Heures au format UTC + 1 heure


Nous sommes le Mar 21 Nov 2017, 08:56



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 43 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: La grotte mystérieuse
MessageMessage posté...: Mar 12 Sep 2017, 16:09 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 29 Oct 2011, 16:31
Messages: 5821
PX:
Collineville, le dernier jour de la seconde chevauchée, Kythorn, 1375, en début de soirée
Dans un manoir en bordure de la ville, alors que la nuit tombe, Eir, Koloß Faden Kämpfer, L'évasif, Lloky Ar'Kieron, Teset, Union

C'était un soir tranquille à Collineville, la nuit ne tombait sur presque personne dans les rues. En effet, ces derniers mois, le soir peu de gens sortaient de chez eux, si on exceptait le guet et des gens aux activités des plus louches, et en core ces derniers se cachaient. Les gens de bonnes intentions restaient chez eux, quand ils n'avaient pas pris la fuite, ceux qui en avait les moyens n'y avait pas manqués, apeurés par les nombreuses disparitions toujours inexpliquées et leur source toute proche, se disant certainement qu'ils pourraient toujours effectuer leur travail ailleurs, dans un coin moins dangereux.
Heureusement, les choses devaient changer dès demain, du moins, les espoirs étaient placés très haut dans les aventuriers qui avaient traversé Faerun et étaient ce soir regroupés dans ce manoir. Tous ceux qui avaient prévenu de leur visite, mais pas que, et qui avaient été jugés aptes à affronter ce qui devait les attendre, quoi que ce fut. Le lendemain, jour de la relève pour les gardes qui étaient présents sur le site, les verraient conduit jusqu'au lieu tant craint dans la ville.
Mais ce soir, on fêtait à l'avance leur réussite avec un grand et bon repas fin, dans lequel ils étaient accompagnés de la plupart des membres du conseil des marchands qui gérait le village, chacun accompagner de son ou de sa conjoint(e) quand ils en avaient. Comme les discussions sérieuses avaient déjà été faites plus tôt, même s'il n'y avait pas grand-chose à dire, sinon que personne n'était ressortie du mystérieux endroit, et que les rares assez courageux pour jeter un œil à l'intérieur n'avait vu qu'un espèce de couloir tournant sur la droite quelques mètres après l'endroit, les discussions étaient légères et enjouées.
Dans un coin de la salle de bal du premier étage où ils se trouvaient, sur une petite estrade surélevée, un quatuor jouait de la musique d'ambiance, suffisamment bas pour ne pas gêner les gens. Pas particulièrement doués, leur prestation était toutefois parfaitement correcte sur le plan technique, sans note discordante ou problème de rythme, mais l'esprit n'y était pas. A l'étage supérieur, chacun avait pu poser ses affaires dans des chambres de bonnes tailles, les premiers arrivants disposant même de véritables petits appartements privés pour leur confort personnel, pendant que l'étage inférieur était celui des cuisines et des quartiers des serviteurs.


Je laisse à chacun le soin de décrire son arrivée en ville (dans les quelques jours précédents au plus tôt), et de se présenter aux autres s'il le désire.

_________________
Pourquoi faire survivre un PJ ?
Parce que le tuer veut dire chercher une nouvelle victime.

Les règles et adaptations de règles par Mlantrobic MAJ : 15/11/2017
Personnages jouées : Snoutlingthrower (le bon), Jenna (la brute), Nelac Gwirered (le truand), Mag'Barg (super-héros)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La grotte mystérieuse
MessageMessage posté...: Ven 15 Sep 2017, 08:18 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 20 Déc 2016, 09:39
Messages: 43
Teset regardait la tablée sans trop les voir. Ses pensées s'étaient tourné vers l'étrange coup du destin qui l'avait séparée de celle qui représentait plus que tout dans sa vie. Ses grands yeux noirs, ses formes équilibrées, son rire éclatant et ses mystères magiques à laquelle elle l'avait formée et l'amour aussi, un amour unique et profond. Sans cesse leur dernière bataille ensemble hantait ses souvenirs. Elle la rejouait dans sa tête, bâtissant des plans sur des "et si", maudissant un gestes, se blâmant d'avoir manqué de finesse dans ses jugements tactiques. Elle était arrivée ici, blessée, presque mourante. Les gens ici l'avait accueillie au manoir pour la soigner, veiller sur elle alors qu'elle passa des moments intense de chagrin et d'angoisse.

Elle réalisa plus tard qu'ils étaient persuadés qu'elle avait échappé à un endroit nommé "la grotte" et elle mit plusieurs jours à les convaincre que ce n'était nullement le cas, qu'elle venait de bien plus loin encore, mais sans vraiment préciser l'origine exacte. Peu à peu elle guérit et se reposa. La seule chose qu'elle put faire pour payer la dette qu'elle avait envers ces gens, c'était de les aider à enrayer cette menace qui les plongeaient dans les affres d'une véritable terreur. Faisant un effort conscient elle redressa la tête et observa ceux qui avaient l'intention de l'accompagner. Elle se força à manger aussi et boire ... pour oublier la douleur à l'âme.


Pourriez-vous me passer le pichet de vin s'il vous plait ? dit-elle à la ronde d'une voix neutre et polie, pensant à sa maitresse qui avait passé des jours entiers à lui apprendre la politesse exquise à déployer à une grande table d'hôtes prestigieux. J'en profite pour me présenter : Teset du Cormyr. Je propose de lever notre verre à la réussite de notre mission et de remercier nos hôtes pour leur merveilleux accueil.

_________________

Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La grotte mystérieuse
MessageMessage posté...: Ven 15 Sep 2017, 10:37 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 10 Juil 2017, 08:15
Messages: 16
Koloß Faden Kämpfer et son détachement d’apprentis prêtre de Tempus étaient enfin arrivés. A la première impression ils avaient pu constater que la situation n’était guère à la joie, ce qui se concevait bien. Collineville était une bourgade en passe de devenir fantôme. Les habitations les plus cossues s’étaient vidée de leurs propriétaires, les artisans eux même semblaient aussi avoir déserté !

Sa petite troupe n’était sans doute pas passée inaperçue, mais sa il l’avait apprécié, la discrétion n’était pas vraiment leur spécialité. Ils s’étaient avancer jusqu’au manoir puis s’étaient immobilisé.

Le prêtre guerrier s’était tourné vers son second et lui avait dit : « Nous allons nous séparer ici comme convenu, je te les confie continue à en faire des combattants digne de Tempus ».
Il avait mis pied à terre puis avait ajouté : « prenez ma monture, je n’en ai plus besoins pour le moment, vous allez faire une pause de 3 heures pour permettre aux chevaux de se reposer, puis vous rentrerez au temple. Je vous y retrouverais dès que ma tache sera terminée, du moins si Tempus m’accorde de remplir avec succès cette quête. »

Il avait ouvert une fonte de sa monture pour en extraire une sphère de verre grosse comme un poing. Il l’avait regardée un instant avant d’augmenter sa luminosité au maximum et de la tendre à son adjoint.
- Tien, prend cette lumière qu’elle puisse t’illuminer la route.
Il lui avait également tendu un parchemin scellé à ses armes et avait ajouté : « le jour ou tu pourras moduler la luminosité de cette sphère ouvre le ! ».

Une fois ses instructions donnée il avait pénétré dans le bâtiment après s’être adressé aux sentinelles : « Je me nome Koloß Faden Kämpfer, mais on me connait mieux sous le pseudonyme de Warprat. Un collège de Tempus m’a parlé de vos soucis et m’a nommé pour essayer de vous venir en aide. »
Quand il avait pénétrés dans le bâtiment, on lui avait proposé une suite, mais il l’avait décliné car il leur avait déclaré préféré rester dans une petite pièce pour mieux pouvoir se concentrer sur sa tache à venir.

Ce soir il y avait un bal, il avait décidé d’essayé de rencontrer ses futurs compagnons une dernière fois dans un lieu neutre et les sonder un peux, il aimait bien jauger par lui même ses acolytes. Il espérait également pouvoir se mettre d’accord avec son collègue « nain »(bien que se dernier n’aie pas vraiment le physique de cette race !) sur les sorts divins à prévoir pour le lendemain.

Même si c’était une soirée, il avait conformément aux habitudes des prêtres combattants de Tempus conservé son armure, tout au plus avait ‘il consentit à l’astiquer. Ses armes n’étaient pas visibles, car bien placée à portée de mains dans sa cape. Sa seule arme visible était ses gantelets lourds qui proclamaient sa charge assigné par le collège.

Il avait une étrange sensation en se promenant dans une tenue sans tache de sang ou même de boue, mais il devait tout de même se conformer un minimum à l’étiquette. Déjà que depuis son arrivée, il n’avait rien bus ni mangé, il s’était uniquement concentré sur tous les éléments qui avaient relaté ce qui était advenus dans cette grotte.

Teset avait proposé de lever son verre, il avait accompagné le mouvement mais n’avait rien avalé. Il avait juste porté le récipient à ses lèvres puis s’était discrètement débarrassé du contenu.

_________________
Koloß Faden Kämpfer dit Warprat

sorts journalier indiqué à la suite de la fiche
un guerrier c'est bien, un prêtre guerrier de Tempus, c'est mieux :D
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La grotte mystérieuse
MessageMessage posté...: Ven 15 Sep 2017, 16:14 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 01 Sep 2016, 01:55
Messages: 97
Union et Fitheus arrivèrent avec deux jours d'avance, leur voyage fût pourtant l'un des plus courts puisque le duo usa de téléportation pour s'épargner le gros du trajet. Souhaitant tout de même impressionner ceux qui requéraient son aide, l'élu s'était rapproché de Collineville sous l'apparence fantastique d'un dragon d'améthyste. Au loin, lors du crépuscule de l'avant veille, l'on put donc voir le reptile violacé se poser sans encombre sur la route, aux côtés d'une silhouette humaine qui n'était autre que son fidèle serviteur, avant que sa masse et sa forme ne diminuèrent pour un corps humain à l'aspect monial, muni d'une simple robe.

Aux portes, c'est naturellement son disciple qui l'annonça comme le Supérieur Union, Élu de l'Esprit Doré, Guide des âmes égarées, venu apporter son aide et celle du Monastère de L'Esprit à ceux qui l'avaient demandé. La paire de psioniques fut donc accueillie et installée dans l'une des chambres, l'espace étant suffisant pour eux deux, particulièrement pour Union, totalement détaché du monde matériel et qui ne nécessitait que de calme pour recouvrer pleinement ses capacités.

Au soir de l'assemblée, l'élian s'était mentalement préparé à entendre chaque dialecte mais aussi à pouvoir communiquer secrètement avec son compagnon. Son aspect était toujours celui d'un jeune homme aux long cheveux blonds tombant sur sa robe bleue nuit, à priori sans autre équipement. Ne souhaitant ni se dévoilé ni duper ses futurs acolytes, il évita les éventuelles poignées de mains se contentant de s'incliner, les mains toujours dans les manches opposées et laissa Fitheus lui tirer sa chaise bien qu'il refusa tout repas et toute boisson. Cela ne devait être pris comme une insulte, la preuve en était que l'humain l'accompagnant en profitait à sa convenance. Union profita donc de se temps pour se faire une première opinion sur ceux qui répondaient à l'appel de Collineville. Au delà des humains et elfes, celui qui l'intriguait le plus restait sans doute l'homme de métal chez qui il voyait son opposé, sans doute plus attaché encore au monde physique que les autres. Cela n'en faisait pas un ennemi ni même un adversaire, mais l'élu s'attendait à ce que la conversation et les échanges en soient moins aisés, peut être à tort.

Si Fitheus l'introduisait généralement au près du commun des mortels, l'assemblée ci présente méritait qu'Union prenne lui même la parole. Aussi, lorsque tous trinquèrent à l'invitation de Teset, il attendit que le toast soit porté et se redressa pour se présenter à tous :

- Union, Supérieur du Monastère de L'Esprit, Élu de l'Esprit Doré, Guide des âmes égarées, accompagné de mon fidèle bras droit : Fitheus. Encore entouré d'une communauté habituée des interactions sociales, Union prenait soin de donner à sa voix les intonations standards dont il se passait fort bien au pied de la montagne.

Faculté activée avant la soirée :
Dons des langues en extension de durée 5 PP,
300 min
Lien spirituel (Fitheus) 1 PP 150 min, renouvelée au besoin

_________________
Fiche d'Union, par Wellby

Action immédiate possible :
Résilience améliorée (4 dégâts absorbées par PP dépensés)
Résistance (+4 à un JDS pour 1 PP)
(réduit les variables d'un sort)
Bandeau d'effort conscient (concentration pour vigueur)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La grotte mystérieuse
MessageMessage posté...: Sam 16 Sep 2017, 22:01 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 23 Juin 2017, 18:02
Messages: 32
Au loin, dans le ciel azuré, rien ne venait perturber la course des nuages. Le soleil éclairait les formes cotonneuses et les quelques vents qui les façonnaient de ses rayons chauds. Mis à part quelques créatures rares, les oiseaux et autres êtres à ailes ne venaient jamais si haut, surtout les mois de chaleur. Seulement, ce jour était particulier, car une de ces créature rares était là.



Eir fonçait par-dessus la brume, battant des ailes, utilisant les courants chauds pour maintenir sa haute altitude. De temps à autre, il effectuait une figure, un tonneau par-ci, une vrille par-là. Une forme profonde de joie l’emplissait, due au fait de pouvoir voler si longtemps, lui qui n’utilisait ce pouvoir que de courts instants la plupart du temps. C’était la première fois qu’il se trouvait tant éloigné de la cité tant, et surtout pour une telle durée. Il était heureux de cette temporaire liberté, même s’il réfrénait ce sentiment en ces heures sombres.
Les quelques percées lui servaient à se diriger, toujours vers l’Est, toujours tout droit. Son parcours et sa destination lui avaient été décrits par les cartographes de la cité d’Adbar qu’il avait interrogé lors de la rapide préparation de son périple. Nuits et jours, du levé du soleil au coucher de la lune, il avait volé, n’ayant besoin d’aucun repos, d’aucune nourriture. Il était concentré sur sa destination, et ne pensait à rien d’autre qu’à son objectif : retrouver et sauver le cousin du roi, fils de son ancien compagnon d’armes. Même s’il avait contesté les ordres de le retrouver, qui venaient du roi lui-même, il était déterminé, et fier d’être celui qui allait accomplir cette mission. Il devait cette faveur à Melmar, certes décédé depuis longtemps, mais dont la dette qu’avait Eir envers lui pesait toujours sur sa conscience.

Eir venait de reconnaître sa destination. La description des cartographes était moins précise que prévu, mais les montagnes theskiennes, elles, étaient parfaitement reconnaissables. Décrivant une large boucle, il se dirigea comme un boulet de canon vers le sol, droit vers la ville. Dépassant la frontière nuageuse qu’il perturba en des volutes circulaires, il replia ses ailes, laissant agir la gravité, ne les bougeant que pour garder le contrôle sur sa direction — mais aussi pour éviter un oiseau ou deux, dont un faucon qui échappa de quelques millimètres à la collision, s’en tirant tout au plus avec une perte d’altitude et un piaillement colérique. Eir ressentait la force du vent qui le ralentissait, mais elle ne lui faisait pas mal, au contraire. Tout ce qui pouvait le faire sentir en vie était le bienvenu. Une fois à distance appréciable du sol, il redéploya ses ailes, ralentissant brutalement sa chute, pour atterir doucement sur un parterre herbeux à quelques centaines de mètres de la ville.

Il était midi quand il se présenta aux portes de Collineville. Du haut de ses deux mètres il observait attentivement la populace locale, cherchant des visages familiers. Mais il arrêta au bout d’un moment, il est vrai qu’il avait l’habitude de connaître tout le monde — au moins de visu — dans la cité d’Adbar, mais il n’avait quasiment aucune expérience pratique du monde extérieur. S’il n’avait pas eu une mission cruciale, et si cet état de fait l’intéressait réellement, il aurait été ébahi, impressionné par tout ce qui composait ce village humain. En effet, c’était sa première sortie loin de la citadelle et des Marches d’Argent, et ces lieux étaient la première autre ville qu’il visitait de sa vie… Mais rien de tout cela ne fut, car il avait bien d’autres préoccupations, bien d’autres sentiments. Une chose l’avait frappé, cependant, à son entrée dans la ville : le nombre d’humains présents était largement supérieur à tout ce qu’il avait pu connaître dans sa vie. Voir autant de « grand » — un terme bien relatif pour lui — était époustouflant, car s’il savait que le monde regorgeait de ce peuple, le savoir et le voir de ses propres yeux était différent.
Le choc initial passé, il marcha dans les rues à la recherche d’un quelconque responsable qui eut pu le diriger vers sa mission. Apprendre qu’il y aurait un délai d’au moins un jour ne l’enchanta guère, mais si l’histoire que le messager funeste leur avait rapporté était vraie, d’autres tout aussi expérimentés avaient disparus, alors autant ne pas agir stupidement en se hâtant seul face au Mal. C’est en silence qu’il s’assit dans un coin en attendant les réunions stratégiques, relisant quelques passages de son livre saint et priant pour le fils de son meilleur ami, et réfléchissant aux prochains jours.

Le banquet était un moment particulièrement capillotracté, pour lui. Il avait toujours vécu à l’écart, attendant dans l’ombre, garantissant la sûreté des lieux. Il ne s’était encore jamais assit à la table des invités, et n’avait jamais eu besoin de se sustenter. Se voir traiter comme tel l’avait décontenancé, mais heureusement son absence d’expression faciale ne le trahit en rien. Il restait aussi laconique qu’il l’était lors des réunions stratégiques, peut-être même allongeant les silences. Il lui fallut quelques secondes pour accepter de s’assoir, après avoir attentivement observé la pièce et chacun des participants, mais au final il usa de la chaise, qui craqua sous son poids, restant toutefois aussi attentif que lors de ses missions de protection.
Les différents volontaires qui s’étaient présentés lui avaient fait une impression mitigée. Si une sensation de puissance émanait de chacun, ce qui était une bonne chose pour leur mission, faire équipe avec de parfaits inconnus présentait de grands risques. Il lui faudrait s’assurer qu’aucun ne les laisse en mauvaise posture, ou pire, ne les trahisse.

La première à parler était une femme qui paraissait réservée au premier abord, ce qui entra en contradiction avec sa proposition de toast. Eir ne savait qu’en penser, elle restait mystérieuse à ses yeux. Il leva sobrement son verre, bien que celui-ci soit encore plein. Eir ne consommait rien, ni boissons ni nourriture, à part peut-être quelques préparations alchimiques si la situation le nécessitait. Si son geste était symbolique, il n’allait pas gâcher ce que d’autres pouvaient avoir. Il préférait offrir sa part aux nécessiteux, et c’est ce qu’il irait faire après le banquet.

Le second était un guerrier qu’Eir connaissait bien, un prêtre de Tempus. Le Sonnlinor n’était pas le plus grand admirateur de ce dieu chaotique de la guerre, mais Wraprat était digne de sa confiance. Ils s’étaient rencontrés lors d’une mission diplomatique qui n’avait pas bien tournée — une histoire de trahison d’une tierce partie, qui avait finalement invité quelques démons pour le casse-croûte — et les deux prêtres s’étaient chargés de « finir » les négociations à grands coups de marteau et de hache. Eir avait remercié Wraprat de l’avoir aidé à protéger les siens en lui faisant confectionner un gant particulier, qui lui avait été certainement utile, vu qu’il le possédait encore. En tout cas, avoir deux prêtres aux cœurs nobles sur une si périlleuse mission était une bonne chose, et il accepta sans hésitation de se concerter avec lui quant à une stratégie liées à leurs pouvoirs divins. Restait à savoir si la soif du conflit de Tempus et ses fidèles ne les empêcherait pas de s’en sortir sans heurt ni violence s’ils le pouvaient.

Si Wraprat l’avait questionné, lors de leur première ou seconde rencontre, sur sa relation avec les nains, Eir lui aurait seulement répondu ce qu’il aurait dit à tous : qu’il était leur protecteur et un Sonnlinor, un prêtre de Moradin, sans rien ajouter ses origines supposées ou sa nature (même s’il se doutait que Wraprat avait sa petite idée sur cette dernière). Il restait silencieux à ces questions, car elles n’étaient pas pertinentes à ses yeux — et peut-être craignait-il aussi la réaction d’étrangers, de non-nains… Découvrir qu’un être soi-disant couvert de métal était en réalité composé dudit métal, puis distinguer ses yeux entièrement métalliques et fixes faisait généralement une mauvaise première impression. La seconde mauvaise était de noter, après ses yeux, l’absence totale d’expression faciale, la créature affichant toujours une expression neutre. Et encore, Eir ne portait pas son masque lui permettant de voir l’essence des êtres et la réalité des choses, entièrement blanc et orné de traces rouges, ce qui lui donnait un air particulièrement déroutant. À cela s’ajoutait la couronne dorée et finement ouvragée qui flottait au-dessus et un peu en retrait de sa tête, inclinée presque à la verticale, donnant l’impression d’un halo cerclant son crâne. Question bizarrerie, Eir n’était pas en reste, et il préférait éluder ces questions.

Le suivant était apparemment un noble qui avait ramené son suivant, et qui étaient arrivés plusieurs jours avant lui, selon les bruits de couloir. Habitué à côtoyer ce genre de personnages qui ne s’abaissent pas à serrer la main à moins riche que lui, il l’avait regardé d’un air indifférent (comme toujours, vu son absence d’expression…) quand il s’était incliné devant lui pour le saluer. Eir lui avait rendu son salut d’un hochement de tête, sans plus. Après tout, lui aussi évitait les poignées de mains, généralement car il était concentré sur sa tâche première, mais c’était surtout pour éviter soit de broyer celle de son interlocuteur, soit de révéler trop vite qu’il était aussi froid que son environnement… Mais le noble avait annoncé être originaire d’un monastère, et que son suivant était son bras droit, un bras droit qui agissait comme un écuyer. Eir se demanda un instant si l’homme qui se présentait était vraiment moine, ou s’il se donnait de l’importance pour une mission qui le dépassait — ce qui expliquerait la présence d’un « bras droit » et de ces nombreux titres que le forgelier ne connaissait pas.

C’était au tour d’Eir de se présenter. Laconique, comme toujours, il resta simple. Sa voix grave pouvait rappeler vaguement le bruit que faisait une pièce de métal qui se tordait lors du mouvement du mécanisme dont elle faisait partie.


— Eir, émissaire du roi d’Adbar.

Il laissa ainsi la paroles aux trois autres, un elfe tatoué et plein de cicatrices, témoins de sa vie de combats et de survie, une femme d’allure peu commune, et un gnome au sourire permanent, à l’air fourbe. Ce groupe était une belle brochette de puissance de combat, mais s’il leur fallait user de diplomatie, Eir doutait qu’ils s’en sortent bien, lui-même n’étant pas versé dans ce domaine. Et Eir n’avait pas encore pensé à la stratégie, car, et cela le désolerait et l’inquièterait, une telle troupe n’en suivait généralement qu’une : chacun pour soi.

_________________
Fiche d’Eir (Guerrier 2 / Sonnlinor 18 ; LB)
Chroniques sacrées

Vous ne pouvez gagner, et je ne peux perdre.

Liste de sorts préparés

Joué par Ætherion
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La grotte mystérieuse
MessageMessage posté...: Mar 19 Sep 2017, 09:24 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 20 Déc 2016, 09:39
Messages: 43
Teset s'était assise devoir accompli, rendant les honneurs à leurs hôtes, comme enseigné par sa maitresse. Elle constata que peu mangeaient, peut-être n'avaient-ils pas faim ou encore peut-être étaient ils de ces êtres bizarres qui ont abandonné toute humanité au profit de pouvoirs agrandis afin de dominer leurs pairs. Quoiqu'il en soit elle était impressionnée par la force que dégageaient les deux prêtres, surtout le Eir qui lui semblait le moins humain de toute l'assemblée. Curieuse elle l'observait dans sa raideur, et l'économie de ses gestes, enfermé dans son carcan de bien envers et contre tout et tous.

Comme pour affirmer son humanité, elle se resservit un morceau et but une autre coupe de vin, pensant en souriant qu'elle avait là ceux qui sans hésiter fonceront direct au carnage, ce qui lui donne ipso facto une vraie chance de survie si les choses tournaient au vinaigre ...

_________________

Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La grotte mystérieuse
MessageMessage posté...: Mar 19 Sep 2017, 12:09 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 12 Juil 2017, 19:58
Messages: 24
Quelques heures après avoir donné ses directives à Marat, le Seigneur Protecteur du Wealdath sortit de la simple cabane en bois qui était devenu son refuge. Il ne lui avait pas fallu longtemps pour préparer ses affaires, qu'il avait ensuite déposé devant l'entrée.

Il s'était alors dirigé vers le petit bosquet derrière chez lui, étrangeté solitaire au sommet de cet pic rocheux. Au milieu de ce celui-ci, flottait à un mètre cinquante du sol, un arc aux courbes magnifiques: Er'Ithil.

L'elfe s'agenouilla devant lui. Il ressentait toujours l'aura divine de l'objet, comme au premier jour, lorsqu'elle l'avait baigné de sa lumière et reconnu comme son maitre. Il parla alors d'une voix profonde et révérencieuse:

- Pardonne moi de te déranger durant ton repos, O Er'Ithil, mais j'ai une nouvelle fois besoin de ta puissance pour la tâche qui m'incombe.

L'arc sembla vibrer légèrement, comme donnant son accord. L'éclaireur s'empara alors de l'arme d'un geste lent et mesuré. Il le glissa dans son carquois magique et repartit prendre le reste de ses affaires, avant d'entamer la descente du pic.

Au milieu du village elfe qu'il atteignit un peu plus tard, trônait un magnifique voilier. Cadeau des dirigeants d'Halruaa de nombreuses années auparavant, l'Arpenteur d'horizon était un trois mâts aux larges voiles blanches carrés. Équipé magiquement afin de voguer sur les courants aériens plutôt que maritimes, ce joyau était la fierté du Wealdath et la reconnaissance des exploits de Celui qui trouve le chemin à travers le monde.

Son sac, négligemment jeté sur son épaule, le Seigneur Protecteur ressemblait à n'importe quel marin embarquant pour un long voyage. Mais alors qu'il s'approchait, ce n'était pas le cri des mouettes qui atteignait ses oreilles. Mais un titre répété à l’unisson par des centaines de voix, au rythme des lances frappant le sol.

- Ar'kieron ! Ar'Kieron ! Ar'Kieron ! ....

L'elfe secoua la tête. Il n'appréciait pas vraiment ce genre de démonstration, et se jura d'en toucher deux mots à Marat qui devait en être l'instigateur. Mais il comprenait aussi la symbolique. Le Seigneur Protecteur du Wealdath, reclus depuis des années au sommet de son pic rocheux, allait de nouveau arpenter le monde ! S'engageant dans un voyage dont personne n'était jamais revenu.

Marchant d'un pas sûr, passant au milieu de la foule, observant les visages, l'éclaireur sentit le respect et la fierté au coeur de chacun d'entre eux. Il grimpa la passerelle du navire, et on vint le délester de son sac. Se tournant vers la foule, celle ci continua à scander sans interruption son inlassable litanie. Elle savait que l'homme était avare de mot, et ne s'attendait donc pas à un discours ou à même à de simples paroles. Le regard perçant qui l'observait était suffisant pour elle.

le navire décolla lentement, et prit la direction voulut grâce au compas magique. Il survola la forêt du Wealdath, accompagné de cris guerriers, surgissant du couvert des arbres.

- Peu importe les années qui passent, Seigneur, il semblerait que jamais ils n'oublieront.

Marat avait rejoint son maitre à l'avant du navire, alors qu'il observait sa forêt natale et l'horizon infini devant lui. Il hocha simplement la tête et ne dit rien. Il n'y avait pas besoin de mots en cet instant.

---

Le navire ne s’arrêta qu'une seule fois pour ravitailler tout au long du trajet, avant d'arriver en vue des montagnes de Thesk et de Collineville un petit matin, quelques jours après leur départ.

Les membres d'équipages en armes, descendirent par la passerelle et firent une haie d'honneur à Lloky. Il n'aimait guère cela, mais c'était le protocole et il s'y plia de mauvaise humeur. Descendant la passerelle, il fut escorté jusqu'aux portes de la ville par deux gardes et Marat, qui l'annonça aux gardes de Collineville.

- Lloky Ar'Kieron, Seigneur Protecteur du Wealdath, demande audience aux dirigeants de la ville.

Ainsi fut-il escorté jusqu'au Manoir où on lui expliqua le peu de détails que possédaient les dirigeants. Il fut installé dans l'une des plus grandes suites du lieu, où il déposa ses maigres possessions. On lui signifia que l'on attendait plusieurs autres personnes et qu'il lui faudrait attendre plusieurs jours avant de s'aventurer dans l'endroit mystérieux où tous avaient disparus.

Il laissa repartir son escorte, et en profita pour effectuer ses premières reconnaissances dans les alentours du lieu maudit. Il ne découvrit rien de plus que ce qui l'avait déjà été, pas plus qu'il ne trouva trace d'autres créatures maléfiques pouvant expliquer les mystérieuses disparitions. Il se résolut donc à attendre patiemment jusqu'au départ, et subissant par la même le diner protocolaire de rigueur. Mais au moins, cela lui permettait de rencontrer les autres personnes de l'équipe qui avait été formé pour enquêter.

---

Debout, un pied contre le mur, l'elfe buvait à petite gorgée un verre de vin. Habillé d'une chemise verte sans manche, on ne pouvait manquer ses tatouages tribaux et ses cicatrices le long de ses bras. Un pantalon et des bottes noires, ainsi qu'une dague dans son fourreau, complétaient ses vêtements. Ses cheveux blonds, longs tressés, et orné de plumes et de perles, étaient tirés en arrière.

Il écouta chacun se présenter, accordant notamment une attention particulière à la jeune femme, Teset, qui disait venir du Cormyr, et à Eir, un homme étrange, émissaire du Roi d'Adbar. Ces deux régions lui étant particulièrement connues, il lui était fort étrange de ne pas les connaitre ni l'un ni l'autre. Pour Eir, il fallait dire qu'il n'avait jamais visité la cité d'Adbar, même si il en connaissait bien la région. Mais pour Teset, avec ses connections et son passé, c'était relativement étrange.

Mais plus il y pensait, plus les autres aussi lui semblait étranges. L'homme se présentant comme Union, lui apparaissait comme un être qui, d'après sa présentation, devrait être connu à travers Faerun, et pourtant jamais il n'avait entendu ce nom. Et son bras droit non plus, ne semblait pas aussi simple qu'il le paraissait.

Et le géant qui dégageait une aura de puissance contenue... Il leur avait à peine jeté un œil en arrivant, mais finalement, maintenant qu'il leur prêtait plus d'attention, il remarqua que tous avaient la même allure défiante que lui. Ils s'observaient tous, cherchant à savoir si ceux qui étaient présent étaient des proies ou des chasseurs. Et au final, à ses yeux, il n'y avait ici que des prédateurs, tous plus redoutables les uns que les autres.

Au regard du géant d'argent, l'elfe se décolla du mur et s'avança vers la table. Il s'inclina légèrement vers l'assemblée, en déclarant de sa voix profonde:

- Lloky Ar'Kieron, Seigneur Protecteur du Wealdath.

L'elfe aurait bien opté pour une présentation plus sobre et sans titre pompeux, néanmoins il était fort peu probable qu'il y ait encore quelqu'un dans ce manoir qui ne sache pas qui il était. Après tout, quand on arrive en navire volant, il faut bien avouer ne pas s'attendre à quelque chose de discret.

_________________
[Mlantrobic, La grotte mystérieuse] Lloky Ar'Kieron (Éclaireur 20) joué par Kathana e'Marish'Chala
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La grotte mystérieuse
MessageMessage posté...: Mer 20 Sep 2017, 22:41 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 27 Juil 2017, 20:35
Messages: 31
Le Matin :


Les portes de Collineville se dressaient de toute leur hauteur et de leur masse, L’évasif voyait bien que celle-ci cherchait à l’impressionner, en vain, il avait vu des portes bien plus imposantes et magnifiques comme celle de Phsant, où il était arrivé comme par magie, depuis la taverne d’Albert.
Il avait commencé à préparer son voyage depuis deux semaines, le tavernier avait juste été la dernier étape, la plus importante peut-être depuis que Myla était morte. Deux semaine où il avait pris le temps de se préparer : rassembler le nécessaire et surtout il avait préparé le reste du monde à sa disparition, la pérennité du sanctuaire druidique et du projet avait été assuré, il avait couché par écrit son testament et s’était assuré que sa disparition ne serait ressentis que par ceux qui l’avait aimé et détesté.
Oh, il n’avait pas l’intention de mourir mais aujourd’hui, il n’était plus aussi libre qu’avant, il y avait des personnes qui dépendaient de lui.
L’évasif était rentré dans Phsant, il y avait passer la nuit et avait tranquillement rejoint Collineville, disons par des moyens rudimentaire, ses pieds. Il n’avait pu obtenir une information lui permettant de se téléporter directement dans cette ville, le messager envoyé à Eauprofonde était une tête de linotte, incapable de la décrire et ses cartes, comme celles de Piergeiron, n’indiquait pas de manière précise la bourgade.
Il s’approcha tranquillement des portes et s’adressa tranquillement aux gardes, leur demandant de l’amener à celui qui s’occupait de l’affaire de la grotte mystérieuse, les gardes firent quelque difficulté mais la lettre et le sceau du Seigneur Découvert d’Eauprofondes, lui ouvrirent le passage.
Piergeiron ne perdait rien avec cela, sinon de l’encre et un mercenaire en cas d’échec, et en cas de réussite, ce serait un succès de plus à revendiquer et à lui, cela lui permettait d’obtenir le crédit pour la mission sans avoir à démontrer ses compétences, ce qui l’aurait agacé.

Le dîner.


L’évasif prenait par au dîner avec ses autres compagnons et se resservait en carotte, celle-ci imprégné dans le jus de la viande avait été cuit, avec une justesse appréciable, il n’y avait que peu de bonheur aussi simple et sain que celui d’un bon repas, il ne touchait pas à la viande : Myla avait été une compagne peu contraignante mais elle ne supportait pas qu’on dévore la viande qu’on n’avait pas chassé, à ces yeux, l’élevage faisait parti des crimes de la civilisation, il avait adopté ce commandement.
Fort heureusement, les cuistots n’étaient pas des incompétents et avaient su, par leurs arts, rendre hommage à la viande comme au légume, exploit, au combien important qui n’était pas à la porté du premier marmiton, il s’agissait ….

Le fil de ses pensées fut interrompu par un toast porté par la jeune dame, Teset, qui lui semblait experte dans son domaine, et comme affligé peut-être, par politesse et courtoisie, il laissa les autres se présenter et fit de même, levant son verre de vin blanc :


« -Dinhed, je préfère L’évasif et j’ai, autant vous prévenir un léger défaut de personnalité : je tue, je mens, et je vole »

Il avait dis cela, avec auto-dérision et un poil de sarcasme, comme si il s’agissait d’une banalité : c'était les activités pour lesquelles, Eauxprofondes le payait.

Il prit le temps, pour la première fois de détailler ses compagnons, trois d’entre-eux avait l’air a peu près présentable : un elfe tatoué, Lloky Ar'Kieron, qui lui laissait une sensation d’efficacité, pour la première fois de longtemps, il se disait qu’au jeu du chat et de la souris, il perdrait peut-être, l’humaine lui faisait un effet similaire. Et le dernier, le géant recouvert de métal, lui rappelait les statues vivantes de sa ville, mais il s’agissait là d’une pure illusion lié au heaume intégrale et inexpressif, il ne mangeait pas lui, ce qui lui pardonnait car l’être semblait préoccuper avant tout à ne rien casser.

Les deux autres n’avaient pas cette excuse pour leurs impolitesses envers le travail des cuistots, les deux étaient des religieux d’après ce qu’il avait suivi, très différent l’un de l’autre d’ailleurs : le premier « Union » étant quelque peu pédant et avait des titres ronflants surtout que son subordonné mangeait au moins, l’autre Warpat était un prêtre de Tempus et plus simple, ce qui le rendait sympathiques.

Warpat faisait très attention à ne pas boire le contenu de son verre et cela d’une manière discrète, ce qui fit pouffer L’évasif, le prêtre devait craindre le poison.

Mais c’était la dernière qui faisait frissonner le gnome, ….

_________________
L'évasif

Sort :

0 : Présti,Message*2,Détectmagie
1: Perted'odeur, 2*ProjMag, Repexp,bouclier, Mom comp
2 : Fouriredetasha, Postench, detecinv,2debloc,rayard
3 : Bdf,Sphd'inv,Vismag,DissMag,Lent,Immobi.
4 :Rév,Portdimm,Charmonst,Invsuppre*2,Malch,
5: Oeilindis,SphereV*2,2*Armedissp
6: GriffefouisGrp,1Disspsuprê,2tentacule,
7 : ProtectFer, Verrou dim,épMorden
8: Murprism,Dansirréd'otto.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La grotte mystérieuse
MessageMessage posté...: Mer 27 Sep 2017, 12:42 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 29 Oct 2011, 16:31
Messages: 5821
PX:
Collineville, le dernier jour de la seconde chevauchée, Kythorn, 1375, en fin de soirée
Dans un manoir en bordure de la ville, alors que la nuit tombe, Eir, Koloß Faden Kämpfer, L'évasif, Lloky Ar'Kieron, Teset, Union

Le repas, avec notamment son poulet en sauce accompagné de carottes et navets, avait été très bien préparé, aucun problème de cuisson ou d'assaisonnement, avec des épices difficiles à trouver dans les parages. Chacun avait eu une portion assez large pour son appétit, et il suffisait de demander pour être resservi. Il se continua avec une assiette de fromage, une dizaine de petites portions parfois étranges, comme l'un d'eux aussi noir que du charbon, avec des goûts qui pouvaient déplaire aux non-habitués, du moins ceux qui testèrent, ne fusse que par politesse. Il se termina par un dessert typique de la région, servit dans un bol remplit d'une sauce sur laquelle il flottait. Pendant ce temps, le vin et la bière tournaient, les pichets du premier changeant avec les plats.
Les discussions furent tranquilles, les locaux osant demander aux plus célèbres des gens présents de raconter les histoires qui avaient fait leur réputation, s'amusant à y noter les différences entre les contes et les chansons et l'histoire racontée de première main, certains sous-entendant par leur insistance à montrer ces détails que c'était la mémoire des héros qui étaient en tord. Malgré tout, alors que le cœur de la nuit allait venir, ils finirent par prendre congé, laissant ainsi à chacun le temps de se reposer car le lendemain serait une journée chargée.

_________________
Pourquoi faire survivre un PJ ?
Parce que le tuer veut dire chercher une nouvelle victime.

Les règles et adaptations de règles par Mlantrobic MAJ : 15/11/2017
Personnages jouées : Snoutlingthrower (le bon), Jenna (la brute), Nelac Gwirered (le truand), Mag'Barg (super-héros)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La grotte mystérieuse
MessageMessage posté...: Mer 27 Sep 2017, 16:58 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 01 Sep 2016, 01:55
Messages: 97
Le repas ne pouvant le sustenter et les mondanités ne l'intéressant que très peu, Union laissa donc filer le temps, participant peu aux premiers échanges, se contentant d'observer et d'écouter. Au moment de jouer les bardes et de narrer leur propre histoire, l'élian aurait volontiers laisser son bras droit en faire le récit à sa place mais n'en fit rien. Au lieu de ça il donna une version condensée de son exploit contre Haldulfvinemmonis, grand dragon noir des Marais d'Adder, omettant les détails volontairement pour résumer la chose à la victoire. Ce n'était pas tant qu'il ne voulait conter son histoire mais à quoi bon ? Seul le résultat comptait.

La salle enfin débarrassée de sa peuplade décorative, le psionique s'ouvrit un peu plus au groupe avec qui il collaborerait.

- Messieurs, madame, nous avons tous entendu de jolis titres ce soir, les estomacs sont pleins et les esprits sont détendus. Mais à présent seuls, pouvons nous peut être en apprendre plus les uns sur les autres ? Son regard balaya l'assemblée cherchant celui de ses futurs compagnons ainsi que leur attention. Certains voudront garder leurs secrets, soit, même si je pense cela futile pour des individus tels que nous je le conçois. Ses yeux bleus se posèrent avec cette phrase sur le gnome qui se décrivait avec franchise comme une crapule et dont les activités ne choquaient en rien l'être inhumain, détaché de certaines " valeurs " superflues. La seule qui lui importait restait l'honnêteté, non pas par soucis de loyauté mais car le mensonge érode la connaissance.Il serait pourtant bon pour nous, qui allons vers l'inconnu, de ne pas nous laisser surprendre les uns par les autres d'avantage que par la situation. Faisant preuve de bonne foie, il accepta de se dévoiler le premier.

- Je ne suis pour ma part, engagea t il en laissant lentement son bras traverser la table, que psyché, l'essence même de l'esprit, et chacun de mes pouvoirs en manifeste la volonté. Pour en facilité la compréhension, affiliez mon panel à celui de l'un de vos enchanteurs ... La description restait large mais suffisante pour un premier tour de table, inutile de détailler point par point ce dont il était capable - à moins que l'on le lui demanda - du moment que les autres savaient l'envisager.

Ne souhaitant pas faire choux blanc, il incita mentalement Fitheus à suivre l'exemple en se dévoilant quelque peu, le laissant libre de ces mots et de ce qu'il partagerait.

_________________
Fiche d'Union, par Wellby

Action immédiate possible :
Résilience améliorée (4 dégâts absorbées par PP dépensés)
Résistance (+4 à un JDS pour 1 PP)
(réduit les variables d'un sort)
Bandeau d'effort conscient (concentration pour vigueur)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La grotte mystérieuse
MessageMessage posté...: Jeu 28 Sep 2017, 19:24 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 10 Juil 2017, 08:15
Messages: 16
Le repas avait semblés excellent, avec des mets variés plus ou moins intéressent. Mais même si il aurait pu y gouté, Warprat s’était tenu à sa règle de vie, ne riens consommer dont il n’est pas certains de l’innocuité, surtout en terre étrangère (pour lui tout était terre étrangère hors de son temple forteresse) avant le départ d’une mission.

Quand ils se furent retrouvés presque seuls ses compagnons avaient complété leur présentation.
Il avait donc prit la parole : « On me surnomme Warprat, je vous épargnerais l’origine de se nom, car cela n’offre aucun intérêts. Je suis un prêtre de Tempus, Je suis venu suite à une désignation effectué par une haute assemblée qui m’a chargé d’aider à résoudre l’énigme posé par cette grotte. »

Ses paroles prononcées, il s’était reculé d’un pas non sans avoir ajouté à l’attention de l’évasif: « chacun vit comme il l’entend, mais si tu me fais du tords, tu en subiras les conséquences, Moi aussi je tue, c’est même sans doute une des choses ou je suis des plus doué. Ma notion de diplomatie est de … (pendant qu’il parlait il avait sorti sa hache d’arme) laisser entendre sa voix (sa hache s’était plantée dans la table) ». Sans plus se préoccuper des réactions, il avait prestement fait disparaître de son arme sous sa cape et supprimé les dégâts qu’il avait occasionné.
Il avait attentivement surveillé les réactions des autres personnes présente et spécialement l’évasif.


:HRP:
sort de réparation intégrale sur la table.

_________________
Koloß Faden Kämpfer dit Warprat

sorts journalier indiqué à la suite de la fiche
un guerrier c'est bien, un prêtre guerrier de Tempus, c'est mieux :D
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La grotte mystérieuse
MessageMessage posté...: Ven 29 Sep 2017, 12:38 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 27 Juil 2017, 20:35
Messages: 31
L'évasif satisfaitde son repas, sirotait une liqueur et appréciait la proposition d'Union à sa juste valeur, après tout pour collaborer, il fallait commencer par s'ouvrir aux autres, ce que s'était empressé de faire Warpat, prêtre de Tempus et fanatique de la hache. L'évasif, pour éviter de vexer le prêtre, avait haussé un sourcil faussement intéressé fasse à l’esbroufe du prêtre et préféra l'humour, à la menace ,après tout il essayait de se battre que quant la victoire lui était acquise :

"Compris le tord tue, je ne vous ferais pas l'affront de me présenter à nouveau, j'ai confiance en votre mémoire, je manie un subtile mélange de magie et d'astuce pour parvenir à mes fins, j'ai un goût certain pour la cambriole et la magie où je suis disons un généraliste. Pour mes activités, je soutient le projet "ville nouvelle", une collaboration entre druides urbains et naturiste, visant à créer un urbanisme nouveau, où ville et nature profitent l'une de l'autre, à part ça je mène de menue mission rétribué, la cité des splendeurs est mon principal client.
Je tiens en gage de bonne foi, à féliciter notre flamboyant prêtre de Tempus, de préférer laisser à plus brillant que lui la question de la diplomatie.
Votre hache est donc un de ses rarissimes objets intelligents ?
"

Il avait dis ça sur un ton joyeux et insouciant, la liqueur de cerise étant excellente.

_________________
L'évasif

Sort :

0 : Présti,Message*2,Détectmagie
1: Perted'odeur, 2*ProjMag, Repexp,bouclier, Mom comp
2 : Fouriredetasha, Postench, detecinv,2debloc,rayard
3 : Bdf,Sphd'inv,Vismag,DissMag,Lent,Immobi.
4 :Rév,Portdimm,Charmonst,Invsuppre*2,Malch,
5: Oeilindis,SphereV*2,2*Armedissp
6: GriffefouisGrp,1Disspsuprê,2tentacule,
7 : ProtectFer, Verrou dim,épMorden
8: Murprism,Dansirréd'otto.


Dernière édition par L'évasif le Ven 29 Sep 2017, 20:46, édité 1 fois.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La grotte mystérieuse
MessageMessage posté...: Ven 29 Sep 2017, 17:34 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 12 Juil 2017, 19:58
Messages: 24
L'elfe avait passé une soirée assez calme jusque là. Il avait dégusté le poulet et ses accompagnements avec plaisir, le tout accompagné de vin. N'étant pas amateur de fromage, il laissa à d'autre que lui le plaisir d'en festoyer, et leurs préféra le dessert. Étrange, mais sucré et agréable.

Plutôt que de conter ses faits d'armes, il se contenta d'acquiescer ou de corriger les histoires qu'il entendit pendant le repas, qui furent étonnamment plus nombreuses que ce à quoi il s'attendait. Et par politesse, y ajouta certains détails inconnus. Mais il ne s'étendit pas. Les personnes autour de lui comprirent rapidement qu'il était l'homme de guerre taciturne décrit généralement dans les histoires colportées. Et ils ne lui firent pas l'affront de le pousser à parler, se contentant avec plaisir de faire la conversation à sa place et d'apprécier ses réponses.

Il tendit néanmoins une oreille attentive aux histoires de ses camarades d'aventures, bien qu'avec le brouhaha et ses voisins de tables, il ne put entendre tous les détails qu'il souhaitait.

---

Continuant d'apprécier le vin servi ce soir là, Lloky Ar'Kieron, écouta avec interêt les paroles d'Union. Il montra d'abords une expression surprise lorsque le bras de l'homme passa a travers la table, puis fronça les sourcils à ses paroles. Un homme qui n'est que psyché.... l'idée lui était fort désagréable. Certainement d'un point de vue purement guerrier. Un homme que l'on ne peut atteindre est un homme que l'on ne peut tuer. Et pour tout guerrier, c'est comme aller à la bataille avec une cuillère en bois. Néanmoins, il pouvait facilement entrevoir l'utilité d'avoir un tel homme dans leur équipe.

Quand au second, Warprat, prêtre de Tempus. Il lui apparaissait comme une brute sans cervelle. Mais peut on vraiment être une brute sans cervelle, et se voir confié une mission si particulière. L'elfe en doutait. Il y avait peut être plus à creuser dans cet homme que ce qu'il laissait paraitre. En tout les cas, ses capacités ne semblaient pas à prendre à la légère. Après tout, l'éclaireur avait déjà pu apprécier de première main les capacités de prêtres guerriers à différentes occasions.

Quand au troisième, il s'agissait du fameux Dinhed l’Évasif. Fameux, surtout car c'était lui qui concentrait les regards et les interrogations de l'ensemble des personnes présentes après sa présentation "particulière". Mai pour un homme qui passe soit disant son temps à mentir, il semblait plutôt franc et direct. Peut être la personne avec laquelle il s'entendrait le mieux. A voir.

Lloky enchaina rapidement après les derniers mots du gnome, ne souhaitant pas laisser de temps morts à chacun, et surtout pas à Warprat, d'étudier en détails ces derniers. Il se leva et parla de sa voix profonde:

- Je suis Ar'Kieron. Ce surnom signifie "Celui qui trouve le chemin" dans la langue d'un pays lointain. Ainsi, même si je ne suis qu'un guerrier sans pouvoir particulier, je m'assurerai que la route que vous emprunterez sois toujours la plus sure possible. Et si jamais nous devons nous battre, alors soyez certain du soutien de mon arc.

il fit une pause un instant et ajouta:

- Nous ne savons ce que nous trouverons dans cette grotte, mais mon maitre me disait souvent ceci: "On ne va jamais aussi loin que lorsque l'on ne sait pas où l'on va".

Il s'inclina légèrement avant de se rassoir. Reprenant son verre de vin, il en bu une gorgée, comme si ces quelques mots l'avaient assoiffé. Il ne regarda ni ne fit signe à qui que ce soit. Laissant ainsi libre de prendre la parole qui le souhaitait.

_________________
[Mlantrobic, La grotte mystérieuse] Lloky Ar'Kieron (Éclaireur 20) joué par Kathana e'Marish'Chala
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La grotte mystérieuse
MessageMessage posté...: Sam 30 Sep 2017, 09:05 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 20 Déc 2016, 09:39
Messages: 43
Teset sirotait son vin pendant que chacun se décrivait un peu plus en détail. Il n'avait pas tord le mystique là avec son essence magique, il va falloir se faire confiance. A vrai dire elle n'avait rien compris de ses pouvoirs, des choses qui la dépassait en matière de magie, même si elle avait fréquenté une redoutée sorcière. Elle savait simplement qu'il y avait de ces magies qui étaient imparables pour un simple mortel et s'en méfiait grandement. L'évasif ne lui fit pas plus d'effet : elle le classa parmi les hommes dangereusement retord capable de faire des conneries qui pourraient les mener vers le désastre. Le coup de la hache la fit sourire : typique des braillard qui au final ont un coeur loyal et bon.

Y a pas grand chose à dire pour ma part commença-t-elle dans le silence Je suis qu'une petite humaine vulnérable et je ne dois mes talents qu'à mon expérience, à mes entrainements intensifs et l'apprentissage ardu. A défaut je sais me battre, ou me défendre mais je préfère la surprise et la rapidité. Je suis ici pour repayer une dette que j'ai envers mes hôtes qui m'ont remis sur pied après une lourde bataille et je la paierais. Elle se tourna vers Union qui semblait avoir décidé de s'approprier du rôle de leader et lui déclara doucement avec un petit sourire Je suis assez indépendante pour ma part. Malgré le fait que j'entends, je n'exécute pas toujours. Un truc de meuf sans doute ... finit-elle le plus sérieusement du monde.

_________________

Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La grotte mystérieuse
MessageMessage posté...: Lun 02 Oct 2017, 03:27 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 23 Juin 2017, 18:02
Messages: 32
À l’instar d’Union, qui ne pouvait se nourrir, et Wraprat, qui ne voulait se nourrir, Eir était un petit peu des deux. Il pouvait avaler ce qu’il souhaitait, mais il ne pouvait digérer, absorber ou convertir la nourriture. Seules les solutions alchimiques lui étaient utiles, car elles se dissipaient avec leur magie, mais le reste ne finissait que par pourrir, et l’opération pour lui retirer le contenu était assez lourde et sale, aussi évitait-il cet embarras inutile. Il lui arrivait parfois de consommer de l’huile, cependant, car elle avait un petit effet sur ses rouages, il se sentait plus habile et plus en forme, mais rien qu’un peu. Il avait donc demandé aux servants, avant qu’ils ne se retirent, de mettre le contenu de son repas intouché dans un paquet, qu’il puisse l’emporter. Quand la soirée serait terminée, il le prendrait et irait dans les rues de la ville, le donnant à un quelconque passant pauvre, ou le déposant sur le paillasson de la maison habitée la plus délabrée, à défaut. Il se poserait ensuite quelque part où la vue serait époustouflante, même la nuit via son masque, et attendrait le matin, comme il le faisait si souvent du haut des murailles de la citadelle. Voir un nouveau paysage lui ferait revivre la première fois où il avait vu la contrée que surplombait Adbar, un moment merveilleux, un de ses meilleurs souvenirs.

Il avait écouté lui aussi les récits des quelques exploits, et connaissait les contes reliés, mais se retint de faire une quelconque remarque sur leurs différences. Il se contenta de retenir quelles étaient les prouesses de chacun, un détail important lors d’une expédition vers l’inconnu.
Pour sa part, il relata le combat de la citadelle contre le grand dracosire rouge Aydhiog le Dévoreur, et son rôle dans la survie d’une bonne partie des siens. Son récit ne fut pas aussi entraînant qu’on ne pouvait l’imaginer, car il décrivait mécaniquement la bataille, mêlant flopée de détails parfois inutiles — énonçant beaucoup des noms des 287 nains qu’il avait secouru ce jour-là — avec une manière de conter aussi entraînante qu’un chariot tiré par un escargot, les émotions en moins. Il n’était clairement pas doué comme barde, mais le récit n’en restait pas moins réel.

Vint ensuite une nouvelle réunion, plus informelle, emplie de révélations. Le noble avait prit l’initiative, et venait de révéler son côté éthéré. S’il avait pu lever un sourcil lorsque le bras traversa la table, Eir l’aurait fait. Mais il avait déjà rencontré et affronté des créatures intangibles, grâce à l’ingéniosité des façonneurs nains. Si certains voyaient la nature d’Union comme une potentielle menace, lui ne s’en formalisait point. En tout cas, il avait raison, ils devaient se connaître un peu mieux, pour se faire confiance à un moment donné. Mission quasi-impossible, pourtant, entre le fait qu’ils soient des inconnus, et quand certains révélaient clairement leur nature meurtrière et déloyale — ce qui n’excluait pas les autres d’être éventuellement pourvus de telle nature.

Wraprat eut la réaction qu’Eir attendait, car il l’avait déjà vue. Pour cela, il était vrai que le prêtre-guerrier était prévisible, mais comme il l’avouait lui-même, il ne faisait pas dans la dentelle. Utile dans certaines situations, dangereuses dans d’autres. Le laisser être la figure diplomate du groupe était comme ne pas vouloir diplomater,
* ce qui lui irait bien * se dit rapidement Eir, amusé. Planter sa hache dans la table n’était pas du meilleur des goûts quand ce n’était pas la sienne, et le fait de la réparer ne permettait pas de réparer son impolitesse, mais le forgelier passa sur l’acte. Il ne faudrait pas se mettre à dos de potentiels alliés.

Quoi que…

Vint le tour de l’évasif. Meurtrier, menteur et voleur, un trio bien détestable aux yeux du gardien. Sans compter irrespectueux, vu sa réponse aux menaces du prêtre. Et finalement incompréhensible, car s’il y avait bien une chose que les nains ne comprenaient que peu, c’était l’attirance pour les végétaux qu’avaient certains, et surtout les elfes. Avant qu’Eir ne puisse répondre, Lioky, justement, intervint, sûrement pour éviter que Wraprat ne fasse à nouveau démonstration de ses talents diplomatiques sur quelque chose de plus vivant qu’une table. Une bonne chose, qui eut aussi l’effet de calmer les nerfs d’acier (littéralement) du sonnlinor. Cet elfe était étrangement laconique ; Eir se les était toujours imaginés, selon ce qu’il en entendait, parlant en permanence en chanson, et aussi frêles que faibles. Ses récits en disaient pourtant long, ses talents étaient grands, pour un elfe — si l’on s’y fiait. Décidément, ce groupe avait son lot de combattant aguerris. Comme cette Teset qui, si peu de récits décrivaient ses exploits, ils n’en traduisaient qu’une plus grande expérience dans ses talents de discrétion.

Vint le tour d’Eir, une sorte de conclusion aux présentations plus poussées. Révéler sa nature mécanique lui offrait un dilemme. Il fallait renforcer la cohésion du groupe, faire un pas vers la confiance mutuelle. Mais il ne connaissait presque personne ici, et certains semblaient peu digne de cette confiance… Sa nature devenait évidente pour qui le côtoyait plus de quelques heures, aussi passa-t-il celle-ci au silence, préférant des informations plus pertinentes.


— Chez moi, à la citadelle, je suis le gardien du peuple nain. Je suis le chef du bataillon des gardes du corps du roi d’Adbar. Je protège le roi et ses sujets contre les menaces qui pèsent sur eux, quel qu’elles soient, tant physiques que psychiques. Je lève mon bouclier, et je guéris les blessures. Pour les deux, ma foi en Moradin les renforce. Au combat, je ne suis pas celui qui terrasse l’ennemi, mais je suis celui qui sauve ses alliés face à la menace de la mort. Je tiens parole, en toute circonstance ; je suis tenace, quelles que soient les épreuves ; je suis patient, quel que soit mon but. Je ne lèverai pas la main sur l’innocent ou le faible, je les défendrai tous deux. Si quiconque leur fait du mal, je m’interposerai.

Il avait fait une pause à la fin de sa phrase, qui signifiait clairement « même si c’est vous ». Cet effet était renforcé du fait qu’il fixait maintenant l’évasif, un regard perçant et sans émotions. C’était une promesse qu’il lui faisait. Si Wraprat le décapiterait s’il l’offensait, Eir l’empêcherait de faire du mal à quiconque ne le méritait pas. Il reprit, détournant le regard du gnome.

— Mes origines font que je défendrai les nains à tout prix. C’est là ma mission, je dois retrouver l’un des citoyens de la citadelle, perdu dans cette grotte mystérieuse, et le ramener chez lui, que son âme (son esprit eut l’équivalent d’un frisson) accompagne son corps mortel ou non. Ceci est ma priorité. Si je puis châtier ceux qui lui auraient fait du mal sans que cela ne nuise à son retour, je suis invité à le faire. Voilà la raison de ma présence.

_________________
Fiche d’Eir (Guerrier 2 / Sonnlinor 18 ; LB)
Chroniques sacrées

Vous ne pouvez gagner, et je ne peux perdre.

Liste de sorts préparés

Joué par Ætherion
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La grotte mystérieuse
MessageMessage posté...: Lun 02 Oct 2017, 09:26 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 12 Juil 2017, 19:58
Messages: 24
L'elfe écoutait avec attention les paroles de chacun, mais surtout leurs attitudes.

Teset à la démarche féline et à la même attitude, était dangereusement imprévisible. Elle dit savoir se battre et se défendre ? tu ne tromperas pas mes yeux, pensait l'éclaireur. Rapidité, efficacité. Un mélange détonnant et implacable. Mais avec elle et l'évasif, il pouvait apercevoir de nombreuses possibilités.

Eir, quant à lui, était un mystère. Comment un homme si grand pouvait il atteindre un rang si haut dans une société raciale si différente ? Un devoir ? Une dette de sang ? Et cette attitude vide d'expression... Il y avait quelque chose d'étrange, de surnaturel... Mais aux yeux de l'éclaireur, il semblait comme la montagne. Gigantesque et inamovible. La force tranquille et éternelle. Il frissonna à cette pensée, sans vraiment savoir pourquoi. L'homme de guerre qu'il était se retrouvait mal à l'aise en présence d'un homme inconnu.

Mais comme l'avait si bien dit Union auparavant, chacun était libre de garder ses secrets ou de les partager. Après tout, lui même ne s'était pas étendu plus que cela sur ses capacités.

L'elfe termina son verre, mais ne se resservit pas. Il croisa les bras sur sa poitrine et attendit la suite.

_________________
[Mlantrobic, La grotte mystérieuse] Lloky Ar'Kieron (Éclaireur 20) joué par Kathana e'Marish'Chala
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La grotte mystérieuse
MessageMessage posté...: Mar 10 Oct 2017, 15:49 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 29 Oct 2011, 16:31
Messages: 5821
PX:
Collineville, le dernier jour de la seconde chevauchée, Kythorn, 1375, en fin de soirée
Dans un manoir en bordure de la ville, alors que la nuit tombe, Eir, Koloß Faden Kämpfer, L'évasif, Lloky Ar'Kieron, Teset, Union

Après le départ des locaux, les aventuriers restèrent quelques temps à parler de leurs pouvoirs, certains surprenant, d'autres plus prévisibles, surtout pour ceux qui avaient narré leurs exploits. Toutefois, au bout d'un temps certains, ceux qui en avaient besoin finir par prendre congé à leur tour, et rejoignirent leur lit respectif, dotés de bons matelas pas encore bosselés, laissant la grande salle se vider de ses occupants.


Collineville, le premier jour de la dernière chevauchée, Kythorn, 1375, l'aube
Dans un manoir en bordure de la ville, puis sur un chemin dans la forêt, Eir, Koloß Faden Kämpfer, L'évasif, Lloky Ar'Kieron, Teset, Union

Le ciel commençait à peine à s'éclaircir à Collineville, sans que l'astre solaire ne fusse qu'à peine visible, mais déjà, des serviteurs étaient passés de chambre en chambre pour réveiller ceux qui en avaient besoin en prévision de la journée qui s'annonçait. Le départ avait été prévu pour peu après l'aube, aussi il était l'heure pour chacun de se préparer à sa manière. Pour certains, il s'agissait d'atteindre le calme intérieur, pour d'autres, il s'agissait d'un long moment de prière, la plupart toutefois allait devoir faire un tour par la grande salle où était prévu des repas de tous types, selon ce qui aurait la préférence des invités.
Et alors que l'heure du départ approchait, un homme de haute taille, dont les vêtements l'identifiaient comme un officier de la garde, entra pour vérifier si tout le monde était prêt à partir. Devant la maison attendait une vingtaine d'hommes et moitié autant de bêtes de bat, ces dernières transportant de quoi sustenter tout ce petit monde pour une chevauchée.
Peu après, tout le monde prit la route, sur un chemin à travers la forêt qui devait selon l'officier prendre quelques heures, et qui avait visiblement été agrandi récemment par le passage répété des convois vers la montagne. Bien sur, certains des leurs auraient put accomplir ce trajet bien plus rapidement, mais ils ignoraient où ils devaient aller exactement, et le rythme était déjà assez soutenu pour les hommes en armure.

_________________
Pourquoi faire survivre un PJ ?
Parce que le tuer veut dire chercher une nouvelle victime.

Les règles et adaptations de règles par Mlantrobic MAJ : 15/11/2017
Personnages jouées : Snoutlingthrower (le bon), Jenna (la brute), Nelac Gwirered (le truand), Mag'Barg (super-héros)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La grotte mystérieuse
MessageMessage posté...: Mer 11 Oct 2017, 07:49 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 10 Juil 2017, 08:15
Messages: 16
Warprat ne s’était pas beaucoup attardé dans la salle, après avoir brièvement signalé discrètement à Eir les sorts qu’il comptait prendre il avait quitté ses nouveaux compagnons pour rejoindre son lieu de repos.

Deux heures après s’être assoupis, il s’était levé puis avait fait ses ablutions, il ne savait pas quand il aurait encore l’occasion de se laver correctement et avait sans vergogne profité d’un bon bain chaud. Pendant qu’il se lavait les serviteurs avaient nettoyé ses vêtements souillés et les avait mit à sécher devant la cheminée.

Après être sortit de la baignoire, il s’était séché avant d’enfiler son change propre et son équipement de combat.
Comme à son habitude une fois en tenue de combat, il avait mis un genou au sol, face à la porte puis avait longuement prié Tempus pour lui rendre hommage et obtenir ses pouvoirs divins.

Lorsqu’un serviteur était venu le prévenir que l’heure était venue, il s’était une dernière fois assuré qu’il avait bien tout emporter et que chaque chose était bien à sa place.

Il avait pénétré dans la salle pour parler avec les membres de l’aventure qui se restauraient avant de rejoindre en leur compagnie les montures mis à leur disposition pour le trajet jusqu’à l’entré de la mine.

La monture qui lui avait été attribué avait bonne allure, même si il n’arrivait pas à la cheville de son destrier de guerre. Mais c’était bien suffisant pour un simple trajet sans engagement guerrier prévu.
Bien sur, s’il avait connut la destination il aurait pus le rejoindre à la vitesse du vent. Mais au moins ce trajet monté allait lui permettre de jauger ses compagnons d’aventure.

_________________
Koloß Faden Kämpfer dit Warprat

sorts journalier indiqué à la suite de la fiche
un guerrier c'est bien, un prêtre guerrier de Tempus, c'est mieux :D
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La grotte mystérieuse
MessageMessage posté...: Mer 11 Oct 2017, 08:13 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 12 Juil 2017, 19:58
Messages: 24
Lloky Ar'Kieron est un homme de peu de mots. Il préfère écouter une conversation, éventuellement répondre, mais rarement l'initier ou la poursuivre. Le silence s'installant alors entre eux, l'elfe finit par hausser les épaules et se lever. S'inclinant légèrement vers les personnes présente, et en silence, il quitta la pièce pour réintégrer la chambre qui lui avait été attribué afin de se reposer.

------------------


Il fut levé tôt comme à son habitude. Il est vrai que la faculté des elfes à n'avoir besoin de ne méditer que quelques heures aidait grandement à ce fait. Il prit le temps de faire ses ablutions et de s'habiller, avant de commencer la vérification de son matériel. Il le connaissait par coeur, ainsi que son état, mais les habitudes ont la vie dure. Un domestique vint, un peu plus tard, frapper à sa porte afin de lui signaler que la collation du matin était prête et qu'il était libre de s'y rendre.

Il rangea ses affaires et se rendit à la salle désigné plus tôt, en saluant simplement d'un signe de tête les personnes présente mais sans lâcher un seul mot. Il déjeuna de pain, de fromage et de fruits secs, avant de retourner à sa chambre se préparer.

Une fois prêt, il attendit patiemment le départ. Il marcha les premiers temps avec le reste du groupe, mais lorsqu'ils prirent le chemin forestier, il grommela à l'attention de l'officier qu'il partait en reconnaissance. Sans attendre aucune réponse, il s'enfonça dans la forêt. Pour les moins experts des personnes présentes, à peine avait il fait quelques pas à travers les arbres qu'il sembla disparaitre.

L'elfe partit donc vers l'avant du groupe, se repérant au large chemin et au bruit de la troupe afin de s'orienter et de prendre la bonne direction. Il partait vers l'avant, puis revenait par de larges boucles à l'arrière du groupe, recherchant une éventuelle embuscade, ou un poursuivant.

Il ne s'attendait pas réellement à en trouver, mais il voulait surtout s'assurer qu'il était pleinement opérationnel. Ces dernières années, il avait passé plus de temps à enseigner ses techniques qu'à les pratiquer. Plus de temps à méditer qu'à se battre.

Mais il savourait également ce moment de liberté. Les diners mondains et les troupes n'étaient pas vraiment sa tasse de thé. Il préféra donc les suivre à distance.




Citation:
Je vous renvoi à la description de mon personnage pour ce qui est de sa tenue et de son apparence au moment du départ

_________________
[Mlantrobic, La grotte mystérieuse] Lloky Ar'Kieron (Éclaireur 20) joué par Kathana e'Marish'Chala
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La grotte mystérieuse
MessageMessage posté...: Mer 11 Oct 2017, 16:12 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 01 Sep 2016, 01:55
Messages: 97
Si Union ne requiérait pas de sommeil à proprement parlé, l'esprit qu'il était nécessitait tout de même du repos pour recouvrer l'ensemble de ses capacités. Sa transe régénératrice ne s'arrêtait pas à la méditation, il cherchait autant de réponses que d'imaginaire lors de cet instant de répis et tentait d'approcher le monde onirique.
Lorsqu'il en sorti, l'elian puisa par réflexe la psyché necessaire à sa survie, lui qui se priverait une fois de plus de la générosité des ses hôtes.

Voyant la taille de la troupe s'apprètant à prendre la route, il se garda d'envoyer Fitheus en éclaireur. Aucun doute que la route se ferait sans encombre, nul ne serait assez fou dans la région pour s'en prendre à tel convois. Ne voulant ni perturber ni impressionner, il suivit le groupe sur le sentier, donnant l'air de marcher à bonne vitesse, son bras droit à ses côtés.

Pour l'heure chacun semblait garder ses distances, et Union n'était ni du genre à parler pour ne rien dire ni de ceux qui amusaient la galerie. S'il lui fallait ne dire mot durant toute une marche, soit, il aviserai le moment des préparatifs venu.



-1 PP Satiété

_________________
Fiche d'Union, par Wellby

Action immédiate possible :
Résilience améliorée (4 dégâts absorbées par PP dépensés)
Résistance (+4 à un JDS pour 1 PP)
(réduit les variables d'un sort)
Bandeau d'effort conscient (concentration pour vigueur)
Haut
  Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 43 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à: