Heures au format UTC + 1 heure


Nous sommes le Dim 17 Déc 2017, 03:06


Règles du forum


Image


Forum verrouillé Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Aleste Kahlgaryan
MessageMessage posté...: Ven 11 Mar 2016, 00:49 
Aventurier confirmé
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 08 Mar 2016, 23:58
Messages: 138
Localisation: Ardèche Méridionale
PX:
Vous pouvez copier/coller l'ensemble de cette fiche en faisant Ctrl+A puis Ctrl+C

Nom : Aleste KAHLGARYAN
Alignement : Loyal Neutre
Race : Humain
Âge : 20 ans
Taille : 1.85 m
Poids : 100 kg
Sexe : masculin
Classes : Prêtre de Silvanus 1
Divinité : Silvanus
Région : Téthyr

Vitesse de déplacement au sol : 9 m -3 (armure)= 6m soit 4cases/round

Expérience : 0 / 1000

Statistiques
Force : 12 (+1)
Dextérité : 14 (+2)
Constitution : 14 (+2)
Intelligence : 12 (+1)
Sagesse : 14 (+2)
Charisme : 12 (+1)
Points de vie : 10 (1d8 + 2 (Constitution) )

Classe d'Armure : 16 = 10 + 2 (Dextérité) + 4 (Armure d’écailles)
Contact : 12 = 10 + 2 (Dextérité)
Pris au dépourvu : 14 = 10 + 4 (Armure d’écailles)
Initiative : +2 = 2 (Dex)

Corps à corps : +1 = 0 + 1 (Force)
  • Masse d’arme lourde : +1 corps à corps, 1d8+1/x2
Distance : +2 = 0 + 2 (Dextérité)
  • Arbalète lourde (portée 360m) facteur de portée 36 : +2 distance, 1d10+0/19-20/x2

Jet de Réflexes : 2 = 0 + 2 (Dextérité)
Jet de Vigueur : 4 = 2 + 2 (Constitution)
Jet de Volonté : 4 = 2 + 2 (Sagesse)
Langues connues
  • Commun
  • Elfique
  • Chondathan

Aptitude de classe
  • Incantation spontanée Energie positive>Soin.
  • Sorts du Bien, de la Loi et du Mal.
  • Renvoi des morts-vivants . Aleste KAHLGARYAN a la faculté de repousser et de détruire les morts-vivants.
    Aleste KAHLGARYAN peut tenter de repousser les morts-vivants 4 fois par jour. Son niveau équivalent est de prêtre est de 1.
  • 1er domaine (Flore).
  • 2nd domaine (Renouvellement).

Sorts
Sorts de Prêtre : 3/2+1, niveau 1 de lanceur de sorts. Le DD des sorts est lié à Sagesse
Dons
  • FLORE

Caractéristiques raciales
  • Don bonus. 1 don supplémentaire au niveau 1, car ce sont des touche-à-tout qui apprennent particulièrement vite
  • 4 points de compétence supplémentaires au niveau 1, et 1 point de compétence supplémentaire à chaque niveau par la suite, pour les mêmes raisons (les 4 points de compétence additionnels du niveau 1 sont ajoutés après multiplication, pas avant
  • Vitesse de Déplacement de Base. Leur vitesse de déplacement au sol de base est de 9 mètres.

Compétences

Lié à Force

Escalade* : -2= 1 + 1 (Force) + -4 (armure)
Natation* : -7 = 0 + 1 (Force) + -8 (armure)
Saut* : -9 = 0 + 1 (Force) + -6-4= -10 (armure)

Lié à Dextérité

Acrobaties : -2 = 0 + 2 (Dextérité) + -4 (armure)
Crochetage : 2 = 0 + 2 (Dextérité)
Déplacement silencieux* : -2 = 0 + 2 (Dextérité) + -4 (armure)
Discrétion* : -2 = 0 + 2 (Dextérité) + -4 (armure)
Équilibre* : -2 = 0 + 2 (Dextérité) + -4 (armure)
Équitation* : 2 = 0 + 2 (Dextérité)
Escamotage : -2 = 0 + 2 (Dextérité) + -4 (armure)
Évasion* : -2 = 0 + 2 (Dextérité) + -4 (armure)
Maîtrise des cordes* : 2 = 0 + 2 (Dextérité)

Lié à Constitution

Concentration* : 5 = 3 + 2 (Constitution)

Lié à Intelligence

Art de la magie : 2 = 1 + 1 (Intelligence)
Artisanat (Autre)* : 1 = 0 + 1 (Intelligence)
Art martial : 1 = 0 + 1 (Intelligence)
Art psi : 1 = 0 + 1 (Intelligence)
Connaissances (Architecture et ingénierie) : 1 = 0 + 1 (Intelligence)
Connaissances (Exploration souterraine) : 1 = 0 + 1 (Intelligence)
Connaissances (Folklore local) : 1 = 0 + 1 (Intelligence)
Connaissances (Géographie) : 1 = 0 + 1 (Intelligence)
Connaissances (Histoire) : 1 = 0 + 1 (Intelligence)
Connaissances (Mystères) : 1 = 0 + 1 (Intelligence)
Connaissances (Nature) : 4 = 3 + 1 (Intelligence)
Connaissances (Noblesse) : 1 = 0 + 1 (Intelligence)
Connaissances (Plans) : 1 = 0 + 1 (Intelligence)
Connaissances (Psionique) : 1 = 0 + 1 (Intelligence)
Connaissances (Religion) : 3 = 2 + 1 (Intelligence)
Contrefaçon* : 1 = 0 + 1 (Intelligence)
Décryptage : 1 = 0 + 1 (Intelligence)
Désamorçage/sabotage : 1 = 0 + 1 (Intelligence)
Estimation* : 1 = 0 + 1 (Intelligence)
Fouille* : 1 = 0 + 1 (Intelligence)
Prime idiome : 1 = 0 + 1 (Intelligence)

Lié à Sagesse

Autohypnose : 2 = 0 + 2 (Sagesse)
Détection* : 2 = 0 + 2 (Sagesse)
Perception auditive* : 2 = 0 + 2 (Sagesse)
Premiers secours* : 4 = 2 + 2 (Sagesse)
Profession (Autre) : 2 = 0 + 2 (Sagesse)
Psychologie* : 2 = 0 + 2 (Sagesse)
Survie* (nature) : 5 = 3 + 2 (Sagesse)

Lié à Charisme

Bluff* : 1 = 0 + 1 (Charisme)
Déguisement* : 1 = 0 + 1 (Charisme)
Diplomatie* : 1 = 0 + 1 (Charisme)
Dressage : 1 = 0 + 1 (Charisme)
Intimidation* : 1 = 0 + 1 (Charisme)
Renseignement* : 1 = 0 + 1 (Charisme)
Représentation (Chant)* : 1 = 0 + 1 (Charisme)
Représentation (Danse)* : 1 = 0 + 1 (Charisme)
Représentation (Déclamation)* : 1 = 0 + 1 (Charisme)
Représentation (Farce)* : 1 = 0 + 1 (Charisme)
Représentation (Instruments à clavier)* : 1 = 0 + 1 (Charisme)
Représentation (Instruments à cordes)* : 1 = 0 + 1 (Charisme)
Représentation (Instruments à vent)* : 1 = 0 + 1 (Charisme)
Représentation (Percussions)* : 1 = 0 + 1 (Charisme)
Représentation (Scène)* : 1 = 0 + 1 (Charisme)
Utilisation d’objets magiques : 1 = 0 + 1 (Charisme)
Utilisation d’objets psioniques : 1 = 0 + 1 (Charisme)
En gras les compétences de classe et avec un astérisque les compétences innées (utilisables même avec un degré de maîtrise égal à 0).

Equipement

  • Masse d’arme lourde (poids : 4 kg) 12po
  • Armure d’écailles (poids : 15 kg) 50po
  • 1ère Tenue de voyage (poids : 0 kg) : 0po
  • Arbalète lourde (poids : 4 kg) 50po
    en bandoulière à l'épaule
  • sacoche de ceinture (poids : 0.5 kg) 1po
  • Sac à dos (poids : 1 kg) 2po

  • Corde en chanvre, 15 m (poids : 5 kg) 1po
  • Couverture d’hiver (poids : 1.5 kg) 5pa
  • Torche (poids : 0.5 kg) 1pc
  • Rations de survie (poids : 0.5 kg) 5pa
  • Nécessaire de pique-nique (poids : 0.5 kg) 5pa

    Accrochée au sac:
  • Outre (poids : 2 kg) 1po

    A la ceinture:
  • Carquois:
  • Carreaux d’arbalète (x10) (poids : 0.5 kg) 1po
  • sacoche de ceinture (poids : 0.5 kg) 1po:
    Or possédé 4.39po
    Fibule Léguée

    Poids total de l'équipement : 35.5 kg. (charge moyenne)

Background :
Aleste KAHLGARYAN
Fils de Flynn SVENNITE et de Raedine KAHLGARYAN
Né de jour inconnu en l’an de L’Arche à Pierre-Mousse
Prêtre à Sivanus

Le port de Pierre-Mousse n’était déjà qu’un point sur l’horizon quand je me rendis compte soudain que j’étais seul. Seul dans tout ce branlebas de combat de marins, grouillant comme des fourmis sur l’embarcation. Cette sensation de solitude me fit serrer les dents et les poings, les évènements de la veille n’étaient encore pas entièrement digérés.
« N’oublies jamais d’où tu viens et ni ce que tu es devenu » m’avait intiment recommandé Aegarn, mon maitre et mentor.

« N’oublies jamais d’où tu viens », pour ce que j’en sais, c’est-à-dire que des histoires approximatives, je ne risque pas d’oublier tant les détails sont succins et semés de fuites.

Mon père, Flynn SVENNITE était…. (Pardon), est un semi-elfe de La Wealdath. Bien que les bätards soient amplement tolérés, à juste titre, leur vie d’étrangers aux deux camps n’aspire guère au confort des communautés.
Ce pourquoi, du moins de ce qu’il vient de me raconter, il s’engagea à la garde de Keltormir qui veille aux frontières séparant La Wealdath de la civilisation. Bien que la forêt ancestrale soit bien plus civilisée, on laisse la croire sauvage.


Quant à ma mère, je porte son nom sans savoir pourquoi. Peut-être que celui de mon père m’aurait affublé d’une certaine honte qu’il m’aurait fallu jouer, et que dès lors ils eussent choisit KAHLGARYAN. Allez savoir !!! Même encore hier ils portaient tous deux le poids de secrets inavouables.

Native de Calimshan elle est arrivée en Téhyr à la tête d’un exode massif, menant les esclaves en fuite vers une promesse de liberté, ou du moins vers des terres moins oppressantes. A Zaesspur elle quitta sa colonie, dit-on, parce que son peuple l’idolâtrait tant de l’avoir mené ici qu’elle ne pouvait en supporté plus. Idolâtion même, qu’elle fut victime de plusieurs tentatives d’assassinats.

Elle changea alors de nom pour devenir Dame Ryan à Pierre-Mousse. Le titre de Dame n’était que la forme de respect que lui accordaient gens du peuple et Barrons locaux. Rien de bien officiel. Elle avait simplement investi dans deux ou trois entrepôts du dock où, avec ses quelques employés, s’affairaient au commerce maritime qui affluait du Nord au Sud de l’ouest de Toril. De mes jeunes jours à hier, elle a toujours portait cette prestance princière, et ce malgré tous ses efforts pour la masquer en simple commerçante de la Baie.

Comment mes parents se sont-ils rencontrés ? Quel a été le fruit de leur union ? Une passion, un amour véritable, un arrangement de tribus ? M’ont-ils souhaité ? Tant de questions que je me suis souvent posées et même maintes fois remaniées dans mon esprit. Hier, alors que cela faisait plus de quatorze ans que je ne les avais pas senti, ma bouche fut close par je ne sais quel égoïsme tout autant puéril qu’absurde. Je n’eus pu dire mot.

« N’oublies pas ce que tu es devenu ». En cela je peux me fier. Car c’est sans eux que je suis.


Ainsi je suis né à Pierre-Mousse en 1353, L’An de L’Arche, dans la maison de maitre de ma mère surplombant les quais. Aussi naquit cette même année la grande guerre civile de Téhyr suite à la mort d’Alemender IV. Mis à part mes 6 premières années en cette ville, je n’ai jamais passé guère plus de trois ou quatre jours dans l’une ou l’autre du monde connu. Les souvenirs qu’ils me restent de Pierre-Mousse sont assez, pour la plupart, un peu flous. Bien que connaissant une certaine histoire officielle de Téhyr, je ne pourrais renier de cette époque le climat de tensions omniprésentes où pourtant chaque enfant et camarade n’en avait cure. L’entreprise de ma mère resta un bastion de droits, et en son sein nous y grandîmes tous fraternellement.
A la veille de mon départ je me souviens encore de la jonquille offerte à laëtithe, à laquelle j’apportais une affection familière. En ces temps de guerre je ne voyais que très rarement mon père, pour ne pas dire jamais. Et contrairement à d’autres camarades de mon âge je ne lui portais aucune fascination.

Aussi, je ne sais si c’est un rêve, bien que les années passées me rendent encore septique, mais parfois certains souvenirs me laissent à penser d’avoir eu des amis d’un autre plan. Ils traversaient les murs, voltigeaient dans les airs, me racontaient les histoires d’un monde ancien et me faisaient connaitre des chemins et traboules de la ville que très peu connaissaient. Toujours et sans déroger, Raedine m’accueillait de réprimandes à ces sorties nocturnes clandestines. Tant et si bien que je ne pouvais certifier leur source. Etait-ce moi, dans de fantastiques épopées urbaines, ou effectivement mes amis spectraux… ?


C’est alors que vint l’aube de mon devenir.
Un soir de 1359, l’an du Serpent, la ville avait rassemblé femmes et enfant dans le grand hall. De chacun des ainés, adultes et enfants, l’on pouvait voir la peur. Certains la feignaient en réconfortant et rassurant les autres, qui eux, s’en laissaient submerger. Raedine, de sa fonction et de sa notoriété menait toute l’urgence du moment. Mes quelques camarades et moi, pourtant si joviaux, étions restés dans un coin du hall regardant, spectateurs et bouches baies, la situation.
Alors arriva de façon cérémoniale un groupe de personnes plus qu’hétéroclite. Des druides, des nones, des rôdeurs, des militaires, quelques voyous notoires, de la noblesse aux marins, tout homme comme femme. Et chaque groupe s’empara d’enfants. Je me souviens de la déchirure de certaines mères, frères et sœurs. Les enfants étaient choisis par je ne sais quelle manière ou critère.
Dans ce désordre pourtant bien orchestré je vis ma mère posait la main sur l’avant-bras d’un homme aux airs rustres, carapacé d’une armure et tant maillé de fer que ses pas retentissaient dans les échos du grand hall. Ils retentissent encore aujourd’hui, ces pas d’Aegarn.
Il m’empoignât le bras et tenta de me faire sortir. J’avais agrippé sa longe ferraillée par mes jambes afin de le faire chuter et déguerpir au plus vite. D’un seul mouvement vers la charpente du hall je me retrouvai suspendu dans les airs, avant de retomber sur mes pieds, hébété de cette fausse chute.


« Lord Kahlgaryan, restez pas sur le pont, on entre en pleine mer !!! »
Le second de bord m’avait sorti de mes rêveries et je pu constater que les creux se faisaient plus grands.
« Arrêtez de m’appeler Lord ! » lui répondis-je tout en m’efforçant de me rendre sans mal jusqu’aux cabines.
« Excusez du peu monsieur, c’est que pour nous en mer, une personne affublée d’un nom comme le vôtre et de si beaux cheveux d’argents se prénomme d’un Lord systématique »

La raillerie générale du pont me fit quitter le ciel libre avec moins de précaution à l’équilibre que je n’avais tenté alors.
A l’abri je sentais déjà le sel suintant me craqueler la peau du visage. Quelle sensation désagréable que celle-ci. Des contrées sauvages que je connais, celles des océans et mers ne me sont ni familières ni concordantes.
Arrivé à ma cabine je pris soin de me dévêtir de l’armure, et après l’avoir rincé d’un chiffon du sel (mais quelle horreur), j’enfilai un habit plus léger pour ensuite inspecter mes effets. Bien que le prix de la traversée soit onéreux le doute qu’on vienne choisir un extra dans mes affaires, cependant bien maigres, m’avait effleuré.
Tout y était. Et en fouillant je retombais sur la fibule que mon père m’avait offerte la veille de mon départ. Des andouillers encerclés de flammes dans un argent blanc et massif. M’allongeant sur ma couche, je la pris alors entre mes mains posées sur la poitrine en repartant vers mes souvenirs.


Cette chevelure argentée je l’ai héréditée de ma mère. Encore hébété de la fausse chute du prêtre, elle vint me voir, calmement, dans le tumulte du grand hall. Je ne me souviens pas de ses mots, ou plutôt en ai-je rêvés certains. Ce dont je me souviens c’est de sa confiance et infaillible bienveillance. De ce dernier baisé posé sur mon front et de son étreinte dorée.

De là, le rustre Ours armaturé m’extirpa du hall. Des ordres se criaient dehors, les torches portées se ruaient en tous sens, des pluies de feu pleuvaient par de là les remparts pour en renvoyer d’autres. J’étais littéralement trainé par la main du prêtre. Les carrioles et chevaux allaient d’allures effrénées, les soldats par rangs sabotaient le pavé tandis que les urbains clouaient les portes de leur demeure. A ce moment précis je pensais ne plus jamais revoir autant de panique ou d’urgences improvisées.
Je souris maintenant, car les années suivantes m’ont montré un monde bien plus alerte que sauvage.


Durant quatorze ans je le suivis, et c’est en celles-ci que plus à plus il me sembla moins rustre, moins stricte, voir plus aimant. Il est mon mentor, mon maître et mon père. A cette première époque nous avions pris les routes du sud qui longent celle du commerce. Avions traversé le détroit pour nous retrouver en Calimshan.

Au début je me souviens de n’avoir joué qu’au simple rôle d’écuyer. Puis vient un temps ou la méditation et la prière me furent inculquées.
Les terres sauvages de Calimshan, tant urbaines que naturelles, m’ont été d’un calvaire insoutenable. D’un désert où il fallait à Aegarn repoussait les génies ou élémentaux de l’air. De là aussi où il était inconscient dans une ruine, une escouade de squelettes armés jaillissait du sable. Par je ne sais quel force émanant de moi ils furent détruit, et pour la plupart ensevelis.
Leur forêt où grouille aussi la destruction, et où plus familièrement je correspondais avec les plantes. Me répondant ainsi, j’eus encore sauvé mon maître grâce à cette danse végétale.
Les villes où le chaos prospère, les armes sont de bonnes alliées aussi. Je ne sais lequel de ces états sauvages de Calimshan m’eut été le pire.

Aegarn est un prêtre itinérant, voyageant d’un bout à l’autre de Toril. En chaque lieu j’appris à le défendre par la foi en Silvanus, mon maitre et Dieu. Soit en guérisons, soit en contre attaquant nos adversaires.


Puis en cette année 1373, nous sommes remontés vers le nord pour nous arrêter à Zaesspur. En l’ancienne capitale.
Aegarn y avait gardé contact avec un druide émissaire de la parole des arbres. C’est ici qu’il lui délivra un grave message. Leavestorm, son maître, mourrait à la suite d’un incident, et le conjurait de le retrouver au plus vite. Ce qu’Aegarn ne m’avait jamais dit est qu’il était destiné gardien d’un temple. Le crépuscule de son itinérance pointait maintenant sa nuit.

6 jours durant nous traversâmes La Wealdath, et en ce qu’il me semblait être son cœur, nous arrivâmes au temple. Ce n’est pas un temple bâti de pierres ou de bois. C’est un cirque naturel de roches pleines de lichens et d’arbres voutant la sphère du ciel. A sa périphérie de nombreux animaux s’y étaient rejoints en masse, nous laissant passer vers la table de pierre où se trouvait le mourant. A notre passage la faune, sans bruit, refermait notre venue.

Un vieil homme habillé de lyn blanc reposait sur la pierre. Aegarn s’y avança et tendit l’oreille qui reçut murmures compréhensibles uniquement d’elle-même. Quand mon maitre se redressa une brise de lumière dorée s’échappa de la bouche du vieil homme pour s’introduire au cœur d’Aegarn, qui de son aura resplendissait alors de mille feux.

S’en suivit 11 jours de deuil dans cette magnifique forêt. Mes premiers jours de vacances !!!
Péniblement longs et seul. Malgré ces petites elfes charmées de ma chevelure et de mon corps nu dans les sources. Sources auxquelles j’ai pu apercevoir le reflet de mon visage, aussi dur et rustre que celui d’Aegarn. Un léger duvet d’argent recouvrait mes joues, les sourcils même souriant après efforts restaient tirés de sévérités. Ma peau cuirassée de soleil masquait l’air jovial que je portais au fond de mon âme. Un souvenir peut être.

Au matin du douzième jour j’avais nettoyé armes, armures, réapprovisionné nos effets de route, quand un elfe vint me trouver dans nos lieux.
« Aleste Kahlgaryan, vous êtes convoqué par le haut Aegarn de Silvanus »
Le « haut Aegarn » ? Me dis-je à moi-même. Certes il est grand et fort, mais « haut » , venant de la bouche d’un elfe… tout de même…

Je ne savais pas comment me comporter devant cette civilisation, et pour ne rien froissé je suivis l’oreille pointue qui m’amena jusqu’au cirque Temple. La table de pierre où gisait le maitre de mon maitre n’y était plus. Seul se trouvait une petite assemblée en arc de ciel où en son centre trônait Aegarn. Je cherchais alors du regard une place restante où m’assoir quand je senti une des moues que je ne connais que trop bien de mon maitre.

« Restes en place Kahlgaryan ! Tu es le sujet de cette assemblé » dit-il.
Ce fut la première fois qu’il m’appelait par mon nom. Et j’en fus médusé cependant que je scrutais chaque personne ici réunie. Là entre peur et colère, je découvris mes parents d’yeux mielleux.

N’ayant cure de ce genre spectacle mes grimaces habituelles se façonnaient, mes mains frottaient mon visage accompagnant des souffles de lassitude à venir.
« ALESTE ! » Mon nom avait surgit du tréfonds d’Aegarn en simultané que son sceptre ou bâton frappait le sol… ?
Je me repris alors.

« Le conseil t’a convoqué en ce jour afin de t’ordonner à la suite du Temple. Leavestorm nous ayant quitté, c’est à ton tour que reviens le titre de prêtre itinérant de Silvanus. Ta première étape ordonnée sera Gemmaline ! »

Sur ce ,un prêtre et un druide vint m’oindre d’une eau parfumée. Et sans mots dire, chacun se retira.

Je vous passe de commentaires les plus confus et révolutionnaires de cette heurs.
C’est au lendemain que mes parents vinrent me rencontrer. Et comme je l’ai déjà dit rien de plus ne fût ajouté.

Aux derniers mots de mon maitre : « Leavestorm est mort d’une attaque ennemie. Ils ont dérobés l’« Adystower », la clef de voute du temple. C’est un ancien artefact trouvait dans les mines d’Omlarandins Une pierre précieuse en forme de fleur renfermant une minuscule petite fille qui dort encore vivante. Je ne connais rien de cette légende, mais mon maitre en est mort pour elle. Et je dois maintenant lui succéder au Temple. Etant mon disciple, c’est à toi de la retrouver. » Il m’a dit cela comme sous cape, regardant de droite à gauche, suspicieux d’un je ne sais quoi, avant d’ajouter :
« N’oublies jamais d’où tu viens et ni ce que tu es devenu »



Un sifflet vint fortement m’arracher de mon sommeil. On brayait des ordres à tues têtes en haut. J’étais renversé entre mes souvenirs et le brame du navire, ma bouche asséchée du sel. Je me déportais tant bien que mal jusqu’au semblant de cuisine afin d’y trouver un peu d’eau qu’en le second me remit la main dessus :
« Mon lord, on débarque dans une heure à peine »
« Arrêtez de m’appeler Lord »
« Comme vous voulez Lord, toujours est-il qu’on débarque. Je vous invite à renouer armure et de vous teindre les cheveux, pis priez aussi s’ils vous écoutent »

Lui, il m’agace, et en plus il pas tort. Je me rassasie d’eau et remplis mon outre avant de revenir quelque peu nauséeux dans ma cabine. De là je tente de concentrer comme il se doit, et rentre en prière afin de recevoir : « Renouvellement » « Assistance divine » « Purification d’eau et nourriture » « Détection de la magie » « Bouclier de la Foi »…

Je termine de boucler mon armure et remonte. Le soleil frappe plein fouet, les mouettes déjà nous accueillent et au loin les sommets de Gemmaline miroitent.


Description :
Aleste, um peu plus que la moyenne (1m85) et de large ossature au muscles saillants (100kg).
Sa chevelure, tout comme le reste de sa pilosité (oui, tout!) est blanc argenté. Il a une barbe naissante, les cheveux mi-dos sont noués de chaque coté des oreilles.
Malgré ses jeunes vingt ans son visage est tanné par le soleil et l'air libre.
Son air est renfrogné.
Ses yeux verts/gris.

_________________
Aleste Kahlgaryan

Sorts du Jour 2:

« Renouvellement »
« Assistance divine »
« Bouclier de la Foi »
« Enchevêtrement »
« Resistance »


Image


Dernière édition par Aleste le Mer 16 Mar 2016, 22:17, édité 13 fois.
Haut
  Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Forum verrouillé Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron