Heures au format UTC + 1 heure


Nous sommes le Lun 18 Déc 2017, 21:08



Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 23 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: [Shiawase] Une Lutte Infernale
MessageMessage posté...: Mar 18 Oct 2016, 21:16 
Meneur de Jeu Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 19 Sep 2016, 20:40
Messages: 66
Partie 1 : Le Gouffre de Rajal
Image

Dil 27 Vult 998 C.R., Matin : -15° C

Le Gouffre de Rajal est tout sauf un endroit confortable. C’est une déchirure profonde dans Khyber où règne en permanence un froid mordant. On la dit sans fin et elle sert de fosse commune aux différents serviteurs et victimes du maître des lieux. Le maître vit dans une grande demeure troglodytique creusée à même la roche. D’autres habitations et commerces s’étalent le long de la roche abrupte reliés entre eux par des ponts de cordes plus ou moins solides.
Vous êtes tous les trois des serviteurs du Maître ; un illithid du nom de Methil. Ce puissant être règne sadiquement sur toute la fosse et envoie ses plus fidèles serviteurs chercher fréquemment des nouvelles victimes.
Vous êtes en train de charrier les corps écervelés et mutilés des dernières victimes du flagelleur. Vous marchez en boitillant gênés par les chaînes aux pieds et affaiblis par le parasite symbiotique fiché sur votre dos. Autour de vous, vous apercevez d’autres serviteurs pas mieux lotis. Personne ne semble gêné par le froid ambiant et tous marchent le regard vide rivé vers leur travail.
Quoi qu’il en soit vous faites votre labeur quotidien quant au détour d’un passage, à l’ombre d’une arche de roche vous entendez quelqu’un vous appeller discrètement :


Hey!! vous là! v’nez donc par ici j’ai b’soin d’un ptit service

L'étrange ombre vous parle avec un curieux accent. Est-ce son accent particulier ou une magie étrange mais vous vous sentez comme attirés par les mots de cette voix mélodieuse. Tout en portant sur votre dos le cadavre de ce qui reste d'un gobelin, vous bifurquez vers l'arche et approchez de l'ombre.

:HRP:
Test de volonté pour résister à l’appel :
Erion : 1d20(5) - ? + 8 = ? vs ? [Echec]
Besczerill : 1d20(9) - ? + 15 = ? vs ? [Echec]
Airian : 1d20(12) - ? + 8 = ? vs ? [Echec]


Ceux que vous avez pu apprendre durant votre captivité :
Test d'intelligence :
Erion : 1d20(2) + 5 = 7
Besczerill : 1d20(5) + 0 = 5
Airian : 1d20(20) + 4 = [Succès Critique]


Pour Erion :
Depuis le début de ta servitude tu n'as rien aperçu de particulier. Tu trouves ton chef particulièrement sadique et pervers mais les douleurs et sévisses quotidiens qu'il t'inflige t'en font même oublier ton nom. Tu tiens la sanité de ton esprit à ton amour pour Besczerill et à la voix dans ta tête qui te réconforte.


Pour Besczerill :
L'être qui grandit en toi accapare tout ton esprit. Tes conditions de vie lamentables, ta sous-alimentation, et les viols fréquents du démon gérant les esclaves ne sont pas sans rajouter de l'angoisse. Toutes tes pensées tournent autour du fait de protéger ton ventre des coups et abus quotidiens.


Pour Airian :
Ca fait exactement une semaine que tu es prisonnier. L'Hurleur enchaîné dans une cage suspendu dans le vide rythme les journées par un cri perçant toutes les 12 heures. Tes conditions de détention pourrait être bien pire, tu as appris que Bartog l’Hezrou chef des esclaves à un petit faible pour les nouveaux, mais l'elfe cadavérique et l'humaine d'une pâleur divine arrivés en même temps que toi lui prennent tout son temps libre. Tous les soirs après le deuxième cris, tous les esclaves rentrent à la cahute, une énorme salle commune jouxtant la demeure de Methil et servant de "maison" à ces pauvres êtres. Tu as pu voir que les prisonniers comptent parmi toutes les races connues, des elfes, des nains, des humains, des gobelins, ces derniers étant les plus nombreux. Tous dans un piteux état et aux portes de la mort, seul le parasite, que vous possédez tous, les maintient "en vie". Ce parasite est un bien grand mystère, en échange de votre fluide vital il vous octroie une plus grande résistance et une plus grande facilité à vous faire manipuler. Tu n'as jamais tenté de le retirer, Bartog vous a prévenu que ça conduirait à votre mort. Le lieu a du être un ancien avant poste gobelin, on y retrouve beaucoup de structures typiques et grossièrement taillées. Il reste une vieille auberge minable faisant lieu de forge toute aussi médiocre. Une sortie est continuellement gardée par 2 soldats, l'autre à été ensevelie sous de la roche, surement un effondrement. L'entrée de la demeure de Methil est aussi bien gardée, les corps à évacuer sont posés à l'entrée dans l'attente des larbins.

_________________
"Si vous pouvez le rêver, vous pouvez le faire."

Personnages joués : Vamik, Helléna, Wilwarin
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Shiawase] Une Lutte Infernale
MessageMessage posté...: Jeu 20 Oct 2016, 18:45 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 11 Oct 2016, 09:42
Messages: 36
Airian n'était vraiment pas en forme, coincé dans un tel endroit depuis maintenant 1 semaine, "Youpi, mangeons un gâteau pour fêter ça" pensa t'il sarcastiquement. Il n'avait plus rien d'utile sous la main, et pire que tout , il n'arrivait plus à insuffler de magie dans les objets qui l'entourait. S'il en avait été encore capable, il ne serait pas resté plus d'une journée ici. Bon il n'était pas vraiment le plus à plaindre non plus, "le responsable des ressources humaines" , littéralement parlant, semblait avoir un faible pour les nouveaux, heureusement qu'il n'était pas la plus grande curiosité arrivé ici les derniers. Un drôle de couple était arrivé ici a peu près en même temps que lui, un elfe et une humaine. Bon ils ressemblait plus à 2 cadavres ambulants, même si l'humaine avait encore tout ce qu'il fallait la où il faut. En tant normal il aurait peu être entamer la conversation avec eux pour comprendre comment on peut en arriver à cet état et encore marcher sans grogner à vouloir de la chair fraîche. Mais ce n'était pas vraiment ses envie actuelles, il n'avait pas vraiment d'envie en ce moment en fait. Juste le devoir de survivre pour achever son objectif, et ce n'est certainement pas en restant là qu'il y arriverait. Le plus gros problème actuellement était l'absence de ses pouvoirs et cette fichue bestiole accroché dans son dos qui lui pompait le sang. Il sentait clairement l'effet qu'elle avait sur lui, elle lui embrumait l'esprit, détruisant sa volonté et le forçant à obéir sans rechigner, mais elle ne lui retirait pas son intellect, et c'est avec celui-ci qu'il s'échapperait. Il devait d'abord tester les limites de cette chose, elle était surement la cause du blocages de ses pouvoirs. Mais elle le maintenait surement aussi en vit, il était en haillons et à voir les divers stalactites , stalagmites et autres couches de glace, la température était clairement dans les négatifs, et il n'était surement pas médecin , mais il savait très bien que dormir par un froid pareil était synonyme de mort. Or il n'a pas fait nuit blanche depuis une semaine , ou alors il serait déjà mort d'épuisement avec les efforts quotidiens, le parasite doit donc en une certaine mesure les protéger de l'environnement. Le chef des esclaves , nommé Bartog l'Esbroufe, ou quelque chose comme ça , il n'avait pas particulièrement envie de retenir son nom, leur avait dit de ne même pas essayer de retirer le parasite, cela les tueraient sur le coup, là encore trois hypothèses : Premièrement, c'est un mensonge pour nous maintenir sous contrôle, improbable mais possible.
Deuxièmement, la coupure de la connexion entre la créature et son hôte est effectivement mortel.
Troisièmement, la mort est causé par la perte de la protection contre l'environnement, et la mort survient à cause de la température ambiante.
Ces trois hypothèses sont les plus plausibles, et il aura besoin de faire des tentatives connaître laquelle est la bonne pour pouvoir agir en fonction. Il n'allait certainement pas essayer sur lui même sachant que deux solutions sur trois le tuerait. Mais il n'était pas le seul esclave dans cette caverne, et si le parasite ne contrôle pas ses actions, alors il pourrait faire ses expériences sans problèmes, quelques personnes ici seront surement volontaires pour l'aider dans ses tests, si cela leur permettait d'échapper à cet enfer , que ce soit mort ou vivant.

Aujourd'hui il devait encore une fois jeter les cadavres des esclaves ayant été déguster par leur nouveau propriétaire. Il espérait vraiment avoir le temps de trouver un moyen de s'échapper avant de passer dans l'assiette à son tour. Par le plus grand des hasards, il portait un cadavre de gobelin au coté des deux autres nouveaux. Alors qui boitait difficilement avec ses chaines aux chevilles entravant ses mouvements, il entendit une voix les appeler derrière un pan rocheux. L'ombre parlait bizarrement, mais il ne pu s'empêcher de la suivre, maudit parasite qui lui embrumait l'esprit et lui retirait toute volonté, rien de pire que de se retrouvé enfermé dans son propre corps. Il bifurqua donc vers l'arche de pierre , tenant toujours son gobelin écervelé dans le dos, allant droit dans la direction d'où provenait l'étrange voix.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Shiawase] Une Lutte Infernale
MessageMessage posté...: Jeu 27 Oct 2016, 08:55 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 10 Oct 2016, 16:54
Messages: 26
Depuis combien de temps cela durait ?

Ils s'étaient montrés trop audacieux, Erion et elle dans leurs pérégrinations en Khyber. Tout un chacun sait bien à la surface, que ce monde souterrain regorge de créatures autrement plus coriaces que ce qu'on trouve sur le plancher des vaches. Et pourtant... Comment résister à l'attrait d'une expérimentation potentiellement fructueuse ? Leurs pouvoirs s'étaient épanouis depuis peu et il y avait tant encore à découvrir sur la Non-Vie, tant d'aspects dont la maîtrise leurs faisaient encore défaut à commencer par la conservation de l'esprit. Et quoi de mieux pour espérer qu'une âme emporte un peu de sa conscience que de s'en prendre à des créatures dont l'esprit est puissant ?

Une folie certainement : ils s'étaient jetés dans la gueule d'un loup trop gros pour eux. Un illithid... Et les voilà déambulant chaînes aux pieds, martyrisés et affaiblis par les privations supportant un rejeton visqueux dans sa propre chair et encaissant les sévices d'un démon ou d'un diable aussi vicelard que sa nature le lui permet d'être.

Être entravée physiquement et moralement n'était pas une première pour Besczerill. La vie n'était-elle pas de toute manière une chaîne totalitaire vous soumettant à ses caprices, ses souffrances et son inconséquence face à la mort ? Tout ceci n'était qu'un rêve. Un songe de plus dans une longue, très longue – trop longue ? - nuit. Que cela cesse ou se poursuive n'était de toute manière pas une chose dont on décidait en claquant des doigts comme lors d'une excursion sur Dal Quor, il fallait prendre son mal en patience et attendre, peut-être, une fenêtre pour bondir vers un autre fantasme...

La seule chose qui l'inquiétait profondément - jusqu'à réveiller l'angoisse dont il lui semblait pourtant qu'elle s'en était privée en perdant connaissance durant toute une année – était ce qui grandissait dans son abdomen. Cette créature était la seule chose réelle, le seul élément qui indéniablement la faisait se raccrocher à cette chose incertaine qu'est l'espoir. Elle devait survivre et protéger cet être, fruit de l'impossible.

Et ce n'était pas une mince affaire : les coups du contremaître s'occupant des esclaves pleuvaient et ses attentions lubriques étaient d'une rare violence. Les elfes et les démons n'étaient point membrés pareil ! Elle ressortait profondément écorchée de chaque passe, le bas-ventre broyé et les reins presque brisés. Et pour couronner le tout, elle ne pouvait pas même faire usage de ses dons pour émettre des ondes d'énergies négatives, ce pouvoir qui lui permettait habituellement de régénérer son corps et celui de son mari. Elle faisait tout ce qu'elle pouvait pour empêcher les assauts du monstre de maltraiter sa matrice à défaut de sa chair. Jusqu'à se soumettre docilement. Il n'y a pas de petite compromission lorsque l'on veut survivre ou faire survivre sa progéniture.

Erion ne s'en sortait guère mieux : le voir ainsi anéanti blessait le cœur de Besczerill plus qu'elle ne pouvait l'admettre. Cette créature des plans inférieurs semblait s'être fait un devoir de s'acharner sur eux deux. Il était l'ombre de lui-même : elle n'avait pas eu le cœur de l'accabler davantage d'une culpabilité mal venue. Car c'était, bien sûr, son idée de s'enfoncer si loin à la recherche de proies nouvelles. Elle avait eu la triste sagesse de ne point ajouter quelque fardeau supplémentaire au probable sentiment d'impuissance qui le rongeait certainement : il ne savait pas pour l'enfant.

Quand aurait-elle pu le lui dire de toutes manières ? Ils étaient prisonniers ! Ce genre de faiblesse les mettraient davantage encore dans l'embarras. Mieux valait qu'ils l'ignorent tous. Même Erion. Il fallait que cela reste un parfait secret et elle avait même peur de ses propres pensées : ces créatures à tête de poulpe et les symbiotes dont on les avait affublés devaient certainement sonder leur esprit.

Et tandis qu'elle traînait à grand peine, marchant comme un canard entravé par des chaînes, un cadavre de gobelin avec Erion et un autre humain hâve aux cheveux filasse, ils entendirent une ombre leurs causer. Qu'avaient-ils à redouter dans leur condition de toute manière ? Ils se risquèrent donc à s'approcher...

_________________
Fiche de Besczerill
Niveau 0
Niveau 1
Niveau 2


Dernière édition par Besczerill le Jeu 27 Oct 2016, 17:14, édité 1 fois.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Shiawase] Une Lutte Infernale
MessageMessage posté...: Jeu 27 Oct 2016, 14:30 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 10 Oct 2016, 11:43
Messages: 22
La soif de savoir d’Erion lui avait fait perdre toute once de prudence. Ses dernières réussites avaient gonflé son égo. Il était enfin parvenu à éveiller les morts ! Besczerill à ses côtés, Accompagné d’une petite armée de mort matériels et capables d’invoquer et de renforcer des morts immatériels à tout moment, il s’était senti invincible. Rien ne pouvait l’arrêter. Il pouvait repousser les limites de ses expériences plus loin. Il devait les repousser même ! Les humains et les elfes n’étaient plus assez. Il voulait essayer plus. Toujours plus.
Il était persuadé qu’il n’avait besoin d’aucune escorte supplémentaire. Ses assauts accompagnés de son escouade de morts avaient été bien plus expéditifs que ceux qu’il avait réalisé accompagnés des soldats de Sang de Vol. Il n’en avait pas besoin. Il n’en avait plus besoin.
Sauf que non. Non. Il n’était pas invincible du tout. Sa superbe escouade n’avait pas tenu longtemps fasse à Illithid. Même isolé, l’abomination avait été bien plus puissante qu’eux.
Depuis leur assaut raté, il n’avait eu de cesse d’être rabaissé, affaibli, torturé. La douleur savait vivifier les idées du Nécromant, mais là, c’était bien plus qu’une simple douleur qui l’affligeait. La torture physique était presque acceptable. C’était le reste qui le rendait fou.
Le premier coup qu’il accusa fut de perdre tout potentiel magique. Il se sentait vide de toute substance, vain. A user uniquement de ses attributs physiques, il se rendait compte qu’il n’était rien sans la magie. Et sans magie ni alchimie, son cerveau était également forcé au sevrage. Aucune substance psychotrope n’avait stimulée ses synapses depuis des semaines. Ou bien était-ce des mois ? Erion avait perdu toute notion de temps.
Sans sa compagne Besczrill, il se serait déjà complètement perdu dans son impuissance. Elle et leur mission vers la non-vie étaient les seules raisons pour lesquelles il ne s’était pas laissé mourir. Cependant, la présence de Besczerill le rendait également fou de rage. Elle subissait des sévices bien pire que les siens. Ici, elle était sa seule source de joie, mais aussi sa pire source de folie. Son sentiments d’impuissance se muait en fureur sourde. Il était toujours tendu, sur le qui-vie, guettant la moindre faille. Il était à l’affût de l’instant ou son contact avec la Toile des Arcanes lui serait restitué. Il marchait sur une corde raide tendue entre la folie et l’abandon de soi, ses souffrances passées et son manque formant des poids attachés à ses poignets et chevilles.
Le peu d’équilibre qui lui restait était le fruit d’une voix qui s’était éveillée dans son esprit. Depuis son incarcération, il entendait quelque chose, quelqu’un peut-être, qui lui parlait, l’apaisait. Ses mots et ses intentions n’étaient pas encore clairs, mais cette voix l’aidait à tenir et à supporter. Sans elle et Besczrill, il aurait cédé dès le premier jour.
Cependant, sa volonté restait affaiblie. Alors qu’il manutentionnait une fois de plus des cadavres écervelés, Erion perçut une invitation. Voyant Besczerill suivre cette appel, Il n’opposa aucune résistance...

_________________
Niveau 0 (4+1) : ; ; ; +
Niveau 1 (5+1) : x2 ; ; ; +
Niveau 2 (4+1) : x2 ; ; ;
Niveau 3 (3+1) : ; ; ;
Autres personnages : Kahiro, Taos et Vesana.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Shiawase] Une Lutte Infernale
MessageMessage posté...: Jeu 27 Oct 2016, 21:38 
Meneur de Jeu Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 19 Sep 2016, 20:40
Messages: 66
Après vous être rapproché de l’arche, vous distinguez plus clairement votre interlocuteur. Une silhouette humanoïde à la peau rouge orangé couverte de poils brun-roux. Elle a les yeux noisette et des dents jaunâtres. Vous en avez peu rencontré mais vous pensez que ça doit être un Hobgobelin. Un spécimen de petite taille et assez fluet peut-être une femelle? Mais comment en être sur avec ce genre de race. Il n’a rien d’un guerrier mais porte une épée sombre suintant d’un liquide verdâtre puant et une armure noire le rendant quasiment invisible en un tel lieu. Une fois arrivé à quelques centimètres de lui, il vous parle en se triturant maladivement les mains. Son langage est un mélange de commun et d’un dialecte bizarre, sans doute du gobelin :

M’cherzamy, moi je me nomme Kayvrax Kleexeqazy, KK pour mieux dire. Moi marchand ambulant. Ici plein cadavre ambulant aussi, mais vous être plus vivant (puis il regarda plus attentivement l'elfe et l’humaine et son regard porta sur Airian)....au moins un. KK besoin de vous, Illithid être mauvaise créature, lui pas donner objet à KK, KK a voulu chiper mais chef démon méchant et cruel. Alors vous aidez-moi. Moi donne plan et vous objet et moi libère vous.

:HRP:

Test de détection :
  • Erion : 1d20(7) + 1 = 8
  • Besczerill : 1d20(11) + 3 = 14
  • Airian : 1d20(4) + 1 = 5


Test de psychologie :
Erion : 1d20(15) - 1 = 14
[*]Besczerill : 1d20(11) + 3 = 14
[*]Airian : 1d20(1) + 1 = [Échec Critique]


Pour Erion et Besczerill :
Cet individu vous semble sincère et ne semble rien dissimulé


Pour Airain :
Cette personne est la lumière que tu attendais, ces paroles sont un véritable espoir pour toi. Mis à part son élocution grotesque et sa race hideuse son marché tient la route!

_________________
"Si vous pouvez le rêver, vous pouvez le faire."

Personnages joués : Vamik, Helléna, Wilwarin
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Shiawase] Une Lutte Infernale
MessageMessage posté...: Ven 28 Oct 2016, 03:37 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 11 Oct 2016, 09:42
Messages: 36
S'approchant péniblement de l'arche rocheuse, Airian put enfin voir l'identité de l'ombre caché dans l'ombre de la caverne. Un .... Hobgobelin probablement ? Il avait l'esprit trop embrumé par le travail d'esclave pour pouvoir réfléchir correctement. Il remarqua néanmoins la lame suintante de la créature, surement enduite de poison ou autre produit similaire. Lorsqu'il fut enfin arrivé à coté de la créature, celui-ci; ou celle-ci , il n'avait pas vraiment l'envie ni l'intérêt d'aller vérifier son genre; commence alors à leur donner la raison de son interlocution. Il parlait bizarrement, son accent étant passablement désagréable à entendre. La remarque sur les cadavres ambulants et le petit coup d'oeil qui jeta aux deux autres personnes autour de lui le fit presque poindre un rictus, mais il n'en avait même pas la force. Dans ses dires, la chose le perturbant le plus étant qu'il est un marchand, se déplace sans trop grande difficulté visiblement, après il trouvait l'idée de vouloir commercer avec un illithid incroyablement stupide. KK leur proposait un marché simple, il récupérait un objet en possession de l'illithid, et en échange il le sort d'ici. L'échange lui paraissait honnête, et surtout sa meilleure chance de sortir d'ici vivant depuis qu'il est arrivé. Il commençait à s'énerver de ne pas pouvoir s'échapper sans ses pouvoirs et voila qu'un habitant des profondeurs lui proposait de le sortir d'ici simplement pour un petit larcin. Il n'allait certainement pas refuser une telle proposition alléchante.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Shiawase] Une Lutte Infernale
MessageMessage posté...: Sam 05 Nov 2016, 17:54 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 10 Oct 2016, 16:54
Messages: 26
D'ombres il s'agissait en fait d'une créature. Un hobgobelin. Ils en avaient déjà rencontré par le passé ; de parfaits spécimens pour faire de bons squelettes animés. L'ossature de ces humanoïdes était bien plus épaisse et robuste que celle des humains par exemple, même si elle ne valait point celle d'un orque. Mais un orque fait encore davantage un meilleur zombie tant sa chair est épaisse. Quant au goût de cette dernière, il était clair pour Besczerill que tous les gobelinoïdes n'étaient pas comestibles. Un arrière goût de pisse, âcre et sulfuré particulièrement détestable.

Celui-ci n'éveilla donc pas le moins du monde son estomac torturé par les privations. Elle écouta son discours argotique et regarda Erion en quête de son avis comme à son habitude : c'était lui la tête pensante du couple. Il prenait souvent les décisions. Mais son air morne et désolé dans cette dramatique situation qu'était la leurs, l'inclina à prendre l'initiative cette fois.


_ Nous t'aiderons, annonça-t-elle franchement et directement comme à son habitude ; Besczerill ne s'encombrait guère de longs discours. Neutralise ces saloperies, fit-elle en désignant le symbiote ornant son dos, et tu nous donneras les moyens de réaliser ton souhait.

Et bien d'autres choses, songea-t-elle avec avidité

Ils étaient trois mais elle n'avait parlé que pour deux : son regard tomba sur l'humain qui s'était engagé sous l'alcôve à leur côté. Elle lui lança un signe du menton pour lui demander son assentiment.

_________________
Fiche de Besczerill
Niveau 0
Niveau 1
Niveau 2
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Shiawase] Une Lutte Infernale
MessageMessage posté...: Lun 07 Nov 2016, 11:56 
Meneur de Jeu Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 19 Sep 2016, 20:40
Messages: 66
Malgré les interrogations silencieuses de sa bien-aimée, Erion resta sourd à la conversation se déroulant et commença à murmurer des choses à lui même : son esprit est proche de la folie.

KK souriait avidement tout en écoutant la réponse de la femelle elfe. Avec le même sourire laid et suintant il lui répondit :

Mzell, je pas pouvoir enlever parasite là mais quand vous aurez objet moi enlèverai la chose en vous laissant vivant. Objet je cherche être livre puissant : Le Miroir De La Méduse. Tenez voila plan maison flagelleur, attention gardien, vous meilleur vivant que mort. Venez me retrouver ici avec livre et je aiderai vous à sortir vivant.

La hobgobeline farfouilla dans une petite besace à ça ceinture et en sortit un long parchemin, bien plus long que ce que cette simple besace aurai pu contenir. Elle tendit le parchemin à Besczerill puis disparut en un clin d'oeil.

Image

:HRP:

Test de psychologie :
  • Erion : 1d20(19) - 1 = 18
  • Besczerill : 1d20(20) + 3 = [Succès Critique]
  • Airian : 1d20(14) + 1 = 15


Pour Besczerill :
Test de détection : 1d20(17) + 3 = 20 vs ?
Tu sens qu'elle a menti au sujet du parasite et elle ne semble pas dire toute la vérité sur le fait de vous sortir vivant de là.


Pour Erion et Airian :
KK vous est tout aussi digne de confiance que n'importe qui d'autre.

_________________
"Si vous pouvez le rêver, vous pouvez le faire."

Personnages joués : Vamik, Helléna, Wilwarin
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Shiawase] Une Lutte Infernale
MessageMessage posté...: Lun 07 Nov 2016, 14:11 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 10 Oct 2016, 11:43
Messages: 22
KK a écrit:
Tenez voila plan maison flagelleur, attention gardien, vous meilleur vivant que mort.


"Meilleur vivant que mort" .... Ces quelques mots rebondissaient dans sa tête. Mort. Vivant. Mort. Vivant. Il répétait ces mots en murmure, les prononçant comme une incantation.
Son babil ne fut interrompu que par le silence. KK ayant terminé, Erion se réveilla en sursaut.


- Attention gardien ? ATTENTION GARDIEN ? Comment veux-tu que l'on échappe au gardien alors que nos pouvoirs sont jugulés ?! As-tu une solution à nous offrir ?

Alors que sa voix s'était emplie de défi, sa posture avait changé. Alors qu'il était arcbouté et apathique, il s'était redressé et raidi d'un coup. Il avait changé du tout en tout en un instant. Son changement d'attitude avait été beaucoup trop rapide pour être normal. Son état de décrépitude psychique le rendait lunatique...

_________________
Niveau 0 (4+1) : ; ; ; +
Niveau 1 (5+1) : x2 ; ; ; +
Niveau 2 (4+1) : x2 ; ; ;
Niveau 3 (3+1) : ; ; ;
Autres personnages : Kahiro, Taos et Vesana.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Shiawase] Une Lutte Infernale
MessageMessage posté...: Jeu 10 Nov 2016, 15:55 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 11 Oct 2016, 09:42
Messages: 36
"Bon au moins il nous propose un moyen de sortir, en échange d'un livre. Pas la chose la plus compliqué du monde." marmonna à voix basse Airian. Il n'allait pas dire qu'il faisait confiance à cet humanoïde, il ne faisait même pas confiance au personne de la même race que lui, alors faire confiance à un être d'une sous-espèce, hors de question. C'était surtout une concordance d'intérêt. Il représente actuellement leur seul moyen de retirer ces choses dans son dos. S'il venait à trouver un autre moyen de les retirer, Airian n'hésiterait pas à laisser tomber cet accord. Lorsque KK sortit un rouleau de parchemin de son sac, Airian se méfia quelque peu, on peut ranger bien des choses dans se genre de sacs, mieux faut être prudent. Lorsqu'il le donna à la femme à coter de lui et disparu, Airian patienta aussi longtemps qu'il le put, environ dix secondes avant de lui prendre des mains, de le regarder entièrement sous toutes les coutures afin de le mémoriser complètement, avant de le rendre à l'inconnue devant lui.
Il marmonnait tout en réfléchissant à un plan d'action.

"Le hall dans lequel tout le monde dort après le signal du hurleur, une porte avec deux embranchement , un en cul de sac avec un petite pièce, et l'autre donnant sur un long couloir menant a la chambre de Méthil , dans laquelle se trouve deux autre portes, juste éviter le gardien dont parle KK , surement Bartog, saloperie de démon , si on tombe dessus on est mort, allez dans le creux du deuxième couloir si celui de la chambre de la face de poulpe est pris, puis à l'intersection prendre a droite ou à gauche selon si il a quelqu'un dans l'autre, aaaaaah si seulement j'avais encore accès à mes pouvoir , je leur en ferait voir de toute les couleurs à ces deux saloperies, qu'ils aient crever en enfer, quoique pour Bartog ça changerait pas grand chose ...................................................................................................................................
Les paroles de Airian devenait de plus en plus inaudible au fur et à mesure qu'il marmonnait un plan tout en relâchant une partie de sa frustration sur Méthil et Bartog. Il était tellement plonger dans ses pensées qu'il n'a même pas remarquer l'accès de folie de l'elfe blafard aussi avec eux , en fait globalement , c'est aussi presque la première fois qu'il remarque que ce dernier les avaient suivi guidé par la voix de KK.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Shiawase] Une Lutte Infernale
MessageMessage posté...: Lun 14 Nov 2016, 07:49 
Meneur de Jeu Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 19 Sep 2016, 20:40
Messages: 66
Les nouveaux amis ont à peine le temps de la réflexion que déjà des bruits de pas ferrés de chaîne se font entendre. Ils doivent se hâter à agir.

_________________
"Si vous pouvez le rêver, vous pouvez le faire."

Personnages joués : Vamik, Helléna, Wilwarin
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Shiawase] Une Lutte Infernale
MessageMessage posté...: Lun 21 Nov 2016, 11:34 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 10 Oct 2016, 11:43
Messages: 22
Le cliquetis caractéristique des chaînes des autres prisonniers se fit entendre. D'autres esclaves s'approchaient. Une menace ? A priori non pourtant. Il ne pouvait pas avoir entendu les mots de la créature et ils n'avaient encore rien fait de dommageable.
Se sentant de nouveau impuissant, incapable de seulement déterminer si menace il y avait ou pas, il testa une n-ième fois de manipuler les arcanes. Plongeant dans sa mémoire, il se remémora les mots et la gestuelle de l'incantation du sort . Bien qu'il n'avait aucune raison d'avoir récupérer sa force, il désespérait de retrouver son potentiel magique. Une zone d’obscurité pour le cacher lui et sa compagne aurait surtout été une immense lueur d'espoir pour le nécromant.

*Qui que tu sois douce voix, aide-moi, je t'en pris. Libère-moi du joug qui jugule ma magie. Dis-moi comment m'en libérer. Dis-moi quoi faire, je t'en pris...*

_________________
Niveau 0 (4+1) : ; ; ; +
Niveau 1 (5+1) : x2 ; ; ; +
Niveau 2 (4+1) : x2 ; ; ;
Niveau 3 (3+1) : ; ; ;
Autres personnages : Kahiro, Taos et Vesana.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Shiawase] Une Lutte Infernale
MessageMessage posté...: Lun 21 Nov 2016, 12:03 
Meneur de Jeu Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 19 Sep 2016, 20:40
Messages: 66
Tous virent Erion tenter une incantation et sans surprise elle échoua.
Ne sachant plus quoi penser, nos trois esclaves restèrent immobiles. Ils se firent surprendre par un des leurs, un humain émacié à l'extrême. Pris de surprise et craignant d'avoir été entendu, ils l’assommèrent. Erion insista pour profiter de l'aubaine d'être tranquille pour mener des expériences sur le fameux symbiote. Grace à ses trois cerveaux réunis, ils réussirent à neutraliser le symbiote pendant 10 minutes mais au prix de douleurs extrêmes portant le cobaye à la limite du coma.
Besczerill voulait lui retirer le parasite pour voir s'il causait réellement la mort. Après quelques minutes de soubresaut, l'humain eu un sourire apaisé comme une délivrance puis son souffle s’arrêta et son corps tomba en poussière.
Fort de ces nouvelles connaissances, ils décidèrent de finir leur labeur pour bénéficier de quelques heures de temps libre afin de mettre au point un plan d'attaque.


Pour Erion :
Pour réponse tu ne reçus qu'une vague d'amour te redonnant courage et envie de vivre

_________________
"Si vous pouvez le rêver, vous pouvez le faire."

Personnages joués : Vamik, Helléna, Wilwarin
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Shiawase] Une Lutte Infernale
MessageMessage posté...: Lun 21 Nov 2016, 14:20 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 10 Oct 2016, 11:43
Messages: 22
*On peut le désactiver un instant sans tuer l'hôte, c'est possible !*
La possibilité d'expérimenter sur un être vivant aurait suffit à lui redonner des forces, mais ce qu'ils avaient réussi à faire ! C'était bien plus que ce qu'il demandait.
Sans chercher à cacher ses intentions à l'homme dont il ne connaissait toujours pas le prénom, l'Elfe s'adressa à Besczerill, bouillonnant de fougue.

- Mon Cauchemar, nous ne pouvons pas nous arrêter là ! Nous devons réitérer l'expérience avec l'un d'entre nous. Si désactiver le parasite revient à libérer nos pouvoir, nous aurions les armes nécessaires à notre plan ! Pour l'instant, on ne peut pas l'affirmer puisque le simulacre d'homme à notre disposition n'a révélé aucun pouvoirs surnaturels. Mais imagine que l'on libère mes forces suffisamment longtemps pour que je fasse se dresser la horde en attente qui sommeille dans la fosse commune ! Ou imagine que je libère une boule de feu dans l'antre de l'Illithid pour faire diversion ! On ne peut pas se contenter des résultats obtenus, nous devons recommencer, mais avec moi comme cobaye cette fois-ci.

_________________
Niveau 0 (4+1) : ; ; ; +
Niveau 1 (5+1) : x2 ; ; ; +
Niveau 2 (4+1) : x2 ; ; ;
Niveau 3 (3+1) : ; ; ;
Autres personnages : Kahiro, Taos et Vesana.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Shiawase] Une Lutte Infernale
MessageMessage posté...: Dim 27 Nov 2016, 14:22 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 11 Oct 2016, 09:42
Messages: 36
Airian était perdu dans ses pensées comme à son habitude, il n'avait donc que vaguement entendu les cliquetis de chaines d'un autre esclave. Il ne réalisa le risque de se faire voir maintenant que trop tard. D'un commun accord , ils l'assommèrent pour qu'il ne donne pas l'alerte. L'elfe blafard les incita à expérimenter sur leur prisonnier. Avec le cumul de leurs connaissances, ils réussirent à inhiber pendant une dizaine de minutes les capacités du parasite, au pris d'une douleur énorme pour le patient certes mais la science ne fait pas de progrès sans risque et sacrifice. En venant ensuite à la question la plus importante, est-ce que retirer cette chose les tuerais vraiment. Conclusion de l'expérience: Oui , le corps du cobaye ayant été réduit en cendres après quelque spasmes et semble-t-il une sensation de soulagement d'être enfin libéré du parasite. Donc retirer cette chose est une mauvaise idée , mais KK leur ayant dit qu'il pouvait le faire , il possèdait probablement un outils hors de leur portée actuellement.
Cependant , il ignorait toujours si inhibé le parasite permettait l'accès à leurs pouvoirs à nouveaux , le sujet n'en ayant visiblement pas manifester , si temps est qu'il en ai déjà eu. Ils leur faudrait un cobaye dont on est certain qu'il possède des pouvoirs. Alors qu'il réfléchissait à quelle personne pourrait être un cobaye potentiel parmis les autres esclaves , l'elfe blafard un peu revigorer par ces nouvelles semblait éructer de joie, proposant même a la femme de se servir de lui comme prochain sujet d'expériences. D'une pierre de coup se disait Airian , il avait un sujet coopératifs , avec des pouvoirs magiques.

Si vous êtes volontaires , alors pourquoi ne pas commencer l'expériences tout de suite , maintenant que nous savons comment le parasite marche, l'inhiber sera beaucoup plus simple, mais avant allons dans un endroit plus discret , afin de ne pas se faire surprendre à nouveau.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Shiawase] Une Lutte Infernale
MessageMessage posté...: Lun 19 Déc 2016, 22:21 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 10 Oct 2016, 11:43
Messages: 22
L'humain avait raison, et Erion le savait. Si être surpris par un autre esclave avait été une bénédiction auparavant, les conséquences seraient bien plus funestes si un maître les surprenait en plein rituel.
Son esprit était fragile, ça aussi il le savait. Et il ne tiendrait pas longtemps dans cet état. Il avait besoin de sentir de nouveau la magie circuler en lui. Il devait s'assurer que son talent ne l'avait pas abandonné. C'était sa seule force. Sans la magie, il n'était rien... Certain que Besczrill serait d'accord, il se dirigeait, suivant l'expertise de l'humain.

- Il me faut de l'eau, en quantité non négligeable, je vais en avoir besoin. dit le Nécromant, le regard balayant l'horizon.
Alors qu'ils cherchaient la meilleure cachette, l'elfe blême peaufinait son plan.
Le processus avait semblé très douloureux. Aussi précieuse que soit à ses yeux cette funeste caresse, la douleur briserait sa concentration. Il devait avoir l'esprit aussi clair que possible. Aussi, dès qu'il serait de nouveau capable de modeler la réalité, il corromprait une flaque d'eau pour s'immuniser contre la douleur. Alors, il donnera la vue à sa compagne et ce nouvel allié dont il ignorait encore tout. Ensuite. Ils aviseraient. S'il parvenait à maintenir sa force, peut-être pourrait-il offrir à ce tas de cadavre la vengeance dont il doivent rêver depuis si longtemps. Laisser un Nécromant près d'une charnier n'est jamais une très bonne idée. Ou alors ...
Ou alors, il pourrait faire mieux... Si sa magie agissait suffisamment longtemps, il pourrait très bien éviter à sa compagne de souffrir totalement, avant même de commencer le rituel ...
Trop impatient, de recouvrer sa force. Le Nécromant attendu d'avoir presque fini son raisonnement avant de penser à l'exposer à ses alliés. Parlant trop vite, perdu dans le flot de l'excitation, Erion balbutia son plan.

- Nous commencerons le rituel sur moi. Dès lors que j'arriv'raaà canaliser les noirez'énergies de nouveau, je p-profanerai de l'eau pour m'immuniserrrà la douleur. Dès lors, je devraiz'avoir lez'idées su-suffisamment claires pour vous permettre de voir dans les ténèbrezambiants. Puissi tu le veux je t'immunise toizossi à la souffrance pour que tu subisses le même rituel alors tu profanes ce charnier pour que je fasse se dresser le plus grand nombre de cadavres possible !!!
L'esprit vacillant d'Erion s'était perdu entre présent et futur. Ne distinguant pas l'avenir de la narration, Erion s'emportait. Les mot fusant avait fusionné, comme ses idées défilaient dans son esprit. Ils devaient sortir, ils devaient partir. Au plus vite...

_________________
Niveau 0 (4+1) : ; ; ; +
Niveau 1 (5+1) : x2 ; ; ; +
Niveau 2 (4+1) : x2 ; ; ;
Niveau 3 (3+1) : ; ; ;
Autres personnages : Kahiro, Taos et Vesana.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Shiawase] Une Lutte Infernale
MessageMessage posté...: Dim 25 Déc 2016, 20:27 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 10 Oct 2016, 16:54
Messages: 26
Pour Besczerill, l'expérimentation à la va-vite sur le cobaye non consentant ne signifiait vraiment qu'une seule chose : la mort. Si la Maîtresse des Cauchemars exécrait la Vie et tous ses attributs, c'était surtout parce que cette dernière était d'une totale impuissance face à l'inéluctabilité de la Mort. Ce qui n'était pas le cas de la Non-Vie. Aussi, en tant "qu'encore vivants", devaient-ils faire preuve de la plus grande prudence avant leur terminale mutation vers l'état béni de Non-Vie...

Elle prit les mains de son amant surexcité et plongea son regard dans ses pupilles blanchâtres lui intimant de canaliser son attention virevoltante :


_ Non, mon aimé. Tu ne feras pas cela. Si quelqu'un a des chances de parvenir à survivre dans cette opération, c'est moi. As-tu observé comme la vigueur a progressivement quitté cette pitoyable coquille organique ? Elle parlait de l'esclave récemment sacrifié sur l'autel de la science bien sûr. Je suis la seule qui puisse me régénérer assez rapidement pour soutenir la déperdition de vitalité. Néanmoins, me régénérer de la sorte occupera tous mes efforts et m'empêchera de m'employer à faire autre chose de plus constructif.

Elle marqua un temps de pause en lorgnant également sur leur allié d'infortune, le sondant. Il semblait plein de bon sens et dénué des scrupules qui affligent d'ordinaire les vivants quant à leurs personnels attraits nécromantiques. Une association potentiellement profitable, en somme.

_ Je n'ai aucune confiance en cette créature, KK, reprit-elle autant pour son mari que pour Airian. J'ai lu son cœur : elle tait la vérité, et Erion savait que l'on pouvait se fier à son intuition tout comme elle-même savait s'en remettre à l'intelligence aiguisée de son mari. La libération qu'elle nous promet est très certainement la même que celle que nous venons d'offrir à ce tas de poussière, précisait-elle en désignant les restes de l'esclave.

_ Il nous faut découvrir la source de ces parasites. Comment ils fonctionnent. Comment sont-ils implantés et comment les neutraliser sans risque. La manière forte ne fonctionne pas. Patientons encore.

Elle posa son front contre celui d'Erion pour l'apaiser, comme ils aimaient à le faire dans l'intimité.

_ Nous pouvons endurer encore leurs sévices, mon aimé, fit-elle à voix basse, d'une voix douce et caressante. Nous sommes plus forts. Nous trouverons la faille et nous les exterminerons. Nous les réduirons en esclavage. Patientons encore... et cherchons une solution viable.

Puis d'un ton plus haut et s'adressant également à Airian :

_ KK a parlé du "miroir de la Méduse". Qui ne connait point les propriétés de ces créatures ? Si nous mettons la main sur cet artefact, nous disposerons peut-être d'un outil précieux pour briser notre servitude. Peut-être pouvons-nous convaincre un des esclaves qui se rendent dans les appartements du flagelleur de coopérer ? De gré ou de force. Ou envoyer une tête brûlée en reconnaissance ?

_________________
Fiche de Besczerill
Niveau 0
Niveau 1
Niveau 2
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Shiawase] Une Lutte Infernale
MessageMessage posté...: Mar 03 Jan 2017, 13:56 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 11 Oct 2016, 09:42
Messages: 36
Malgré l'excitation de l'elfe, les paroles de sa compagne de pâleur restait tout de même logique. Personnellement, il n'avait pas grand chose a faire de la mort de l'elfe durant une expérience potentiellement ratée, mais plus ils seraient nombreux , plus leurs chances de succès s'amélioreraient. Et si jamais le risque s'avérait trop grand, les probabilités qu'il soit le prochain cobaye augmentait énormément aux cotés de se couple de nécromants, la simple pensée de cette association suffit à le faire rire discrètement, trouver d'autres esclaves et faire des expériences sur eux était donc ça meilleur chance, et à part pour la labeur horriblement mal adapté à ses capacités, il ne subissait pas réellement les sévices qu'encaissait régulièrement ses deux autres complices.
-Malheureusement, votre compagne est dans le vrai, même si j'ignore tout de vos diverses capacités, il est impossible de savoir si nos résultats de notre unique expérience sont le fruit du hasard ou si il s'agit vraiment de la bonne méthode, et tout un autre tas de facteurs, peut être le sujet était naturellement résistant au parasite...expliqua Airian, partant dans la liste de toutes les raisons pour lesquelles cette expérience pourrait ratée, et pourquoi il faudrait élargir leur échantillon et leur liste de données.Néanmoins, il faudrait capturer nos sujets, soit de nuit lorsque nous sommes tous réunis, mais alors il faudra échapper à la surveillance du gardien, ou alors de jour lorsque nous sommes dispersé pour travailler, il faudra alors résisté au pouvoirs du parasite.Pendant qu'il exposait les possibilités, Airian se demandait quand est-ce qu'il pourrait enfin revoir le jour réellement.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Shiawase] Une Lutte Infernale
MessageMessage posté...: Dim 08 Jan 2017, 18:32 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 10 Oct 2016, 16:54
Messages: 26
_ De jour ? De nuit ? Comment de telles considérations vous apparaissent-elles à cent lieues sous terre ? Répliqua-t-elle les yeux plissés.

Leur interlocuteur semblait en savoir davantage qu'eux-mêmes sur leur environnement : c'était un argument supplémentaire pour envisager une association profitable.


_ Puisque vous semblez avoir un sens de l'observation plus aiguisé que nous-mêmes, peut-être savez-vous où se situent les appartements décrits sur ce plan ? Auriez-vous repéré le ou les esclaves qui peut-être s'occupent des tâches ménagères de cette partie du complexe ? Savez-vous sinon où ils entreposent et lient les parasites aux nouveaux arrivants ? Voilà des questions auxquelles il nous faut répondre...

_________________
Fiche de Besczerill
Niveau 0
Niveau 1
Niveau 2
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Shiawase] Une Lutte Infernale
MessageMessage posté...: Mar 28 Fév 2017, 16:31 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 10 Oct 2016, 11:43
Messages: 22
- Nos capacités sont nulles tant que notre lien avec l'énergie de ce monde est rompu ! Erion pestiférait. Il ne supportait plus de se sentir si faible. Il n'est pas question de faire confiance ou non à KK. Il est question de survie.
Je te rejoins mon Cauchemar sur la nécessité de mieux comprendre ce parasite. Il nous fait expérimenter plus. Etre les bourreaux plutôt que les torturés serait un changement plus que rafraîchissant.
Ce miroir n'est qu'un des nombreux artefacts de puissance que notre ignoble geôlier doit posséder. Mais ne nous fourvoyons pas. Si nous sommes incapables de tordre la vie, notre capacité à utiliser tout objet issu des arcane a aussi dû être jugulée. Combien des esclaves ici présents ont des implants, tatouages ou autres objets magiques liés à leur corps ? Nous ne pourrions rien tirer d'une quelconque magie avant d'avoir maté ces parasites. En attendant, seule notre habilité et notre force brute peut nous porter secours.
Cela me révulse de l'avouer mais oui, nous devons continuer à subir pour mieux observer et essayer de percer à jour les origines de ces parasites.

_________________
Niveau 0 (4+1) : ; ; ; +
Niveau 1 (5+1) : x2 ; ; ; +
Niveau 2 (4+1) : x2 ; ; ;
Niveau 3 (3+1) : ; ; ;
Autres personnages : Kahiro, Taos et Vesana.
Haut
  Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 23 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à: