Heures au format UTC + 1 heure


Nous sommes le Mar 11 Déc 2018, 21:31



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Une main tendue dans l’obscurité, et le peuple renaît
MessageMessage posté...: Dim 07 Mai 2017, 22:47 
Maitre de Jeu
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Dim 03 Mai 2015, 23:10
Messages: 3186
PX:
Fiche: Mes quêtes
Plume de Scribe: 1 Plume
En provenance de : Un tyran ne meurt que dans la souffrance de tout un peuple

Date : 17 flamerule , Année des Dragons Renégats
Moment de la journée : Midi
Météo : Grand soleil ; température chaude, agréable ; pas de vent


Se faisant, ils traversaient les rues de la ville, un peu moins bondées que la rue marchande qu’avait parcouru Réza. Il y avait moins d’échoppes, mais plusieurs tavernes complètes et de nombreuses habitations des classes moyennes. Les portes de la ville étaient aussi non loin, avec de nombreux chariots et transports équestres dédiés au commerce des denrées produites plus loin dans les terres. Le jeune homme se dirigeait vers le côté ouest de la rue, traversa entre deux charrettes pour s’arrêter devant un petit bâtiment qui ne payait pas de mine. L’écriteau sobre accroché à droite de la porte désignait ce lieu comme « La maison des soins », mais vu le symbole qui y était gravé, on devinait aisément que c’était un temple dédié à…

− Par Illmater ! Carath ! Mon enfant ! Ta visite est toujours une bénédiction !

Celle qui venait de s’exclamer était d’apparence humaine, mais ses oreilles effilées indiquaient une parenté elfique. Une semi-elfe, donc, une dame dans la fleur de l’âge, son visage accusant quelques rides mais son allure et son dynamisme la rajeunissant clairement.

− Yo, Mère Traskel, lança nonchalamment le dénommé Carath. Ça va chez vous ?
− Fort bien, jeune impertinent. Répondit-elle joyeusement, sans se départir du sourire qu’elle affichait depuis le début, jusqu’à ce qu’elle reprit, prenant une expression plus inquiète. J’imagine que ce jour est particulièrement douloureux pour toi…
− … Meuh non ! C’est la forme !

Carath venait de repartir sur son jeu d’acteur surjoué, et si cela n’échappa pas à Réza, il en allait de même pour la prêtresse. Elle le jaugea pendant une demi-minute, avant de répondre, le ton compatissant.

− Ta souffrance est bien plus visible que tu ne le laisse croire. Et, à défaut de pouvoir la ressentir à ta place, je pense pouvoir t’accompagner dans ton chagrin vers la lumière du bonheur. Tu reviendras m’en parler quand tu t’en sentiras prêt. (Elle se tourna vers Réza) Qui est ton amie ?

Carath se tourna vers Réza, et lui lança toujours le même sourire chaleureux.

− J’lai rencontrée à la pendaison, dit-il, avant de se rapprocher vers Traskel. Il se pencha vers elle tout en baissant la voix, pensant sûrement être discret. Mais j’pense qu’il lui manque quelques lumières aux étages supérieurs…

Il accompagna ses paroles d’un geste circulaire du doigt autours de la tempe. De toute évidence, il traitait Réza de folle…

_________________
Image

Mon meujeutage & mes règles maison (version : 14/12/2017)
Mes quêtes et les cartes


Mes personnages : Varelun / Zandaar / Arkeïos / Killian / Eir
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Une main tendue dans l’obscurité, et le peuple renaît
MessageMessage posté...: Mar 16 Mai 2017, 20:51 
Aventurier vétéran
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 08 Mar 2017, 10:44
Messages: 164
PX: 555
Réza était offusquée, outrée, voire même franchement courroucée, il était d'un culot, le bellâtre Carath, elle fut pris d'une furieuse envie de taillaider et lacérer la face de l'imbécile heureux, à coup de serpe mais Réza soupira et laissa couler quelque instant, où elle visualisa le visage se déchirer, se peler sous l'action de la serpe.
Puis elle leva les yeux, avisa le symbole de Ilmater, s'opposa d'une voix aimable à la prêtresse mais d'où transparaissait une certaine colère :


-Je crains que votre jeune ami ne vous induise en erreur, toutes mes lumières sont bien présente, il s'agit d'un quiproquo, et décidant de jouer franc jeu continua, il se trouve que je pratique un art profane quelque peu particulier, il ne s'agit pas de nécormancie et j'ai eu la triste occasion lors l’exécution de l'ignoble Laren d'observer un phénomène lié à cet art, et il semblerait que je fus la seul à l'observer, faute d'autre pratiquant de ce domaine. Pour vérifier, j'ai demandé à une personne qui semblait fuir la foule quelque peu chagriné, et il a fallu que ce soit lui.

Elle fit une pose et reprit, sans laisser le crétin l'interrompre ni-même la prêtresse, plus douce :

-Vu que je pressens que vous ne me croirez pas sur parole, je vous propose une démonstration. J'aurais préféré avoir la certitude que cet art fut autorisé sur l'île mais bon, je déteste passer pour une folle.
Par contre si vous dites, oui, j'aurai des conditions sinon pourriez-vous juste m'indiquez le direction de la garde d'airain.
Quoique en tant que disciple de Ilmater, vous devez être au fait des lois de cet île?

:HRP: Un test de diplomatie, je pense s'impose sauf si tu m'indique le contraire.

_________________
Réza Kulenov

Ronove, la vierge de fer, pacte défavorable

Énigme sybilline en attente
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Une main tendue dans l’obscurité, et le peuple renaît
MessageMessage posté...: Mer 31 Mai 2017, 15:28 
Maitre de Jeu
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Dim 03 Mai 2015, 23:10
Messages: 3186
PX:
Fiche: Mes quêtes
Plume de Scribe: 1 Plume
Quand Réza eut terminé, Carath réagit assez vivement. Secouant son index, il lui asséna :

− Wowowowowoooh ! Non, j’crois pas ! Article 22 alinéa 6 du codex de lois de Gemmaline : « Toute magie est interdite dans les rues de Gemmaline, sauf pour les magies défensives personnelles ou dans les lieux soumis aux autorisations de l’article 36.6 ». Si vous commencez à incanter quoi que ce soit, m’dame, je vais devoir vous amener au poste !

La disciple d’Ilmater avait, elle, écouté Réza d’une oreille intéressée et bienveillante. Elle stoppa l’élan légifère du jeune Carath en s’avançant et lui posant une main sur l’épaule.

− Mon enfant, ne soyez pas si obtus.
− Mais… Objecta-t-il, rapidement coupé par la prêtresse.
− Mais… Cette jeune femme n’est visiblement pas d’ici, et ne connaît pas nos lois. (elle tourna la tête vers Réza) Je ne vous croit pas folle, ma chère. Notre monde est empli de mystères, et si votre esprit a perçu quelque chose, qui sommes-nous pour en douter ? Je vous suggérerais d’enquêter sur cela. Tout d’abord, Carath va vous accompagner au poste de garde pour que vous vous renseigniez sur nos lois, puis je vous suggère d’aller consulter la bibliothèque d’Oghma pour votre souci. Pour se faire pardonner, (elle tourna les yeux vers le jeune, le regard autoritaire) ce jeune impétueux vous servira de guide…
− Mais… Tenta-t-il à nouveau, sans succès.
(Elle leva un doigt maternaliste) Et sans rechigner !

Son regard changea, la compassion l’envahit. Sa voix se fit plus douce, plus rassurante.

− Mène-la, et tu pourras peut-être apprendre quelque chose d’utile pour la ville que tu chéries tant, et même pour toi, sur ton père, qui sait.

Carath fit la moue, fourra les mains dans ses poches et c’est le visage renfrogné qu’il se tourna vers la rue d’où ils venaient au départ, tout en lançant à Réza un sec :

− Bon, on y va.

    :HRP: Test de diplomatie : 15 (d20) + 7 = 22 => Bien joué !

_________________
Image

Mon meujeutage & mes règles maison (version : 14/12/2017)
Mes quêtes et les cartes


Mes personnages : Varelun / Zandaar / Arkeïos / Killian / Eir
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Une main tendue dans l’obscurité, et le peuple renaît
MessageMessage posté...: Mer 31 Mai 2017, 17:09 
Aventurier vétéran
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 08 Mar 2017, 10:44
Messages: 164
PX: 555
¤Aucune forme de magie toléré ? Sauf les magies défensives personnelles? Hum, je vois ça demande des précisions pour mon cas, les vestiges, je suis a peu près sur que les vestiges, c'est personnel, mais défensif, il y en a qui ne sont même pas offensifs.¤

Néanmoins les connaissances législative de Carath, l'avais surprise, bien plus que la bonne volonté de la disciple d'Ilmater, par ailleurs Réza venait de saisir que Carath ne devait pas avoir eu la vie facile et que la mort de Laren, son père peut-être, l'avait bien affecté, elle n'était pas fière de ses propos.

- Je vous remercie de votre attention, madame et vos conseils me seront précieux, puis se tournant vers Carath, calmée et plus ... sereine, déclara : je ne vous demanderais pas me pardonner, sachez juste je regrette une grande part de ce que j'ai dis. Je vous suis.

Réza ne voulait pas être plus maladroite avec Carath qu'elle l'avait déjà été, elle ne doutait pas de son bon fond et lui emboîtât le pas, bien décidée à éviter tout conflit avec ce zélote législatif, même si c'était par le silence.

_________________
Réza Kulenov

Ronove, la vierge de fer, pacte défavorable

Énigme sybilline en attente
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Une main tendue dans l’obscurité, et le peuple renaît
MessageMessage posté...: Ven 02 Juin 2017, 01:51 
Maitre de Jeu
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Dim 03 Mai 2015, 23:10
Messages: 3186
PX:
Fiche: Mes quêtes
Plume de Scribe: 1 Plume
S’il avait écouté les excuses de Réza, Carath n’en laissa rien paraître. Moins bavard qu’auparavant, il gardait ses mains dans les poches, et repartit en direction de la place aux pendus, l’air grognon.


_________________
Image

Mon meujeutage & mes règles maison (version : 14/12/2017)
Mes quêtes et les cartes


Mes personnages : Varelun / Zandaar / Arkeïos / Killian / Eir
Haut
  Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron