Heures au format UTC + 1 heure


Nous sommes le Lun 18 Juin 2018, 16:39



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Dommages collatéraux
MessageMessage posté...: Mer 10 Jan 2018, 17:33 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 06 Nov 2017, 13:21
Messages: 26
*Certes, ce bateau marchand a l'air plutôt robuste et stable, parfait pour un voyage tranquille et agréable, ou tout du moins pas trop désagréable. Par contre le capitaine, quelle enflure, je viens de lui faire une représentation digne des plus grand dramaturge et il a pas sourcillé un instant. Avec ce type de salop je ne vais pas essayer de l'apitoyer, il faut que je lui trouve quelque chose qui susciterait son intérêt. Le problème, c'est que j'ai que dalle et que je ne vais pas me donner à lui, déjà que j'aime pas ça mais en plus celui là a une gueule à faire fuir les gueux. En plus avec ma tirade maintenant j'ai plus vraiment le droit à l'erreur, il ne me reste plus qu'à lui sortir un bon gros bobard mais je vais devoir passer un moment avec lui, donc si je ne veux pas finir à la baille ou violé. Il me reste quoi alors? Si je lui promet une nuit à l'auberge, il va me sauter dessus pendant le trajet. Si je lui promet une reconnaissance auprès d’influent de l'île et que pendant le trajet je fais la moindre erreur je passe par dessus bord. Il ne reste plus que l'oseille, toute les raclure aime le pognon, il ne doit pas déroger à la règle. Bon, allez, ça devrait passer. Enfin non, il faut que ça passe, j'ai pas envie de prendre racine ici moi.*
"Vous savez j'ai un parent sur l'île, il s'avère qu'il est assez riche et il me semble être assez influent donc..."
*Oh! Réveille-toi, je te parle de pognon et tu ne bronche même pas? En gros soit j'allonge direct, soit je reste sur le quais, c'est ce que tu essaye de me dire là? Bon, il ne me reste plus que ça, mais j'ai clairement pas envie qu'il me touche... Et si je lui promet c'est sure que je ne vais pas pouvoir le faire poiroter tout le long du voyage, la moitié au mieux. Bah, il suffit juste que je n'ai pas à le faire attendre plus.*
"...Donc, il y a des choses qui doivent rester entre nous."
Après lui avoir fait signe de se rapprocher elle lui susurra : "Vous vous doutez sûrement qu'au vue de sa situation il vaudrait mieux éviter d'ébruiter ce qui va suivre, car si les gens venait à faire le rapprochement de ce que je vais vous proposer et le fait que je soit lié par le sang à cette personne cela pourrait peut être nuire à son image. Je suis sure que vous comprenez. Vous voyez, je suis une jeune femme dans la fleur de l'age, et il y a de grande chance que je puisse me laisser séduire par un homme de votre prestance et de votre charisme au cour de notre voyage... Si vous voyez où je veux en venir."
Puis juste après lui avoir soufflé sensuellement dans le cou Neige recula de deux pas et d'un sourire angélique conclut : "-Alors? Je peux venir avec vous?
-Hé bien! Je ne vais pas laisser une jeune demoiselle sur les quais, se serra avec plaisir ma p'tite dame."

*Sérieusement quel vicelard celui-là, bon au moins j'ai le trajet, maintenant il ne me reste plus qu'à trouver mon échappatoire.J'ai jusqu'à demain matin et les gens du coins devrait être capable de me renseigner sur les coins de cueillette si il ne son pas trop stupide.*
Allant au contact des habitants du port pour trouver un logement pour et surtout pour connaître les plantes et baies à "éviter" dans le coin.
Le lendemain cachant sa récolte, Neige salua le capitaine de manière chaleureuse puis monta à bord de l'embarcation. À peine le temps de s'installer que la bateau pris la mer. À peine les ordres du capitaine donnés qu'on frappa à sa porte.
*T'es sérieux? Ça fait même pas une heure qu'on a levé l'ancre que se gros porc veut déjà me sauter dessus! Bon comment je le dégage moi maintenant? Le mal de mer? Ouais, mais pour le moment je doit pouvoir trouver autre chose, ça me gardera une excuse pour après.*
Neige se dirigea vers la porte d'un "oui" mélodieux, et lorsqu'elle ouvrit la porte, elle constata sans étonnement qu'il s'agissait du capitaine en question.
*Bon, je vais déjà attendre de voir ce qu'il a à me dire celui-là pour pouvoir le rembarrer.*
Alors qu'elle restait muette un sourire sincère aux lèvres, Neige attendait que son visiteur n'entame la discutions. Celui-ci ne se fit pas attendre bien longtemps :
"-Alors ma p'tite dame, vous êtes bien installée? Tous se passe comme vous le souhaitez?
-Ma foi, pour le moment le trajet ne me parait pas trop mouvementé. Et pour ce qui est de l'installation, je pense que je suis en bonne voie.
-Vous m'en voyez ravi, et sinon par rapport à ce que nous avions conclu..."

En laissant ça phrase en suspend le capitaine s’apprêtait et rentre dans la cabine de la "p'tite dame".
*Et le voila celui là, putain, il ne peut pas attendre le soir? Ça m'éviterai bien des souci, bah, si je le repousse sans réelle raison cette fois il sera pris au dépourvu et n'aura rien à dire.*
Prenant son ombrelle non loin de là et posant l’extrémité sur le torse de l'homme Neige l’arrêta :
"Mais enfin, voyons capitaine, je ne vais pas m'adonner à ce genre d'activité en plein jour alors que l'on pourrai nous surprendre. Je vous le rappel cela doit rester notre petit secret rien qu'à nous." Après un clin d’œil évocateur, elle enchaîna sur un ton doux et complice : "Ne vous inquiétez pas, j’honorerai ma promesse." Puis faisant mine de regarder s'ils n'étaient pas épié elle conclu d'une voix basse et inquiète : "Vous n'en avez pas parlé, rassurez moi?"
*Si ceux de l'équipage sont au courant, je suis dans de beau drap moi.*
Le capitaine la rassura puis pris congé sans vouloir insister plus.
*Bon, voilà une bonne chose de faite, mettons en place la deuxième excuse et l'ultime défilement. Je vais bien pouvoir trouver un bouc émissaire.*
Neige parti sur le pont, pour prendre l'air et observer les manœuvres de l'équipage. Elle trouva ce qu'elle cherchais plus vite quelle ne l'aurait imaginé, une mousse en train de se faire ridiculiser par un matelot et le capitaine alors qu'il avait fait une bourde.
*Ha! Hé bien, celui-là n'est vraiment pas vernie, déjà qu'il semble être un incapable, et ne pas être apprécier par l'équipage, il faut en plus qu'il me tape dans l’œil.*
Après avoir surveillé son nouvel intérêt et alors que le soleil se couchait Neige fit mine de s'évanouir à un moment où il y avait beaucoup de membre de l'équipage à proximité, elle se laissa alors tomber.
*Mais ça fait mal! Aucun de ces idiots n'aurait pu me retenir bon sang? Bon, c'est un moindre mal comparé à ce que j'évite. Faut juste espérer que l'autre porc ne veuille pas abusé d'une personne souffrante.*
L'équipage, alerté par la perte de connaissance de leur invité, demanda au mousse qui avait suscité l'intérêt de cette dernière de la raccompagner dans sa cabine.
Une fois allongée dans son lit, Neige, fit mine de se réveiller et alors que le mousse allez retourne à ses occupation elle l'attrapa mollement part la manche :
"S'il-te-plaît, reste avec moi. J'ai besoin de quelqu'un pour veiller sur moi. Tu ne veux pas me parler un peu? Dit moi comment tu t’appelles."
Alors que le moussaillons restait au près de Neige toute la soirée elle eu l’aubaine de discuter avec lui de tout mais surtout de ses relations avec l'équipage. Le lendemain elle prétexta de son mal pour ne pas avoir à devenir intime avec le capitaine et ainsi préparer son ultime échappatoire.
Le sur-lendemain elle pris les devants et rendit visite en catimini dans la nuit au capitaine.
"Comme promis, je viens vous rendre visite. Hélas je me sens encore un peu faible, aussi, j'aimerai qu'on partage un repas avant de rentrer réellement dans notre nuit." Elle esquissa un sourire puis tendant un panier dans lequel elle prépara deux repas grâce aux provisions du bateau dont un préparé avec le résultat de sa cueillette qui était mis en évidence dans le panier : "Je vous en pris servez vous!"
[...]
*Je savais que c'était un porc et un être de la pire des espèces mais il arrive encore à se surpasser celui-là, bon, il est temps que je m'éclipse et que je finisse ce que j'ai à faire.*
Le repas fini, d'un air gênée Neige avoua avoir un besoin pressant avant de s'éclipser. Maintenant que la nuit était bien avancé elle se faufila dans la couche des matelots pour arracher des bras d'Archelune le matelots impliqué dans la brimade du mousse et l'invita à la rejoindre dans la réserve. Une fois réunie, elle lui tendit un foulard : "Tiens, on va s'amuser."
Après avoir bandé les yeux elle commença à se dévêtir et après avoir retirer la chemise du matelot elle s’assit sur son torse. Elle enroula le haut du matelot autour de sa dague avant de l'égorger en prenant tous le temps dont elle avait besoin pour être sur de ses gestes. Pendant que le malheureux agonisait incapable d'appeler à l'aide car il avait la trachée tranchée, Neige pris son temps pour se nettoyer avant de rhabiller le matelot, retirer son bandeau, se laver les mains et se rhabiller. Elle écrivit un message sur un bout de papier qu'elle déposa dans la marre de sang : "Viens dans la réserve, il faut qu'on s'explique"
Elle signa le message des initiales du mousse puis retourna dans la couche de l'équipage pour y déposer un sac avec une demi-fiole de poison, une dague, l'autre partie du papier, et une discrète trace de sang. Elle jeta le bandeau par dessus bord et retourna se coucher.
*Désolée, vous n'avait pas eu de chance, c'est tous. Mais d'un autre coté : méritiez vous vraiment de vivre? Bon, c'est dommage, le petit semblait être une bonne personne.*
Le lendemain au matin c'était la panique.
*C'est bien normal, bon le tout est de rester choquée et ses abrutie ni verrons que du feu. J'espère juste qu'ils ne feront pas demi-tour après tous ce que j'ai du traverser... Sinon je pense que la suite du voyage devrait être agréable. Je vais faire témoins de moralité pour le petit, ça empêchera les soupçons sur moi, enfin, je l'espère.*
Neige sortit de sa cabine afin de faire mine de se demander pourquoi il y avait un tel raffut dehors et pour jouer le choque lorsqu'on lui annoncera.
[...]
Malgré l'absence de capitaine le bateau arriva à bon port. Et le mousse ne subit pas trop les représailles de l'équipage grâce à la plaidoirie de Neige. En revanche il fut livré aux autorités il fois au port.
Arrivé à bon port dans le milieu de la journée.la première chose que fit Neige était de s'éloigner tranquillement sans paraître suspect.
*Mais qu'est qu'il fait chaud! Bon il faut que je me trouve vite fait quelque part où il y a de l'ombre et où je pourrait me faire offrir à boire. Ensuite on verra pour rentrer dans une bonne famille.*
Neige balaya le port de ses yeux plissés à cause du soleil pour trouver quelque chose qui s’apparenterait à une auberge et qui ne soit pas trop crasseux.

_________________
Fiche perso
Arrivé au port

Code couleur :
Narration
"Parole"
"Murmure"
*Pensé*
Haut
  Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à: