Heures au format UTC + 1 heure


Nous sommes le Sam 21 Avr 2018, 12:56



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 109 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: L'Alchimie selon Droog
MessageMessage posté...: Ven 30 Juil 2010, 20:28 
Héros légendaire
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 02 Fév 2010, 12:07
Messages: 1440
PX: 21248
L’Alchimie selon Droog Kob-Kobi VertDeGris





Présentation HRP





Voici un livre d’Alchimie écrit par le Kobold : Droog Kob-Kobi VertDeGris
RP parlant il est écrit en Draconique, mais Droog a pris la peine d’en faire une copie en Commun, si bien que l’ouvrage est accessible à tous.

Bien sur tout ce qu’il dit n’engage que lui !
Et à chacun de voir s’il est d’accord ou non avec ce qui est écrit !
La détermination du jeune Kobold n’est pas toujours gage de qualité scientifique !

J’ai toutefois ajouté une partie technique HRP avec des exemples afin que ceux qui cherchent à produire des objets alchimiques trouvent une bonne raison de lire ce livre
Pour ce qui est du reste ! Je vous laisse le découvrir

Si vous trouvez qu’un jeune Kobold ne peux pas « savoir » tout ça, on peut dire que c’est le livre qu’il écrira quand il sera plus vieux, ou alors le livre qu’avait écrit les ancêtres de son clan.

De toute façon je ne souhaite aucune incidence RP, c’est juste pour le Fun-RP que je fais ça.
On est bien d’accord que ça ne sert à rien.

Si vous avez des commentaires ne pas hésitez à me les envoyer par MP

Merci de ne pas poster à la suite afin que l’ensemble reste compact







Le livre possède une couverture d’un tissu écaillé de couleur cuivre.
Peau de lézard ? De serpent ? De Dragon ? Couleur véritable ? Imitation à base d’un produit Alchimique ?
Toujours est il que ça donne l’impression d’être de la peau de Dragon de cuivre.

L’écriture est assez grossière, et miettes de gâteaux, de nombreuses taches et ratures pourraient faire penser que ce livre a été écrit dans des conditions difficiles, ou alors que son auteur n’est pas très soigneux !!!

Les illustrations ont été découpées avec plus ou moins d’attention, et sont collées avec un produit qui fait de gros pâtés, donnant un relief incertain à l’ensemble du document.


Image

_________________
Feuille Perso
L’Alchimie selon Droog (Tome 1)
L’Alchimie & la Castagne (Tome 2)
L’Art & l’Alchimie (Tome 3)
L’encyclopédie kobold


Dernière édition par Droog le Mer 25 Aoû 2010, 10:19, édité 5 fois.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message:
MessageMessage posté...: Ven 30 Juil 2010, 20:32 
Héros légendaire
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 02 Fév 2010, 12:07
Messages: 1440
PX: 21248
Sommaire



Mode d’emploi : comment ‘bien’ lire ce livre..................................1

Introduction : petit coup de colère................................................2

_le prince Toupi et le Vénérable Dracosir d’Or ...............................3



I - Principe de base

1_L’alchimie : Enfin la Vérité..........................................................4

_la véritable histoire de la création du monde (selon les Kobolds) ……………………5

2_Lien entre alchimie et Dragon : la révélation...................................6

_ légende de Io....................................................................7

3_L’explication par les ‘Dragons’ : un idéal pédagogique...............................8

__Bahamut. ...............................................................9

4_les gros paquets : les dieux draconniques………………………………..10

_Le château montagne des Maîtres- : l’aire des dragons.........................................................................11

5_Les morceaux de taille ‘moyenne’ : les Dragons véritables.............................12

_Le lac du sommet du Château-Montagne......................................................................................13

6_Le tout petit : La poussière de Dragon : l’Alchimie........................................14

_ poème du dragon de la fin du monde ………………………………………15


II – Aspects techniques



1_Le métier d’Alchimiste……………………………………………..16

_Trois ages des dragons... .............................................................17

2_carcteristiques intrinsèques d’une potion : fiole considérée comme une arme…18

_ Symbolique des Dragons :
-significations par types
.........................................19

3_comment reconnaître une potion ………………………………….20

_Symbolique des Dragons : leurs âges ........................................21

4_Règles de fabrications pour l'Alchimiste de Sorts (Chapitre HRP)..................................................22

_Symbolique des Dragons :
-la peur
....................................23

5_Exemples pour l'Alchimiste de Sorts....................................................24

_la puissance des dragons ………………………………….25


6_le Maître Alchimiste ……………………………………………………………….26

_ L’antre du dragon …………………………………..27

7_Règles de fabrications pour l'Alchimiste de Laboratoire (chapitre HRP)..............................................28

_ Les semis Dragons...................................................29

8_Quelques exemples pour l'Alchimiste de Laboratoire.......................................30

_ Les peurs des dragons ……………………….31

9_les alliages alchimiques………………………….32

_méthode d’accès à la magie draconique ………………………………….33

10_la poudre – fabrication d’ armes à feu, explosifs, feux d’artifices……..34

_ Gobuki et le Dragon ……………………….35


III – Liste d’objet à fabriquer – Recettes - Expériences





1_Les divers ‘types’ de recettes.........................................36

_ Amar le lézard de Tasar..............................37

2_recettes issues de sorts...................................................38

_Susanoo et le dragon à huit têtes.......................................39

3_les drogues : la dépendance / caractéristiques...........................................40

__ Recettes pour Dragons Métalliques...........................41

4_les matériaux alchimiques……………………………………………42

_ Recettes pour Dragons Chromatiques...........................................43

5_recettes utilisant la poudre……………………………………………………..44

_ Cléos.............................................................................45

6_recettes ‘classiques’ de Laboratoire (HRP) et (RP)..................................46

_de la bonne utilisation d’un dragon mort ……………………………………………..47

7_autres recettes sans protocoles ……………………………………………………48

_ autres dragon – imaginaires ……………………………………………………………49

8_le matériel annexe mais indispensable ! ………………………………………………50

_ oroborus …………………………………..51



Conclusion ....................................................................................................52

_ Le dragon de la pluie..............................................53




Annexe 1 : test : quel type d’alchimiste es tu………………………………………………………..54

Annexe 2 : le jeu des dragons et des échelles…………………………………………………………..55

_________________
Feuille Perso
L’Alchimie selon Droog (Tome 1)
L’Alchimie & la Castagne (Tome 2)
L’Art & l’Alchimie (Tome 3)
L’encyclopédie kobold


Dernière édition par Droog le Jeu 07 Juin 2012, 23:19, édité 37 fois.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message:
MessageMessage posté...: Ven 30 Juil 2010, 20:34 
Héros légendaire
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 02 Fév 2010, 12:07
Messages: 1440
PX: 21248
1

Préambule - Mode d’emploi


Image




Comment ‘bien’ lire ce livre ?

Les chapitres pairs parlent d’Alchimie, les impaires de Dragons.
Si tu veux tu peux lire que les chapitres impairs, et tu lis un livre sur les dragons.
Ou bien tu ne lis que les chapitres pairs et tu lis un livre d’Alchimie.
Ou alors tu lis tout dans l’ordre et tu as bien raison.
Ou tu lis tout dans le désordre, n’importe comment, et là tu es génial !



En ce qui concerne les chapitres pairs :

Dans la vie il y a les défricheurs et les cultivateurs.

Il y a ceux qui cherchent, qui recherchent l’essence des choses.
C’est à ceux là que je m’adresse dans le premier chapitre.
Il explique le principe de base de l’Alchimie.
Il intéressera ceux qui veulent ‘comprendre’ et ‘vivre’ l’Alchimie comme art de vivre.
Une sorte de chemin spirituel.
Car au-delà des composantes et des transformations mécaniques des particules, nous allons voir qu’il s’agit avant tout d’une démarche de l’esprit.

Et il y a ceux qui pratiquent l’alchimie avec les règles établies.
Cela est indispensable pour le ‘novice’, afin de bien commencer, et de se mettre l epied à l’étrier sur des cas concrets et faciles.
Ainsi que ceux qui se contentent de vendre des flasques d’acide à des mercenaires pour gagner leur vie.
Pour tout ceux là ce sera le second chapitre
Il s’adresse à ceux qui veulent pratiquer l’Alchimie, en ayant compris ou non comment ça marche. Mais qui ont besoin que ça marche !

Le troisième chapitre est la liste de ce que l’on peu faire de nos jours avec un laboratoire d’Alchimie.
Une sorte de panorama de ce que peut offrir cette artisanat.

En ce qui concerne les chapitres impairs

Divers choses qui concernent les ‘Maîtres’ :
Chacun y trouvera, je l’espère, de quoi méditer.
J’ai essayé de sortir des ouvrages ‘classiques’ sur les dragons, pour en donner une vision plus personnelle. Bien sur complètement compatible avec tous ce qui existe déjà sur ce vaste sujet.

La première partie porte plutôt sur ce qu’on pourrait appeler : les Dragons de la création
La seconde sur le symbolisme des Dragons, et en quoi ils peuvent devenir la clé d’une évolution personnel (surtout si on a une peau avec des ecailles et une pupille fendue !)
La troisième est plus sur la culture des dragons, envisagés comme ‘monstres intelligents’.




Alors lecteur-alchimiste : as tu fait ton choix ?
Car c’est à toi de jouer à présent !

Bonne lecture.

_________________
Feuille Perso
L’Alchimie selon Droog (Tome 1)
L’Alchimie & la Castagne (Tome 2)
L’Art & l’Alchimie (Tome 3)
L’encyclopédie kobold


Dernière édition par Droog le Mer 25 Aoû 2010, 10:29, édité 4 fois.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message:
MessageMessage posté...: Ven 30 Juil 2010, 20:39 
Héros légendaire
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 02 Fév 2010, 12:07
Messages: 1440
PX: 21248
2

Introduction
- petit coup de colère





Bien venu à toi lecteur : que tu soit laborantin débutant, alchimiste novice ou confirmé, ou tout simplement curieux de nature. Tu tiens entre les mains la seconde édition d’un livre qui va faire la lumière sur ce bel artisanat qu’est l’Alchimie.

Car, même si de nombreux ouvrages ont déjà été publiés sur ce thème, très peu sont satisfaisants. Franchement ! On peut même dire qu’il n’y en a pas un de vraiment bon.

Seul quelques manuels en Draconique d’un âge reculé, où quelques bribes de-ci de-là, laissent entrevoir la vérité. Mais c’est toujours très décevant !

Enfin, heureusement, je suis là, et je viens mettre de l’ordre dans tous ça.
De nombreux Alchimistes me remercieront plus tard.

Alors accroche toi, Alchimiste débutant ou confirmé qui tient ce livre entre tes mains.
Fait fi de tes idées reçues, et table raz de ton passé scientifique vasouillant.
La lumière va t’éclairer au fil des pages de ce manuel qui va bientôt te devenir indispensable !

Cette seconde édition est une extension de la première version. Plus de recettes, plus d’explications, et une vision théorique plus affinée, plus d’illustrations, et des compléments sur tout ce qui touche à l’art en général.

Je te conseil de bien prendre le temps de lire ce livre et de ne pas renverser de produits dangereux dessus.
Car il te faudra le lire et le relire de nombreuse fois avant de comprendre l’essence même de sa signification.



Sauf si tu es un Kobold comme moi !
Alors là tu comprendra tout du premier coup !!!



...

_________________
Feuille Perso
L’Alchimie selon Droog (Tome 1)
L’Alchimie & la Castagne (Tome 2)
L’Art & l’Alchimie (Tome 3)
L’encyclopédie kobold


Dernière édition par Droog le Mer 25 Aoû 2010, 10:30, édité 5 fois.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message:
MessageMessage posté...: Ven 30 Juil 2010, 20:41 
Héros légendaire
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 02 Fév 2010, 12:07
Messages: 1440
PX: 21248
3

Le prince Toupi et le vénérable Dracosir d’or



Le prince Toupi manifesta dés son plus jeune age une passion immodéré pour les Dragons. Il n’aimait que les jouets et les images qui les représentaient. Ses parents indulgents tapissèrent sa chambre de tout les dragons inimaginables : des jaunes, des rouges, des blancs …
Il ne s’en lassait jamais, et son plus cher confident était un dragon d’étoffe à la gueule faussement menaçante, qui ne quittait jamais ses bras, ni son cœur.

Devenu adulte et maître de ses biens à la mort de ses parents, il consacra toute sa fortune à s’entourer de Dragons. Il fit venir dans sa demeure les peintres les plus réputés, et leur ordonna de décorer selon ses vœux, les planchers, les cloisons, les mures, les plafonds ;
« Partout où je poserais les yeux, leur dit il, je ne veux voir que des Dragon. »
Ainsi fût fait.

Mais Toupi n’était pas encore satisfait. Il fit appeler les sculpteurs qui avaient ciselé les deux dragons d’or qui ornent le palais de l’empereur :
« Je veux une réplique de ces deux dragons, leur dit il. Ensuite, vous sculpterez en forme de dragon toutes les colonnes, tous les piliers de ma maison. Peu importe le temps ou l’argent, mais que votre œuvre soit criante de vérité ! »
Les artistes, les ouvriers, leurs aides, tous se mirent à la tache. Nul ne vit jamais dans une habitation semblable foisonnement de dragon. Il y en avait dans les recoins, sur les plus petites aspérités, et ils étaient si exacts qu’on les croyait sur le point de parler.

Mais le prince Toupi n’était pas encore comblé.
Il appela auprès de lui le plus grand Tisserant du royaume. Il lui commanda sept tentures de soies, neuf tapis de laines représentant des dragons de toutes les couleurs : des jaunes, des rouges, des noirs, des blanc et même des bleus, si rares …
Le travail fut exécuté. Toupi aurait du être satisfait.

Mais il se lamentait encore en secret :
« Ah …, soupirait il. Que ne donnerais-je pour contempler le visage d’un vrai dragon ! »

*

Or, le Vénérable Dracosir d’Or qui habite le toit du monde, voyageait dans la province. Il entendit la plainte de Toupi. « Voilà un prince, songeât il, qui aime vraiment les dragons, il s’est entouré de toutes les effigies concevable, il voue à notre espèce un véritable culte. Je veux le récompenser en lui permettant d’entrevoir mon noble visage. ».

Il s’approcha de la demeure de Toupi et passa la tête par une fenêtre du salon. L’amoureux des dragons, mollement allongé sur des coussins peuplés de gentils dragons jaunes, rouges et blancs, rêvait. Il admirait le beau dragon bleu qui ornait le plafond, quand son regard tomba par hasard sur une vision de cauchemar. Une face ignoble se montrait à la fenêtre, deux crocs dans une bouche édentée, qui se tordait en une hideuse grimace. Comble de l’horreur, le monstre lui souriait …

Le prince Toupi voyant un vrai dragon, s’enfuit épouvanté.


Image

(extrait de ‘conte zen’ par Henri Brunel)

_________________
Feuille Perso
L’Alchimie selon Droog (Tome 1)
L’Alchimie & la Castagne (Tome 2)
L’Art & l’Alchimie (Tome 3)
L’encyclopédie kobold


Dernière édition par Droog le Mar 31 Jan 2012, 10:04, édité 6 fois.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message:
MessageMessage posté...: Ven 30 Juil 2010, 20:45 
Héros légendaire
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 02 Fév 2010, 12:07
Messages: 1440
PX: 21248
4

I - Principes de Base

Image

Beaucoup d’Alchimistes chercheurs se trompent car ne comprennent pas la vraie nature des choses …
Il y a tant de sornettes sur l’origine du monde !
Je vais mettre tout ça bien au claire.



1_L’alchimie :
- enfin la vérité



Il faut bien comprendre que l’Alchimie est une métaphore de la vie.
Qui pratique l’Alchimie, cherche à comprendre comment on existe, et un peu pourquoi aussi. Car les deux sont liés ! Foi de Kobold.
J’ai beaucoup réfléchie et j’me suis dit …
Que l’Alchimie c’est manipuler les éléments pour retrouver la source de l’énergie créatrice.
C’est prendre des éléments de base, ceux qui ont ‘fait’ la vie et chercher à les remettre dans l’ordre afin de recréer de la matière et de la vie.
Pratiquer l’alchimie c’est explorer ses origine par la porte de l’infiniment petit
Et là où on se trompe c’est que :

Tous les Alchimistes croient qu’ils vont maîtriser la matière, et ses transformations ! Mais si ça ce trouve ! C’est le contraire ! D’où la confusion.

_________________
Feuille Perso
L’Alchimie selon Droog (Tome 1)
L’Alchimie & la Castagne (Tome 2)
L’Art & l’Alchimie (Tome 3)
L’encyclopédie kobold


Dernière édition par Droog le Mer 25 Aoû 2010, 09:02, édité 2 fois.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message:
MessageMessage posté...: Ven 30 Juil 2010, 20:46 
Héros légendaire
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 02 Fév 2010, 12:07
Messages: 1440
PX: 21248
5

La veritable histoire de la création du monde (selon les Kobolds)


Image

On peut parfois rencontrer cette ancienne croyance concernant un Serpent createur


Le Serpent Universel
Symbole : un serpent enroulé sur lui même

A l'aube de Toril, une divinité créatrice, Le Serpent Universel créa la race des Sarrukhs, des créatures reptiliennes extrêmement puissante. Guidé par ce dieu, le peuple des sarrukhs pris rapidement le contrôle du monde.
Le Serpent Universel se scinda alors en plusieurs divinités, chacune correspondant à un aspect de ses fidèles, seule situation possible au vu de l'explosion des désirs différents et parfois opposés des squameux.





Voici la version ‘Kobold’ de cette légende

La création du monde :
- naissance des Dragons -


Au commencement il y avait les forces originelles : les Dragons du début

Tout allait bien … enfin rien ne bougeait … les Dragons du débuts restaient endormi …

Il y en avait deux : un bon et un mauvais …
Il y en avait un de toutes les couleurs, le mal, l’incompréhensible.
Et un autre de toutes les matières, le bien, le compréhensible
Chacun rêvait qu’il était le maître du monde.

Puis allez savoir pourquoi ils se réveillèrent !!!

En se découvrant l’un l’autre, ils comprirent qu’ils n’étaient pas les maîtres du monde.
Alors ils se décidèrent de se battre jusqu’à la mort, jusqu’à la désintégration de l’un et l’autre.

Le combat avit lieu sur divers niveau d’énergie.
Chaque morceau de Dragon volait en éclats, plus ou moins gros, et à chaque taille d’éclat venait combattre un éclat de la même échelle.



Toutes cette énergie se libera et donna deux choses :
-le tout petit : ce sont toutes les particules qui à force de guerroyer se divisèrent à l’extrême :
ce sont devenu les particules de notre monde.
-les gros morceaux : ce sont les morceaux qui réussirent à prendre de l’autonomie en restant plus ou moins entier :
Ce sont les Dragons que l’on peut voir dans notre monde, vestige de l’energie creatrice originel.




Toi qui n’es pas Kobold, qui n’a pas une goutte de sang draconnique dans les veines, je te sens déjà froncer des sourcils !

Mais fait moi confiance, et lis la suite !!!





...

_________________
Feuille Perso
L’Alchimie selon Droog (Tome 1)
L’Alchimie & la Castagne (Tome 2)
L’Art & l’Alchimie (Tome 3)
L’encyclopédie kobold


Dernière édition par Droog le Mar 31 Jan 2012, 10:06, édité 16 fois.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message:
MessageMessage posté...: Ven 30 Juil 2010, 20:49 
Héros légendaire
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 02 Fév 2010, 12:07
Messages: 1440
PX: 21248
6

2_Lien entre alchimie et Dragon :
- la révélation


Les deux sont liés par leurs origines.
Il faut étudier l’un pour comprendre l’autre
Et pour comprendre le monde et éventuellement soit même.
Tout le reste, les hommes, les elfes, les nains, et leurs dieux, et tous ces trucs là sont venus après …
Ils sont tous cousins !
L’Alchimie prétend connaître non seulement les métaux, mais aussi les principes de la matière, le lien entre matière et esprit, les lois de transformation.

Transformation de matière, de corps, et d’âme !
Son ontologie repose sur la notion d'énergie, une énergie contradictoire, dynamique, une, unique, en métamorphoses.
L'alchimiste veut retourner à la matière première, rétablir les vertus primitives des choses, rendre pur et sain toute créature : faire nature, pourrait-on dire.

Non ?

Image
...

_________________
Feuille Perso
L’Alchimie selon Droog (Tome 1)
L’Alchimie & la Castagne (Tome 2)
L’Art & l’Alchimie (Tome 3)
L’encyclopédie kobold


Dernière édition par Droog le Mer 25 Aoû 2010, 09:03, édité 3 fois.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message:
MessageMessage posté...: Ven 30 Juil 2010, 20:50 
Héros légendaire
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 02 Fév 2010, 12:07
Messages: 1440
PX: 21248

7



Légende de Io



L’un de récits qui traite de la création de l’univers aborde plus particulièrement le dieu-dragon Io.
Selon cette légende, les dragons furent son œuvre, conçu avec amour pour illustrer l’idéal de la forme mortelle. Bien qu’il s’agisse de créatures du monde, le pouvoir du Chao élémentaire coulait dans leurs veines et sortait de leur gueule sous la forme de jets de flammes ou de vague de froids paralysants. Mais ils étaient également doués de l’esprit fin et subtil des autres races de mortels, les liants à Io et aux autres dieux de la mer Astrale.

L’arrogance dont Io fit montre lui valut sa chute, alors que les autres dieux se liguaient pour combattre les originels, il rejeta leur aide. Il avait tellement foi en ses propres pouvoirs qu’il décida seul un terrifient originel du nom d’Erek-Hus, le roi de la terreur.
D’un coup de sa hache en adamentium l’originel coupa en deux moitiés égales le dieu-dragon, de la tête à la queue.

Toute fois, Erek-Hus n’eu pas le temps de fêter sa victoire. Dés que le cadavre disloqué de Io tomba au sol, chaque moitié se releva sous la forme d’un nouveau dieu : Bahamut à gauche et Tiamat à droite. Les deux divinité combattirent de concert et terrassèrent le Roi de la Terreur.

La légende continue en expliquant que les particularités de Io furent divisées entre les deux dieux qui renaquirent de sa dépouille. Tiamat, qui est la déesse de la cupidité et de la jalousie, incarne ses travers, son arrogance, et son avidité. Mais Bahamut, le dieu de la justice, de l’honneur et de la protection hérita quand à lui de son désir de protéger la création et de son sens de l’équité.

Toutefois, les deux dragon partageaient aussi l’un des pires défauts de Io : son désir de travailler seul. Après avoir vaincu Erek-Hus, ils s’enfermèrent dans un conflit personnel en ne tenant pas compte de la menace que représentait les originels.

Ce n’est qu’après que Tiamat eu fui le combat que les deux dieux prétèrent attention à la guerre, ce qui ne les empêcha pas de poursuivre leur œuvre seuls.

Bien évidemment, en ces jours de lumières, n’importe quel paladin de Bahamut vous dira que le « dragon de platine » est un titre honorifique et non une description à prendre au sens littéral du terme, et que Bahamut n’est pas plus un dragon que Moradin est un nain. Il s’agit de dieux, et non de simples monstres.

Quand bien même, de nombreux dragons chromatiques servent Tiamat, dont la forme monstrueuse est celle d’un dragon à cinq têtes, chacune d’entre elle symbolisant l’une des cinq espèces de la famille des dragons chromatiques.


(tiré du manuel des monstres , édition 4)

_________________
Feuille Perso
L’Alchimie selon Droog (Tome 1)
L’Alchimie & la Castagne (Tome 2)
L’Art & l’Alchimie (Tome 3)
L’encyclopédie kobold


Dernière édition par Droog le Mar 31 Jan 2012, 10:07, édité 7 fois.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message:
MessageMessage posté...: Ven 30 Juil 2010, 20:56 
Héros légendaire
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 02 Fév 2010, 12:07
Messages: 1440
PX: 21248
8

3_L’explication par les ‘Dragons’
- un idéal pédagogique


Ainsi pour bien comprendre les principes de l’Alchimie et toutes les règles qui régissent la matière, il est parfois utile de recourir à des images.

Pour bien me faire comprendre, et pour être au plus simple, je pioche donc toutes mes explications dans les légendes de nos maîtres.
Quand on ne comprend pas une expérience ou un principe, il faut lire l’histoire, et la relire jusqu’à se que la tête comprenne.
Et aussi faire beaucoup de fois l’expérience !
Comme c’est toujours un peu compliqué, il faut prendre son temps !
L’alchimie ça s’apprend doucement.

C’est pour ça qu’entre les chapitres il y a des histoires et dessins.
C’est pour bien que tu comprennes ce qui se passe !
Tu vas voir, ce n’est pas si dur !

_________________
Feuille Perso
L’Alchimie selon Droog (Tome 1)
L’Alchimie & la Castagne (Tome 2)
L’Art & l’Alchimie (Tome 3)
L’encyclopédie kobold


Dernière édition par Droog le Mer 25 Aoû 2010, 09:04, édité 1 fois.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message:
MessageMessage posté...: Ven 30 Juil 2010, 20:57 
Héros légendaire
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 02 Fév 2010, 12:07
Messages: 1440
PX: 21248
9

Bahamut
le dragon de platine



Image

Semi dieu des dragons métalliques, dont personne ne connaît vraiment l’origine.
C’est le dragon le plus mystérieux du panthéon draconique.
Tantôt vu en semi dieu, tantôt en dieu surpuissant au dessus des autres.

Une légende raconte que Bahamut était à l’origine, le roi des dieux dragons.
Mais que tous, les bons comme les mauvais, voyaient ce roi fier et droit d’un mauvais œil, faisant de l’ombre à leurs orgueils.
Promettant la place de ‘nouveau roi’, Tiamat, la déesse la plus mauvaise, réussie à convaincre chacun des autres dieux-dragons à lui prêter main forte pour faire tomber Bahamut de son trône.

Aussi, un soir, d’un commun accord manipulé, les autres dieux-dragons, lancèrent tous ensemble une malédiction contre le dragon de platine
Chacun étant persuadé qu’il serait assez malin pour berner les autres, et prendre la place de roi après cela.
La malédiction était la plus forte, et le roi des dragons tomba de son trône.
Et comble de l’humiliation pour un dragon, son nom disparu de l’histoire des royaumes …
Ce qui expliquerait le mystère qui entour son origine.

Depuis ce jour, Bahamut cherche par tous les moyens à combattre Tiamat pour lui faire payer son affront.



Il existe une autre légende/explication :

Alors que chaque dragon métallique est une race bien distincte, composée de males, femelle, qui en procréant pérennisent la race, Bahamut serait quelque part le seul de sa ‘catégorie’.
A la fois male, femelle, sans age, éternel, d’où son statut de ‘semi dieu’.
Comme ses congénère métallique il est bon.
Il existe un ordre de Paladins vouant leur force à ce dragon.





Une troisième légende explique que Bahamut serait le dragon originel, du moins ce qu’il en reste.

Voici un texte que l’on trouve dans la littérature draconique :

(Tirée à l'origine d’un élément de la mythologie arabe pré-islamique.)

Sur le dos de Bahamut (dont on ne sait pas exactement ce qu'il est) se tient un taureau monstrueux avec 4000 yeux, oreilles, nez, bouches, langues, et pieds.

Ce taureau est appelé Kujata (ou Kuyutha).Chacun des 4000 corps est séparé par une distance couverte par un voyage de 5 siècles.

Kujata, sur son dos, porte une montagne de rubis, au sommet de laquelle se trouve un ange qui porte 6 Enfers, la Terre, et 7 Paradis sur ses épaules.
On n'en sait pas beaucoup plus sur Bahamut, si ce n'est que les légendes mentionnent qu'il fait part à Allah lui-même.






Existe t’il une autre explication ?

Mystère, et billes de platine …

_________________
Feuille Perso
L’Alchimie selon Droog (Tome 1)
L’Alchimie & la Castagne (Tome 2)
L’Art & l’Alchimie (Tome 3)
L’encyclopédie kobold


Dernière édition par Droog le Mar 31 Jan 2012, 10:10, édité 4 fois.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message:
MessageMessage posté...: Ven 30 Juil 2010, 20:59 
Héros légendaire
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 02 Fév 2010, 12:07
Messages: 1440
PX: 21248
10

4_Les gros paquets
-les dieux draconiques


Lorsque la guerre des deux dragons originels éclatât le combat se fit sur diverses échelles de grandeurs.
Comme si deux montagnes allaient combattre, il y avait les plus gros morceaux qui s’affrontaient entre eux, et aussi des plus petits, voir même des poussières de chacune d’elles.

Il resta quelques énormes blocs de matière primitive.
Tout ce qui n’était pas au contact même du choc originel, tout ce qui fut plus solide, et plus unis que la violence du premier clash.
Ces plus gros paquets sont les dieux des dragons, ce qu’il y a de plus proche de la création.
Ils perpétuent à leur échelle le combat des origines.

Mêlant l’envie de se réunifier et celle de ne pas se perdre.

On compare ces dieux-dragons aux autres dieux, mais ils sont bien plus anciens, bien plus originel …
Ils pourraient prendre le contrôle du monde, mais ils n’en ont ni le temps, ni l’envie, trop occupés à se faire la guerre entre eux.
Et peut être un peu trop fière aussi.

_________________
Feuille Perso
L’Alchimie selon Droog (Tome 1)
L’Alchimie & la Castagne (Tome 2)
L’Art & l’Alchimie (Tome 3)
L’encyclopédie kobold


Dernière édition par Droog le Mer 25 Aoû 2010, 09:05, édité 3 fois.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message:
MessageMessage posté...: Ven 30 Juil 2010, 21:00 
Héros légendaire
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 02 Fév 2010, 12:07
Messages: 1440
PX: 21248
11


-le Château-Montagne des Maîtres-
-L'Aire des Dragons-



Image

Il existe quelque part au dessus de notre monde ce que les Kobolds appellent :
‘La Montagne des Maîtres’ ou le ‘Palais des Maîtres’

Plutôt qu’un palais de type traditionnel, il s’agit plutôt d’une gigantesque construction taillée directement dans la montagne, une sorte de montagne aménagée.
Les légendes Kobolds raconte que ce serait le dieu Kobold qui aurait pris la charge de cette construction sous la vigilance de ses maîtres.

Cette montagne-château, appelé ‘Aire des Dragons’ par certains érudits, possède quatre lieux divins principaux qui correspondent aux quatre divinités draconiques.


Hlal Aussi connue sous le nom d'Aasterinian,
Déesse des Bon Dragon.
Elle symbolise le rire, la plaisanterie, le bon goût, et la joie de vivre.
Elle règne sur les contrefort du château –montagne, ces zones sont tempérées, et plus ou moins humides
Ami avec le dieu elfe Erevan Ileserë, il peu arriver de croiser certain elfes solitaires en quête de perfection dans sa region.

Null
Dieu Dragon de la mort
Il symbolise l’état suprême des dragons, la fin de leur vie propre, le retour à l’énergie créatrice première.
Il règne sur le sommet de la montagne, là où il fait très froid et où il y a de moins en moins de vie en gagnant en altitude.
On raconte que le sommet de ce château –montagne est un plateau désert, très froid accueillant un grand lac d’eau très calme.
Les âmes des dragons y séjourneraient avant de repartir sous une forme ou sous une autre dans le grand cycle de la vie.

Task
Semi-Dieu Draconnique : archetype de l’âme draconique en général.
Ce n’est pas vraiment le mal, mais plutôt le symbole de l’avarice, de la vanité et de l’égocentrique des Dragons de tous types.
Il règne sur la partie intermédiaire de la montagne, dans une zone intensément sismique et volcanique.
Son trésor serait sans commune mesure, et il le garderait farouchement, comme s’il sagissait de son honneur.

Tiamat
Déesse des mauvais Dragons
Elle symbolise le mal, le chao, la destruction et tout ce qu’il y a de vicieux, perfide et imprévisibles chez les dragons.
Elle règne dans les profondeurs de la montagne.
.






On trouve aussi des ermites de tous poils qui viennent chercher sérénité, sagesse parmi les Dragons-Dieux, peu sont ‘tolérés’ mais ça peut arriver !

A noter qu’il n’y a pas d’endroit pour ‘le serpent Universel’ car considéré comme dieu mort
Pourtant il doit bien existe des endroit dans ce ‘palais des maître’ où l’on vénère en secret ce qui reste de ce ‘créateur’





...

_________________
Feuille Perso
L’Alchimie selon Droog (Tome 1)
L’Alchimie & la Castagne (Tome 2)
L’Art & l’Alchimie (Tome 3)
L’encyclopédie kobold


Dernière édition par Droog le Mar 31 Jan 2012, 10:11, édité 3 fois.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message:
MessageMessage posté...: Ven 30 Juil 2010, 21:02 
Héros légendaire
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 02 Fév 2010, 12:07
Messages: 1440
PX: 21248
12

5_Les morceaux de taille ‘moyenne’ :
-les Dragons véritables


Lorsque la guerre des deux dragons originels éclatât le combat se fit sur divers échelles de grandeurs.
Comme si deux montagnes allaient combattre, il y avait les plus gros morceaux qui s’affrontaient entre eux, et aussi des plus petits, voir même des poussières de chacune d’elle.

Certains de ces gros morceaux peuvent encore être vus sous forme active, que l’on peut voir sous forme de ce que notre monde appel ‘dragons véritables’.

Par taille ‘moyenne’ on entend par rapport à l’échelle d’un Kobold.
Un dragon véritable, et un Kobold sont dans le même ordre de grandeur.

Je ne m’étendrais pas plus sur leur sujet vu qu’on en parle abondamment dans les paragraphes intermédiaires.

Comme on le comprendra, s’il l’on ne l’a déjà compris, ce sont les seuls temoins ‘observables’, car à notre échelle. Les dragons véritables constitues les élément privilégiés des observations de ceux qui veulent comprendre le monde.





...

_________________
Feuille Perso
L’Alchimie selon Droog (Tome 1)
L’Alchimie & la Castagne (Tome 2)
L’Art & l’Alchimie (Tome 3)
L’encyclopédie kobold


Dernière édition par Droog le Mer 25 Aoû 2010, 10:33, édité 2 fois.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message:
MessageMessage posté...: Ven 30 Juil 2010, 21:10 
Héros légendaire
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 02 Fév 2010, 12:07
Messages: 1440
PX: 21248
13

Le lac du sommet du château-montagne

Une légende raconte que le sommet du château-montagne des dragons est le royaume de Null, le dieu draconique de la mort.
Il n’est ni bon ni mauvais, il trône sur le sommet du château montagne en silence.

Null ne prend pas la vie des dragons, il les aide à trouver la perfection.
A la foi craint et respecté, c’est une sorte de sage des sages parmi la race draconique.

Certain disent que Null est une larme du dragon originelle, celle qu’il aurrait versé en constatant sa propre perte, d’autre dise la larme qu’il aurait véré en voyant ce qui reste après lui …



On raconte qu’au sommet il y a un grand lac d’eau noire.

A l’intérieur y séjournent les âmes des dragons morts.
Chacun cherche à y trouver une elevation, une recherche d’elevation dans sa discipline.

Null est là pour les garder, les aider, les guider.

Certains échappent pourtant à se surveillance, si bien qu’on peut croiser sur le splu shauts sommet de cette montagne des ‘esprits-dragons’.
Sorte de fantôme pas vraiment remis de leur condition de non vie.
Ce ne sont pas des dracoliche, ils ne portent pas forcement le mal en eux.
Ils se cherchent …

En même temps il n’y presque aucuns détails ni histoires concernant cette région, puisque tout ceux qui y sont soi disant allez n’en sont jamais revenus !

_________________
Feuille Perso
L’Alchimie selon Droog (Tome 1)
L’Alchimie & la Castagne (Tome 2)
L’Art & l’Alchimie (Tome 3)
L’encyclopédie kobold


Dernière édition par Droog le Mar 31 Jan 2012, 10:13, édité 6 fois.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message:
MessageMessage posté...: Ven 30 Juil 2010, 21:33 
Héros légendaire
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 02 Fév 2010, 12:07
Messages: 1440
PX: 21248
14

6_Le tout petit : la poussière de dragons
-l’Alchimie


Image

Lorsque la guerre des deux dragons originels éclatât le combat se fit sur divers échelles de grandeurs.
Comme si deux montagnes allaient combattre, il y avait les plus gros morceaux qui s’affrontaient entre eux, et aussi des plus petits, voir même des poussières de chacune d’elle.

Et bien, ce qui résultat de ce combat originel est ce que j’appellerais ‘le tout petit’ : c’est ce qui fit et ce qui est encore la matière de notre monde
C’est de la poussière de Dragons.
Toute chose qui n’est pas un Dragon pur est de la poussière de Dragon !
C’est ce qu’étudie l’alchimie !!!

L’alchimie c’est essayer de comprendre le monde en manipulant les forces originelles du tout petit !

Pour finir je donnerais un petit tableau des divers echele de grandeurs des residus du combat originel :

Ainsi on peut pressentir autan de différences entre :

-Le serpent originel
-Un dieu-dragon
-Un dragon véritable
-Une particule de poussière de dragon

Tu vois ? Ce n’est pas si dur à comprendre !

...

_________________
Feuille Perso
L’Alchimie selon Droog (Tome 1)
L’Alchimie & la Castagne (Tome 2)
L’Art & l’Alchimie (Tome 3)
L’encyclopédie kobold


Dernière édition par Droog le Mer 25 Aoû 2010, 09:07, édité 6 fois.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message:
MessageMessage posté...: Ven 30 Juil 2010, 21:36 
Héros légendaire
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 02 Fév 2010, 12:07
Messages: 1440
PX: 21248

15

Poème du dragon de la fin du monde


Un poème Kobold dont voilà la traduction




Un jour un dragon naîtra
Ni planaire, ni chroma, ni meta, ni rien il sera
A aucun dieu il ne répondra
Jusqu’à pouvoir avaler le monde il grossira
Grossira, grossira, grossira
D’ailleurs il le fera

Et la fin ce sera !!!




Image


Un second poème fait souvent suite au premier :

Une fois le grand tout avalé
Que même le temps s’en est arrêté
Il s’endormira et va rêver
Pendant des éternités
Puis un jour va se réveiller
Combattre à mort vont ses deux moitiés

Et tout va recommencer !!!


Certain raconte que des shamans-ensorceleurs Kobolds proches de Null le dragon de la mort, se font tatouer ce poème sur le corps. Le premier sur le ventre, le second dans le dos.

Quand les petits kobolds ne veulent pas être sages, leur maman leur dit qu’elle va appeler le dragon de la fin du monde.

On peut aussi y voir le symbole de l’Oroborus (cf chapitre II paragraphe 20 page 35)



Image

_________________
Feuille Perso
L’Alchimie selon Droog (Tome 1)
L’Alchimie & la Castagne (Tome 2)
L’Art & l’Alchimie (Tome 3)
L’encyclopédie kobold


Dernière édition par Droog le Mar 31 Jan 2012, 10:15, édité 9 fois.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message:
MessageMessage posté...: Ven 30 Juil 2010, 22:15 
Héros légendaire
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 02 Fév 2010, 12:07
Messages: 1440
PX: 21248
16

II – Aspect technique – Méthode (HRP)


Image

Ce chapitre est HRP
Autan joindre l’utile à l’agréable
Voici les ‘règles’ de fabrication alchimique selon la version 3.5

1_le métier d’Alchimiste (chapitre HRP et RP)



Les deux types d’Alchimistes

Pour commencer distinguons deux types d’Alchimistes :

-L'Alchimiste ‘de sorts’ : avec le don ‘créations’ de potions, qui doit donc être avant tout un lanceur de sorts profane ou divin.

-L'Alchimiste ‘de laboratoire’ : juste avec la compétence ‘artisanat’ option ‘Alchimie’, et qui peut donc être issu de n’importe quelle classe.

Bien sur un personnage peut pratiquer les deux écoles !



Alchimiste : ça gagne combien ?
Peut on en vivre ?

Comme dans tous métiers, tout dépend du degré de qualification, partons du bas pour allez vers le haut ::

-Assistants et ouvriers non qualifiés :
Payés en moyenne 1 pa par jour.
C’est celui qui va faire le menage du laboratoire, s’inquiéter de ce qu’il n’y ai pas de rat dans la cave, et allez chercher les ingredients de base à droite et à gauche.

-Employé :
Payé 1 pièce d'or par jour
C’est celui qui va manipuler les ingrédients et fabriquer les produits de base. Il est relativement autonome pour des fabrications simples.
Si cet employé est chargé de fabriquer un objet particulier, appliquez le prix de l'objet et le temps de travail indiqué.

-Alchimiste :
S'il est à son compte, le personnage gagne, par semaine de travail, un nombre de pièces d’or égal à la moitié du résultat de son test de compétence.

-Maître Alchimiste :
Le personnage gagne toujours la moitié du resultat de son test de compétence, mais il peut augmenter les prix vu ses connaissances.
De plus pouvant fabriquer des potions de bien plus grande qualité il sera plus recherché et donc pourra augmenter ses prix.
Le cas du ‘Maître Alchimiste’ est vu au paragraphe 6 de ce chapitre.


Biensure l’idée est d’ajouter ces salaires le fruit de ses propres créations.
Un Alchimiste peut aussi gagner sa vie en ‘identifiant’ des potions pour des aventuriers qui n’en ont pas les compétences.
(cf chapitre II 3)




...

_________________
Feuille Perso
L’Alchimie selon Droog (Tome 1)
L’Alchimie & la Castagne (Tome 2)
L’Art & l’Alchimie (Tome 3)
L’encyclopédie kobold


Dernière édition par Droog le Mer 25 Aoû 2010, 09:09, édité 15 fois.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message:
MessageMessage posté...: Sam 31 Juil 2010, 21:50 
Héros légendaire
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 02 Fév 2010, 12:07
Messages: 1440
PX: 21248
17

Les trois « âges du Dragon »


On peut distinguer trois grandes étapes dans l'histoire des croyances liées au Dragon.
Cette même image sert à représenter à priori trois choses. Ce sont les trois « âges du Dragon ».
Bien que chaque image soit riche et variée en fonction des lieux et des époques on peut distinguer :

- Dragons cosmiques :
C'est-à-dire Dragons en tant que force de la nature et par là même Dragon-Dieu
Ils représentent les forces créatrices, ce qui est ‘haut dessus’ et qu’on ne voit pas, la mystique du monde, la naissance du monde, la création, l’étincelle qui fait passer du néant au monde.

- Dragon-gardien :
Pprincipe qui veille et qui protège, dragon en tant que force mystique, symbole de l’humanité, la lutte pour la vie que chacun porte en lui., tout chevalier doit tuer un dragon pour avoir la princesse, pour engendrer la vie …
C’est le dragon qui représente la lutte pour la vie, la quête de son être, le destin du monde,

- Dragon maléfique :
Force du mal, dragon en tant que force personnelle, il symbolise le dépassement de soi.
Ils représentent la peur, d’être soi, des autres, du monde, du néant …

Ces trois moments peuvent aussi être vus comme une seule et même chose : l’évolution.
Cette image du dragon au travers du temps représente la force vive qui fait passer du néant, au monde, à la vie, à l’humanité pour finir sur sa propre personne.

Etonnant non ?


_________________
Feuille Perso
L’Alchimie selon Droog (Tome 1)
L’Alchimie & la Castagne (Tome 2)
L’Art & l’Alchimie (Tome 3)
L’encyclopédie kobold


Dernière édition par Droog le Mar 31 Jan 2012, 10:17, édité 5 fois.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message:
MessageMessage posté...: Sam 31 Juil 2010, 21:52 
Héros légendaire
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 02 Fév 2010, 12:07
Messages: 1440
PX: 21248
18

2_Caractéristiques intrinsèque d'une potion

Image


Présentation.
Dans la plupart des cas, une potion ou une flasque d’huile représente 2,5 centilitres de liquide contenu dans un petit flacon, en verre ou en céramique, appelé fiole et qui fait rarement plus de 2 ou 3 centimètres de large sur 5 centimètres de haut.

Caractéristiques d’une fiole :
CA de 13,
1 point de résistance,
Une solidité de 1
Le test de Force pour la casser a un DD de 12.
Une fiole contient 2,5 centilitres de liquide.
On peut imaginer des fioles en verre à 2pv, des fioles en cristal à 1pv, des fioles en aciers à 5 pv …
Des fioles magiques

Activation.
Boire une potion ou enduire un objet d’huile ne nécessite aucune compétence particulière. Il suffit que l’utilisateur ôte le bouchon et qu’il avale ou répande le contenu de la fiole. Les règles suivantes s’appliquent à l’utilisation des potions et des huiles.
Boire une potion ou enduire un objet d’huile est une action simple. Le liquide fait effet immédiatement.
Utiliser une potion ou une huile expose à une attaque d’opportunité. Si l’adversaire le frappe (même s’il tente juste d’agripper le personnage), le personnage doit effectuer un test de Concentration, comme s’il lançait un sort. En cas d’échec, il n’arrive pas à boire la potion. L’adversaire peut diriger son attaque d’opportunité contre la fiole plutôt que contre l’aventurier. Si la fiole est touchée, le coup risque de la casser, auquel cas son contenu est perdu.
L’utilisateur doit pouvoir boire la potion ou appliquer l’huile. Les créatures intangibles ne peuvent donc pas se servir de ces objets.
Toute créature dotée d’un corps physique peut boire une potion ou enduire un objet d’huile.
Un personnage peut faire boire une potion à un compagnon inconscient, mais cela l’oblige à aller lentement pour ne pas en renverser (action complexe). Une action complexe est également nécessaire pour enduire d’huile une créature inconsciente.




Une fiole considérée comme arme à impact


Une fiole en temps qu’arme :
Considérée comme arme de jet, c’est le BA+bonus dex qui compte
Portée cf caractéristiques de chaque objet dans le chapitre correspondant, mais souvent 3m
On peut imaginer mettre la fiole dans une fronde, ou au bout d’un bâton, …
Deux exemples dans les plus courants :

Huile :
L’huile végétale brûle au rythme d’un demi-litre toutes les 6 heures dans une lanterne.
Une flasque d’huile peut être utilisée comme projectile à impact. Référez-vous aux règles concernant le feu grégeois, sauf qu’une action complexe est nécessaire pour préparer une flasque en lui ajoutant une mèche. Une fois le projectile jeté, l’huile n’a que 50 % de chances de s’enflammer au moment de l’impact.
Une flasque renversée sur le sol couvre une surface de 1,50 mètre de côté (à condition que le revêtement soit lisse). Si on allume l’huile, elle brûle pendant 2 rounds et inflige 1d3 points de dégâts à toute créature comprise dans la zone dangereuse.

Acide (flasque)
On peut lancer une flasque d’acide comme une arme à impact. Le personnage doit effectuer une attaque de contact à distance avec un facteur de portée de 3 mètres. Un coup au but inflige 1d6 points de dégâts d’acide. L’aspersion inflige 1 point de dégâts d’acide à toutes les créatures situées à 1,50 mètre du point d’impact.



Lancer une arme à impact

On appelle arme à impact toute arme à distance dont le contenant se brise ou se déchire au moindre choc, pour répandre son contenu à plus d’un mètre à la ronde. Le résultat du lancer est déterminé par une attaque de contact à distance contre la cible. Les armes à impact ne nécessitent aucune formation et il n’y a donc jamais de malus de –4 pour non-formation. Si le coup touche, l’arme à impact inflige les dégâts d’un coup au but à la cible et des dégâts d’aspersion à toutes les créatures distantes de 1,50 mètre ou moins.
Au lieu d’une créature, il est possible de viser une intersection de cases. On joue cela comme une attaque à distance contre une CA de 5. Cependant, aucune créature ne reçoit alors les dégâts d’un coup au but, bien que toutes les créatures des cases adjacentes à l’intersection subissent les dégâts d’aspersion. (Il est impossible de viser une intersection si elle est occupée par une créature, comme une créature de taille G ou plus. Dans ce cas, on doit viser la créature elle-même.)
Si l’attaque rate, qu’elle vise une créature ou une intersection, jouez 1d8 pour déterminer dans quelle direction se produit l’impact par rapport à la cible : sur un 1, le lancer était trop court, sur un 2, trop court et à gauche, et ainsi de suite dans le sens des aiguilles d’une montre. On compte alors un nombre de cases égal au facteur de portée du tir. Par exemple, si un personnage rate un lancer à deux facteurs de portée et obtient un 1 sur son d8, l’arme à impact atterrit deux cases devant le point visé. Après avoir déterminé le point de chute de l’arme à impact, elle inflige des dégâts d’aspersion à toutes les créatures se situant à 1,50 mètre ou moins.

_________________
Feuille Perso
L’Alchimie selon Droog (Tome 1)
L’Alchimie & la Castagne (Tome 2)
L’Art & l’Alchimie (Tome 3)
L’encyclopédie kobold


Dernière édition par Droog le Mer 25 Aoû 2010, 13:22, édité 20 fois.
Haut
  Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 109 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à: