Heures au format UTC + 1 heure


Nous sommes le Jeu 21 Mar 2019, 23:20



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Le flamboyant Orient
MessageMessage posté...: Ven 02 Déc 2011, 20:02 
Maître Floodeur, Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 25 Oct 2011, 00:00
Messages: 13679
PX:
:HRP: En provenance des portes de la ville.


À peine deux heures après avoir quitté le navire qui l'avait amené sur l'ile, Gol'Kai venait de retraverser la ville pour revenir à nouveau sur les quais. Toutefois, de par son entrainement d'éclaireur, ses pieds n'en souffraient absolument pas et il aurait surement été encore prêt à crapahuter de ci de là toute la journée s'il l'eut fallu ! Mais pour le moment, Nek et lui se dirigeaient simplement vers une auberge que le gobelin avait brièvement vue un peu plus tôt dans la matinée : son enseigne arborait un dragon rougeoyant s'entortillant autour d'une choppe de bière comme une couleuvre autour d'un caducée. Le minotaure allait entrer avec son compagnon dans le bâtiment lorsqu'un individu, selon toute vraisemblance un débardeur mais pour ce que Gol'Kai connaissait du commerce maritime, il aurait pu tout aussi bien être mineur ou paysan !, le héla de loin et lui fit signe de s'approcher. « Bon, je suis désolé Gol'Kai, mais j'ai du boulot, s'excusa Nek en fronçant les sourcils. Il jeta un œil par la fenêtre de la Wyverne avant de poursuivre. Je vais te laisser, on se reverra peut-être ! Entre et va voir Weng Wuchao, tu lui diras que c'est moi qui t'envoie… T'inquiète, tu sauras le reconnaitre : il n'y en a qu'un comme lui, là-dedans. Et pourtant, on y en voit des originaux ! D'ailleurs… heureusement qu'il m'attendait pas à la Succube… sans vouloir te faire de peine : t'aurais fait tache ! » Ponctuant sa dernière remarque d'un rire sonore et d'une claque amicale — mais bien sentie — dans le dos de Gol'Kai, mais qui, pour d'évidentes raisons de taille, atteignit malheureusement le haut de la tête du gobelin. Se confondant légèrement en excuses, Nek ne put s'empêcher de laisser poindre un sourire sur ses lèvres et fit un signe à sa victime involontaire, puis alla rejoindre son collègue qui paraissait commencer à s'impatienter.
Se retrouvant seul devant l'auberge bruyante — il faut aussi dire que la matinée tirait sur sa fin et que certains ouvriers du port commençaient leur journée très tôt —, Gol'Kai fut d'autant plus incité à entrer car une fine bruine se mit à tomber et, surtout, que son ventre se mit à grogner méchamment. Même s'il ne travaillait pas, le gobelin avait commencé tôt et, entre son asservissement et son rapide affranchissement, la matinée avait été bien chargée !

_________________
Frère Théodemir (Aussi joueur de feu Râourgh l’Éclateur de crânes, Marcel Fasnières, Kerrarc’h Linflexible et Méline l’érudite)
Cefrey Ventre-Solide, orfèvre et girly

Chapour et ses règles perso (Ne pas hésiter à les consulter régulièrement en cas de nouveauté ou pour rappel !)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le flamboyant Orient
MessageMessage posté...: Lun 05 Déc 2011, 13:37 
Aventurier de passage
Hors ligne

Inscription: Mar 12 Avr 2011, 13:46
Messages: 47
Suivant le minotaure, qui l'impressionnait autant par sa taille que par sa force, dans toute la ville, le gobelin en profitait pour regarder tout autour de lui, cherchant un éventuel danger, une éventuelle menace. Son arrivée sur l'ile étant des plus chaotique et ayant mal commencé, il se montrait réellement méfiant et ne désirait pas se faire avoir de nouveau. Et preuve de sa méfiance, il avait une main constamment sur son épée courte qui toujours dans son fourreau était néanmoins prête à être sortie et à faire couler le sang. Le gobelin était en partie différent des siens mais il ne se laisserait pas agresser sans rien dire ni sans rien faire. Il avait quitté sa tribu, son monde, pour découvrir la Surface, pas pour y mourir stupidement. Il tenait à laisser son empreinte derrière lui, sa marque et son nom, devenir un héros. Et peut être alors reviendrait il chez lui, pour changer sa tribu et l'amener avec lui à la surface pour qu'elle y prospère. De même, il comptait apprendre des gens d'en haut de très nombreuses choses afin de pouvoir élever du bétail, cultiver ou autre. Il était ouvert à toute connaissance pour sauver les siens de la barbarie dans laquelle ils se trouvaient.

Les odeurs de nourriture s'échappant de la taverne firent gargouiller le ventre vide du petit être de l'Outreterre qui se décida rapidement à pousser la porte de l'établissement pour découvrir son contact une assiette bien pleine. Il ne rit pas à la blague de Nek, n'étant guère atteint par l'humour et se frottait toujours la tête suite à la claque reçue alors qu'il avançait timidement dans la salle commune, recherchant cette personne particulière que lui même ne devrait pas manquer. Cependant, il se demandait se que pouvait être cette personne, car pour lui, tout le monde était particulier, n'ayant guère l'habitude de fréquenter d'autres races que des gobelins, et encore moins des races de la surface. Il s'attendait donc à tout, surveillait tout et tout le monde. Ainsi que les bourses visibles.

Détection ( +4 ), Perception auditive ( +4 ), Discrétion ( +12 ). et s'il trouve des bourses à portée, tout en étant discret, Vol à la tire ( +5 ).

_________________
Le monde changer de vue sur gobelins.

viewtopic.php?f=5&t=3726
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le flamboyant Orient
MessageMessage posté...: Mar 06 Déc 2011, 16:01 
Maître Floodeur, Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 25 Oct 2011, 00:00
Messages: 13679
PX:
En entrant dans la taverne, Gol'Kai put remarquer à quel point celle-ci était remplie et tournait bien : au vu de la clientèle, certains arborant de couteux vêtements de soie ou de velours, d'autres des morceaux de chanvre grossièrement tissé, pour attirer tant de monde, de tant d'horizons différents, la nourriture devait ici être bonne et à un prix abordable. L'ambiance y était celle de n'importe quelle autre taverne pleine, si bien que le petit gobelin n'eut aucun mal à se faufiler, hormis un gnome en train de finir son assiette et qui détourna aussitôt les yeux en faisant une moue de dégout, personne ne sembla le remarquer déambuler à la recherche de ce Wuchao que Nek lui avait indiqué. Pendant sa traversée de la salle, Gol'Kai put remarquer deux bourses : l'une d'entre elles gisait par terre, comme un cadeau des dieux, l'autre, semblant faite d'un tissu vert et apparemment bien tendue, était accrochée à la ceinture d'un joueur de dés apparemment captivé par sa partie et ses compagnons le poussant à miser un peu plus.
Récupérer discrètement la bourse au sol fut un jeu d'enfant, mais attraper celle qui pendait à la ceinture du joueur fut un peu plus délicat, bien que couronné de succès. Malheureusement pour Gol'Kai, avant même de l'ouvrir, il sentit qu'elle ne contenait pas d'argent mais quelque chose de mou, peut-être du thé ou du tabac, voire, pire, juste de la mousse ! Quoi qu'il en soit, la bourse était maintenant à lui et il était toujours libre de la rendre à son ancien propriétaire… C'est à ce moment que l'éclaireur se rendit d'ailleurs compte que le bruit de fond avait depuis quelques minutes un tantinet diminué et laissé la place à un son mélodieux évoquant le bruit d'une cascade ; relevant la tête, il put apercevoir, à l'autre bout de la salle, sur une estrade, un humain de petite taille en train de jouer sur un étrange luth, mais le plus étrange était l'apparence du musicien en question : la peau cuivrée, les yeux en amande, une barbe clairsemée, des vêtements apparemment de soie bleue tissée de motifs… tout en lui aurait rappelé à un connaisseur l'expatrié Shou, si ce n'était sa longue chevelure lisse d'un roux flamboyant.
Bien que bonne pour un amateur de ce genre, la musique n'était pas d'une qualité extraordinaire : parfois dissonante, voire cacophonique aux oreilles de Gol'Kai, elle avait toutefois pour elle l'attrait de l'exotisme combiné à une mélodie douce et entrainante. Apparemment, l'assistance connaissait déjà le luthiste, car les gens semblaient l'écouter, même les joueurs relâchait leur vigilance quant aux mains de leurs adversaires, et à la fin du morceau, des applaudissements sincères s'élevèrent pour saluer la prestation, tandis que le joueur s'inclinait pour saluer, avant de descendre de l'estrade pour se frayer un chemin à travers la salle. Presque arrivé à la hauteur du gobelin, il fut interpelé par un homme bien habillé, au crâne rasé et à la peau mate.
« Joli morceau, maitre… Weng, m'a-t-on dit ? Bien qu'originaire de la Mulhorande, je n'avais encore jamais entendu de musique du lointain Kara-Tur, j'ai été agréablement surpris. Vous semblez avoir un grand talent… prenez cette couronne et ma carte : je serais enchanté si vous veniez un jour jouer dans ma modeste demeure. » Le Shou accepta la pièce avec un grand sourire et prit la carte du bout des doigts avant de continuer son chemin en saluant les autres clients qui le félicitaient.


:HRP: Détection : ? (d20) + 4 = ? contre DD ? => Gol'Kai remarque deux bourses (l'une à terre et l'autre à la ceinture d'un client).
Perception auditive : ? (d20) + 4 = ? contre DD ? => Gol'Kai n'entend rien d'étrange pour une taverne.
Discrétion : ? (d20) + 12 = ? contre DD ? => Gol'Kai n'est pas repéré par les clients.

Vol à la tire : 14 (d20) + 5 = 19 contre DD 15 => Gol'Kai récupère la bourse au sol.

Vol à la tire : 18 (d20) + 5 = 23 contre DD 20 => Gol'Kai récupère la bourse à la ceinture du client.
Détection : ? (d20) + 1 - 5 (distrait) = ? contre DD 23 => la victime ne semble pas s'apercevoir du larcin.

Seule l'une des bourses (celle en cuir, normale) semble contenir de l'argent, l'autre non.
Pour te faire une idée de la musique que tu entends, c'est du grand luth chinois (pipa). Et, au passage : il a fait un joli 30 à son test de représentation, donc que ton gobelin n'aime ou pas ce son ou cette musique, il a quand même été impressionné par la technique et l'adresse du musicien. ;)

_________________
Frère Théodemir (Aussi joueur de feu Râourgh l’Éclateur de crânes, Marcel Fasnières, Kerrarc’h Linflexible et Méline l’érudite)
Cefrey Ventre-Solide, orfèvre et girly

Chapour et ses règles perso (Ne pas hésiter à les consulter régulièrement en cas de nouveauté ou pour rappel !)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le flamboyant Orient
MessageMessage posté...: Lun 12 Déc 2011, 12:24 
Aventurier de passage
Hors ligne

Inscription: Mar 12 Avr 2011, 13:46
Messages: 47
Rangeant le fruit de ses larcins, Gol'Kai continua d'avancer dans la salle commune, regardant tout autour de lui pour rechercher autant une menace que la personne qu'il devait rencontrer. La main directrice posée sur la garde de son épée courte, il se tenait prêt à tout, ayant perdu confiance et se méfiant désormais de tout le monde. Même de Nek le grand minotaure qui lui avait sauvé la vie. Il ne savait pas pourquoi il lui proposait un travail alors qu'il n'était qu'un pauvre petit gobelin loin de chez lui et se demandait si cela ne cachait pas quelque chose. Cependant, le fait que le taureau bipède géant soit accepté au sein de la population l'encourageait à travailler pour être à son tour accepté.

Très vite, il fut attiré par la musique et donc par le musicien, et ce pour plusieurs raisons. La première était qu'il n'avait jamais entendu ni vu le luth, la musique, mise à part à base de percussions, n'étant pas très populaire ni très répandue chez les gobelins, encore moins en Outreterre ou le moindre son pouvait s'entendre très loin. L'autre raison était qu'il n'avait encore jamais vu un homme de ce type et de tels vêtements. La logique, gobeline, voulait donc que se soit lui le contact à rencontrer. Aussi le petit être se dirigea t-il dans sa direction. il fut malheureusement prit de vitesse par un homme qui discuta quelques instants avec le musicien, provoquant l'impatience de l'éclaireur qui désirait s'installer et manger car la faim le tenaillait. Tapant du pied, il poussa un soupir en voyant son gêneur partir et parcourut la distance le séparant de son interlocuteur pour s'adresser à lui.

- Être vous que Nek envoyer moi voir ?

_________________
Le monde changer de vue sur gobelins.

viewtopic.php?f=5&t=3726
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le flamboyant Orient
MessageMessage posté...: Lun 12 Déc 2011, 19:39 
Maître Floodeur, Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 25 Oct 2011, 00:00
Messages: 13679
PX:
Lorsque Gol'Kai s'adressa à lui, le musicien tourna la tête à droite et à gauche avant de la baisser pour y découvrir qui l'interpelait. La question l'interloqua au premier abord, jusqu'à ce que son visage s'éclaire. « Oui, c'est tout à fait possible… Même si, avec si peu d'informations, je ne vois pas bien pourquoi précisément il vous enverrait à moi… » Jetant un coup d'œil à la fenêtre où il vit une pluie battante, il reprit à l'adresse du gobelin, en désignant une table plus loin : « Nous serions plus à l'aise si nous discutions là-bas. »
Sans attendre, le Shou finit de traverser la pièce en saluant de temps à autre et s'attabla, suivi par Gol'Kai. Une fois assis, il jeta un coup d'œil à la carte de visite qu'on lui avait donnée, eut un rire méprisant et s'apprêta à la déchirer, avant de sa raviser et de la glisser dans sa poche.
Un serveur vint prendre leur commande et leur proposa le choix entre le plat du jour, des navets bouillis accompagnés de petit-salé, et une ratatouille agrémentée de canard frit aux épices. Sans hésiter, Wuchao commanda du canard pour deux, puis caressa les quelques poils de barbe ornant son menton en regardant son convive d'un air énigmatique.
« C'est Nek qui vous envoie, donc ? Je crois pas lui avoir demandé de me fournir un assistant pour quoi que ce soit. Je lui ai bien parlé d'un boulot que je préfèrerais ne pas faire seul, c'est vrai. Il aura dû extrapoler et penser que vous étiez à même de convenir, mais… je sais pas si vous êtes qualifié pour ça. Enfin : commençons par le commencement ! Je me nomme Weng Wuchao, aventurier et grand voyageur, accessoirement luthiste et cuisinier, originaire de la splendide et surtout boueuse ville de Kuo Te'Lung. D'ailleurs, le canard qu'on va dévorer, c'est une spécialité de chez moi, je me suis arrangé avec le cuisinier et le patron : je touche moins sur ma prestation, en échange, on propose aujourd'hui mon plat préféré avec des épices achetées ce matin. Bon, mais on n'est pas là pour parler cuisine ! Sans vouloir être trop indiscret, j'aimerais savoir un peu ce qui vous amène à Gemmaline, ce que vous savez faire, si vous savez vous débrouiller dans la nature, en forêt, mais aussi en ville… Et comment Nek vous a rencontré ? » Tout en parlant, il avait sorti sept morceaux de bois noirs aux formes diverses et les avait disposées devant lui de manière à représenter successivement une pagode, un canard, puis ce qui rappela à Gol'Kai une chaine pour entraver un prisonnier, à moins que cela ne fût une fleur ?, qu'il brisa en deux…

_________________
Frère Théodemir (Aussi joueur de feu Râourgh l’Éclateur de crânes, Marcel Fasnières, Kerrarc’h Linflexible et Méline l’érudite)
Cefrey Ventre-Solide, orfèvre et girly

Chapour et ses règles perso (Ne pas hésiter à les consulter régulièrement en cas de nouveauté ou pour rappel !)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le flamboyant Orient
MessageMessage posté...: Mar 13 Déc 2011, 20:43 
Aventurier de passage
Hors ligne

Inscription: Mar 12 Avr 2011, 13:46
Messages: 47
Le gobelin suivit son interlocuteur qui ne sembla pas forcément apprécier se qu'il lut sur le parchemin que lui donna le petit être. Cependant il ne s'en formalisa pas, regardant arriver le menu avec appétit et envie. Il ne connaissait pas ce plat, n'avait jamais goûté de canard mais avait l'eau à la bouche rien que d'y penser. Et il se faisait un devoir d'être curieux et d'apprendre un maximum de choses, même culinaires. Donc il ne comptait pas laisser une seule miette dans son assiette. Aussi n'écouta t-il pas vraiment le Shou jusqu'à se que celui-ci semble mettre en doute ses compétences personnelles. Il regarda alors son vis à vis droit dans les yeux et termina sa bouché pour prendre la parole d'un air digne et défendre ses connaissances et son apprentissage.

- Ce pas être parce moi gobelin que moi savoir pas faire. Moi doué dans nature et moi plus mieux connaître. Moi aussi bien en ville. Moi être à Gemmaline pour visiter Monde surface et connaître autres peuples. Moi aussi vouloir faire changer avis gens surface sur les gobelins.

Le gobelin, ne comprenant pas très bien non plus le commun ne fit pas attention à la question du Shou concernant Nek qui de toute façon n'était sans aucun intérêt. Nek n'avait qu'un apport mineur dans cette histoire car dans tous les cas, avec ou sans son intervention, le petit être aurait du un emploi rémunéré. Donc il avait oublié aussi vite qu'entendu cette question. Cependant il en avait d'autres à poser.

- Pourquoi questions ? Quoi être boulot ? Combien payé ? Quoi faire ? Où faire ?

_________________
Le monde changer de vue sur gobelins.

viewtopic.php?f=5&t=3726
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le flamboyant Orient
MessageMessage posté...: Mar 13 Déc 2011, 22:46 
Maître Floodeur, Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 25 Oct 2011, 00:00
Messages: 13679
PX:
En voyant le canard et les légumes arriver, la langue de Wuchao fit le tour de ses lèvres : il était affamé et l'odeur semblait lui rappeler de bons souvenirs. En voyant le gobelin entamer son assiette avec avidité, il ne put manquer de sourire. Sourire qui s'accrut lorsqu'il apprit les qualifications de l'éclaireur et lorsqu'il entendit ses questions pressées. « Je ne veux pas vous faire de peine, mais avec ce que les gens de la surface croient savoir des gobelins… Votre tâche ne sera pas aisée. Ce qui la rend d'autant plus louable ! J'aime bien ce genre de cause. Saviez-vous qu'ici, à Gemmaline, il y a une ville kobold ? Des kobolds ayant renié Kurtulmak et la sauvagerie que certains voulaient leur imposer en Outre-Terre. » Entre deux bouchées, l'humain continuait son jeu avec ses pièces en bois, appuyant ses dires par des formes plus ou moins reconnaissables.
« Je sais que les gobelins forment un peuple très intéressant et, surtout, très capable. Mais pour le travail que j'ai à offrir, il faut avoir certaines connaissances que l'on ne trouve pas chez tout le monde, à ou sous la surface. Et vous les présentez, c'est très bien. Toutefois, c'est un peu sensible et il se peut que vous n'appréciiez pas le but. Si vous acceptez, la paye sera plutôt symbolique, mais vous permettrez ainsi de donner une bonne image des gobelins et nous pourrons plus tard nous lancer dans quelque chose de plus lucratif. Pour le moment, il s'agit d'aller voir un propriétaire de fermes, qui est à la chasse sur ses terres, aujourd'hui. Il traite un peu trop durement ses fermiers… étant vaguement issu de la noblesse d'Eauprofonde, il s'imagine que ces gens sont des serfs et les traite comme tels. C'est interdit par la loi, ici, mais je ne vous apprendrai pas qu'en échange de quelques écus… beaucoup de langues se délient… ou se lient ! »
Il allait reprendre lorsqu'une voix s'éleva dans la taverne. Gol'Kai reconnut le joueur de dé auquel il avait subtilisé la bourse molle, ce dernier semblait houspiller un de ses compagnons de jeu. « Ma bourse ! C'est toi, allez, avoue ! Vous êtes bien tous pareils, tous des voleurs, vous autres, les halfelins ! » L'offensé semblait rester calme, aussi n'entendit-on pas sa réponse, mais la victime continua de s'emporter. « Ce qu'il y avait ? De… oui, du tabac… Du tabac que je fais venir d'Amn, pour ma sœur qui est malade. Il y en a pour au moins deux écus ! Et tu le savais très bien, je t'ai vu la lorgner. Qu'est-ce que ferais de ça, va plutôt voler des marchands ! » À ce moment, un individu à l'apparence humaine mais au visage couvert d'écailles au reflet cuivré s'avança vers l'altercation, pour calmer les protagonistes et les menaça d'appeler la garde s'ils ne s'arrangeaient pas aussitôt. De son côté, Wuchao engloutit la dernière bouchée de son assiette, ramassa son luth et son sac puis fit signe à Gol'Kai de l'accompagner dehors en vitesse.

Une fois la sortie atteinte le plus discrètement possible, ce qui n'était pas bien difficile puisque l'ambiance commençait à s'électriser, le Shou se mit à rire gaiement et entraina son compagnon dehors un peu à l'écart, cherchant à s'abriter de la pluie qui commençait à se calmer.
« Allez, montrez-moi à quoi ressemble le tabac de ce voleur de Tharbe. Sa sœur malade, qu'est-ce qu'il faut pas entendre ! Je suis prêt à me vendre s'il a ne serait-ce qu'une sœur qui l'aurait suivi ici ! » Il tendit la main vers Gol'Kai, comme pour demander qu'il lui présente la bourse volée. Prévenant toute dénégation véhémente, il prit les devants. « Vous en faites pas, je vais pas vous la voler, elle est à vous, maintenant. Il n'aura eu que ce qu'il mérite : il passe son temps à jouer avec des dés pipés et à rouler de pauvres gens. Et du tabac, franchement… avec ce qu'il gagne au jeu, il n'a pas besoin de pleurer comme ça sur deux écus de tabac, fût-il excellent. Je suis juste curieux de voir ce que c'est… ça sent louche, son histoire. »

_________________
Frère Théodemir (Aussi joueur de feu Râourgh l’Éclateur de crânes, Marcel Fasnières, Kerrarc’h Linflexible et Méline l’érudite)
Cefrey Ventre-Solide, orfèvre et girly

Chapour et ses règles perso (Ne pas hésiter à les consulter régulièrement en cas de nouveauté ou pour rappel !)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le flamboyant Orient
MessageMessage posté...: Jeu 15 Déc 2011, 14:23 
Aventurier de passage
Hors ligne

Inscription: Mar 12 Avr 2011, 13:46
Messages: 47
Entendant le joueur crier au vol de sa bourse, le gobelin ne se retourna même pas, peut être car simplement il ignorait la notion de vol. Et puis de toute façon, cela ne l'intéressait pas. Il se contentait d'écouter, de comprendre et d'emmagasiner se que lui disait son interlocuteur vis à vis de la mission. Que cela aide à changer les mentalités sur les gobelins était important pour lui, se qui fit qu'il laissa de côté de côté pêcunier de l'affaire. Certes il avait besoin d'argent et désirait en toucher, mais sa principale cause était celle qu'il avait énoncé. Il voulait prouver au monde qu'il pouvait y avoir de grands héros gobelins et il désirait en être un. Cependant, en voyant le Shou sortir, il fut contraint de le suivre et se retrouva rapidement dehors. Et c'est là qu'il le vit l'accuser de ce forfait. Or pour le petit être, cela posait un problème. Car sans mentir, il ne pouvait dire qu'il avait voler la fameuse bourse verte, puisqu'il réagissait comme tout gobelin, il prenait se qu'il voyait si la personne concernée ne défendait pas le bien en question. Tout était une question de mentalité et de vision des choses. Et là-dessus, Gol'Kai était en contradiction avec une notion abstraite qu'il ne comprenait pas.

- Moi pas volé bourse. Lui pas défendre bourse alors bourse être à qui meilleur fort pour prendre. Ca pas vol, ça normal et naturel. Gol'Kai pas voleur.

Sortant la bourse de sa poche, il la montra au Shou et la lui lança, curieux également de savoir se qu'elle contenait, et content de la faire ouvrir par quelqu'un d'autre, en plein air. Il connaissait des ruses drows consistant à laisser trainer dans des couloirs souterrains des contenants diverses contenant des horreurs sans non qui empoisonnaient ceux qui l'ouvrait ainsi que ceux alentours. Il restait donc prudent.

- Alors, quoi ça être ?

_________________
Le monde changer de vue sur gobelins.

viewtopic.php?f=5&t=3726
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le flamboyant Orient
MessageMessage posté...: Ven 16 Déc 2011, 17:27 
Maître Floodeur, Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 25 Oct 2011, 00:00
Messages: 13679
PX:
La tête de Gol'Kai quand il l'entendit ne put manquer d'arracher un sourire à Wuchao : non seulement son bluff avait fonctionné, mais aussi il se disait à lui-même que l'on pouvait être un gobelin attaché à changer la réputation qui entachait son peuple, tout en en gardant certains traits de caractères.
« Je comprends que vous ne trouviez pas que cela soit un vol. Mais ici, à la surface et d'autant plus à Gemmaline, subtiliser quelque chose à quelqu'un, sans son accord, c'est du vol. Personnellement, je pense que ce qui nous est nécessaire est à nous… et que ceux qui ont trop ne se rendent pas compte de ce qu'on leur prend. Et j'ai préféré qu'on sorte vite, parce qu'après les halfelins, qui on aurait accusé d'un vol ? Je vous laisse deviner… »
Attrapant au vol la bourse de tissu, l'humain fit signe à Gol'Kai de le suivre sous un dais qui leur fournirait un maigre abri contre la pluie. Là, il tâta la bourse avant de l'ouvrir. « Ce serait quand même pas réellement du tabac ? fit-il en en sortant quelques brins d'une herbe séchée qu'il porta à son nez et sa langue, pour les sentir et les gouter. Hum… Ça n'a pas l'odeur du tabac… Je suis pas sûr de ce que c'est, mais si c'est bien ça, je comprends pourquoi il gueulait si fort. Évitez de vous faire choper avec ça sur vous : ça m'a tout l'air d'être de l'herbe au diable. C'est une drogue qui fait se sentir plus fort. Mais ça reste une drogue : au bout d'un moment, on devient un légume. Enfin, moi, j'aime pas ce genre de choses. Ça se vend dans les cinq écus la dose pour une pipe, mais je sais pas pour combien il y en a, là. »

Rendant la bourse bien fermée au gobelin, il se frotta les mains pour se réchauffer un peu. On entendait un grand brouhaha dans la Wyverne Scintillante, bruit évoquant une bagarre ; plus loin, trois gardes en armes arrivaient au pas de course et pénétrèrent dans la taverne, surement appelés par l'aubergiste. Sentant qu'il valait mieux s'éloigner, le Shou fit signe à Gol'Kai de le suivre. « Bien, pour en revenir à cette mission, je n'ai pas eu le temps de tout vous expliquer : ce propriétaire, c'est un gnome qui s'appelle Traïs Faniossa, exploite donc ses fermiers et leur demande un loyer en plus de rafler presque toute leur production. On m'a demandé d'aller parler avec lui pour le raisonner, leur laisser assez pour élever leurs gamins. C'est trop gentil, je trouve. Je préfère lui tomber dessus et lui faire un peu peur, voire plus si affinités, j'espère qu'il ne nous forcera pas à recourir à une trop dure extrémité. Vous êtes toujours partant ? Et ça nous permettra de nous dégourdir un peu les jambes dans la forêt d'Émeraude. »
Bien qu'il essaie de vendre avec entrain ce travail qu'il proposait, Wuchao semblait lui-même le trouver un brin ennuyeux, aussi n'avait-il pas hésiter à y rajouter un nouvel objectif personnel. La pluie commençant à se calmer, il en profita pour signifier à Gol'Kai qu'ils n'avaient plus qu'à se mettre en marche si le travail l'intéressait.


:HRP: La bourse en tissu contiendrait de l'herbe au diable.

_________________
Frère Théodemir (Aussi joueur de feu Râourgh l’Éclateur de crânes, Marcel Fasnières, Kerrarc’h Linflexible et Méline l’érudite)
Cefrey Ventre-Solide, orfèvre et girly

Chapour et ses règles perso (Ne pas hésiter à les consulter régulièrement en cas de nouveauté ou pour rappel !)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le flamboyant Orient
MessageMessage posté...: Ven 23 Déc 2011, 10:40 
Aventurier de passage
Hors ligne

Inscription: Mar 12 Avr 2011, 13:46
Messages: 47
Reposant la bourse dans son sac une fois que son interlocuteur la lui rendit, il desserra également la main de la garde de son morgenstern. Il devenait méfiant et cela se voyait dans sa façon de se tenir. Cependant il faisait confiance au shou et de toute façon, il se savait ici pour un emploi, pas pour se faire des amis ou disserter des heures durant sur les propriétés d'herbes dont il ignorait tout mise à part qu'il pouvait en tirer beaucoup d'or en la revendant en dose à pipes. Se qui pouvait toujours être intéressant si jamais besoin pécunier se faisait ressentir mais à éviter ici visiblement puisqu'il semblait que Gemmaline était à cheval sur les lois et punissait la récupération de biens trouvés. Le gobelin n'était pas un voleur seulement il ne voulait d'ennuis avec personnes, il désirait juste faire son petit projet dans son coin et devenir un grand héros gobelin.

Il suivit donc le Shou pour commencer son premier boulot. Certes il y avait une part d'intimidation mais ancré au fond de lui, le gobelin n'aimait pas les gnomes. Il avait du mal avec les races dites bienveillantes tout comme elles avec lui, de part et d'autres de vieux stéréotypes et de vieilles rancunes étant installés depuis longtemps. Cependant, il avait décidé de vivre un temps parmi eux aussi essayait il de s'y habituer et de leur accorder un minimum de confiance, cependant il savait qu'il ne pourrait se faire des amis parmi les gens de la surface qui, d'après se que venait de dire l'oriental, ne cesserait de le considérer comme juste un gobelin. Mais aller faire peur à un gnome pouvait être amusant, les gnomes étant des profiteurs, qui refusaient de laisser les gobelins de la tribus du Poing Enflammé exploiter les gisements miniers qu'ils trouvaient.

- Vous avoir plan ? Vous vouloir quoi faire exactement ?

_________________
Le monde changer de vue sur gobelins.

viewtopic.php?f=5&t=3726
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le flamboyant Orient
MessageMessage posté...: Mar 27 Déc 2011, 14:37 
Maître Floodeur, Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 25 Oct 2011, 00:00
Messages: 13679
PX:
L'humain eut une moue songeuse et répondit en prenant le chemin des portes de la ville, que Gol'Kai empruntait pour la troisième fois de la journée. « Un plan ? Hum… oui, plus ou moins. On va déjà aller voir Lââquit, c'est le paysan qui m'a parlé de ce problème et m'a demandé de les aider ; il nous dira dans quel coin est parti chasser ce petit saligaud. Et une fois qu'on aura mis la main sur lui… on essaye de le raisonner, si ça marche pas on le menace et si ça marche toujours pas… on met les menaces à exécution, on le cogne un peu pour que ça rentre, on le dépouille, mais on évite de le tuer… au moins s'il y a des témoins ! Ça pourrait nous attirer des ennuis… » Gol'Kai put le voir passer la main sur une arme lui évoquant un petit casse-tête comme en ployait parfois les prêtres hobgobelins afin d'étourdir les victimes sacrificielles.
« Si on arrivait à le faire chanter, ce serait pas mal, aussi. Comme la forêt est grande, on partira peut-être chacun de notre côté. »
La pluie avait complètement cessé et les deux compagnons avaient passé le quartier marchand ; Wuchao allait s'engager dans la rue longeant le quartier noble et conduisant au palais lorsqu'un bruit retint leur attention du côté de la place publique. Un bruit, ou plutôt l'absence du bruit caractéristique de la place : celui des spectacles et des orateurs… Le Shou invita Gol'Kai à s'engager vers la place.


:HRP: La suite sur la place publique.

_________________
Frère Théodemir (Aussi joueur de feu Râourgh l’Éclateur de crânes, Marcel Fasnières, Kerrarc’h Linflexible et Méline l’érudite)
Cefrey Ventre-Solide, orfèvre et girly

Chapour et ses règles perso (Ne pas hésiter à les consulter régulièrement en cas de nouveauté ou pour rappel !)
Haut
  Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à: