Heures au format UTC + 1 heure


Nous sommes le Dim 17 Déc 2017, 03:25



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 64 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Impitoyable Impiltur
MessageMessage posté...: Sam 01 Juil 2017, 23:10 
Maître aventurier
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 24 Juin 2008, 18:09
Messages: 233
L'Impiltur, où que se firent les premiers pas de chacun le paysage pouvait être bien différent de ce que l'on avait pu entendre sur la région. En cette année treize cent soixante quatorze, le pays se remettait petit à petit de l'année des Dragons Renégats car ce fut ici même que la prédiction éponyme du Sage Perdu frappa. Seul Killian connaissait un brin de la situation mais tous purent entendre dès leur premier jour en ces terres les récits de combats épiques et d'attaques désastreuses vieux de quelques mois seulement. Heureusement pour les actuels " touristes ", le dernier des grands lézards, avait péri sous les poings sacrés du seigneur Limbrar, bien qu'il en perdit un, le gauche, et la lame enchantée du seigneur Helimbraun, laissant derrière lui et ses congénères chromatiques mort, mauvaise récolte et villes lourdement endommagées.

À contre cœur, chaque cité s'était quelque peu renfermée sur elle même. Non par crainte des autres mais trop occupée à reconstruire chacune leurs murs rongés, toitures brûlées et autres dégâts issus de l'alliance étrange et toujours inexpliquée de chromatiques de différentes races. Les troupes fortement diminuées rendaient les patrouilles moins fréquentes et plus modestes hors des cités et les rumeurs d'attaques de brigands et d'orques ne faisaient que croitre. Les premiers se voulaient certainement être de ceux qui avaient tout perdu et qui voyaient là une méthode rapide de se refaire, quant aux seconds, ils étaient depuis toujours descendu des montagnes pour harceler l'Impiltur et profitaient "simplement" d'une meilleure marge de manœuvre.

Qu'importe l'avis que l'ont pouvait s'en faire, il fallait reconnaître que cette sortie de guerre présentait certains avantages commerciaux à qui savait et pouvait investir et c'était bien là la raison de la présence du thayen, Elmett Lian. Accompagné de quatre soldats et deux employés, l'homme vêtu d'une tunique blanche et légère, dans la quarantaine, affichait un visage arrondi, couronné d'un crâne presque chauve et sertie d'un bouc court et recherchait donc main forte pour remonter la Route du Prince en quête d'accords commerciaux. Qu'ils aient répondu à l'annonce affichée dans les tavernes et auberges de Sarshel ou été directement abordés par les thayens dont les yeux évaluaient tout aussi bien les objets que les gens, les aventuriers avaient tous acceptés le contrat qui leur était proposé.

Citation:
Le signataire s'engage sur son honneur et devant les lois thayennes à escorter la caravane composée à son départ de Sarshel de cinq chariots, dix chevaux, cinq conducteurs, quatre soldats et trois négociants.
Il devra protéger et défendre les biens et leurs négociants. Il devra obéir, dans le respect des lois locales et de ses croyances, à Elmett Lian.
Pour toute la durée du trajet la caravane prendra en charge hébergement et nourriture. La caravane ne fournira aucune monture mais si le signataire en possède une cette dernière recevra la même faveur.
Une solde de cent tontar* sans avance sera accordée à destination, cette somme se verra doublée si matériels et négociants arrivent indemnes et sous condition d'avoir rencontrer une réelle menace.

:HRP: *Pièces de platine :RP:


Si cela ne se trouvait sur le parchemin, le meneur de cette petite troupe révéla sans difficulté, souriant à cette bonne affaire, qu'il avait à vendre ou à titre d'échantillon bois, céréales et magie – dont il ne précisa rien de plus – pour le compte de la Compagnie Marchande de Thay et que l'Impiltur regorgeait de mines de fer ou de pierres précieuses.

-------------------------------------------------------------------------------------------------

1er jour de Flamerule, dans la matinée.
Ciel dégagé, vent nul, 21°C


Image

Après dix jours de marche sans une goutte de pluie et trois d'étapes dont deux à La Croisée, là ou les routes se séparaient vers le nord et l'ouest, la caravane marchande quittait le Beffroie de Bataille. Ce grand bâtiment religieux fortifié, dressé en l'honneur de Tempus au milieu de bâtisses de pierre et protégé par un mur de pas moins de trois mètres, rassemblait ses fidèles et soldats qui prenaient plaisir à consacrer leur temps à repousser les orques de la région. Le clergé qui par fierté ne comptait que sur lui même ne s'intéressa aucunement aux marchandises transportées : le lieu n'avait été qu'une place sure pour la nuit, rien de plus, comme s'y attendait le thayen.

Au matin du premier jour de Flamerule, le convois reprenait la route vers Laviguer au travers des plaines de l'Impiltur. Comme d'habitude, l'assise du chariot central serait occupée du cocher et d'Elmett, le second ainsi que le quatrième transporteraient les autres marchands, encadrés de deux soldats à pieds. Une place serait donc libre à l'avant et à l'arrière.
Si en cette heure l'air était encore agréable, il serait bientôt lourd et le soleil chaud en ce début d'été : difficile dans ces conditions de faire forcer le pas aux bêtes sans les épuiser et ce malgré les coffrets magiques que possédait Elmett. Il faudrait donc pas loin de quatre jours de marche pour atteindre la Tour Ithfel, prochaine étape de leur voyage où le thayen était déjà en compte avec quelques marchands et artisans...

_________________
Image
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Impitoyable Impiltur
MessageMessage posté...: Dim 02 Juil 2017, 03:37 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Dim 21 Mai 2017, 00:53
Messages: 63


Killian appréciait la brise marine, penché sur le bastingage, caressant Han qui y restait perché, observant l’horizon, les oiseaux, les quelques animaux marins qui passaient par là. Il se prenait encore à rêver à ce qu’il pourrait découvrir aux termes de sa traversée, et à tout ce qu’il apprendrait. L’expérience de la navigation était en elle-même unique, et s’il avait harcelé le capitaine de questions, il se retint rapidement. Il n’appréciait pas non plus qu’on le gêne dans ses études, et il comprenait donc fort bien l’ennui que cela devait être quand lui-même dérangeait autrui. Aussi resta-t-il silencieux, rêveur, dans un coin du navire, respirant l’air iodé, appréciant son voyage.

Trois années que Killian parcourait les terres de Faêrun, trois années passées à voyager, découvrir, explorer, s’informer. La dernière avait été, certes, mouvementée. Les informations vérifiables — et donc parcellaires — sur les attaques de dragons étaient rares au contraire des rumeurs, qui allaient jusqu’à saturer les contes de bardes et témoignages en tous genres. Cela gênait Killian pour deux raisons : les rumeurs, évidemment, étant une pseudo-information généralement invérifiable et donc méprisable, mais, surtout, il n’avait pas eu l’occasion de voir un véritable wyrm de ses propres yeux… Et c’était cette dernière qui le dérangeait le plus. Une année entière d’attaques, une année entière d’étude de ces êtres magiques aussi dangereux que passionnants, manquée. Bon, il était encore en vie, et cette pensée atténuait un peu son amertume.

Au cours de ses périples, il n’avait pas manqué de visiter toutes les bibliothèques où il pouvait se rendre, et s’attarder. Des dizaines, des centaines d’heures de lectures avaient été englouties de cette manière, des heures utiles passées à se transcender au contact du savoir. Errant ça et là, il s’était trouvé un but. Il y avait deux bibliothèques dont il avait entendu les louanges des prêtres d’Oghma, des amateurs et des mages.
La première était située à Château-Suif, mais le prix d’accès était hors de portée pour le moment. Il s’y attellerait à sa manière un jour ou l’autre, il avait le temps. Quoi de mieux que de trouver un livre unique lors d’explorations et de voyages en tout genre ? Il rêvait à ces rangées interminables de tous tomes, et du savoir accumulé pendant des siècles et des siècles.
La seconde, c’était la Maison des Nombreux Tomes, à Songhall. Une autre bibliothèque réputée, et il s’y dirigeait à l’heure actuelle. Les attaques de dragons avaient été brutales, et les livres étaient fragiles, il espérait donc ne pas se retrouver devant des cendres fumantes… Les rumeurs qu’il entendait à ce propos ne l’avaient ni rassuré ni inquiété, toutes aussi contradictoires les unes que les autres. Il avait donc décidé de faire d’une pierre deux coups. Il irait sur place, mettant fin aux racontars, et lui permettant de séjourner dans l’un des plus majestueux — sinon LE plus majestueux — des temples d’Oghma. Que demander de plus ?

L’arrivée au port laissa planer le doute. Il y avait beaucoup de travaux en cours, montrant l’état effroyable des villes après l’attaque, mais la vie ne s’était pas arrêtée, et malgré les reconstructions, la ville semblait prospérer. Bons signes, mauvais signes. Des hypothèses ne restaient que cela tant qu’elles n’étaient pas vérifiées.
Une fois reposé, il lui fallait se refaire. Sa dernière entrée d’argent datait un peu, et il arrivait sur ses réserves. Faire le voyage seul à pieds était concevable, mais dangereux en ces temps troublés, et donc stupide. Laissant Han se dégourdir les ailes et chasser le pigeon citadin, il erra dans Sarshel, découvrant la ville, et cherchant un emploi approprié auquel il aurait pu postuler. Un marchand thayen — à première vue pas un de ces piteux esclavagistes qui ne respectaient pas la vie d’autrui — avait besoin d’une escorte pour voyager dans les terres, travail qui fut proposé à Killian lorsque celui-ci passa à proximité du convoi. Cela tombait à pic ! S’il pouvait se faire déposer au retour, il y gagnerait au change, et il ferait son beurre en même temps. Il pourrait même peut-être en apprendre sur Thay, au passage. Un voyage intéressant, même sans en avoir connu les termes. Le contrat lui fut montré, et il le lu attentivement. Pas de petites lignes, un contrat simple et clair, ce qui lui convenait parfaitement — même si être responsable devant les lois thayennes était quelque peu effrayant en soi, sachant que ce pays était prompt à vous transformer en marchandise. Le paiement était alléchant, mais ça n’était pas son objectif premier. Il signa donc de son sigle personnel, souriant, et s’installa confortablement dans la charrette de queue. Sortant l’un de ses livres, il attendit que le convoi se mette en route.




La semaine passée avait été, somme toute, tranquille. Le voyage se faisait dans la chaleur de l’été, sous le ciel azuré et ensoleillé, un environnement qu’appréciait particulièrement le semi-elfe. Le calme de ces derniers jours était le bienvenue, cela lui permettait de lire sans relâche, et annonçait leur contrat comme un travail facile.

Killian, silencieux, avait reprit sa place dans la charrette arrière. Un pied posé sur le rebord avant, il feuilletait avec grande attention l’un de ses romans de voyage — une histoire de cape et d’épées sur trois paladins et un apprenti aux services d’un roi cherchant à sauver l’honneur de leur reine, menacé par l’un des conseillers. Une fiction passionnante, prenante, même. Il leva la tête, goûtant à la beauté du paysage et à la fraîcheur temporaire. Leur dernière halte n’avait pas été tellement de son goût, pas assez de bibliothèques et trop de guerriers dans une place fortifiée. Se concentrer pour préparer ses sortilèges n’avait pas été une sinécure au milieu du bruit ambiant, loin du calme reposant des bibliothèques de mages dont il avait l’habitude. Il y parvint tout de même, et ne chercha pas à se plaindre. Après tout, l’endroit n’était pas fait pour, et il en était bien conscient en y entrant la veille.

Retrouver cette nature le ravissait. Il regarda rapidement le reste du convoi et ses différents compagnons de voyage, appréciant leur cheminement au milieu de cette nature. Il ennuierait de nouveau leur employeur avec ses questions sur Thay un peu plus tard dans la journée, il préférait, pour le moment, s’imprégner de ces sensations douces que lui apportaient ses sens. Il se mit alors à observer le ciel, clignant un œil du fait de la lumière, cherchant un point, une tâche dans le ciel uniforme, une présence qu’il sentit avant même que ses yeux ne la lui montrent. Un cri perçant retentit dans le lointain, et le point se fit visible au-dessus d’eux. Un oiseau tournoyait au-dessus du convoi, et se rapprochait, décrivant une spirale descendante. Killian ne s’inquiétait en rien, car il connaissait bien l’animal, son meilleur ami. Une fois que celui-ci fut assez proche, le mage tendit nonchalamment le bras tout en affichant un sourire amical, et le petit faucon aux plumes bleu-grises et dorées vint s’y percher. Le déplaçant sur une de ses jambes, se penchant légèrement, Killian commença à émettre des petits cris, proches d’un huissement de faucon, et Han, son familier, le fixait de ses yeux dorés, et en émit lui aussi. D’un point de vue extérieur, on pouvait se dire que le maître était fou, et tentait de parler à son animal comme on tentait de miauler pour perturber momentanément un félidé. On pouvait aussi se dire que les deux discutaient réellement.


− ਇਸ ਲਈ ਜੇਕਰ ਤੁਹਾਨੂੰ ਤਣਾਅ ਨੂੰ ਖੰਭ ਮੁਕੰਮਲ ਕਰ ?1 Huissa Killian.
− ਅਸਲ ਵਿਚ. ਅਤੇ ਤੁਹਾਨੂੰ ਅੰਤ ਵਿੱਚ ਆਪਣੇ ਦਿਮਾਗ ਨੂੰ ਜਗਾਉਣ ?2 Répondit Han, sur un ton très sérieux.

Han était toujours, toujours sérieux. S’il avait été humain, il aurait été aussi compassé qu’un majordome. Si Killian était d’origine noble — ce qu’il cachait soigneusement à tous, tout comme son véritable nom de famille — c’était surtout Han qui en avait le comportement. Mais cela ne gênait ni l’un, ni l’autre, et ils acceptaient que l’autre soit différent, comme tous les meilleurs amis le feraient.

Killian réprima un rire, soufflant du nez, avant de passer à autre chose.


− ਜੀ. ਤੁਹਾਨੂੰ ਕੁਝ ਦੇਖਿਆ, ਜਦਕਿ ਤੁਹਾਨੂੰ ਉੱਥੇ ਸਨ ਹੈ ?3

    1 Familier : Alors, fini de te dégourdir des plumes ?
    2 Familier : En effet. Et toi, fini de réveiller ton cerveau ?
    3 Familier : Oui. As-tu repéré quelque chose, pendant que tu étais là-haut ?

    :HRP: Un petit repérage du faucon ?

_________________
Fiche de Killian (Abjurateur 7 ; NB)
Chroniques songeuses



Liste des sorts préparés
Sac à malices : 9/10


Joué par Ætherion


Dernière édition par Killian Aranis le Dim 02 Juil 2017, 12:58, édité 1 fois.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Impitoyable Impiltur
MessageMessage posté...: Dim 02 Juil 2017, 12:24 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 07 Mai 2016, 10:51
Messages: 48
Guerdon était arrivé trop tard pour participer aux combats contre les Chromatiques. Il n’était au fond de lui pas certain que cela ne soit pas un bien, car il n’était pas encore capable de les combattre, sa participation aurait sans doutes du se limiter à soigner les victimes. Chose très importante, mais pas pleinement satisfaisant pour un prêtre guerrier de Tyr.

A son arrivée à Sarchel, il avait pu contempler les reliquats des dégâts engendré par le conflit. Le port se remettait vaille que vaille de ses blessures.
Le trajet avait bien amoindrit ses réserves pécuniaires, mais il avait eut la chance de tomber sur une caravane marchande qui avait besoins de protection. Il concevait bien que la tache ne serait pas une sinécure, car le conflit avait engendré une horde de miséreux qui pensait que la rapine était le moyen le plus facile pour sortir de leur condition. En plus les Orcs avait profité du fait que les milices avaient souffert pour poursuivre leurs pillages et exactions.

Au moins il allait sans doute être utile au marchand en plus de se refaire une santé financière.

Il avait donc signé le contrat sans rechigner, même si il trouvait que s’en remettre à la « justice » Tayenne pouvait être parfois délicats.

Avant le départ, il s’était acheter un costume de voyage supplémentaire, un pain de savon, une corde de chanvre et un grappin qu’il avait glissé dans son sac. Le marchand se chargeait des frais de bouches et du logis, il avait envisagé d’acquérir une monture, mais le cout pour un destrier était trop élevé. Il se contenterait donc de marcher en alternance avec des séjours sur un chariot.
Il n’avait pas eut beaucoup de travaille durant la première étape. Juste quelques ampoules et écorchures à soigner.

Il avait prit rapidement l’habitude de voyager en compagnie du conducteur du chariot de tète, en alternance avec des patrouille le long du convoi essayant d’affermir ses contactes avec les différents membres constituant la caravane.
Grace à Subsistance, qui en plus de lui assurer le couvert, il n’avait besoins que de deux heures de repos par jours. Il avait donc rapidement convenus de prendre le second quart de garde, car il à l’aube il avait tous le temps de faire ses dévotions à Tyr. Le temps étant clément, dès que le convoi s’arrêtait pour passer la nuit, il s’endormait parmi les premiers biens à l’abri sous un chariot. Bien évidement il dormait en armure. Il ne la quittait que le matin pour faire ses ablutions à condition que le secteur soit calme. En cas de doutes il se contentait d’une toilette de chat en conservant ses protections.


:HRP:
  • Achat d’une tenue de voyage, un pain de savon, une corde de chanvre et un grappin. Ils prendront place dans le sac.
  • La sacoche à composante est placée à sa ceinture.

_________________
Guerdon
Sorts journalier
Sort 0
Réparation
Lecture de la magie
Détection de la magie
Lumière
Stimulant
Sort 1
Bouclier de la foi
Convocation de monstre 1
Arme magique
Bouclier entropique
Arme magique
Sort 2
Convocation monstre 2
Réparation intégrale
Détection des pièges
Restauration partielle
Endurance de l’ours
Sort 3
Anneau de lames
Convocation monstre 3
Négation de l'invisible
Panoplie magique
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Impitoyable Impiltur
MessageMessage posté...: Mar 04 Juil 2017, 11:53 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 07 Juin 2017, 13:41
Messages: 46
Quelle galère ! Et voilà qu'il se retrouvait maintenant à voyager au pas, avec toute la lenteur et la lourdeur d'une caravane marchande. Cormac, lui, avait l'habitude de chevaucher à bonne allure - les fers spéciaux de sa monture aidaient grandement à éprouver ce sentiment de liberté accordé par la vitesse. Et sans fatigue en plus. Quoi de mieux que le rafraîchissement du vent relatif quand la chaleur ambiante est écrasante ? Mais non, maintenant le cavalier aguerri devait se contenter d'une lenteur ennuyante. S’il avait su...

Enfin bon, tout n'allait pas si mal. Ces désagréments n'étaient que de menus détails. Cormac était habitué à endurer bien pire. Et puis, il était à présent loin, très loin de ces vieux croulants qui dirigeaient son clan. Les traces de son bougre de cousin William l'avaient mené jusqu'ici, et le fuyard semblait avoir pris la direction de Laviguer. Du moins, selon les maigres informations que Cormac avait réussi à récolter dans les tavernes de Sarshel.

Par chance, le marchand Tayen l'avait remarqué... certes, il n'était pas facile d'ignorer Cormac et sa fière allure de bagarreur déterminé quand on cherchait une escorte. À moins que Nessy fut le premier à attirer l'attention... Quoi qu'il en était, Cormac n'avait rien compris au bout de papier que le marchand lui avait demandé de signer. Ah, l'écrit...

N'ont-ils donc pas de parole, ces ânes ? avait-il grommelé intérieurement. Puis après s'être fait expliqué oralement le contenu du contrat, il avait griffonné une croix maladroite.

Les premiers jours avec sa nouvelle compagnie avaient été calme. Cormac avait eu le loisir de constater les dégâts occasionnés par les dragons... un lien avec l’artefact dérobé par William ? Qui sait. Ce peuple, lui au moins, reconstruisait et cherchait tant bien que mal à renaître de ses cendres. Certains devraient en prendre de la graine !

Pour sa part, Cormac voyageait généralement à l’arrière et fermait ainsi la marche (à cheval). En cas de problème, sa vitesse lui permettrait de rejoindre l’autre bout du convoi en un clin d’oeil. D’oeil, justement, il en jetait un sur l’ensemble de la caravane. Depuis le départ, il essayait de jauger la capacité au combat des différents voyageurs. Comment se défendraient-ils en cas d’attaque ? Cela serait certainement utile plus tard.

Il libérait Nessy de sa barde pour la nuit, tandis que lui gardait sa chemise de maille pour dormir. La barde était fastidieuse à mettre en place, mais Cormac souhaitait que son compagnon puisse respirer et paître en toute légèreté.

Au Beffroie de Bataille, l’on avait entendu résonner la cornemuse avant le départ. Cormac savait qu’en territoire hostile, il ne pourrait pas en sonner souvent – ou alors seulement pour attirer orques et autres gobelins sur sa position. Ainsi, il avait profité de chaque halte en ville ou en fort pour que les douces mélodies de son pays emplissent ces terres dévastées et donnent du courage dans le coeur de tous. Que cela puisse effectivement fonctionner, ce n’était pas une question : qui ne trouvait pas grande force au son agréable de ce noble instrument ? ...

Tandis que Killian s’amusait entre ses lectures et les papouilles avec son oiseau, Cormac l’observait. Bien étrange bonhomme que le thayen avait engagé là. Un elfe, pas bien vieux, qui plutôt que de prendre au sérieux les menaces potentielles et de faire attention, prenait du bon temps et se comportait comme un passager. Enfin bon, il avait peut-être d’autres atouts qui demeuraient un mystère au barbare. Oui, il lui fallait bien accepter les différences et s’ouvrir aux nouveautés. Sinon il finirait comme ces vieux rabougris qui s’enfermaient sur eux-même et mourraient sans avoir vécus.

Aussi, il se rapprocha un peu de la derrière charette et lança à Killian en commun :

- Et alors, on dirait que ton faucon réagit bien à ce que tu lui marmonnes ! Comment tu l’as apprivoisé ?

Après tout, Cormac aussi avait tissé des liens étroits avec Nessy, même s’il ne pouvait pas imaginer qu’une réelle discussion soit possible. Ils portaient néanmoins naturellement attention aux réactions de l’autre.

_________________
"Aller ! On va à la taverne, ça va régler le problème." - Cormac MacDev, en plein Impultur (HRP).
Autre PJ : Welby Poinhardi
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Impitoyable Impiltur
MessageMessage posté...: Mar 04 Juil 2017, 22:26 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Dim 21 Mai 2017, 00:53
Messages: 63
La réponse de Han fut coupée par l'un des mercenaires qu'avait engagé le marchand, un musculeux trapu à cheval qui, si sa taille ne le trahissait pas, aurait pu aisément passer pour un nain.
Killian supposait que c’était un guerrier, vu son allure, mais il ne faisait pas vraiment de différence entre ceux-ci. Quand le marchand l’avait engagé, ce dernier avait fait montre d’un illettrisme qui étonna toutefois le semi-elfe. Après tout, développer des talents guerriers ne laissait pas de place à l’apprentissage poussé des Lettres, mais tous les guerriers qu’avait connu Killian savaient au moins lire et écrire. Si cet être avait consacré toute sa vie au combat, il devait y être doué — dans le cas contraire, il était perdu au premier combat… Le mage n’avait fait aucun commentaire, il n’avait pas à juger de la vie des autres.
Mis à part s’être présenté sous le nom de Killian Eslindor, comme à tous les mercenaires qui furent engagés, il n’en avait pas dit tellement plus sur ses capacités, en effet. S’il ne cachait pas le fait qu’il était pratiquant de l’Art profane, il n’avait pas abordé directement le sujet avec quiconque. Il préférait, entre les nombreuses périodes de rêveries silencieuses, échanger les connaissances qu’il possédait. Il n’avait, pourtant, pas tellement échangé avec Cormac.

Ce qu’il avait noté chez cet individu était sa jupe, inhabituelle pour quelqu’un comme lui, et son instrument de torture sonore. S’il était intrigué par le premier, il se serait bien passé du dernier… Ce dénommé Cormac avait décidé, au petit matin, et comme à chaque fois qu’il le pouvait, de jouer d’une ode à Loviathar, soufflant dans son instrument maléfique pour en sortir un son odieux, ce qui durait un temps infini selon Killian. S’il avait eu du mal à préparer ses sorts ce matin-là, il dut en tout cas attendre la fin de cette cérémonie noire pour pouvoir — enfin ! — se concentrer sur sa magie, ce qui n’avait pas manqué de l’agacer. Han, lui, n’avait même pas cherché à endurer ce bruit, et c’était envolé au plus vite à la recherche d’un petit déjeuner… En tout cas, Killian se demandait si ses doutes étaient fondés, si cet humain vénérait bien la déesse de la torture, et il mènerait son enquête en douceur — il s’agissait de ne pas le contrarier, de peur qu’il ne joue plus souvent de son instrument.

Pour en revenir à l’instant présent, cette interruption ne fut pas du goût policé du faucon qui fit une remarque bien amère et méprisante…


− ਬਿਲਕੁਲ, ਇਹ ਕਿਸਾਨ ਮੋਟੇ ਹਨ…1

Le faucon s'envola ensuite, s'éloignant de sa source de contrariété, empêchant le mage de tempérer ses pensées. Il soupira de dépit avant de lever les yeux vers Cormac, affichant un sourire sincère, l’air nonchalant, son corps balancé par les mouvement du chariot. Fermant un œil sous le soleil montant, il répondit :

− Ce faucon n’a eu besoin d’aucun apprivoisement, Maître guerrier. Il se trouve que plus les pratiquants de l’Art passent de temps avec leur familier, meilleures sont leurs capacités respectives à communiquer ! Nous nous sommes liés d’amitié Han et moi depuis sa naissance, il y a déjà plusieurs années.

Killian se redressa sur son siège, ramenant son pied appuyé sur la rambarde. Le guerrier venait d’entamer la conversation, il y trouvait là une ouverture pour assouvir sa curiosité, mais il ne fallait pas précipiter les choses. Jetant un regard en direction de la monture de Cormac, il demanda :

− Et vous, marmonnez-vous à l’oreille de votre cheval ?

La question l’amusait, car elle faisait référence au titre d’un fameux roman, apprécié de la haute en Eauprofonde — même s’il doutait, sans mépris aucun, que cette référence ne soit comprise par un homme illettré.

    1 Familier : Décidément, ces prolétaires sont d'un rustre…

_________________
Fiche de Killian (Abjurateur 7 ; NB)
Chroniques songeuses



Liste des sorts préparés
Sac à malices : 9/10


Joué par Ætherion
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Impitoyable Impiltur
MessageMessage posté...: Mer 05 Juil 2017, 09:35 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 07 Mai 2016, 10:51
Messages: 48
Guerdon avait lié connaissance avec certain de ses compagnons d’aventure. D’ailleurs il avait même été obligé d’ouvrir à nouveau les cordons de sa bourse car l’homme en jupe, avait prit l’habitude de torturer un pauvre instrument qu’il supposait être de musique, mais lui se demandait si en final cette objet ne faisait pas partie des objets utilisé par les bourreaux pour faire avouer leur crimes aux pire des mécréant endurci.

Pendant l’étape au temple fortifié de Tempus, il avait foncé cher le premier camelot acheté une paire de bouchons d’oreille, d’ailleurs il en avait profité pour en prendre au moins une paire de réserve, au cas où…

Il y avait aussi un pratiquant des arcanes qui semblait avoir des liens très étroit avec son familier, on aurait d’ailleurs pu penser que c’était plus un compagnon animal qu’un familier si ce n’est que pendant les trajets ce demi-elfe n’endossait pas la moindre armure, donc ce n’était ni un rodeur, ni même un druide.

Il avait constaté que Kilian, puisque c’est ainsi qu’il se nommait, consultait chaque matin un grimoire, il supposait donc qu’un c’était une sorte de magicien qui devait chaque jour mémoriser ses sorts. De plus il possédait lui aussi une sacoche à ingrédients.

Il était curieux de le voir entrer en action pour pouvoir mieux le classifier. Pour le moment, ce dernier n’avait à aucun moment abordé la profession qu’il exerçait.

:HRP:
Achat de deux paires de bouchon d’oreilles au temple fortifié
.

_________________
Guerdon
Sorts journalier
Sort 0
Réparation
Lecture de la magie
Détection de la magie
Lumière
Stimulant
Sort 1
Bouclier de la foi
Convocation de monstre 1
Arme magique
Bouclier entropique
Arme magique
Sort 2
Convocation monstre 2
Réparation intégrale
Détection des pièges
Restauration partielle
Endurance de l’ours
Sort 3
Anneau de lames
Convocation monstre 3
Négation de l'invisible
Panoplie magique
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Impitoyable Impiltur
MessageMessage posté...: Mer 05 Juil 2017, 20:52 
Maître aventurier
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 24 Juin 2008, 18:09
Messages: 233
Avant d'être interrompu par Cormac dans son échange avec son familier, le mage appris de ce dernier que le périmètre semblait dégagé jusque là où la chasse matinale s'était arrêtée. L'on pouvait facilement s'attendre à ne pas rencontrer réelle menace à moins d'une demi journée de marche autour du Beffrois de Bataille et il était très simple de comprendre pourquoi : la garnison qui vivait ici aurait tôt fait de couvrir la distance, lancée sur de coriaces destriers. Si, sans dire qu'aucun ne les surpassaient, les gros bras du groupe n'avaient rien à leur envier, la garde thayenne elle faisait pâle figure face à tels hommes. Épée au fourreau, arc dans le dos et carquois à la ceinture, protégés par leurs cuirasses, Elion, Arkos, Simeon et Fergus protégeraient cependant les notaires au mieux de leurs capacités. Mieux valait toutefois voir en ces quatre là une seconde ligne restant proche du trio, à priori inapte au combat, que de fiers combattant montant à la cogne ...

Guerdon qui regrettait encore les sonorités du barbare, pourtant appréciées par plusieurs guerriers du Marteleurs d'ennemis, fût bien déçu de ne trouver aucun commerçant l'intéressant au Beffrois. Totalement indépendante, cette base militaire abritait uniquement le clergé en son temple et de valeureux combattants dans les bâtisses l'entourant. S'il y avait bien quelques marchands ambulants qui s'arrêtaient ici au milieu d'autres livraisons plus conséquentes, aucun ne fût présent sur le court séjour du prêtre en ce lieu.

_________________
Image
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Impitoyable Impiltur
MessageMessage posté...: Jeu 06 Juil 2017, 09:00 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 10 Juin 2017, 12:58
Messages: 38
Sherazade sourit, ce n’était pas la première fois qu’elle posait le pied en Impiltur, mais c’est la première fois qu’elle arrivait par la mer, la faute à Gérard et aux rumeur qu’elle poursuivait : Gérard était à la fois sa fierté et son fardeau, elle l’avait créer en utilisant un des aspect de sa personnalité : son impatience et sa nature disons simplement très active ; à l’époque, elle espérait ainsi se faciliter la vie et ses études en devenant plus posée…. Cela n’avait pas marché, elle était toujours aussi active et en plus était accompagné par un être incapable de se poser plus de quelque seconde, impatient et un peu paranoïaque mais curieux, en bref Gérard était dur à supporter au quotidien, un peu comme ses chiots toujours en manque d’affection.
Bref, Gérard avait insisté pour le passage par la mer et son argumentaire avait été infaillible : « Bateau, bateau, bateau, …... » durant près d’une semaine, en boucle, avait été murmuré dans la tête de Sherazade, Gérard n’avait jamais pris le bateau.
Bizarrement, cette décision avait été salutaire et qui plus est servait les but de Sherazade : la voie de la mer, hors avanie, était la plus rapide et les pirates n’était pas pire que les brigands.
Le voyage avait été agréable, l’équipage s’étant montré conviviale et polis : Sherazade a Port-Ponant avait négocié avec le capitaine une réduction faible du prix de la traversée en échange de son aide pour chargé et déchargé la marchandise, elle avait, grâce à ses pouvoir divisé le poids d’une partie de la cargaison par dix durant le temps de chargement, ce qui avait ravis les marins qui avait pu ménager leur force et le capitaine qui avait pu partir à l’heure grâce à cela.
Sherazade ferma les yeux, lors de l’escale aux Iles Pirates, et les transactions du marchand, a vrai dire, elle profita même de l’escale pour goûté au vin d’épice de ces iles et se procurer une dague avec laquelle elle se sentait une certaine affinité.

Si tout c’était bien passée dernièrement, elle fut horrifié de l’état de la ville, elle était dévasté, son premier réflexe, après avoir aider à décharger la cargaison de bois de construction, fut de rejoindre la chapelle d’Oghma où elle et Alphonso, près de huit ans au paravent, avait fait haltes, sa toiture avait juste était éventré et le reste laisser intacte, le maître des légendes, lui apprit que les dragons était à l’origine de l’état de la ville, après un don modeste, Sherazade, considérant que le seul vrai moyen de rendre hommage à Oghma était de répandre et transmettre la connaissance, elle offrit un livre que la chapelle ne possédait pas et que Shérazade connaissait presque par cœur et qui n’avait plus grande utilité pour elle « Mille et une recette en milieu hostile : survivre c’est bien, bien manger c’est mieux » par Maître Samagace même si elle devait reconnaître qu’elle éprouvait toujours des difficultés de se séparer de l’or.
Ceci fait, elle ne tarda guère et se pressa de trouver une caravane qui la rapprocherait de la Maison des Milles Tomes, en effet, selon les rumeurs, c’était un groupe mandaté par le Très Instruit de la Maison, qui s’était emparé des artefacts qu’elle recherchait, de plus, ces destructions qu’elle découvrait la terrorisait et elle craignait sincèrement pour la bibliothèque en elle-même et pour les connaissance qu’elle refermait.
Elle ne mit pas longtemps à trouver un marchand thayen en quête d’une escorte, elle l’aborda en lui proposant son aide pour charger la marchandise et en profita pour montrer un faible échantillon de ses capacités, elle fut ravi du contrat qui lui fut proposer : cent tontar, et les lois thayenes ne lui firent ni chaud, ni froid, elle ressemblait en bien des aspects d’après les rumeurs à celle du Calimshan, ce qui l’indifférait royalement sur tout que le reste du contrat indiquait bien qu’il était tenu de suivre les lois locales, seul une rupture du contrat concernait les lois thayenne et Sherazade ne prévoyait pas de le rompre, elle voulait l’argent.


_________



Voilà dix jours que Sherazade marchait à l’avant du convoi, elle n’avait pas de monture mais cela ne l’inquiétait guère, elle aimait marcher et ne se lassait pas de cette sensation d’effort qui venait après une longue marche et elle en appréciai les effets salvateurs que celle-ci avait sur son corps : après sa transformation, elle était resté assez oisive se consacrant à ses études, elle avait pris un léger embonpoint, les voyages de ses derniers mois faisaient lentement leur effets, et la graisse cédait lentement mais sûrement au muscle.
Elle prenait le premier tour de garde, elle « dormait » peu et utilisait le temps d’arrêt restant pour méditer faire des exercices mentaux à un moment où le camps était tranquille et silencieux. Il s’agissait surtout d’un des rares moment où Gérard occupé au choix dans une fascination pour les étoiles et parfois les flammes du feu, n’harcelait pas de question Sherazade.
Elle aurait bien accompagné les missions d’éclaireur mais même si elle marchait vite, elle était incapable de suivre un équidé, et les chariots bougeaient si lentement, elle était cependant bien consciente que les bêtes subissait, contrairement à elle, les effets de la chaleurs.
Elle ne regrettait pas son choix et appréciai les paysages ainsi que le travail du musicien qu’avait engagé le thayen, il était d’après ce qu’elle avait pu voir un combattant aguerri mais surtout il lui avait prouvé que son instrument de musique pouvait bien produire des mélodies. La dernière fois que Sherazade avait croisé une cornemuse s’était entre les mains d’un des membre de la maison des cartographes qui revenait du nord, les dégâts auditifs provoqués dans le voisinage était tel que l’on avait mis l’instrument à l’index, enchaîne et emmurée dans une cave, elle-même murée.
Si l’apparition de l’instrument avait provoqué la terreur chez Sherazade à la première vu, elle avait apprécier les performances de Cormac comme Gérard qui restait bouche-bée devant l’artiste.
D’ailleurs il était où Gérard ?

Gérard avait entrepris d’escalader le dos du mage qui discutait avec le musicien, arrivé sur son épaule, il entreprit de lire le titre du livre de Killian puis se dit que le plus simple était de poser la question, ce qu’il entreprit de faire avec la subtilité d’un éléphant chargeant une boutique de porcelaine, s’adressant par télépathie à tous ceux autour de lui.


-Tu lis quoi ?, son « regard » se fixa sur Cormac,Pourquoi tu porte une jupe ?

Il laissa s’installer un blanc avant d’aviser le faucon :

-Joue avec moi !

Soudain, il se déconcentra de son trio de victime et tourna son attention sur Sherazade qui remontait le convoie vers lui et Gérard ne se faisait guère d’illusion sur la colère de sa créatrice et les causes de celle-ci, il voulut amorcé une retraite stratégique mais d’une pensée celle-ci lui coupa les fonctions motrices, et il roula pauvre cristal inerte dans le chariot, se taisant, préférant attendre la suite des événement dans silence.

Sherazade arriva sur les lieus du crimes de son cristal psi et s’excusa du comportement de son cristal psi :


- Je vous prie de m’excuser, il est jeune et il s’ennuie.

Sherazade aurait préféré s’arrêter là, mais hélas, avisa le kilt de Cormac et posa la question essentielle qui lui trottait dans la tête depuis la maison des cartographe :

-Vous portez vraiment rien en dessous ?

Au même moment, en entendant ce qui sortait de sa maudite bouche, Sherazade blêmit de honte et de gênes.
Gérard, dans un ricanement moqueur, la vanna :

-Et après tu te pleins de moi, on se demande de qui je tiens, hein ?

_________________
Sherazade
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Impitoyable Impiltur
MessageMessage posté...: Jeu 06 Juil 2017, 11:41 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 07 Juin 2017, 13:41
Messages: 46
Le jeune Killian n'était pas farouche et se prêtait en toute simplicité à la conversation. Bien. Et ces histoires d'Art, bien que Cormac n'y connaissait pas grand chose, indiquaient au guerrier que le semi-elfe avait bien des talents cachés. Au moins, l'amitié avec son faucon lui était familière. Nessy et Cormac avaient eux aussi beaucoup appris l'un de l'autre. Aussi le seigneur des chevaux se sentit flatté que l'on aborde le sujet de son compagnon. Il releva un peu plus la tête qu'à l'accoutumée, avant de flatter l'encolure de Nessy de sa main droite.

- Un cheval ? Ha, mon petit, Nessy est bien plus qu'un cheval ! C'est un frison, un gars robuste. Tout comme moi ! Haha, et mon ami. Il me porterait jusqu'au bout du monde, et moi je le soignerai jusqu'à la fin de sa vie. Un peu comme toi et ton... Han... j'ai reçu Nessy alors qu'il était tout jeune poulain - il m'était destiné... Enfin moi je dis, nous étions destinés l'un à l'autre. Je l'ai dressé, et on s'connait bien. Il comprend quelques mots, mais surtout, il observe mes gestes.

En effet, Cormac se contentait de guider sa monture avec les genoux. Il aurait bien continué encore à vanter ses talents de cavalier, mais le premier danger pointa inopinément le bout de son nez. Une sorte de grosse araignée d'aspect cristalline venait de grimper sur l'épaule de Killian ! Qui savait quelle poison affreux pouvait contenir une telle bestiole ?!

- Bon sang ! s'exclama Cormac, Bouge pas, petit ! lança-t-il à Killian, comme s'il le prenait maintenant sous son aile protectrice. Le semi-elfe était peut-être un pratiquant de magie hors-pair, il restait néanmoins frêle, et peut-être ne savait peut-être même pas manier une arme !

Le barbare sauta prestement de son destrier et saisit son cimeterre. Il n'eut pas le temps de grimper sur le chariot que "la chose" s'était exprimé en télépathie ! Et odieuse qu'elle était en plus ! Une "jupe" ?! Il n'en fallait pas beaucoup plus pour énerver le guerrier


- C'est quoi ce truc ? lança-t-il d'une voix forte, qui laissait deviner le courroux qui commençait à gronder en lui. L'araignée semblait dotée d'intelligence, mais ce n'était pas pour le mieux, selon lui. Fort heureusement pour tout le monde - qui a déjà tenté de dégager une araignée sur l'épaule d'un compagnon avec un sabre ? - l'explication arriva rapidement. Suivi par le même genre de remarque... Enfin bon, Cormac était habitué, et dans sa culture, porter le Kilt n'était pas une question. C'était un même un honneur, un privilège, en face des autres gens tristes qui devaient se contenter de braies.

Aussi, il entreprit de donner quelques indications et abandonna sa colère, pour choisir un terrain plus léger. Il prit un air dur et sérieux et tout en pointant de son cimeterre des ennemis imaginaires, raconta :


- Imagine, Sherazade. T'es dans une plaine hostile, tu sais pas si dans la seconde suivante, tu vas te faire chiquer le mollet par un loup ou te faire trouer par une javeline de gobelin. Alors quand tu vas faire c'que personne peut faire à ta place, b'in faut être prêt à se relever vite fait et à se défendre. Ou courir, ça dépend.

L'insinuation devait suffire et il rengaina son sabre. Mais Cormac, en bon-vivant, continua, maintenant avec un sourire en coin que même un aveugle remarquerait :

- Et j'peux t'dire que j'en porte bien, des choses par la-d'ssous !

Sur quoi le barbare lâcha un rire gras, content de pouvoir se vanter de nouveau. Un peu d'humour ne nuisait pas ! Il fallait bien savoir profiter des joies simples, selon lui. Son visage maintenant illuminé par un sourire satisfait, il tourna le dos aux autres et grimpa de nouveau sur son cheval, une main sur la cuisse et l'autre sur le côté, fier comme jamais. Ou plutôt comme toujours.

- Et c'est pas une jupe, mais un Kilt. Tous les hommes le portent chez nous. Pratique quand il fait chaud ! ajouta-t-il à tout hasard pour l'étrange araignée, afin qu'elle ne reste pas ignorante.

_________________
"Aller ! On va à la taverne, ça va régler le problème." - Cormac MacDev, en plein Impultur (HRP).
Autre PJ : Welby Poinhardi
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Impitoyable Impiltur
MessageMessage posté...: Sam 08 Juil 2017, 07:35 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 07 Mai 2016, 10:51
Messages: 48
Guerdon, n’avait pas pu trouver de camelot au temple fortifié, il devrait donc subir cette instrument, heureusement qu’il n’en jouait pas tous les jours, et pas pendant les haltes non protégées.

C’est pendant une de ses patrouilles pédestres qu’il avait pu voir le cristal à pates d’araignée. Il ne fut pas trop surpris de la chose car au cour d’une de ses aventure précédente un guerrier psi en avait une similaire. Par contre le fait de l’entendre questionner mentalement l’avait pris au dépourvu. Celui qu’il connaissait se contentait de retransmettre les instructions de son maitre. A mon que ce soit son possesseur qui questionnait en réalité.

Mais vus la réaction de la jeune femme qui semblait il en était le possesseur, il avait agit en toutes autonomie. En s’approchant encore plus il avait ressenti un certain malaise devant elle. Il ne pouvait pas vraiment définir d’où cela provenait mais indéniablement elle en était la source. Pourtant ce n’était pas ses capacités psionique attesté par le familier cristallin qui le dérangeait. Non quelques choses en elle le dérangeaient.

Faisant fit de son sentiment, il s’était encore plus approché du trio et avait dit :
Salutations, ainsi vous été le propriétaire de ce cristal psionique ? J’avoue être un peux surpris de son autonomie. Celui que j’au connut se contentait de retransmette ce que son propriétaires voulait que nous entendions...

_________________
Guerdon
Sorts journalier
Sort 0
Réparation
Lecture de la magie
Détection de la magie
Lumière
Stimulant
Sort 1
Bouclier de la foi
Convocation de monstre 1
Arme magique
Bouclier entropique
Arme magique
Sort 2
Convocation monstre 2
Réparation intégrale
Détection des pièges
Restauration partielle
Endurance de l’ours
Sort 3
Anneau de lames
Convocation monstre 3
Négation de l'invisible
Panoplie magique
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Impitoyable Impiltur
MessageMessage posté...: Sam 08 Juil 2017, 10:33 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 10 Juin 2017, 12:58
Messages: 38
Sherazade fut soulagé par le discours du barbare même si, à son avis, il aurait pu éviter d'agiter son sabre dans tout les sens en parlant. Et l'explication donnée par le barbare l'enthousiasma, l'idée était tout simplement excellente, de manière générale, elle était passionnée par la géographie, les voyages....
Et pour voyager, il fallait pouvoir survivre et voilà une nouvelle astuce auquel elle n'aurait jamais penser toute seule, elle regarda donc Cormac, avec des yeux comme des soucoupes et se laissa aller à son enthousiasme :


- Mais c'est génial comme concept, je n'y avais jamais penser, en fin je ne porte pas de kilt ou d'équivalent, en effet Sherazade portait des braies, qui étaient serrée au cheville et à la taille mais bien plus large à par ailleurs que les braie classique, mais si jamais, je m'en procure, il faudra que j'y pense même si c'est peut-être un peu impudique...


Ils furent interrompu par un colosse en armure, Guerdon, d'après ce que Sherazade se souvenait, un sorte de prêtre-guerrier honorant Tyr, celui-ci s'interrogeait sur l'autonomie de Gérard, le comparant à une précédente rencontre avec un cristal plus discipliné, elle prit donc la peine de lui expliquer en quoi Gérard était différent :

- Oui, oui, j'en suis la propriétaire et sa créatrice, Sherazade en disant cela exhalait une certaine fierté, je l'ai formé à partir d'un aspect de ma personnalité et vu que à l'époque, je cherchais à me débarrasser de mon impatience, je l'ai utilisé pour créer Gérard, ça n'a pas eu le résultat escompté : j'ai conservé mon impatience, mais ma relation avec Gérard m'a permis de travailler dessus, ce qui fut plus salvateur finalement. Gérard, si vous voulez, est une extension de ma personne, il n'est pas réellement indépendant mais a une autonomie de penser et de réflexion, il s'ennuie très vite, comme moi. Et même si je peux le priver de toute capacité, je préfère éviter, cela le rend malheureux.
Le cristal psi et son propriétaire devaient être plus discipliné que Gérard, ce qui explique qu'il se contentait de retransmettre ce que lui demandait son propriétaire.
Mais je dois reconnaître que Gérard a tendance à poser les questions que je ne me permet pas de poser.

_________________
Sherazade
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Impitoyable Impiltur
MessageMessage posté...: Sam 08 Juil 2017, 20:31 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 05 Juin 2017, 19:30
Messages: 20
Charmy regrette fortement de ne pas s'être mieux renseigné sur impultur... Certes, ce n'est pour elle qu'une simple étape vers quelque chose de bien mieux, mais tout de même.... Il y fait bien plus chaud et sec qu'à Eauprofonde, les villes sont endommagées... Ce n'est pas la faute des habitants qui sont plutôt courtois, évidemment. Moins que des aquafondiens, mais bien plus que des sembiens.
Et puis elle se demande si elle devrait pas prendre un esclave. Enfin plutôt, ue créature qui lui obéirait au doigt et à l'oeil. A Eauprofonde, elle a pu voir certaines statues ainis. Les statues géantes gardiennes d ela ville, bien entendu, mais aussi de splendides sculptures animées en marbre dans le Temple des Splendeurs. Comment Charmy en est arrivé à cela? L'un a un faucon, un autre un cheval et une autre .... CHarmy écouta attentivement les premières phrases de Sherazade. Ce qui signifie qu'elle arrive à comprendre que c'était un bijoux créée par sa personnalité, et qu'il s'apelle Gérard. OK, là par contre, c'est entièrement sa faute de l'avoir baptiser ainsi. On ne baptise pas un bijou Gérard. Non, en fait, on ne baptise pas un bijou. Même un bijou qui marche.

Comme à son habitude, CHarmy avait pour cette nouvelle journée de marche sacrifié la classe au profit du pratique. Un pantalon en tissu noir, des bottes en cuir, son magnifique serre-tête dans les cheveux pour garder ses cheveux loin de ses yeux et un bandeau autour de sa poitrine décoré de manière à ressembler à la ceinture un peu trop large qu'elle a autour de sa taille. Sa cape sur les éapules par-dessus son sac, elle fait sa journée de marche en ... volant. pas que cela la fatigue moins de marcher, cela la fatigue autant, juste de manière quelque peu différente. Au lieu d'avoir mal au pied quand elle marche trop, elle a mal à la tête quand elle vole trop.

Charmy s'approche un peu du groupe qui semble parler de ce fameux bijoux, de kilt et de cheval. De sujets passionants, en somme.


- Donc il va me demander comment je fais pour voler ou alors le nombre de dagues qu'on peut mettre sous un kilt? Je doute qu'on puisse mettre plus qu'une petite dague...

Charmy souris au barbare d'un air entendu. Si elle a bien appris une chose avec les sharessiennes est que face à ce type d'humour, il faut toujours monter un cran plus haut.

:HRP:
Achat d'une brosse à cheveux...
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Impitoyable Impiltur
MessageMessage posté...: Sam 08 Juil 2017, 23:59 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Dim 21 Mai 2017, 00:53
Messages: 63
L’engouement de Cormac pour la relation qu’il entretenait avec son cheval faisait plaisir au mage. Savoir que des non pratiquants ressentaient quelque chose de similaire à ce qu’il vivait avec Han avait un côté rassurant et réconfortant, faisant oublier un peu l’ostracisme patent de la plupart des mages arrogants qui voyaient le monde au travers de leur prisme méprisant. Surtout qu’ils n’avaient pas l’aisance apportée par une liaison magique, ce qui était admirable en soi.

Alors que Cormac lui répondait, Gérard grimpait de ses pattes éthérées le dos de Killian, qui ne s’était aperçu de rien, son esprit étant trop concentré sur sa conversation avec le joueur de cornemuse. Ce fut la vive réaction de ce dernier qui le surprit, et, au contraire de ce que lui suggéra son nouvel ange gardien, il sursauta, prenant une position semi-prostrée, comme s’il se protégeait d’un insecte lui tournant autour. Son cœur battait la chamade, sa main sur sa poitrine pour l’empêcher de s’en échapper, et son esprit était perdu dans sa frayeur soudaine et inattendue. Pendant une bonne minute, il ne fut pas capable de parler. Une fois calmé, au moment où Sherazade répondait à la question de Guerdon, et ayant reprit ses moyens et son cœur ayant cessé de vouloir s’expulser de sa poitrine, il tourna la tête vers Sherazade, toujours dans sa position prostrée et la main sur le torse. Dans ses paroles résonnaient encore une portion de la frayeur qu’il avait ressentie, sans méchanceté, une simple supplication.


− S’il vous plaît, plus jamais ça… (Il tourna la tête vers Cormac, qui était de retour sur son cheval) Merci.

Ses paroles n’invitaient pas nécessairement à une réponse. Il savait bien que cette frayeur n’était pas volontaire, et ne cherchait pas à avoir des excuses de qui que ce soit. En effet, cette curiosité et cette impatience étaient deux sentiments qu’il avait ressentis, par moment. La soif de connaissances était inextinguible pour les bienheureux qui en étaient affectés. Le cristal était de ceux-là, et si ses déductions se révélaient exactes, sa propriétaire aussi, vu que s’en était une extension. Killian admirait également la perspective d’une représentation extérieure de l’inconscient, une porte vers l’esprit et sa compréhension profonde. Décidément, ce voyage était plein de promesses intellectuelles.

Se tournant vers Gérard, l’enfant artificiel, il ferma son livre — dont une page avait été écornée par son sursaut à son grand désarroi — et lui répondit rapidement, un certain amusement dans la voix.


− Petit cristal, mon livre s’intitule « Les trois paladins », du fabuleux auteur Alec Cendres D’Huma. Je te le prêterai si tu le souhaites, quand je l’aurai terminé. (Il lui fit un clin d’œil, ne sachant pas si le cristal le verrait, ni s’il percevrait l’intention derrière) Quant à Han, je te conseille de ne pas trop l’embêter. Il a tendance à ne pas trop avoir de patience… Mais je peux éventuellement lui demander s’il serait d’accord de se divertir avec toi.

Quand Sherazade aborda le sujet de ne pas oser poser des questions, le semi-elfe haussa un sourcil. Ses déductions étaient-elles finalement faussées ? L’envie d’apprendre passait par une forme de désinhibition, la capacité de se détacher de l’apparente stupidité ou impertinence d’une question pour enfin en avoir une réponse. Chaque être représentait une somme de connaissance différente de tous les autres, et donc toute question méritait ainsi d’être posée. Ce fut donc le ton surprit, toujours souriant, qu’il lui répondit :

− Mais pourquoi ne pas se permettre de les poser ? Toute question mérite réponse, gente dame… Et il importe d’y répondre à toutes. De plus, notre valeureux et réactif Maître guerrier (il montra Cormac de la main) me semble l’avoir bien pris, ce qui montre bien sa pertinence.

Charmy arriva à ce moment, volant à quelques centimètres du sol. Il est vrai que ce moyen de transport était pratique, mais Killian avait voulu être prudent. Il n’avait ainsi préparé l’énergie que pour l’un de ces sorts, en cas de besoin. Il ne parvenait pas à le maintenir plus de quelques minutes, son utilité était ainsi limitée. Parlant apparemment à la troisième personne, Killian ne comprit pas vraiment son intention, mais ses questions étaient basiques. Lui-même pouvait y répondre, alors, même s’il ne saisissait pas de qui elle parlait, il lui épargna la peine de répondre à ces questions assez évidentes.

− Je ne sais pas ce que ce « il » va vous demander, ni qui est exactement ce « il », mais en tout cas vous volez grâce à l’une de vos capacités magiques ou de celle d’un objet enchanté, un classique pour ces derniers. Et quant au nombre de dagues et leurs tailles, tout dépend de si ce « kilt » a un enchantement qui en augmente sa capacité de stockage, un autre classique. Sans cela, je dirais une demi-douzaine, peut-être un peu plus, si un bon armurier peut confectionner un baudrier adapté.

Killian, momentanément intéressé par le cristal — il reviendrait à Cormac et son frison un peu plus tard, pour sûr ! — et souhaitant reprendre sa précédente conversation, se tourna à nouveau vers Sherazade. Guerdon, l’autre mercenaire ferreux d’une taille impressionnante, possédait apparemment la connaissance qui manquait au semi-elfe, ce chanceux. Ce dernier voulait compenser au plus vite ce déficit. Reprenant sa position nonchalante sur son siège, il reprit calmement, ré-affichant un léger sourire.

− J’ai, quant à moi, une question, qui concerne vos capacités, car si je suis versé dans la magie profane, je ne me rappelle pas, au contraire de notre autre compagnon guerrier (il tourna la tête vers Guerdon, sans s’adresser à lui, lui signifiant que c’était de lui dont il s’agissait) , avoir apprit quoi que ce soit sur des familiers cristallins et les pouvoirs de leurs maîtres. Quel type d’Art pratiquez-vous ? Pouvez-vous m’en parler ?

_________________
Fiche de Killian (Abjurateur 7 ; NB)
Chroniques songeuses



Liste des sorts préparés
Sac à malices : 9/10


Joué par Ætherion
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Impitoyable Impiltur
MessageMessage posté...: Lun 10 Juil 2017, 14:07 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 10 Juin 2017, 12:58
Messages: 38
L'intervention de Gérard avait, à priori, fait un certain à Killian puisque se nommait ainsi le jeune érudit, celui-ci ne semblait pas avoir pris ombrage vis à vis du cristal, celui-ci d'ailleurs enthousiasmé et remis sur pied lui répondis avec plus de délicatesse que précédemment, on sentait aussi comme une certaine concentration de sa part, comme n'importe qui usant d'une compétence nouvellement acquise, il envoya, par politesse sa réponse à tout les participants, même à la charmante nouvelle :

- Je te remercie, elle a dis quelle me ferait la lecture, Sherazade et lui partageai un lien permanente et silencieux, je ne perçois pas le monde comme vous et j'ai bien trop peur d’abîmer votre ouvrage en le manipulant moi-même. Quant à Han, s'il veut jouer tant mieux et sinon tant pis, on ne peut-être apprécier par tous......

Sherazade félicita son cristal pour une retenu rare chez lui mais tiqua au questionnement de Killian, il était évident pour elle que dans le questionnement, il fallait une certaine prudence, mais elle lui expliqua, gentiment, son point de vue :

-Certes toutes questions à son intérêt et chacune attend sa réponse, Oghma nous l'enseigne fort bien, cependant la vie, elle, m'a enseigné qu'on ne peut pas toujours poser des questions sans représailles, fût-elle innocente. Comme bien des gens, je n'ai pas toujours été ce que je suis, ni-même capabme de me défendre. Au Calimshan, là d'où je suis originaire, la société est basé sur l'inégalité sociale et une hiérarchie stricte mais non-dite, en tant que femme et sharienne, une minorité locale, j'étais à peine au-dessus de l'esclave, le moindre faux pas, aurait pu m'envoyer comme esclave dans les mines, je n'aurai manqué à personne. Dans ces conditions, ma parole n'était pas libre et mes questions bien souvent réduites à l'état de projet. Ce temps là est loin derrière moi et si ma voie me pousse à questionner mes inhibitions, certaine habitudes, quant elle tienne à la prudence, sont plus dure à perdre et sont parfois utiles.

Après cette réponse, donner peu avant l'interruption de l'être aérien, Sherazade se contenta d'écouter et de garder le silence et de s'inquiéter de la caravane, leurs forces par un concourt de circonstance, s'était à ces yeux trop concentré sur l'arrière du convoi, ce fut Gérard qui renchérit sur la réponse que fit à Killian à Charmy.

- Eh bien, non je ne poserais pas la question car il me semble clair que ce sont les espèces d'aile bizarroïde que vous avez qui, vous font voler. Par contre, je ne vois pas trop l'intérêt des dagues sous la jupe, c'est une pratique de votre pays, un rite de passage à l'age adulte?

Gérard n'avait clairement pas saisi qu'il s'agissait d'humour et semblait très sérieux . Il avait, en outre, saisi qui on désignait par "il", et n'appréciait que peu qu'on parle de lui comme si il était absent.

Sherazade, quant à elle, tentait de réfléchir à un moyen poli de reprendre son poste au sein de la caravane, non par ennui, mais par souci de faire son travail correctement, Killian finit par lui poser quelque question sur son Art auquel Sherazade donna une réponse mitigé :

-Je peux bien entendu, vous en parlez mais l'explication complète devra attendre ce soir ou la prochaine pose car elle est un peu longue, pour ne pas vous laisser sur votre faim, mon Art est parfois surnommé l'Art Invisible, car son usage ne nécessite ni mouvement ni invocation, et il s'agit d'un pouvoir principalement lié à notre compréhension de nous-même et de notre esprit, ainsi que de notre rapport au monde, il s'agit d'une pure manifestation de ma volonté sans intermédiaires quelconque.
Et maintenant, si cela ne vous dérange point, je vais reprendre ma place dans l'escorte de la caravane, je vous laisse Gérard, si vous voulez discuter, il sera ravi de servir d'intermédiaire.


Et Sherazade reprit le chemin vers le haut du convoi.

_________________
Sherazade


Dernière édition par Sherazade le Lun 31 Juil 2017, 20:57, édité 1 fois.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Impitoyable Impiltur
MessageMessage posté...: Mar 11 Juil 2017, 08:19 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 05 Juin 2017, 19:30
Messages: 20
- Un kilt d'armement d'où on pourrait sortir des troncs d'arbre? Ou même qu doit pouvoir exister, effectivement...

Contrairement à Killian, Charmy n'est pas intéressée pas les détails académiques concernant le fonctionnement de la magie de Sherazade ou son cristal. Après tout, à Eauprofonde, elle a vu énormément de type de magie différente, et tout ce qui l'intéressait à chaque fois était leur utilité et non comment cela fonctionne dans le détail. Tout comme elle ne sait pas comment un cheval fonctionne à l'intérieur, mais elle admet que c'est très pratique. Le seul défaut est que la viande est un peu ferme.
Elle ne peut s'empêcher de réprimer un petit rire par contre sur l'innocence de Sherazade...


- Le monsieur a dit que ce n'était pas des jupes, mais un kilt! Le type de tissu est très différent

Ce n'est pas la première fois que Charmy voit ce type de tenue. A Eauprofonde, elle a même du voir tous les types de tenues qui existent à Faerun, que ce soit des tenues calimshiennes, uthgardts et même chultiennes. Il faut dire, les fêtes sunnites amenaient du monde d'un peu partout, et il n'était pas rare que certains prennent les tenues d'ailleurs pour se démarquer. Charmy l'a fait aussi, évidemment. Elle a d'ailleurs toujours sa tenue blanche mulhorandienne, mais elle n'est pas adaptée à la marche.

Écoutant d'une oreille très discrète la promesse de Sherazade de parler plus de son Art Invivable alors qu'elle s'éloigne en tête du convoi, Charmy reste en arrière et se concentre, ses yeux brillant légèrement alors qu'elle regarde en direction de Cormar pour détecter la magie. Peut-être est-ce vraiment un kilt de stockage?
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Impitoyable Impiltur
MessageMessage posté...: Jeu 13 Juil 2017, 19:27 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 07 Juin 2017, 13:41
Messages: 46
La drôle d'araignée était donc un cristal, créé par Sherazade, qui était bien une sorte de magicienne. Cormac ne comprenait pas bien les différentes subtilités entre les "Arts", mais au moins, il savait désormais que la chose, "Gérard", n'était pas dangereuse. Du moins, elle faisait partie de l'escorte. Cette attraction nouvelle attira aussi les autres membres embauchés par le Thayen, qui surenchérirent l'un plus que l'autre en remarques et en questions.

Cormac lui même n'avait rien contre la magie, mais il n'avait aucun talent inné - à priori - ni tout simplement eu l'occasion de se pencher sur le sujet. Il laissa donc les autres discuter du pourquoi et du comment. Son sourire resta bien vivant à son visage lorsque Charmy réagit à son trait d'humour, et plus encore lorsque les hypothèses de Kilt magique s'ensuivirent. À vrai dire, ce serait une bonne idée. Il lança donc dans le flot de la discussion :


- Haha, c'est un kilt tout ce qu'il y a de plus normal. Mais puisque plusieurs d'entre-vous ont des talents dans la magie, vous pourriez peut-être l'inventer, non ?

Pendant ce temps, Sherazade avait eu la bonne idée de retourner à son poste. Tous devraient sans doute en faire autant. Si le voyage se passait bien, ils auraient encore beaucoup d'occasions d'échanger sur les histoires des uns et des autres et les détails des différentes magies. Le cavalier était en effet intrigué que Charmy en connaisse autant sur sa propre culture. Peut-être avait-il déjà voyager dans sa région ?

Enfin, il surenchérit donc, d'un ton plus ferme qu'auparavant :


- Sherazade a raison, faudrait pas concentrer nos forces à l'arrière du convoi. On est engagé pour protéger le tout, et ce serait bête qu'un orque unijambiste nous fauche le premier chariot.

_________________
"Aller ! On va à la taverne, ça va régler le problème." - Cormac MacDev, en plein Impultur (HRP).
Autre PJ : Welby Poinhardi
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Impitoyable Impiltur
MessageMessage posté...: Jeu 20 Juil 2017, 23:56 
Maître aventurier
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 24 Juin 2008, 18:09
Messages: 233
Chemin faisant, les compagnons resserraient les liens en faisant toujours un peu plus ample connaissance. La route, plutôt longue et jusqu'à lors sans imprévu, leur laissa tout loisir pour en apprendre un peu plus sur les autres qu'il soit sujet de leurs talents ou des coutumes de leurs contrées natales. Ce fut ainsi que sur les jours précédents l'abjurateur put entendre de leur commanditaire que malgré le climat chaud et sec de Thay, sa nation était sans nul doute la plus grande productrice de céréales à l'est du continent. L'on y avait pour habitude de déceler les talents magiques très jeunes afin de leur fournir une éducation de qualité de l'Art, ses pratiquants étant l'élite de la nation. Quant à la question sur l'esclavagisme, le négociant argua qu'il n'y avait pas ou que très peu de différence entre nourrir et loger un homme pour qu'il travaille ou bien le payer tout juste de quoi survivre. Il ajouta à cela que beaucoup de leurs prisonniers payaient ainsi leurs dettes à la société thayenne plutôt que moisir inutilement dans des cellules. Mais aujourd'hui l'homme moins bavard lorgnait vers l'arrière de sa caravane, l'air pas tout à fait énervé mais suffisamment agacé que tous fassent causette plutôt que ce pourquoi il les payait. Avant qu'il n'intervint, déjà le petit groupe se dispersait pour retourner à sa tâche et ce pour le reste de la journée.

Derrière les Contreforts de la Terre, le soleil se couchait plus rapidement mais laissait encore suffisamment de rayons orangés éclairer les environs. Il fallait cependant penser à s'arrêter et monter le camp pour la nuit, non loin de la route où passerait avec un peu de chance une des patrouilles. Faute de murs et de toits, les plaines environnantes offraient une fois encore grand choix: un peu partout ou l'herbe sèche était moins haute ferait l'affaire. Elmett donna finalement l'ordre et les cochers tirèrent les rênes pour aller s'arrêter à une cinquantaine de mètres de la route, vers l'intérieur des terres puis chacun d'eux descendit pour détacher les chevaux et prendre soin d'eux avant de les regrouper. Elion, Fergus, Arkos, et Simeon quant à eux déchargèrent aussitôt du chariot de queue les tentes et commencèrent à les monter. Les mercenaires connaissaient la chanson, le refrain parfaitement répété revenait à chaque nuit en extérieur...

_________________
Image
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Impitoyable Impiltur
MessageMessage posté...: Dim 23 Juil 2017, 01:29 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Dim 21 Mai 2017, 00:53
Messages: 63
Le jeune mage était un peu déçu. La conversation entre tous débutait bien, il apprenait de nouvelles choses qui se révélaient fort intéressantes, mais les autres décidèrent de repartir aux aguets. Killian ne s’en était pas aperçu tout de suite, il était une nouvelle fois perdu dans ses pensées, réfléchissant aux paroles de Sherazade, avec laquelle il avait de toute évidence une divergence d’opinion… Une perspective de conversations intéressantes ! Mais, lorsque ses yeux revinrent à la réalité, il s’aperçut qu’il ne restait que Gérard et son cocher, les autres s’étant éloignés pour reprendre leurs postes. Il sourit, appréciant à nouveau la relative solitude, puis il rouvrit à nouveau son livre, cherchant une page précise, tout en s’adressant au cristal.

− En attendant que ta maîtresse ne te le lise, peut-être puis-je t’en offrir un avant-goût ? Lire un livre est une tâche à la fois importante et instructive, mais c’est aussi un plaisir. Si tu n’aimes pas un livre en particulier, il est dommage de se forcer à le continuer, ça ne ferait que désacraliser sa lecture. Si le passage que j’ai en tête te convient, cet ouvrage devrait alors te plaire… (Il s’arrêta de feuilleter) Ah ! Voilà.

Il toussa légèrement pour s’éclaircir la voix, puis déclama sur un ton comico-dramatique :

« – Votre nom ? demanda le chevalier.
– Antios, répondit le paladin.
– Mais ce n’est pas un nom d’homme, ça, c’est un nom de montagne ! s’écria le pauvre interrogateur qui commençait à perdre la tête.
– C’est mon nom, dit tranquillement Antios.
– Mais vous avez dit que vous vous nommiez d’Agnartan.
– Moi ?
– Oui, vous.
– C’est-à-dire que c’est à moi qu’on a dit : « Vous êtes Sieur d’Agnartan ? » J’ai répondu : « Vous croyez ? » Mes gardes se sont écriés qu’ils en étaient sûrs. Je n’ai pas voulu les contrarier. D’ailleurs je pouvais me tromper.
– Monsieur, vous insultez à la majesté de la justice.
– Aucunement, fit tranquillement Antios.
– Vous êtes Sieur d’Agnartan.
– Vous voyez bien que vous me le dites encore. »


L’abjurateur cessa sa lecture à haute voix et pouffa de rire, secouant légèrement la tête. Décidément, cet auteur méritait la renommée qu’il avait. Il referma le livre et se tourna vers Gérard, tout en lui faisant un clin d’œil.

− Je ne vais pas non plus tout te lire, il ne faudrait pas que je te gâche l’histoire.

Le reste du voyage se passa en silence pour Killian, qui avait reprit sa lecture et l’observation du paysage par intermittence. Il ne regrettait pas le moins du monde son départ de son foyer, quelques années plus tôt. Que d’aventures, cela ressemblait presque à l’histoire qu’un roman comme il les aimait pouvait contenir…

Le jour se convertissait peu à peu en nuit, sa vue s’adaptant à l’obscurité naissante et grandissante. Han, épuisé par sa journée de chasse, vint se poser sans un mot non loin de son compagnon, pour se reposer. Killian sentait lui aussi la fatigue poindre, une barre traversant le haut de son dos de part en part. Toutefois, l’heure n’était pas encore au sommeil, il leur fallait tout d’abord monter le bivouac, et se sustenter. Laissant Han sur le chariot, il empoigna son bâton et usa d’un sortilège qui le fit briller dans son entier. Il appréciait cette magie, Killian avait l’impression de tenir un morceau de lumière douce et pure entre ses mains, dont une partie s’effaçait par la vivacité de l’énergie émise. Il éclairait les lieux, surtout là où le travail se faisait, le temps qu’un feu puisse être allumé au milieu du camps. Son sort ne tiendrait pas indéfiniment, une bonne heure tout au plus, mais cela devrait s’avérer bien suffisant si rien ne venait perturber l’opération.


    :HRP: sur le bâton.

_________________
Fiche de Killian (Abjurateur 7 ; NB)
Chroniques songeuses



Liste des sorts préparés
Sac à malices : 9/10


Joué par Ætherion
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Impitoyable Impiltur
MessageMessage posté...: Ven 28 Juil 2017, 13:52 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 07 Juin 2017, 13:41
Messages: 46
La nuit, enfin ! La nuit, elle arrivait bientôt, comme à la fin de chaque journée. Ce rythme naturel avait quelque chose de rassurant. Elle signalait l'heure du repos, du moins pour Cormac, et promettait de laisser survenir un nouveau jour, le lendemain. Le guerrier pourrait se reposer, sa monture aussi, et au moins l'espace de quelques instants, baisser son attention et s'abandonner au sommeil bienfaiteur. Bien entendu, Cormac savait que la nuit était dangereuse : il n'y voyait pas bien, contrairement à de nombreux créatures nocturnes. La lumière du soleil n'apportait toutefois guère de réconfort. Mourir de jour ou de nuit, quelle importance ? Tant qu'il aurait l'occasion de se battre, et de prouver sa valeur face à ses ennemis...

Étrangement absorbé par de telles pensées, Cormac était resté quelques instants silencieux et inerte, à observer le ballet d'installation du campement, du haut de sa posture cavalière. Qui pouvait savoir quel sort attendait chacun d'eux ? Question sans réponse... Cormac avait sa vision des choses... certains se demandaient peut-être s'il y avait une vie après la mort. Lui s'assurait au moins d'avoir une vie avant la mort.

Sur cette conclusion pensive, Cormac sortit de sa torpeur. Il mit pied à terre et commença de prime abord à retirer l'armure de Nessy. La porter tout le long du voyage n'était pas une sinécure pour son compagnon, et il se réjouissait lui-même de pouvoir le libérer. Il le mena avec les autres chevaux du groupe, et prit le temps de le soigner correctement. Cormac flatta son égo avec quelques mots, tout comme son encolure par de vigoureuses tapes, comme il en avait l'habitude.

Après s'être occupé de son cheval, il s'attela à monter sa propre tente. Il la placerait une nouvelle fois là où il y aurait de la place, aux côtés des autres tentes, peu importe qui serait son voisin pour la nuit. Il aiderait même l'un de ses comparses si l'aide se faisait sentir. L'atmosphère entre tous était plutôt bonne, et mieux valait tenir bon ensemble dans les contrées moins sûres.

Killian, de son côté, illuminait la troupe par son Art. Cormac n'y connaissait pas grand chose, et était encore un peu indécis envers cette magie qu'il ne maîtrisait pas. Sans doute y avait-il du bon dans tous ces mystères - lui même bénéficiait bien d'objets imprégnés de cette force surnaturelle. Par exemple, cette choppe d'abondance qu'un ancien de chez lui lui remit avant son départ. Elle ne lui sauverait peut-être pas la vie face une bestiole enragée, mais remonterait à coup sûr le moral après une journée harassante. Et même si le moral était déjà bon, rien n'interdisait d'en faire office.

Il ferait sans doute bientôt usage de cette "arme secrète", une fois le campement bien installé...

_________________
"Aller ! On va à la taverne, ça va régler le problème." - Cormac MacDev, en plein Impultur (HRP).
Autre PJ : Welby Poinhardi
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Impitoyable Impiltur
MessageMessage posté...: Sam 29 Juil 2017, 07:23 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 07 Mai 2016, 10:51
Messages: 48
Guerdon avait accompagné la maitresse du cristallin pour reprendre sa place sur le chariot de tète. Il ne savait pas trop penser d’elle, elle semblait étrange à ses yeux, il avait l’impression qu’elle avait en elle une parcelle d’inhumanité, mais il était incapable de dire ce qui lui donnait cette impression.

Le reste de la journée il avait médité sur ce sentiment tout en veillant au grain. Quand l’étape du soir était arrivée il avait constaté l’aide apporté pour leur éclairage du début de soirée. L’idée de le placer sur un bâton était intéressante, Grace à cette méthode, la lueur laissait moins de zones d’ombre. Il comptait biens utiliser ce truc lui aussi.

Il s’était proposé pour assurer un la second ou la troisième veille qui étaient pour beaucoup les plus pénibles, mais lui grâce à subsistance il n’avait besoins que de deux heures de repos pour être totalement reposé. Le dernier quart le gênait car c’est à ce moment qu’il rendait hommage à Tyr et méditait pour recevoir ses nouveaux sorts.

Il était donc allé étendre sa paillasse sous un chariot, avant de coucher dessus. Il avait échangé sa garde de diamant pour le cristal de repos. Et s’était rapidement endormi. La main droite sur la garde de son épée et la gauche qui tenait son bouclier rabattue sur sa taille ce qui transformait son écu à pointes en une couverture épineuse.

_________________
Guerdon
Sorts journalier
Sort 0
Réparation
Lecture de la magie
Détection de la magie
Lumière
Stimulant
Sort 1
Bouclier de la foi
Convocation de monstre 1
Arme magique
Bouclier entropique
Arme magique
Sort 2
Convocation monstre 2
Réparation intégrale
Détection des pièges
Restauration partielle
Endurance de l’ours
Sort 3
Anneau de lames
Convocation monstre 3
Négation de l'invisible
Panoplie magique
Haut
  Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 64 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron