse ouvrir la bouche.¤

Mais avant de partir, il se retourna, fit un signe à tout le monde et dit d'une voix forte :

- Gamin, moins de mots et plus d'actes feront de toi un homme et non l'inverse.

Repartant dans la forêt, faisant tout de même attention à ne pas être suivi, il se mit en quête du molosse malarite.

_________________
Malar me garde et me protège de mes ennemis

Fiche Alnor Bali, clerc de son état.
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Terreur Malarite au village
MessageMessage posté...: Jeu 12 Déc 2013, 02:15 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 03 Jan 2012, 18:54
Messages: 6929
Localisation: à se faire les griffes sur des PJs
PX:
Plume de Scribe: 2 Plumes
Intimidation 14(d20)+4 = pas si mal !



Les circonstances, les doutes, le chef du village, l'horreur, le sang, la peur et le vilain visage d'Alnor réussir à eux tous à éviter que le prêtre de Malar ne se fasse lyncher par les villageois. Mais à n'en pas douter cela arriverai la prochaine fois qu'il repointerait le bout de son nez dans ce village. Il marcha donc un peu et après quelques kilomètres tomba nez à nez avec le molosse malarite qui l'avait guidé jusqu'ici. ce dernier semblait furieux, il s'exprima d'une voix sourde et emplie de colère :

-Mais qu'est ce que tu fou ! j'y crois pas : notre dieu t'envoie pour rétablir son culte dans ce village de bouseux et toi tu boit le thé avec le chef du village et tu dort sagement au coin du feu ! encore une chance que les trois types ne t'aient pas tué pendant l nuit, ça aurait été le comble du ridicule. t'es vraiment qu'un mollusque, un faible, un petit, un ... pfff, un raté tient ...

Alors à présent tu va faire quoi ? Tu vas leur apporter des petits pains chauds pour le ti déjeuné ? Tu va passer un coup de chiffon sur la pierre des dieux impurs ? j'attends tes explications, et je te préviens, si je te reprend une seule fois à trahir notre culte je te crève, c'est claire ton ton petit crâne de rat peureux ?


Un molosse en colère c'est jamais bien aimable, mais un molosse Malarite c'est pire. Il était assez clair en effet que si Alnor ne donnait pas de 'bonnes raisons' pour justifier de ses actes il devrait combattre son coéquipier. Et oui, ça s'passe comme ça chez Mc Malar.

_________________
"L'écriture est toujours une conséquence" (A. de St Exupery)
Haut
   
 
 [ 34 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Common Crawler [Bot] et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à: