Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Dernière visite le il y a moins d’une minute Nous sommes le Mar 18 Juin 2019, 17:03



 [ 29 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Croisière sur le Béryl
MessageMessage posté...: Mer 23 Oct 2013, 10:44 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9214
PX:
Le soir s'annonçait serein dans le port de le Gemmaline. Un nouveau navire était amarré un peu plus loin, faisant un total de trois qui dormaient ce soir aux bords de l'île d'émeraude. Les rues étaient moins animée, et les fenêtres de auberges déversaient sur les quais une vive lumière où dansaient les ombres.

Kephren poussa la porte de l'auberge. Plusieurs tables étaient occupées par des hommes en majorité venus se reposer, se restaurer ou encore parler de leur journée aux copains. Un groupe avait monopolisé le fond et s'adonnait à un jeu de carte. Kephren n'aperçut ni Alménivar, ni Laurelyn, l'elfe et son écureuil. Par contre Eglantine, les joues en feu, passait rapidement autour des tables, telle une abeille s'occupant de sa ruche. Derrière le comptoir un homme que Kephren ne connaissait pas encore. Long et émacié, ses cheveux gris soigneusement attaché par une lanière, des sourcils épais et une fine barbe coupée, il s'affairait à la préparation des boissons. Il avait le regard vif et le sourire facile, mais dégageait une impression qui donnait à penser qu'il fallait mieux ne pas le fâcher.

Passant près de lui, la petite halfeline lui lança sans s'arrêter
: Porte à droite puis au fond La porte à droite portait un petit écritoire "privé". Suivant les directives de la serveuse, il pénétrèrent dans un couloir sombre où deux portes étaient possible sur la gauche, et au fond seule une arche barrée par un lourd rideau d'un bleu sombre invitait les aventuriers à s'avancer. Le rideau était légèrement entrouvert et Kephren put entrevoir ce qui semblait être Laurelyn...

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Un petit Tour
MessageMessage posté...: Mar 29 Oct 2013, 21:00 
Aventurier confirmé
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 01 Juin 2012, 19:13
Messages: 113
PX: 2319
Avec sa bonne humeur, Khephren se mit à chantonner un "lalala", improvisant un air maladroit dans les rues sombres. Il n'avait plus grand chose à raconter et regardait le ciel noir et ses accessoires. Bien que sa première journée ne soit pas de tout repos, elle lui avait bien plut. Elle n'était peut-être pas finie, pour le meilleur comme pour le pire. Il était surtout content de lui : apparemment il ne s'était pas perdu. Cela présager un bel avenir, non ?

Entrant dans la taverne comme un poisson dans l'eau, une wyverne dans un enclot de mouton, tout souriant et saluant les têtes connue, enfin la tête, et les inconnues aussi. Le monsieur derrière son comptoir avait une certaine présence, sympathique, mais pas que. Bref il s'en fut suivant les indication de l'halfeline, avec une confiance aveugle, sans se soucier de son compagnon. Il se doutait bien qu'il n'avait rien à faire d'autre que le suivre, il espérait pas le perdre, ni le brusquer en le tenant par le main.

Zigzagant entre les clients, il s'enfonça dans le bâtiment et l'inconnu. Sans méfiance. Enfin arrivé devant la porte, la silhouette et le rideau il hésita à entrer brusquement, mais se rappelant les mielleuse parole du paladin, il opta pour le faire entrer d'abord. Sans savoir comment l'introduire il lui faisait confiance à lui et son doigté pour se débrouiller. Il s'arrêta donc et laissa passer le sir Thonemyr, d'un geste vaste.


- Après vous.

_________________
Fiche de Khephren.
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Un petit Tour
MessageMessage posté...: Lun 18 Nov 2013, 02:48 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Dim 06 Mai 2012, 23:49
Messages: 39
PX: 1320
J'essaie de prêter une oreille parfaitement attentive au récit de Kephren, pour n'en rater aucun détail. Régulièrement, je hoche la tête, ou plie les antennes, pour manifester mon attention. Il s'agit de comprendre le moindre message qu'il voudrait me faire ainsi passer. Au bout du compte, son histoire est assez lapidaire, et paraît comporter une grande part d'errance. J'ignore en fait si j'aurais moi-même pu rester ainsi sans objectif particulier, en marcheur ermite... Je crois avoir un plus grand besoin de but ; toute ma vie, j'ai été guidé par des aspirations fortes. C'est sans doute pour cela que je suis devenu paladin, j'en viens à penser. Seule la première partie de ce qu'il refuse à considérer comme une épopée me trouble un peu.

-Toutes les guerres ne sont pas bonnes à mener, je me contente malgré tout de reconnaître.

La désertion n'est pas quelque-chose qui sonne très harmonieusement dans mon esprit : celle-ci flirte trop souvent avec la couardise, qui est dans une certaine mesure pardonnable, voire avec la traîtrise, ce qui l'est beaucoup moins. Cependant, je me garde bien de juger la difficile décision de Kephren. Je comprends que c'est probablement par sens de la morale, et non par lâcheté, qu'il a quitté l'armée dans laquelle il s'était engagé. Du reste, peu d'hommes avouent volontiers avoir rompu les rangs avant une bataille... cela devrait me rassurer sur l'honnêteté de la personne, sur laquelle je n'ai de toute façon déjà plus grand doute. Je commence à me représenter l'homme... et si la volonté qu'il manifeste d'aider les autres est admirable, j'en viens presque à espérer que son aversion pour la guerre, que je ne peux lui reprocher, ne se transformera pas en des empêchements fâcheux.

Le reste de la courte balade se déroule sans incident notable. Tout juste la chanson de Kephren réveilla-t-elle quelques souvenirs de Tuomitsi et des chants polyphoniques qui résonnaient, le soir, dans tous les couloirs de la cité-ruche. Bien sûr, et sans faire preuve d'aucune mesquinerie, je crois pouvoir dire que l'air fredonné par l'humain n'a rien de leur virtuosité... mais il n'est pas désagréable pour autant, et possède au moins, je songe, la qualité de me faire remémorer quelque-chose d'agréable. Pour ma part, toutefois, réduit à la modestie par mon évocation mentale de l'art de la caste de la Voix, je m'abstiens de laisser s'exprimer mes talents de cantatrice, encore que ça ne soit pas l'envie qui m'en manque.

Enfin, nous entrons dans une auberge, dont je n'ai pas la vivacité d'esprit de relever le nom. Légèrement déstabilisé par la masse de clients, par l'augmentation soudaine de la densité de population, je fais de mon mieux pour suivre mon compagnon sans bousculer personne. Que personne ne me bouscule, c'est une autre paire de manches. Les gens ne font pas toujours attention aux êtres deux fois plus petits qu'eux. Mais enfin, je suis un vaillant combattant, solide comme un rock et plus encore, parfaitement apte à encaisser quelques collisions importunes !

Suivant les instructions d'une halfeline pressée, puis de Kephren lui-même, je m'avance, et écarte un rideau bleu. Il me paraît entrevoir une silhouette plutôt fine, d'une taille vaguement humaine, peut-être un peu plus réduite, et indéniablement féminine. Je ne tarde pas à la saluer, encore que je ne sache rien de son identité. Cela ne fait rien.

-Heureuse rencontre madame ! Je suis Kärinen Thonemyr, dromite de Tuomitsi, aux ordres de monsieur Kephren d'Hator que je précède...

_________________
Image
Fiche de Kärinen Thonemyr
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Un petit Tour
MessageMessage posté...: Mar 19 Nov 2013, 16:49 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9214
PX:
L'apparition de Kärinen fit comme l'effet d'une mini bombe dans cette alcôve aménagée agréablement à force de coussins, de tapis de soie rare et de table basse chargée de quelques petits plateaux portant nourriture de choix. La jeune elfe s'était levée avec une rapidité étonnante, tandis qu'Alménivar assit en face d'elle avait le doigt levé comme pour commencer une diatribe bien ressentie. A la vue de Kephren qui suivit, les esprits se calmèrent rapidement, sauf pour l'écureuil qui avait rapidement disparu dans le cou de la jeune femme. On ne pouvait pour l'heure à peine apercevoir son petit museau qui humait l'air ambiant.

Laurelyn rangea discrètement sa dague qui était apparue comme par enchantement dans sa main droite tandis qu'Alménivar prit la parole d'une voix posée, le regard détaillant avec une curiosité non-dissimulée l'étrange créature devant lui :
Bienvenu Kärinen Thonemyr, dromite des Tuomitsi. Oui, bienvenue dans mon établissement. Je suis Alménivar, fils de Brémoth et voici Laurelyn ma très chère amie et confidente, complice de mes vieux jours... Je vois Kephren que vous avez pas perdu de temps pour vous trouver un allié. Vos pérégrinations dans la ville vous ont-ils appris des choses ? D'un geste ample il invita les nouveaux venus à s'assoir à la table et bourra sa pipe en attendant les réponses...

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Un petit Tour
MessageMessage posté...: Mer 20 Nov 2013, 16:22 
Aventurier confirmé
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 01 Juin 2012, 19:13
Messages: 113
PX: 2319
Khephren ne se fit pas attendre, sans se presser non plus, il entra dans la pièce à la suite. C'est à peine s'il survola le léger moment de tension qu'il avait créé. Puis que le vieil homme semblait tout bien prendre, sans grande surprise, -à cet âge la sagesse est un acquis, non ?- tout allait bien et ne s'inquiéta pas. Ni de ce que bidouiller le couple pour provoquer une telle réaction chez l'elfe, ni du malaise que pouvait ressentir son "allié". Juste un sourire satisfait d'être arrivé à bon port.

Le bon point c'est qu'il n'avait pas à faire les présentation, chose qui n'était pas dans ses cordes, qu'en plus il savait maintenant, avait entendu une fois au moins, le nom de son hôte. Il essaya de l'encrer dans sa petite tête, vu qu'en fait il s'agissait apparemment pas de n'importe qui. Si la dame ailée parlait bien du même. Il ne devait pas y avoir tant d'oracle que ça sur l'île. Le soucis, c'est que dans les histoire les factions son équilibrées, les gentils et les méchants, de quel coté se trouvait-il ?


- Et oui, et pas n'importe quoi, euh qui, un paladin.

Tin-tin ! ! Le terme "allié" n'était pas encore validé, même s'il avait l'air plein de bonne volonté, normal pour son rang, peut-être. Enfin ça demandait des épreuves et du temps pour accéder à ce statu. Ou alors il fallait une bonne bouille. Et pour Khephren une de fourmi n'en était pas une. Pas de chance. Ha, on lui avait posé question. Il ne savait pas que son résultat était son but premier. Il était parti tête en l'air, normal, l'Alménivar, fils de Brémoth -que ça faisait gros- était décidément un curieux personnage.

- Et bien : qu'il faut faire attention à ne pas rentrer dans de jolies inconnues, qu'il traine ici aussi des rustres dans les rues, et qu'un Réprouvé c'est pas de la tarte.
J'oubliais : il y aurait déjà eut une expédition dans le marais. Mais sans ... aucune nouvelle depuis.

Oui, il fallait faire attention à ce frangin. Il ne fallait pas l'enterrer trop vite, on ne met pas le cadavre avant le corbillard. Ou l'inverse, bref, sujet sensible, que l'intéressé ne manquera pas d’éclaircir, au besoin. L'âme croisée garda pour lui le fait qu'il supposait une allusion de la Dame le concernant, trop compliqué à faire les liens logiques, alors à expliquer ...

_________________
Fiche de Khephren.
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Un petit Tour
MessageMessage posté...: Lun 02 Déc 2013, 19:49 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9214
PX:
Le rapport était succinct mais droit au point. Bien que Laurelyn posait un regard médusé sur l'ascète, Alménivar lui eut un sourire secret. Il hocha la tête comme si il avait fait partie de toutes les péripéties de Kephren, l'accompagnant à chaque pas. C'était chose impossible bien sûr, son sourire entendu devait provenir d'une autre source. Peut-être allait-il le dévoiler ce soir.

Bien... bien répéta Alménivar envoyant des ronds de fumées, les yeux à demi-fermés observant de près le dromite. Il ne semblait pas aussi curieux que sa compagne qui elle n'en finissait pas d'aller de l'un à l'autre, cherchant peut-être quelque chose d'intelligent à dire. Sa bouche se referma, apparemment, elle n'avait pas encore trouvé.


Allons, allons, mangez un morceau. Fit-il encourageant les invités à se servir Laurelyn n'a pas chômé. Elle a évité de rentrer dans de jolies inconnues et de rencontrer des rustres dit Alménivar d'un air espiègle Le capitaine Marguet vous attend demain matin à l'aube. Il vous déposera dans la baie de Kirk. Cela évitera deux longues journées de marche dans une forêt qui peut s'avérer hostile, et vous déposera tout près de l'entrée des marais. Enfin disons à une demi-journée quand même. Alménivar s'arrêta pour prendre une longue inspiration de ce tabac odorant qu'il semblait particulièrement apprécier. Il va sans dire, que même si tel est votre destin la reconnaissance de certains hum grands de ce royaumes ne resteront pas sans bénéfice. Pour cela il faudra bien sûr rentrer vivant et aussi entier que possible... Oui Églantine qu'y a-t-il ?

Accrochée littéralement au rideau, la petite serveuse halfeline était rouge d'avoir courru partout et semblait passablement énervée
- Patron, il y a là une femme qui insiste pour vous voir. Elle dit qu'elle vient de la part du capitaine Marguet et ...
- Et ce serait pour avoir la permission de prendre le bateau qui va à la baie de Kirk


Cette voix ... Ce visage ... Ha ben tiens, voilà la Violette !

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Un petit Tour
MessageMessage posté...: Lun 02 Déc 2013, 21:29 
Aventurier confirmé
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 01 Juin 2012, 19:13
Messages: 113
PX: 2319
Le monde, enfin Gemmaline était fort étroit. Ou peut-être qu'il était entré dans une petite sphère à son insu. Une sphère qui n'était pas dans ses habitude de côtoyer, enfin la Violette moins que les autres. Il était content de retrouver ce joli minois. Il n'avait pas eut le temps de s'excuser, de se faire entendre surtout. Enfin cela pouvait dorénavant attendre s'ils avaient une traversée à faire ensemble. Le loisir de deviser dans une ambiance plus sereine devrait se produire sans trop de difficulté.

Avec un grand sourire, non carnassier, dévoilant quand même ses dents, Khephren fit un signe de la main à la nouvelle venue. Il lui fallait quelques mot pour égayer le tout, mais rien ne lui venait. Hors de question de soulever sa mauvaise humeur, ni de sous-entendre qu'elle allait mal avant, c'était privé après tout. Elle s'était quand même bien calmée, c'était une bonne chose, qui sait ce qui peut arriver énervé, rarement du bon. Ce ne pouvait être un hasard, la plante se trouvait dans le marais, aurait-elle l'intention de se racheter ? Quelle figure exemplaire ...


- En pleine fuite ou en tentative de rédemption ?

Ha ! la main subitement devant la bouche, l'ascète se dit qu'il en avait peut-être trop dit. Ou mal dit. Il baissa son bras et espéra bien fort que personne ne relève. Surtout pas la fille au caractère déjà testé. Car la Laurelyn devait aussi avoir le sien, pas d'indice, certes, mais l'instinct, qui ne valait pas grand chose, il est vrai. Bref, il chercha ses pieds du regard, évitant d'en rajouter une couche.

_________________
Fiche de Khephren.


Dernière édition par Gomette le Mer 11 Déc 2013, 10:57, édité 1 fois.
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Un petit Tour
MessageMessage posté...: Mar 10 Déc 2013, 22:13 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9214
PX:
Un blanc accueillit la remarque de Kephren. De grands yeux clairs plongèrent dans ceux du jeune homme, étrangement vivants d’une succession impressionnante d’émotions Toi … par les cornes du barbu des enfers… Qu’est-ce que tu fous ici ! Non mais tu vas me fiche la paix ?

- Allons, calmez-vous jeune femme
interrompit Alménivar d’une voix ferme et douce. Il jeta néanmoins un regard empli de malicieuse envie de rire à Kephren et semblait avoir fait le lien entre « Jolie inconnue » et une Violette cramoisie qui serrait les poings prête à tenter une manœuvre bien connue des moines : « déluge de coups » Le destin pouvait en effet se montrer étrangement rieur et la sphère qualifiée par Kephren était encore plus exigüe que ce dernier voulait bien croire.
Laurelyn elle, s’était adossée confortablement en tant que spectatrice curieuse et amusée, prenant le temps de savourer cet étrange et incongru moment servi par le destin. Son écureuil sur l’épaule s’était allongé pareillement, le petit museau prenant sans cesse mesure des odeurs, ses yeux vifs dévisageant la nouvelle venue alors que sa queue entourait le cou de la jeune elfe faisant comme un col de fourrure. Quant au dromite, silencieux et tout aussi attentif restait raide sur sa chaise, cherchant peut-être à comprendre l’étrange monde des humains.


- Peut-être pourriez-vous nous dire qui vous êtes et pourquoi vous êtes tellement désireuse d’embarquer avec notre capitaine Marguet ? continua Alménivar sur le même ton. Kephren lui pouvait avoir une idée assez précise quant aux besoins de cette donzelle d’aller visiter un des lieux les plus évités des gemmaliens : aller chercher cette précieuse plante qui entrait dans la composition du breuvage dont la bouteille s’était malencontreusement cassée lors de leur rencontre brutale

- Je suis Violette commença-t-elle prudemment et une bonne amie commune avec le capitaine m’a dit que celui-ci partirait demain matin vers la baie de Kirk. De là je partirais au Nord vers le campement de la Dernière-Maison où je retrouverais mon … heu mon oncle Tom. Le regard de Violette se riva à celui de Kephren, défiant de la contredire.

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Un petit Tour
MessageMessage posté...: Mar 24 Déc 2013, 15:47 
Aventurier confirmé
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 01 Juin 2012, 19:13
Messages: 113
PX: 2319
La Paix, quel beau sujet, amené un peu comme un cheveux dans la soupe. Un cheveux qui devrait s'inviter dans bien des soupes. En tout cas elle ne semblait pas être en paix avec elle même, et c'était bien dommage, il préférait les teints pâles. Une fois de plus Khephren ne put s'empêcher de répondre à la demoiselle. Histoire de la rassurer et de l'aider à retrouver sa couleur naturelle. Du moins c'était l'intention. Un soupçon pompeux pour ce mot qui lui tenait à cœur.

- Hum ? mais je suis un homme de paix moi. Bien sûr que je vous l'accorde, je peux même aider à la trouver.

Il ne l’interrompit pas quand elle déballer son histoire étrange, ni ne voulu riposter au regard de celle-ci à la fin de son récit. Il détourna les yeux en haussant les épaules et en levant la main plate. Le vieil homme semblait assez alerte pour dénicher le faux du vrai, s'il y avait faux et vrai ... Il semblait bien superflu de vouloir le conseiller. Si ce n'est pour l'insulter. Cette envie ne le traversait pas, et de toute manière il n'y succomberait pas.

La pauvre fille quand même ne semblait par contre pas vraiment au courant de qui elle avait à faire. Bien sûr Alménivar n'avait pas l'air dangereux, elle n'en était donc pas à jouer avec le feu, à son humble avis, mais l'âme croisé pouvait se tromper. Il n'empêche que malgré une certaine volonté de la mettre au courant il ne voyait pas comment procéder sans qu'elle le prenne mal. En plus "la bonne amie commune" risquait d'être son ancienne, ou à nouveau actuelle, maitresse, donc pas stupide non plus, elle ne l'avait pas mise en garde en le connaissant, c'est que c'était sûrement pas nécessaire.

_________________
Fiche de Khephren.
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Un petit Tour
MessageMessage posté...: Dim 29 Déc 2013, 18:57 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9214
PX:
Alménivar ramena le calme rapidement, signifiant que de tout façon ce n'était pas vraiment son problème mais bien celui du capitaine. D'un regard, il obtint un assentiment enthousiaste de Laurelyn qui paraissait fort curieusement bien disposée quand à la nouvelle venue. Les deux femmes semblaient d'ailleurs s'entendre très rapidement et de fil en aiguille, il fut décidé que la charmante et douce Violette partagerait la chambre de Laurelyn. Ils assureraient ainsi un départ aux aurores, tous ensemble. Kephren se rendit compte que l'elfe avait généreusement proposé ce partage plutôt en vue de sonder leur future compagne de bord. Ce qui n'était pas plus mal en somme. Alménivar fuma sa pipe satisfait, couvant du regard son petit monde tel un dragon couvant son tas d'or ou son œuf.

Chacun put dès lors rejoindre sa chambre, une chambre proprette qui sentait le propre et le parfum de l'halfeline. La nuit se passa sans grands événements, si ce n'est le doux glissement de quelque souris en mal de grignotage, le ululement d'une chouette ayant élu domicile dans l'arbre à côté de la fenêtre, et le gros balourd probablement ivre qui ne trouvait plus la serrure dans laquelle mettre sa clé.

Le lendemain, dans la salle encore froide de l'auberge, les aventuriers se retrouvèrent avec matériel et paquets. L'ambiance était bonne, et sur un geste de Laurelyn, Gomette ne put que suivre vers les docks où leur capitaine les attendait.

Aïla était un peu désœuvrée. Elle venait d'avoir fait un rêve assez étrange où se mêlait la familière stature d'Ognar aux prises d'une prison qui pourtant ne portait pas de barreaux. Sur un coup de tête, ayant pris son sac de voyage, Erial accroché à son cou elle errait sur les docks, observant à la dérobée les belles formes rondes de certains navires, leurs formes féminines et leur grandes ailes d'ange. Un plus petit bateau était en pleine préparation. Prise par une subite et étrange impulsion, elle héla le capitaine qui surpris s'arrêta un instant d'aboyer des ordres et leva son visage vers elle.


- Ognar ? J'ai connu un Ognar en effet. C'était mon dernier voyage en haute mer d'ailleurs. Je l'ai déposé sur cette île humph y a quelque temps déjà ! Paraîtrait qu'il est parti au village de colons au-delà du marais de Béryl. Té c'est étrange que vous me parlez de lui, j'y ai pensé il y a quelque temps, lorsque j'ai accepté d'accompagner des voyageurs au marais justement ! On y va dès qu'ils sont arrivés ! Le capitaine était visiblement homme à être superstitieux, par très étonnant d'ailleurs, la plupart des vrais marins le sont. Il observa Aïla la mine pensive et l'oeil noir tout rond de questions.

Déjà arrivait trois personnes, une elfe accompagnée d'une jolie jeune humaine et d'un homme aux cheveux noirs, gourdin sur l'épaule, pieds nus ...


Votre HRP

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Croisière sur le Béryl
MessageMessage posté...: Lun 30 Déc 2013, 23:44 
Héros épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 09 Mai 2008, 21:55
Messages: 798
Localisation: Gemmaline
PX: 3099
Forte de quelques savoirs utiles, Aïla pensait pouvoir obtenir une traversée gratuite :
- Bien, si vous acceptez je vous fournis des bras en plus en cas de problème en échange de la traversé. Je ne demande qu'un lieu pour me reposer, et sauf incident, j'ai de quoi me nourrir moi même ça vous va?
Bien-sur elle restait dépendante de l'avis du marin.

L'arrivée du va-nus-pieds et des deux femmes fit relever un sourcils à Aïla, décidément les gens du cru étaient étranges. Même si sa capacité à tolérer celui ci s'était trouvé grandement augmentée au cours de ces deux dernières années.

- Mes demoiselles et damoiseau, Bien le bonjour.

_________________
facebook du joueur
Fiche

La compilation est le meilleurs atout social du développeur : c'est ce qui lui permet d'avoir le temps de naviguer sur internet
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Croisière sur le Béryl
MessageMessage posté...: Mar 31 Déc 2013, 15:00 
Aventurier confirmé
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 01 Juin 2012, 19:13
Messages: 113
PX: 2319
Le matinal réveil et son calme plaisait à Khephren. Le chemin n'était pas trop inconnu, les dock il y était passé maintenant plusieurs fois, il ne s'inquiéta donc pas outre mesure. Car de toute manière, à part la porte dérobé, c'était passage obligé à la sortie de l'auberge. Être appelé "damoiseau" était original, amusant, le couple lui ne l'était pas autant. Posé devant un navire il les salua. Les mots venant naturellement.

- Yoho ! Dame, Capt ... 'ain.

Ho ! mais oui c'est bien sûr. La discussion d'hier, le bateau, le port ... long à la détente, une révélation illuminait son esprit : ils n'y allaient pas par terre au marais. La présence de Violette l'avait complètement fait raté le plus important. Lui qui était malade en mer, il s'était mit en tête de ne rester sur l'île pour éviter ce calvaire. Mais voilà qu'il devait y retourner. Peut-être allaient-ils remonter un fleuve, où ce serait plus calme ... il n'y croyait pas vraiment.

Un sourire tordu se figea sur le visage de l'âme croisée. Il regrettait de ne pas se faire porter pâle comme le paladin. Maintenant il comprenait l'absence de tout les autres. Il ne pouvait avoir qu'admiration devant le courage des présents, ainsi que de son inconscience. Bon c'était pas tout, mais il fallait y aller, comme devant un verre : plus vite fini, plus vite oublié. Il se secoua, raide comme il était, et s'avança décidé.


- On en a pour combien de temps ? environ ?

_________________
Fiche de Khephren.
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Croisière sur le Béryl
MessageMessage posté...: Sam 04 Jan 2014, 11:46 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9214
PX:
Ha ça mon p'tit gars ça dépend des marées et du vent et d'un tas d'autres p'tits détails répondit le capitaine après avoir salué ces dames. Violette et Laurelyn descendirent sans attendre sur le bateau, non sans avoir jeté un coup d'oeil intrigué à Aïla tout en la saluant au passage. Le capitaine bon prince, aida ses dames à monter puis tendit à la main à la psion : allez monte, une fille porte malheur, deux filles des ennuis, trois filles le choix... déclara-t-il d'un ton qui ne souffrait aucune réplique. Une philosophie personnelle sans doute Tu s'ra de corvée comme les gars, quatre tours par jour et tu dormira dans la réserve, ce qui me fait un garde manger. Ca t'va moussaillon ?

Le bateau était un voilier des plus racés, avec un fond plat permettant de remonter fleuves et rivières. S'activant sur le pont trois marins et le second. La façon dont ils s'occupaient à monter les voiles, préparer le bateau démontrait de une longue habitude. L'un des marins était petit et trapu, des bras aussi gros que des troncs d'arbres, des mains immense et une agilité hors du commun, s'affairait en compagnie d'un autre crane rasé, dent cassé et boucle d'oreille en or, à monter les voiles. Le dernier toute en longueur avait cette force nerveuse, alors qu'il s'activait à remonter l'ancre, tournant le treuil avec un rythme soutenu comme au son d'une cadence intérieure.

Kephren avait pour l'heure pas trop d'inquiétude : la mer était d'huile, le vent doux et le soleil commençait sa montée dans le ciel brumeux du matin. Le pont présentait une cargaison bien attachée par des cordes, où tonneaux, caisse et matériel minier de toute sorte se serraient l'un contre l'autre dans l'espace confiné : C'est pour le village de Non-Retour. dit le Second suivant le regard intrigué de Kephren. L'homme portait un bonnet de laine rouge, d'où s'échappait des cheveux d'un vague blond. Sa face triangulaire faisait penser à une loutre, à sa ceinture pendait un sabre et ses pieds chaussés de hautes bottes ainsi que son manteau rouge faisait l'impression que ce jeune homme qui ne devait pas dépasser seize ans se prenait pratiquement pour un pirate d'eau douce.
Ho le Rouge gronda le capitaine, t'aurais pas mieux à faire là ? Kephren vit clairement que le Rouge était piqué au vif. Ses joues à peine couverte de quelques poils rosirent et après un "scusez" il partit surveiller les manœuvres de l'équipage.

Cependant Aïla avait débusqué sa réserve. Pas trop difficile à trouver suffisait de suivre l'odeur de poisson séché, de jambons qui pendaient au plafond, de pommes et de poires qui s'alignaient sur l'étagère, de bouteilles de liquides aux couleurs ambrées et toute une batterie de matériel de cuisson. C'est d'ailleurs là qu'elle trouva le membre de l'équipage que personne n'avait encore vu : Pepe, le cuistot, un halfelin qui choisit de partir en une grande rigolade lorsqu'il comprit que désormais l'élian allait dormir là pour le voyage. Il semblait être le joyeux luron de l'équipe d'ailleurs, joyeux et assez aimable, alors qu'il proposa d'aller chercher de quoi faire sa couche pour la nuit.

Kephren lui découvrit en compagnie de Violette et de Laurelyn et du capitaine, les deux cabines dûment réservées pour leur voyage. Ce n'était pas le grand luxe : cela se résumait à un matelas jeté sur le sol, un petit coffre où une épée longue n'aurait pas trouvé place et au mur quelques crochets pour y suspendre les vêtements. La cabine des filles étaient identique et elles allaient se retrouver bien à l'étroit pour dormir.


Hé ho mes petites dames, ce n'était pas prévu d'avoir un passager de plus, d'ailleurs ça n'a pas été payé non p'us déclara le capitaine se grattant le menton. Il se grattait toujours le menton d'ailleurs dès qu'il parlait d'oseille. Violette avec sa diplomatie coutumière, déclara d'un ton ferme : je ne vois pas pourquoi je paierais le tarif plein pour ça ! Je vous donne trois pièces d'or au lieu des six demandés pour le trajet. Elle farfouilla dans sa ceinture et sortit les trois pièces d'or déclarée. Le capitaine ne semblait pas fort heureux mais empocha les pièces puis déclara d'un ton mielleux : D'accord, mais vous paierez chacun de vos repas mademoiselle ! Violette vira au cramoisi, mais tint sa langue. Après tout c'est vrai qu'elle n'était pas prévue. Se renfrognant elle croisa les bras tout en chuchotant à Laurelyn qu'elle dormirait sur le pont.

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Croisière sur le Béryl
MessageMessage posté...: Lun 06 Jan 2014, 16:19 
Aventurier confirmé
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 01 Juin 2012, 19:13
Messages: 113
PX: 2319
Hum, le Rouge avait des bottes, Khephren l'aurait plus vu pieds nus. Non pas parce qu'il était fidèle partisant des va-nu-pieds, mais pour un matelot il avait observé lors de sa "croisière" mémorable qu'ils était plus à l'aise sans bottes. Il était clairement pas à rester à se prélasser dans une cabine confortable - si jamais il y avait sur le navire - ni à se contenter de faire peur avec son sabre et en imposer de part sa présence. Il y avait anguille sous roche, sûr et certain. Cétait le moindre de ses soucis.

En effet, la réponse était loin d'être satisfaisante, sans conter qu'il y avait des cabines ... qui étaient lourde de sens : plus d'un jour de voyage. Agrrrh. Il avait même une cabine pour lui tout seul, un luxe. Le confort lui était simple comme il aimait, loin de s'en plaindre il se réjouissait d'avance à cette nuit, ou pas, elle était sur un bateau quand même ... Les soucis de Violette était tout proche, car sur le vaisseau la proximité était de mise, sans oublier son empathie naturel. Bref, il voulait bien céder sa place et dormir sur le pont. Mais il ne sentait pas la demoiselle prête à l'arrangement.

Peut-être l'humeur s’abonnirait-elle avec le temps. Alors que le sienne non, bien au contraire, elle ne pouvait qu'empirait. Il prendrait sur lui, comme d'habitude. L'âme croisée ne s'en vantait pas, ni n'en était fier, c'était juste sa ligne de conduite. Bon, rien à faire, il regarda le bâtiment, belle bête, mais les cordage, les voiles et les marins qui s'affairait lui donnait plutôt des envie de sauts - par dessus bord. Comme ces pirate ne le priait pas encore, sûrement par manque de requin ou de kraken, il se retint et se concentra sur le ciel matinal, froid et tranquille, lui.

Sa déesse avait une tête de vache, et non de phoque ou de dugong. Elle était faite pour la terre ferme, lui comme elle, qu'allait-il faire dans cette galère. Il espéra qu'un instant que l'on chavire, mais les dégâts et les risques pour les passager comme pour l'équipage ne lui plaisait pas tant que ça. Tentant de se tenir droit, sans s'agripper fermement à la première prise venue, il continua à fixer l'horizon, non mélancolique et encore moins décelant une quelconque inspiration.

_________________
Fiche de Khephren.
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Croisière sur le Béryl
MessageMessage posté...: Mer 08 Jan 2014, 00:26 
Héros épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 09 Mai 2008, 21:55
Messages: 798
Localisation: Gemmaline
PX: 3099
Au moins la course serait gratuite à défaut d'être confortable, le petit halflin joyeux l'intriguait un peu :
- Pepe c'est cela? Qu'est ce que tu trouve drôle? que je préfère travailler que de payer un trajet dont j'ignore tout ou bien que ce soit une femme qui ait fait ce choix?
- Pour être plus sérieuse dit moi de quoi tu as besoin et nous verrons ce qui sera à ma portée. Est ce que tu as besoin de moi tout de suite? Ou bien je peux au moins visiter les lieux?

_________________
facebook du joueur
Fiche

La compilation est le meilleurs atout social du développeur : c'est ce qui lui permet d'avoir le temps de naviguer sur internet
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Croisière sur le Béryl
MessageMessage posté...: Mer 15 Jan 2014, 16:29 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9214
PX:
Pepe se contenta de hocher la tête en souriant : si il était bon cuisinier (du moins c'était à espérer), manifestement il ne détenait pas la palme de la vivacité et de l'intelligence. Peut-être avait il un problème là haut dans sa petite tête, n'empêche qu'il était gentil. Aïla n'eut donc aucune réponse vraiment affirmative. A côté de la pièce où elle élisait domicile, la cuisine : un petit espace exigu avec principalement des armoires fermées, une table de travail, une bassine d'eau sans doute pour la vaisselle ou les légumes, ou les deux, allez savoir. Un poêle pas très grand mais sans doute assez pour la soupe de l'équipage. En repassant devant le cellier Aïla remarqua que la porte se fermait avec un verrou, et d'ailleurs il y avait un verrou extérieur et un verrou intérieur. En face deux marches descendaient plus profondément dans le navire. Un coup d'oeil rapide révélait des lits superposés laissant juste la place pour le corps. Le quartier des marins donc. Remontant sur le pont, Aïla vit le capitaine en compagnie des deux jeunes femmes et l'homme qui les accompagnaient. Apparemment leur cabine était en face, en dessous de la cabine du capitaine.

Mais déjà les amarres étaient larguées, le vent gonflait doucement les voiles, et le capitaine se mit à son poste à la barre afin de manœuvrer le bateau hors du port de Gemmaline. Kephren le cœur serré, sentit ce léger tangage propre à toute cette eau, mais bien moins prononcée qu'en haute mer. De toute façon, le plan était de longer la côte, il ne devrait pas y avoir de soucis majeur. Le reste de la matinée se révélait longue, très longue pour les oisifs, moins pour Aïla qui fut amenée à aider Pepe à la préparation de la soupe. Pepe chantonnait doucement, d'une manière juste et agréable, amenant calme et sérénité. Puis montrant une outre d'eau et quelques gobelets, il dit :

Les gens ont soif ! Amener à boire là, là ... son doigt montrant le ciel.

Violette se tenait à l'écart, accoudée au bastingage elle regardait défiler les côtés principalement des hautes falaises au bout duquel naissait de la végétation. Il n'y avait pas beaucoup de bancs de sable. Quand à la jeune elfe, elle s'était assise par terre, à l'avant, adossée à une des bite d'amarrage, le vent dans les cheveux, le visage offert au soleil. Kephren ne put s'empêcher de voir les regards intéressés de quelques marins, et particulièrement de l'homme au bonnet rouge, qui tournait autour de la jeune femme, et qui, pour finir dut trouver une bonne raison de l'accoster.


:HRP: Je vous laisse loisir de parler à qui vous voulez, et il me faudra votre situation exacte sur le bateau.

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Croisière sur le Béryl
MessageMessage posté...: Lun 20 Jan 2014, 08:54 
Héros épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 09 Mai 2008, 21:55
Messages: 798
Localisation: Gemmaline
PX: 3099
Je remonte donc avec de quoi désaltérer - ou à long terme déshydrater - l'équipage et ses passagers :
Bien, j'espère que c'est ce que vous souhaiter, Le chef n'a pas daigné me dire ce que vous souhaitiez exactement.
Tout en pensant : surtout qu'il parle la langue commune comme un gobelin qui n'a plus de langue.
Donc je vous ais pris un assortiment de ce que j'ai trouvé ce qui se limite à donc un vin rouge/noir, du rhum et de l'eau.

_________________
facebook du joueur
Fiche

La compilation est le meilleurs atout social du développeur : c'est ce qui lui permet d'avoir le temps de naviguer sur internet
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Croisière sur le Béryl
MessageMessage posté...: Mer 22 Jan 2014, 22:08 
Aventurier confirmé
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 01 Juin 2012, 19:13
Messages: 113
PX: 2319
Khephren regarda la scène sans vergogne, cherchant les petits détails, bien logé comme il était : acteur peu consciencieux. Seul le rouge retint son attention. Faut dire que la couleur vive sauté aux yeux, l'effet recherché sûrement. Banal, il s'y vautrait en contemplation. Enfin, bien plus raide et agrippé qu'affalé. Pour gagner un point de vue plus défendable, euh discret, il regagna Violette, la démarche peu sûr. L'appel de la boisson le fit détourné un instant de son but.

Mais l'oubli dans l'alcool, bien que tentant, n'était pas une solution efficace. Au mieux il gâchait le liquide en le gardant quelques minutes -au plus- dans sa tuyauterie. À grande peine il atteignit la belle. Toujours d'un œil il lorgnait sur le jeune humain approchant l'elfe. À l'aise avec un vieux crouton la voir avec une jeune pousse l'amusait particulièrement. Elle avait peut-être goût pour toutes compagnies, peut-être pas, héhé. Il s'adressa à la fleur, essayant d'avoir une allure digne, un minimum.


- Au fait, je n'ai pas tout saisi, que fait votre oncle ? dans un endroit reculé ?

_________________
Fiche de Khephren.
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Croisière sur le Béryl
MessageMessage posté...: Mar 28 Jan 2014, 14:00 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9214
PX:
Aïla a prit du service, et sous l'oeil attentif et satisfait du capitaine, mena de quoi boire aux marins et aux passagers. En passant elle vit l'oeil noir d'une des filles alors que le Kephren posait une question des plus anodines concernant un oncle. La jeune elfe elle, restait calmement assise, levant le regard de temps en temps comme pour jauger la progression du soleil.

Violette le prit de haut, sachant pertinemment que Kephren se moquait un peu. Elle éclaircit la gorge, par un toussottement qui aurait pu démontrer une certaine gêne, même si son joli visage ne départait pas de son arrogance habituel, sauf pour remercier Aïla au passage :
Ben oui ! Mon oncle ... Tu ne connais pas tout de ma vie. Heureusement d'ailleurs. Il est bûcheron à vrai dire, et vit dans un petit village par là. Je ne sais pas trop où, mais je sais que c'est par là. Elle envoya la main vers l'embouchure d'un fleuve où les eaux plus vertes se mêlaient aux bleus océaniques.

Le vent gonflait les voiles, provoquant quelques claquements comme un chant, faisant avancer le navire à une belle allure. Le capitaine semblait connaitre son affaire et les marins étaient attentifs aux diverses manœuvres, quand tout à coup ils entendirent un cri émanant d'un des marins, alors qu'il fit un geste devant eux du côté de la rive. Un autre bateau tanguait au milieu de toute cette eau et semblait faire cap droit sur eux. A première vue ce bateau était légèrement plus petit, et semblait contenir trois hommes tout au plus. Une voile blanche avec une belle ligne noire verticale, et dépassant trois rames de chaque côté la rendait rapide et probablement plus légère.

Au vu de la tête du capitaine, celui-ci se demandait vraiment à quoi ou à qui il avait à faire. Une certaine tension habitait maintenant les marins. Ils commencèrent à être nerveux, jetant des coups d'oeil au Maitre de bord, prêts à courir au moindre ordre qui franchissait ses lèvres. La jeune elfe s'était levée, abritant ses yeux du soleil, alors qu'elle observait attentivement le vaisseau qui approchait. Violette elle, s'était tue, et instinctivement se rapprocha de Kephren, une ombre de crainte voilant ses yeux

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Croisière sur le Béryl
MessageMessage posté...: Mar 28 Jan 2014, 15:16 
Aventurier confirmé
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 01 Juin 2012, 19:13
Messages: 113
PX: 2319
Le cri surprit Khephren, il se raidit mais rien de plus. Trop perdu dans ses pensées : Comment allait-il poursuivre la conversation. Il n'avait pas saisit qu'il était peut-être temps de la remettre à plus tard. En effet, lui se retenait de crier à chaque remous, pourquoi cela différait tant chez les autres. Le fait que ce soit un marin pouvait provoquer plus de crainte que chez un ou une autre. Mais ce détail échappait à notre brave homme, qui ne cherchait pas tant que ça à ce moquer.

Cet oncle l'intriguait encore, bucheron certes, mais ce nom : Tom, ne faisait-il pas rêver. On sentait transpirer l'homme au grand cœur ou l'homme amasseur de cœur, au choix. Cela divergeait, d'accord, mais c'était un point de départ pour un caractère bien trempé ou ciselé. Un caractère agréable au premier venu, peut-être moins aux proches et à la durée. Qu'importe, des talents multiples, contrebalancé de défauts aussi nombreux, mais choisit avec précaution : l'alchimie d'un ...

L'agitation du navire, enfin présente sur le navire gagna l'homme en pagne. Il cessa son délire prévisionnel pour tourner la tête d'un coté à l'autre, se focalisant non plus sur l'imaginaire mais sur le réel. Beaucoup moins attachant et presque paniquant, l'envie de sauter -à nouveau- par dessus bord se fit plus pressante. La petite détresse de Violette l'en dissuada. Prêt à se recroqueviller en cas de choc ; contre la barcasse ou la rive, suite à des manœuvre d'évasion, ou encore contre un dragon-tortue qui surgirait soudainement ( on ne savait pas le motif des trois rameurs qui les poussait à aller à leur rencontre, autant se préparer au pire ... ), Khephren surveillait les passagers et le chef d'orchestre à la recherche du moindre signe de détresse ou de défaillance.

Tout ça annoncer un risque non négligeable -selon le degré de tragique que l'on voulait bien mettre à la suite- de finir le trajet à pied. Et ça, c'était bon. Une main rapide devant son visage et il enleva son sourire béa.

_________________
Fiche de Khephren.
Haut
   
 
 [ 29 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Common Crawler [Bot] et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à: