Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Dernière visite le il y a moins d’une minute Nous sommes le Dim 15 Déc 2019, 19:59


Règles du forum


Image


 [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Lierdanel
MessageMessage posté...: Lun 09 Avr 2012, 10:06 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 04 Jan 2011, 05:33
Messages: 32
PX: 170
Citation:
Maitre de Jeu : Ardan Neigebois



Nom : Lierdanel Écorce-d'Or
Alignement : Chaotique Bon
Race : Elfe des Bois
Age : 111 ans
Poids : 64 kilos
Taille : 1,77 mètres
Sexe : M
Classe : Rôdeur
Divinité : Solonor Thelandira
Région d'origine : Haute-Forêt
Vitesse : 9 mètres

Expérience : 70 / 1 000

Caractéristiques :

For        14 (+2) [12 + 2 (racial)]
Dex       18 (+4) [16 + 2 (racial)]
Con       10 (+0) [12 + -2 (racial)]
Int 10 (+0) [12 + -2 (racial)]
Sag       14 (+2)
Cha       8 (-1) [10 + -2 (racial)]

Points de vie : 8 (1d8 + 0 (Constitution) )

Classe d’armure (CA) : 16 = 10 + 4 (Dextérité) + 2 (Armure de cuir)
  • Contact : 14 = 10 + 4 (Dextérité)
  • Pris au dépourvu : 12 = 10 + 2 (Armure de cuir)
Lierdanel Écorce-d'or est formé au port des armures légères et au maniement des boucliers (mais pas des pavois)

Initiative : +4 = 4 (Dex)

Jet d’attaque au corps à corps : +3 = 1 + 2 (Force)
  • Dague : +3 corps à corps, 1d4+2/19–20/x2
  • Épée longue : +3 corps à corps, 1d8+2/19-20/x2
Jet d’attaque à distance : +5 = 1 + 4 (Dextérité)
  • Arc long : +6 distance, 1d8+0/x3


Jets de sauvegarde
[*]Jet de vigueur : 2 = 2 + 0 (Constitution)
[*]Jet de réflexes : 6 = 2 + 4 (Dextérité)
[*]Jet de volonté : 2 = 0 + 2 (Sagesse) ; 4 contre les sorts et effets magiques de l’école des enchantements (racial)
[*]Immunité aux sorts de Sommeil


Langues connues :  Commun, Elfique.

Capacité de classe :
  • Empathie sauvage. Lierdanel Écorce-d'or peut ajuster son comportement, son langage et ses expressions corporelles pour améliorer l’attitude d’un animal (comme un ours ou un varan). Cette aptitude suit les mêmes règles que les tests de Diplomatie joués pour modifier l’attitude d’une personne. Le résultat d’un test d’empathie sauvage est déterminé par 1d20 + (1+-1). L’attitude initiale des animaux domestiques est l’indifférence, tandis que les animaux sauvages sont généralement inamicaux.
    Pour utiliser d’empathie sauvage, Lierdanel Écorce-d'or et l’animal doivent être en mesure de se voir et de l’étudier l’un l’autre, ce qui signifie qu’ils doivent se trouver à moins de 9 mètres de distance dans des conditions normales. Il faut en moyenne une minute pour influencer un animal de cette façon, mais comme pour la diplomatie, cela peut parfois prendre plus longtemps ou être plus rapide.
    Cette aptitude peut aussi servir à Lierdanel Écorce-d'or pour influencer une créature magique dont la valeur d’Intelligence est de 1 ou 2 (comme un basilic ou un girallon), avec cependant un malus de –4 sur son test.
  • Pistage : Lierdanel Écorce-d'or reçoit gratuitement le don Pistage en tant que don supplémentaire.
  • Ennemis jurés : 1er ennemi juré (Humanoïde (orque)).


Dons :


Caractéristiques raciales :
  • +2 Force, +2 Dextérité, -2 Constitution, -2 Intelligence, -2 Charisme
  • Vision nocturne : Lierdanel Écorce-d'or peut voir deux fois plus loin que les humains dans des conditions de faible luminosité (clarté de la lune ou des étoiles, torche, etc.). Dans ces conditions, ils distinguent toujours parfaitement les couleurs et lés détails.
  • Vitesse de Déplacement de Base : 9 mètres.
  • Sommeil : Immunité contre les sorts et effets magiques de type sommeil. Les elfes ne dorment pas, ils méditent. Cette “transe” quotidienne dure au minimum 4 heures et n’est pas exclue de rêves.
  • Bonus racial contre les enchantements : Bonus racial de +2 aux jets de Volonté contre les sorts et effets magiques de l’école des enchantements.
  • Maniement des armes : Tous les elfes savent manier soit l'épée longue, soit la rapière, ainsi que les arcs cours et longs (composites ou non)
  • Passages Secrets et Portes Dissimulées : A 1,50 mètre, un jet de Fouille est automatiquement effectué.
  • Divers bonus raciaux : Bonus racial de +2 aux jets de Détection, Fouille et Perception auditive.

Compétences :

Points de compétence au niveau 1 : (6 + 0 (Int)) x 4
Points de compétence par niveau : 6 + 0 (Int)
Total des bonus = DM + bonus carac + autres

Dépendant de la Force :

Escalade (For)* : 4 = 2 + 2 (For) - 0 (malus armure)
Natation (For)* : 3 = 1 + 2 (For) - 0 (malus armure)
Saut (For)* : 3 = 1 + 2 (For) - 0 (malus armure)

Dépendant de la Dextérité :

Acrobaties (Dex) : 4 = 0 + 4 (Dex) - 0 (cuir)
Crochetage (Dex) : 4 = 0 + 4 (Dex)
Déplacement silencieux (Dex)* : 8 (10 en forêt) = 3 + 4 (Dex) + 1 (+3 en forêt) - 0 (cuir)
Discrétion (Dex)* : 7 (9 en forêt) = 2 + 4 (Dex) + 1 (+3 en forêt) - 0 (cuir)
Équilibre (Dex)* : 4 = 0 + 4 (Dex) - 0 (cuir)
Equitation (Dex)* : 6 = 2 + 4 (Dex)
Escamotage / Vol à la tire (Dex) : 4 = 0 + 4 (Dex) - 0 (cuir)
Evasion (Dex)* : 4 = 0 + 4 (Dex) - 0 (cuir)
Maîtrise des cordes (Dex)* : 5 = 1 + 4 (Dex)

Dépendant de la Constitution :

Concentration (Con)* : 0 = 0 + 0 (Con)

Dépendant de l'Intelligence :

Art de la magie/Connaissance des sorts (Int) : 0 = 0 + 0 (Int)
Artisanat (Int) : 0 = 0 + 0 (Int)
Connaissances (Nature) (Int) : 2 = 2 + 0 (Int)
Connaissances (Géographie) (Int) : 0 = 0 + 0 (Int)
Connaissances (Exploration Souterraine) (Int) : 0 = 0 + 0 (Int)
Contrefaçon (Int)* : 0 = 0 + 0 (Int)
Décryptage (Int) : 0 = 0 + 0 (Int)
Désamorçage/sabotage (Int) : 0 = 0 + 0 (Int)
Estimation (Int)* : 0 = 0 + 0 (Int)
Fouille (Int)* : 4 = 2 + 0 (Int) + 2 (Racial)

Dépendant de la Sagesse :

Détection (Sag)* : 7 (9 en forêt) = 2 + 2 (Sag) + 2 (Racial) + 1 (+3 en forêt) ; 9 contre les Orques (11 en forêt)
Perception auditive (Sag)* : 7 (9 en forêt) = 2 + 2 (Sag) + 2 (Racial) + 1 (+3 en forêt) ; 9 contre les Orques (11 en forêt)
Premiers secours (Sag)* : 3 = 1 + 2 (Sag)
Profession (Sag) : 2 = 0 + 2 (Sag)
Psychologie (Sag)* : 2 = 0 + 2 (Sag) ; 4 contre les Orques
Survie (Sag)* : 4 = 2 + 2 (Sag) ; 6 contre les Orques

Dépendant du Charisme :

Bluff (Cha)* : -1 = 0 -1 (Cha) ; 1 contre les Orques
Déguisement (Cha)* : -1 = 0 -1 (Cha)
Diplomatie (Cha)* : -1 = 0 -1 (Cha)
Dressage (Cha) : 0 = 1 -1 (Cha)
Intimidation / Persuasion (Cha)* : -1 = 0 -1 (Cha)
Renseignements (Cha)* : -1 = 0 -1 (Cha)
Représentation (Cha)* : -1 = 0 -1 (Cha)
Utilisation d'objets magiques (Cha) : -1 = 0 -1 (Cha)

En gras les compétences de classe et avec une astérisque les compétences innées (utilisables même avec un degré de maîtrise égal à 0)

Équipement :
  • Tenue de voyage elfique (poids : 2.5 kg)
  • Dague (poids : 0.5 kg)
  • Épée longue (poids : 2 kg)
  • Arc long (poids : 1.5 kg)
  • Flèches (20) (poids : 1.5 kg)
  • Armure de cuir (poids : 7.5 kg)
  • Outre pleine (poids : 2 kg)
  • Corde en soie, 15 m (poids : 2.5 kg)
  • Pierre à aiguiser (poids : 0.5 kg)
  • Silex et amorce
  • Lampe (poids : 0.5 kg)
  • Flasques d'huile (2) (poids : 2x500g)
  • Sac à dos (poids : 1 kg)


Or : 32,68 po

Charge : 20,5 kg. (charge légère)
(Force de 14 soit : 0-29/29.5-58/58.5-87.5)

Description physique :
Sans beauté ni charisme particulier, Lierdanel est un Elfe des Bois qui a tendance a se fondre dans le décor. Ses cheveux châtains lui tombent sur les épaules, quelques fines tresses typiques de sa race habillant le tout. Ses grands yeux noisettes contemplent le Monde d'un regard inexpressif, son visage assez banal restant souvent de marbre.
Il possède la peau cuivrée et teintée de vert typique des Elfes des Bois, couleurs qu'il affectionne également dans sa vêture afin de favoriser sa furtivité en terrain sylvestre.
De taille moyenne, il possède un physique relativement athlétique pour les siens, avec de longs muscles fins et vigoureux, mais il est surtout remarquable, lorsqu'il se meut, de par sa démarche féline et son grand sens de l'équilibre.
Il ne s'encombre généralement que de ce qui ne peut le gêner en milieu forestier, la mobilité et la furtivité restant ses principaux atouts, et préfère autant que possible l'usage du bois et du cuir à celui du métal.


Caractère :
Lierdanel est un personnage plutôt effacé. Amoureux de sa forêt natale et fier de ses origines, il n'en possède pas moins l'ouverture d'esprit typique des Elfes des Bois et perçoit les autres races non maléfiques avec bienveillance, ne jugeant autrui que sur ses actes. Il hait tout particulièrement les Orques à force de les avoir vu massacrer et détruire sans retenue villages elfiques et humains, et encore plus depuis qu'ils ont enlevé ses cadets.
Capable d'un grand sang-froid, il parait quelquefois indifférent aux menaces ou aux autres, ce que vient renforcer son laconisme fréquent, mais ce n'est qu'une apparence. En son for intérieur, Lierdanel est un grand sentimental, capable de beaucoup pour protéger les forêts et leurs habitants. Il a juste une trop grande tendance à intérioriser ses sentiments, ses émerveillements devant la beauté de la Nature ou le respect gagné par autrui. Ceux qui le connaissent depuis suffisament longtemps savent que l'on peut compter sur lui en toutes circonstances, même s'il vaut mieux ne pas lui confier le rôle de chef charismatique ou de diplomate à la langue vive...
Cet Elfe ne se considère pas comme quelqu'un de sage ou d'intelligent, bien qu'il ne se voit pas non plus comme un idiot. Il tient le rôle et les avis des druides en haute estime et a tendance à respecter les décisions arrêtées par les cercles des anciens. Il considère cependant que chaque personne de bonne volonté est capable de prendre les bonnes décisions face aux nécessités de la vie, pensant que les sociétés extrêmement rigides et codifiées se condamnent elles-mêmes à une extinction future par leur incapacité à s'adapter aux changements du monde.


Historique :
Lierdanel est né d'une lignée ayant toujours vécu en Haute-Forêt.
Son père, Aliarin Ecorce-d'Or, est un mage notoirement connu pour ses enchantements sylvestres. Quant à sa mère, Melieril Cendres-Nuit, elle est une rôdeuse aguerrie travaillant souvent pour les Ménestels au sein de Haute-Forêt.
Pour autant, Lierdanel ne les a pas beaucoup vu au cours de son existence, ces derniers passant le plus clair de leur temps à parcourir la forêt pour en chasser les ennemis. Les quelques rares mais intenses moments passés à leurs côtés durant son enfance ont surtout servis à lui transmettre leur amour de la forêt et la conscience du rôle de protecteurs sylvestres joué par les Elfes.

Envoyé de villages en villages parmi des parents, des amis ou des groupes d'orphelins, Lierdanel n'a jamais eu l'occasion de se considérer plus chez lui en un lieu qu'en un autre. Finalement, c'est toute la forêt qui méritait seule son sentiment d'appartenance. C'est ainsi qu'il eut l'occasion de côtoyer pour la première fois les victimes trop nombreuses des Orques et qu'il commença à s'en dresser un portrait plus noir que celui des autres créatures.
Devenu laconique avec le temps, il finit par prendre l'habitude de sortir de plus en plus souvent seul dans les bois, attentif à rester discret mais savourant l'amitié silencieuse des grands arbres. Il ne se doutait pas alors qu'il restait sous l'oeil vigilant des rôdeurs elfes.
Après avoir étudié les bases de la culture elfique et apprit à lire et à écrire, ses aînés commencèrent à l'initier aux secrets de la forêt et aux arts guerriers, ce qui ne fit qu'augmenter son désir de se fondre dans la forêt et d'y devenir aussi inssaisissable que le vent. Il commençait à entrevoir que protéger la forêt et ses habitants de tous leurs ennemis était la plus noble des tâches, comprenant un peu mieux l'investissement permanent de ses parents dans cette entreprise inlassable.

Lors de sa 84ème année, Lierdanel entendu dire que sa mère avait de nouveau enfanté, la rumeur s'en répandant surtout parce qu'elle avait donné le jour à deux jumeaux, un garçon et une fille, fait assez rare chez les Elfes. Il quitta donc son point de chûte du moment et partit rejoindre le reste de sa famille lorsqu'une compagnie partit dans la bonne direction.
Il eut la surprise de découvrir sa mère au comble du bonheur et son père extrêmement fier de sa nouvelle progéniture, au point même que ses parents parlassent de se fixer un temps, pour leur apporter le meilleur de leurs connaissances. Ceci provoqua une blessure profonde en Lierdanel, qui ne comprit jamais pourquoi ce traitement ne lui avait pas été prodigué. Pourtant, comme tout bon fils, il n'en dit rien et se contenta d'être là, à aider ses parents et à veiller sur ses cadets pendant trois années.
Au terme de ce temps, le coeur un peu plus blessé par l'absence de considération à son égard, il quitta sa famille et recommença à passer de village en village, demandant à suivre tel ou tel ami de la famille durant quelques années, ce à quoi ne s'opposaient nullement ses parents.
C'est durant cette période qu'il acquit de plus grandes connaissances de la forêt et les moyens de s'en faire une alliée, cherchant autant que possible les conseils avisés des druides ou rôdeurs de passage.

Vers sa centième année, devenu enfin capable de se débrouiller par lui-même dans les bois, Lierdanel commença vraiment à partir seul loin des villages elfes, cherchant prudemment à découvrir les autres secrets de la forêt mais sans jamais se faire voir. C'est ainsi qu'il commença progressivement à approcher les autres races habitant les bois, gardant cependant toujours ses distances pour ne pas se faire repérer. Manquant encore de confiance dans ses capacités martiales, il n'entreprit rien d'inconsidéré et continua d'être une ombre sylvestre.

Durant sa 109ème année, un druide apprit à Lierdanel que ses frère et soeur avaient été enlevés lors d'un raid surprise orque, alors qu'ils voyageaient pour être présentés pour la première fois au Grand-Père Arbre.
Se précipitant auprès de ses parents, il découvrit ces derniers affligés d'une douleur telle qu'il craingnit un instant les voir préférer se laisser mourir que survivre à une telle perte. Ne comprenant pas leur fatalisme, il apprit du Cercle des Anciens que les Druides avaient senti autour des enfants des forces maléfiques plus importantes que celle des seuls Orques. Et aussi que les petits avaient été emmené loin de Haute-Forêt, par delà les Océans, mais sans plus de précisions quant à leur situation.
Incapable de supporter la douleur de ses géniteurs, Lierdanel prit le départ et se força à quitter la protection de la forêt pour rechercher ses cadets.

Depuis presque deux ans, il parcourt les terres du Nord en se rapprochant de plus en plus de l'Océan. S'engageant comme mercenaire ou comme pisteur auprès de voyageurs ou de marchands, il a eu l'improbable chance de ne pas avoir à se défendre contre plus dangereux que quelques loups faméliques.
Luttant contre son aversion des villes, il se risqua à Eauprofonde où un mage voulu bien l'orienter contre l'obtention de quelques substances forestières. C'est ainsi qu'il entendit parler pour la première de l'île de Gemmaline, où le devin lui affirma avoir sentit la présence de deux enfants jumeaux elfes...




_________________
Fiche de Lierdanel Ecorce-d'Or


Dernière édition par Lierdanel le Jeu 10 Mai 2012, 04:31, édité 11 fois.
Haut
   
 
 [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Common Crawler [Bot] et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à: