Heures au format UTC + 1 heure


Nous sommes le Lun 22 Jan 2018, 05:17



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 206 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 11  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Le continent, la Rashéménie pour les nazes en dix leçons
MessageMessage posté...: Lun 03 Mar 2014, 16:22 
Héros légendaire
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 01 Fév 2014, 14:31
Messages: 1219
Localisation: Nord
PX:
Le port d’eauprofonde avait pointé le bout de son nez vers midi, au bout de quelques semaines de mer, de mal de mer pour certains … la cité était enfin en vue, majestueuse et magnifique …
Le groupe put poser pied à terre enfin vers le milieu d’après-midi, le premier descendant serait-il encore le premier descendu ?
Le port fut rapidement traversé, ils s’engageaient dans l’une des principales artères de la cité pour arriver devant un grand bâtiment, qui semblait avoir été remis à neuf assez récemment, dans la taverne/auberge il y avait énormément d’animation, de la belle musique et nombre de rires. Sur l’écriteau se lisait … « L’Auberge du Tabouret Mal Placé » et en représentation, une chope de bière, posée sur un tabouret dont un des pieds avait été rougi.

Image

A l’ouverture de la porte, en effet l’ambiance était présente, et nombre de races différentes, sur la scène se trouvait une semi dragonne de cuivre, qui jouait de la harpe, nombre de clients dansaient, une table était occupée par un groupe des plus particulier, Nains, Aasimar, un humain qui avait des yeux de serpent, deux elfes noires, l’une équipée de deux lames batardes et d’un symbole sacré d’Eilistraée l’autre de sabres orientaux, un elfe a la peau cuivrée et légèrement écailleuse

Quand la barbare entra, c’est le patron, un humain, bien portant, nommé Roger qui se pointa


- « Héééééééééééééééééééééé la p’tite Frarwen est d’retour parmi nous ! T’as trouvé ce qu’tu cherchais ? »

- « Oui, ils sont la derrière moi, Quarra est là ? »

L'homme sourit et répondit

- « Salut les jeunes ! Entrez entrez ! Quarra va arriver, elle est dans les bains, n’allez pas la déranger, le dernier qui a essayé a fini avec les cheveux et les sourcils brulés, j’vous amène des rafraîchissements ! »

Il rit de bon cœur et invita le groupe fraichement arrivé a s’installer alors que Frarwen était allée saluer la tablée ou les deux elfes noirs étaient installés.
La taverne était luxueuse, les affaires semblaient très bien tourner pour eux, accroché au mur, dans un cadre, derrière le bar, au milieu de diverses armes décorative on pouvait voir, un tabouret, rond, trois pieds dont un couvert de sang séché, très probablement celui qui a donné son nom à ce lieu … Sur la table réservée pour le petit groupe le patron fit amener deux cruches de bière, brune et blonde, une de lait et une d’eau ainsi qu’une bouteille de vin.

_________________
Cinq têtes de dragons, en gros une pour bouffer chaque pj de mon groupe !

Ça va saigner mes enfants ...

Mes multiples personnalités :
Larana, mage, demi orque trop bonne
Haradraf, guerrier, orogue brutal et fanatique
Skadi, barde, demi ogre sympa et métaleuse
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le continent, la Rashéménie pour les jeunes en dix lecon
MessageMessage posté...: Mer 05 Mar 2014, 00:42 
Maître aventurier
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 16 Jan 2014, 23:30
Messages: 220
Localisation: La ville des lumières
PX: 480
Il fallait admettre que c'était un peu abusé. Sitôt le pied à terre, repartir en mer n'enchantait pas le barbare. Son esprit était bien trop étroit pour angoisser à cette idée, et il passa donc la soirée à ne surtout pas penser au lendemain, buvant et dansant, s'intéressant avec beaucoup de curiosité aux instruments des musiciens et finissant par se hisser dans sa chambre pour se laisser effondrer sur son lit et, l'alcool n'aidant pas, ronfler à en réveiller les morts.

Le lendemain, il se réveilla avec une douleur qui lui rappela soudainement que la déchéance de la civilisation était effectivement à la portée de tous, lui y compris. Il traîna difficilement la patte pour monter à bord du bateau, sentant que le vent venait de tourner et que la désagréable nausée du lendemain d'ivresse n'était qu'un très léger avant-goût de celle de la traversée.

Effectivement, Vrarog passa la-dite traversée à alterner la position couchée du sommeil difficile à celle penché par dessus bord pour nourrir les animaux marins. D'une bien piètre compagnie, il errait parfois sur le pont, le visage pâle, et les yeux gorgés de sang, trahissant à la fois son mal-être digestif et son manque de sommeil. Il lui sembla qu'ils avaient navigué des années, et c'est avec le plus grand des soulagements qu'il accueillit la nouvelle de leur arrivée au port. N'écoutant que son désir d'en terminer avec cette torture, il se rua sur le pont et passa dès que possible sur la terre ferme. Premier descendant, premier descendu.

La sensation des pavés n'était pas encore idéale et les jambes de Vrarog peinaient un peu à le soutenir. Il porta un regard sur leur destination : une auberge. Il avait faim, il était fatigué, et ce lieu lui ferait le plus grand bien. S'il avait un tant soit peu réfléchi, il en aurait conclu qu'il était de retour sur le continent et que la vision de l'homme médecine ne l'avait amené qu'à faire un aller-retour vers Gemmaline, et passer plusieurs semaines malade. Mais au fond, n'était-ce pas un bon enseignement d'humilité pour qui savait apprendre la leçon ? Il ne faisait aucun doute qu'avec la sagesse pour laquelle était réputé Vrarog, il lui faudrait encore de nombreux cours avant de la retenir.

Dans l'auberge, tout indiquait que Frarwen était particulièrement renommée, et donc, que sa maîtresse le serait aussi. Le barbare salua avec reconnaissance l'offre de l'aubergiste et s'installa à la table. Il reprenait un peu de couleurs, mais il lui faudrait plus qu'un verre pour être à nouveau à l'apogée de sa forme.

_________________
Vrarog, dit "Premier Descendant"

Car à personne en ce monde tu ne dois te fier. Ni aux hommes, ni aux femmes, ni aux bêtes. Tu ne peux te fier qu'à ton épée.

Aventure en cours : La Rashéménie pour les nazes en dix lecons
Staring :
  • Naï'Ka Ecaillenoire, la guerrière au regard de braises
  • Narcquos, l'elfe aux talents inconnus
  • Tharna, ma plus grande fan
  • Nelac Gwirered, l'artisan qui fait tout sauf dire la vérité

Note : pour me contacter, préférer un MP à Driss.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le continent, la Rashéménie pour les jeunes en dix leçon
MessageMessage posté...: Mer 05 Mar 2014, 13:45 
Héros épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 25 Aoû 2010, 14:56
Messages: 725
PX: 11365
Fiche: Nelac
Parès une bonne soirée, peut-être un peu trop arrosée même si Nelac avait fait son possible pour ne pas trop abuser, il voulait éviter les désagréments de la gueule de bois doublé d'un voyage en mer, surtout si le temps s'avérait mauvais, avant de rentrer, seul malheureusement.
Il était arrivé légèrement en avance au rendez-vous donné, certainement parce que les autres profitaient d'un petit déjeuner plus copieux, perché sur son desrtier, le chien en laisse à ses cotés, assis sur l'arrière train. Il portait une tenue propre, recouverte d'une armure neuve de la veille, et s'était rasé, même si ce n'était pas très utile. Autant dire qu'il était certain d'avoir fier allure, sinon même celle d'un petit noble sur le départ, même s'il lui manquait les serviteurs en tout genre qu'avaient ces gens, à moins qu'on ne compte le groupe d'aventurier comme tel, ce qui lui couvenait parfaitement. Car en plus de la tenue et des animaux, rompus au combat, l'épée qu'il avait au coté, ainsi que la lance d'arçon et le bouclier accrochés à sa selle pouvaient reforcer cette idée. Il ne manquait que des armoiries sur ce dernier pour compléter le déguisement, mais avec le manque de domestiques, il pourrait toujours, si besoin était, faire passer cela pour un manque de moyens.
Le bateau sur lequel ils embarquèrent étaient impressionnant, ce qui voulait dire qu'il avait toutes les chances d'être des plus stables, et des plus surs, les pirates n'attaquant que lorsqu'ils étaient certains de la victoire. Et sur ce point au moins, Nelac avait raison.
Le jeune homme passa ensuite la majorité du voyage à lire le grimoire qu'il avait "emprunté" à Bombastus, prenant des notes, mettant également par écrit des choses qu'il aurait peut-être dû mettre depuis longtemps, ou qu'il ne devrait pas mettre du tout, sur différentes personnes, ce qui lui permettrait de pouvoir se référer à ces notes, lui ou un autre qui devrait toutefois comprendre son écriture mauvaise tout aussi efficace qu'un très bon code sur les autres, d'ailleurs, si le besoin s'en faisait sentir un jour, pour emprunter, durant un temps, l'identité d'une personne.

Ce fut un travail qui lui prit du temps, l'occupant durant le voyage qui l'éloignait d'un gnome qui il l'espérait passait de très mauvais moment, d'ici peu avec de la chance sur la potence, mais c'était aussi bien, car observer l'océan vide n'avait pas grand intérêt. Ils arrivèrent ensuite à bon port, et Nelac, avec sa ménagerie, fut parmi les derniers à débarquer, prenant avec le groupe la direction de l'auberge, n'ayant toutefois pas à subir la fatigue de la marche, sauf une fois le destrier à l'écurie, sur quelques mètres à peine.
L'endroit était étrange, du moins dans son nom, qui devait représenter une anecdote que tous les piliers du comptoir devait pouvoir raconter, qui semblait la mettre hors de portée de ceux qui ne la connaissait pas, et hétéroclyte.
S'installant à la table qui leur fut réservée, puisqu'il n'avait pas envie de finir brûlé à divers degrés, Nelac se posa face à la salle, regardant les clients, pour voir si l'un d'entre eux pouvait être intéressant, tout en se servant un verre de lait. Bientôt ils pourraient enfin rencontrer leur mystérieuse employeuse pour en savoir plus. Et au pire, Nelac aurait eu gratuitement un voyage vers Eauprofonde, Gemmaline ne correspondant pas à ce qu'il désirait faire.

_________________
Nelac
Pouvoir magique : ,
Grimoire : Les 100 identités de M Nelac

____________________________________________________________
Le bon, La brute et Le truand
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le continent, la Rashéménie pour les nazes en dix leçons
MessageMessage posté...: Mer 05 Mar 2014, 21:13 
Aventurier experimenté
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 03 Jan 2014, 16:30
Messages: 98
PX: 435
Tharna n’était pas restée bien longtemps en bas, elle avait bien entendu regardé les autres s’amuser ou sombrer dans l’alcool et parfois, elle les encourageaient même dans leur danse en tapant dans ses mains.
Mais lendemain il fallait se lever tôt et elle ne savait pas de quoi la journée serait faite ou quelles embûches allaient lui tomber sur le coin de la figure, alors relire son grimoire lui sembla être une bien meilleure idée que de s’essayer aux festivités locale.

Sa nuit fut agréable, la chambre était bien plus cossue et insonorisée que sa propre maison ce qui lui permit de récupérer tranquillement et même de faire la bonne élève en se levant de bonne heure. Repartir a peine arrivée...Au moins on pouvait dire que sa nouvelle vie était pleine de surprise et elle n’était pas mécontente de quitter le lieu de débauche qui lui avait servit de refuge, et c’est pourquoi elle arriva avec un petit sourire amusé sur le port.

Sourire qui se changea rapidement en mine surprise a la vue de Nelac, d’ailleurs elle mit un petit temps a le reconnaître et a le saluer. Ça semblait l’impressionner un peu tout ce matériel flambant neuf,cette monture, ces chiens... Elle devait probablement se demander si elle allait vraiment être utile dans cette aventure… On allait peut être la remplacer en cours de route pour un des chiens qui eux au moins devaient savoir attaquer depuis bien plus longtemps qu’elle.

Mais, heureusement, il y avait Vrarog et son état lamentable!

Sur le coup, elle soupira presque de soulagement .Dans un élan de bonté lui proposa de l’eau pour essayer de faire passer ses maux de têtes, et parfois accompagnait le zombie qu’il était devenu quand il passait sur le pont.
Bref, pendant ces quelques semaines de voyage elle veillait plus ou moins sur lui et son mal de mer, essayait d’arracher quelques détails sur leur future mission a Frarwen si elle mettait la main dessus et le reste du temps elle révisait bien sagement dans le coin qu’on lui avait attribué ou essayait de taper la conversation a un peu tout le monde. Oui, elle ne souffrait d’aucun mal de mer, même si elle regardait parfois l’océan d’un air étrange.

Une fois la terre ferme en vue, elle fit tranquillement son sac et laissa les plus pressés passer en premier avant de suivre la petite troupe a l’auberge. Il y avait beaucoup de monde, et surtout beaucoup de races! Cela semblait au moins lui couper le sifflet un moment car pour une fois, elle se contenta de saluer et s’installa a une place ou elle aurait une bonne vue sur ce spectacle fascinant...Hobby qu'elle semblait pour une fois partager avec Nelac, ce qui lui arracha un haussement de sourcil.

_________________
Et la fiche, c'est juste ici
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le continent, la Rashéménie pour les nazes en dix leçons
MessageMessage posté...: Ven 14 Mar 2014, 10:14 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 22 Jan 2014, 15:27
Messages: 39
PX: 140
Un bateau…J’en avais vu beaucoup autrefois, au port d’Eternelle-Rencontre, je passais devant avec mes parents ou avec Filraen...Je les regardais, sans savoir si je les emprunterais un jour, presque persuadé du contraire d’ailleurs, après tout on était mages du palais dans la famille, pas négociants, diplomates, militaires ou pire, aventuriers.

Un bateau…une mer…La seule fois que j’avais utilisé traversé une mer, ça avait été pour quitter Eternelle-Rencontre afin de rejoindre Gemmaline. Je n’y étais pas resté bien longtemps en tout cas, à peine deux ans, deux ans pour trouver la force d’affronter mon destin et ma vie. Deux ans, ce n’est rien au final, cela m’en avait bien pris 123 avant de quitter ma première maison.

Un bateau…une mer…un port…De la peur, voilà la première chose que j’ai ressentie en apercevant le port de Gemmaline. La peur de sentir le même regard que celui de mes parents se poser sur moi. Que chacun me voie comme le monstre que je suis. Ils l’ignoraient, je savais qu’ils ne pouvaient pas savoir mais…s’ils savaient ? S’ils avaient été capables de voir en moi la créature que j’étais, l’erreur que je suis, que ce serait-il passé ?

Un bateau…une mer…un port…une auberge…Je n’avais jamais été à l’auberge avant d’arriver sur Gemmaline. Ce n’était pas le genre de la famille après tout. Mais je n’avais plus de famille à présent. J’étais seul face à mon destin, face à ma vie, face à mon histoire.

…..


J’observais la ville qui s’offrait devant moi, un monde si vaste et plein de mystères, un monde que j’avais partiellement découvert par les livres, mais qui restait malgré tout une énigme. D’après mon peuple, le monde hors d’éternelle-rencontre était peuplé d’êtres inférieurs, de tribus sous-civilisées qui ne pensait à rien d’autre qu’à détruire leur monde. C’est pour cela que nous avions fui ces terres, que toute notre espèce, ou presque, s’était exilé pour rester hors d’atteinte de la décadence. Et…je ne pouvais pas donner entièrement tort à ces paroles. La cité était loin d’égaler la beauté de mon île natale. Mais pourtant j’y trouvais quelque chose d’autre, un sentiment étrange que je ne pouvais expliquer, un élément que je ne connaissais pas mais que j’espérais pouvoir découvrir…un jour, peut-être.

Je suivi le reste du groupe, restant un peu en retrait malgré tout, mal à l’aise dans cette ambiance si « conviviale » en terme humain… Après deux ans à vivre à Gemmaline, j’avais appris que c’était assez courant comme mode de vie, mais je n’avais jamais pu m’y faire réellement. Toute cette familiarité, tous ces gens qui hurlent, chantent mal et dansent sans raison dans les rues ou dans les auberges…Je n’arrivais pas à la saisir. Et le nom de l’auberge m’inspirait presque autant que la succube plaisante…

Je rentrais malgré tout avec mes compagnons de voyage, et observais l’intérieur. Jamais je n’aurais cru voir une telle diversité de personnes en un endroit si fermé. Il y avait tant de gens, tous d’horizons différents, et bien que notre propre groupe était peu banal, il y en avait encore des plus originaux…Mais mon regard se posa instinctivement sur les elfes noirs présents…Ces créatures abjectes, ennemis des miens, qui nous avaient attaqué la veille de mon départ et avait tué notre roi. Mais je n’étais pas là pour ça ! Je détournais mon regard de ces monstres pour le reposer sur les barbares et l’humain qui, à sa tenue, semblait être le dirigeant de la taverne.

Les odeurs de boissons, de sueur, et bien d’autres se mêlaient dans mes narines et m’incommodaient de plus en plus, mais je soupirais longuement. Si c’était le prix à payer pour découvrir la vérité, alors je le subirais bien quelques instants, surtout que les autres ne semblaient pas si dérangés.

_________________
Pour la fiche, c'est par là!
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le continent, la Rashéménie pour les nazes en dix leçons
MessageMessage posté...: Ven 14 Mar 2014, 18:11 
Héros légendaire
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 01 Fév 2014, 14:31
Messages: 1219
Localisation: Nord
PX:
Alors que le groupe prenait place, que la rouquine saluait la table des elfes noirs, leur tapant la bise, une femme vêtue d’une robe bleue et bordeaux, portant un masque blanc, décoré de motifs et de plumes, un corbeau posé sur son épaule et portant un bâton taillé en tête de dragon fit son apparence, il se dégageait d’elle une prestance, une aura de respect.

Image

Elle se dirigea vers le groupe fraichement assis et les observa de derrière son masque. Elle le retira en tirant une chaise. Elle était extrêmement belle, une bonne trentaine d'années marquées.


Image

- « Salutations Dames et Ser. Comme Frarwen a du vous le dire, je me nomme Quarra Narvadra Oposs-Ixen. Vous devez avoir nombre de questions à me poser, avant de vous donner les détails de votre ou vos missions, je me tiens ici afin d’y répondre le plus simplement possible. »

Elle s’assit enfin, commandant une bonne bouteille de vin.

- « Ne craignez pas ces elfes noirs, celle avec les deux lames se nomme Médylene Cormrael, elle est grande prêtresse d’Eilistraée, la seule divinité elfe noire bienfaitrice. Et la seconde est sa sœur, une combattante des ombres, elle est redoutable. Sur la scène c’est sa fille Fjama, comme vous l’aurez constaté, du sang de dragon coule dans ses veines. Son père … je ne le vois pas ici.»

Elle fixa les gens, tour à tour.

- « Commencez par me dire vos noms et ce que vous attendriez de ce voyage dans ma belle région, et n’hésitez pas à me poser vos questions. Je suis toute a vous.»

_________________
Cinq têtes de dragons, en gros une pour bouffer chaque pj de mon groupe !

Ça va saigner mes enfants ...

Mes multiples personnalités :
Larana, mage, demi orque trop bonne
Haradraf, guerrier, orogue brutal et fanatique
Skadi, barde, demi ogre sympa et métaleuse
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le continent, la Rashéménie pour les nazes en dix leçons
MessageMessage posté...: Mar 18 Mar 2014, 14:11 
Aventurier experimenté
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 03 Jan 2014, 16:30
Messages: 98
PX: 435
La jeune magicienne semblai plus ou moins fascinée par l’ensemble des races rassemblées ici, il faut dire que dans sa région natale… C’était nettement moins nuancé, elle ressemblait plus ou moins a une gamine le jour de noël et elle souriait tout en observant les un et les autres comme pour mieux cerner les coutumes du coin.

Et puis...Enfin! Le moment ou son employeuse faisait son entrée! Et bien que la raison aurait voulu qu’elle laisse les autres parler en premier elle se laissa aller a un élan de curiosité sans fin et assez enfantin et spontané.


“Bonjour Madame, enchantée je suis Tharna et pendant que j’y suis voici Nai’Ka,Vrarog, Nelac et Narquos.”
Elle les designera de la main tout en citant leur nom avant d'enchaîner

“On ne nous a pas dit grand chose sur notre mission et je vous avouerais que c’est votre description qui m’a en grande partie poussée a accepter. Ça et… Enfin… Autre chose de plus personnel. Mais j’ai envie de découvrir le monde, la magie sous différentes formes et voir d’autres peuples alors c’était l’occasion révée”

Elle s'arrêta un instant, peut être un peu gênée de son côté en pu trop enthousiaste,ou parce qu’elle avait débordé un peu plus qu’elle ne l’avait prévu mais elle finit par reprendre .

“Enfin..Donc. On nous a parlé d’un objet a récupérer… On peu en savoir un peu plus sur sa localisation, a quoi il ressemble, ou pourquoi il est aussi important que cela pour vous? Et… Ma question va sans doute paraître étrange mais je me demandais aussi... Vous semblez vraiment connue ici alors...Pourquoi faire venir des gens de Gemmaline? Personne ne pouvait vous aider ici?”

Et puis le flot de parole se tarit, d’une car il fallait bien laisser la demoiselle répondre, et aussi car elle songeait que ses camarades pourraient avoir eux aussi envie de poser des questions plus ciblées.

_________________
Et la fiche, c'est juste ici
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le continent, la Rashéménie pour les nazes en dix leçons
MessageMessage posté...: Mar 18 Mar 2014, 18:44 
Maître aventurier
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 16 Jan 2014, 23:30
Messages: 220
Localisation: La ville des lumières
PX: 480
Vrarog observa l'Hatran qui entrait. Son masque n'inspirait pas particulièrement la confiance. Pourtant, il se dégageait de cette femme une aura, et le barbare en conclut qu'elle devait être l'équivalent d'un homme-médecine, responsable de guider les membres de son peuple. Elle devait être écoutée et très respectée de tous. Quand elle commença à présenter son entourage, le barbare en maudît son inattention. Il savait qu'il avait tendance à la distraction, et en l'occurrence, il n'avait pas plus que cela prêté attention à son entourage. L'idiot, il aurait été bien bête s'il était tombé dans une embuscade. Il mit cet écart sur le dos d'un reste de mal de mer et écouta la suite de la discussion.

La jeune Tharna prit la parole. Vrarog voulait lui parler. Il avait estimé en premier lieu qu'elle n'était qu'une fragile créature, fort sympathique au demeurant, qu'il faudrait protéger à longueur de temps, car son petit corps serait trop faible pour la porter sur le champ de bataille. Et pourtant, pendant la traversée, elle avait été là, prenant des nouvelles de lui, s'assurant de sa santé, elle était bien debout alors que lui était au sol. Qui était vraiment le faible ? Il dut bon gré mal gré admettre que face à cet adversaire qu'était la mer, Tharna était un camarade inestimable. Il faudrait qu'il lui en parle, son jugement hatif était injustifié et elle méritait son respect.

Vrarog salua d'un signe de tête quand Tharna évoqua son nom. Il tiqua à la dernière phrase de la jeune magicienne. Elle avait raison. Comment avait-il pu ne pas voir ça tout seul ? Il était idiot de faire une traversée pour aller récupérer des mercenaires sur une île quand on pouvait en trouvait tout autant sur la continent. Mais au fond, n'était-il pas dans le même cas ? Lui-même était allé sur une île pour chercher des réponses qu'il venait maintenant trouver sur le continent. Le sort avait des façons bien étranges de jouer avec la vie des gens.


- Pour ma part, j'aimerais savoir à quels adversaire on devra s'attendre. Il est toujours mieux de se préparer plutôt que de découvrir au dernier moment ce qui vient de nous tomber dessus.

_________________
Vrarog, dit "Premier Descendant"

Car à personne en ce monde tu ne dois te fier. Ni aux hommes, ni aux femmes, ni aux bêtes. Tu ne peux te fier qu'à ton épée.

Aventure en cours : La Rashéménie pour les nazes en dix lecons
Staring :
  • Naï'Ka Ecaillenoire, la guerrière au regard de braises
  • Narcquos, l'elfe aux talents inconnus
  • Tharna, ma plus grande fan
  • Nelac Gwirered, l'artisan qui fait tout sauf dire la vérité

Note : pour me contacter, préférer un MP à Driss.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le continent, la Rashéménie pour les nazes en dix leçons
MessageMessage posté...: Mar 18 Mar 2014, 19:44 
Aventurier vétéran
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 07 Jan 2011, 16:04
Messages: 153
PX: 2100
Naï'ka avait fait son possible pour ne pas se montrer trop sauvage envers ses compagnons de route. Avec un effort conscient elle avait participé aux divers repas, et activités durant le voyage, même si celui-ci lui semblait long et ennuyeux au possible. Elle s'était occupée à des exercices pour garder la forme, s'entrainant à parfaire ses gestes, puis s'était longuement occupé de ses armes tout en écoutant les divers bavardages et en observant tout le monde.

Les villes l'incitaient toujours à la méfiance : avoir autant de gens qui vivaient dans un même endroit ne lui semblait pas naturel. A force cela devait inciter des jalousies, des envies de se faire une place plus grande autour de soi et donc engendrer la violence. Elle suivit le troupeau, ses longues jambes nues de dessous sa jupe courte en cuir et son armure en chemise maille ajusté à la taille de sa ceinture portant son épée. L'arc et le carquois était dans son dos, sur sa longue cape qui battait librement au vent, alors que ses bottes martelaient le pavé. La genasi tournait la tête curieuse, se fichant de susciter la curiosité de par son apparence et entra dans cette bâtisse au nom qui sonna fort étrange dans sa tête se demandant d'où cela pouvait bien provenir...

La dame sorcière qui se montra à eux la déconcerta : elle s'était attendue à quelqu'un de bien moins soignée, un peu plus sorcière, le genre avec des cheveux blancs et des pieds nus sali par de longues marches. Elle concéda qu'elle était bien plus agréable à regarder que la sorcière Markanïa au village, qui se prétendait être de cette engeance. Après avoir laissé la petite magicienne la présenter elle approuva d'un signe de tête le barbare :


Sans doute qu'il valait mieux des gens inconnus d'une île inconnue pour mettre d'éventuels ennemis dans le doute ? répondit Naï'ka à Tharna tout en haussant un sourcil inquisiteur vers la Dame Hatran Je suis d'accord avec Vrarog continua-t-elle je vous saurai gré d'être précise sur la nature de nos ennemis afin que nous puissions nous y préparer convenablement. De plus si cela vous est possible, j'aimerais savoir ce qu'on cherche très exactement et si cette chose est dangereuse. Et enfin, pourquoi une rencontre dans un lieu public ?

_________________
Naï'Ka Ecaillenoire
PJ : Kipepeo, Jua Sombrelune - Maître de Jeu et Admin : N'Jini
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le continent, la Rashéménie pour les nazes en dix leçons
MessageMessage posté...: Mer 19 Mar 2014, 15:02 
Héros épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 25 Aoû 2010, 14:56
Messages: 725
PX: 11365
Fiche: Nelac
Tranquillement assis, Nelac put observer l'arrivée de leur véritable employeur, qui n'avait pas vraiment le physique auquel il se serait attendu, pas forcément de la carrure de celle qui les avait amené ici, mais tout du moins tout aussi rustique, basé sur le peu qu'il savait de la Rashéménie, c'était dire Frarwen, couplé à ce qu'il savait des mages.
Voir qu'elle était différente était une bonne chose pour lui, car cela voudrait dire qu'elle apprécierait plus les qualités mentales chez un leader, si un devait être désigné, plutôt que les muscles de l'abruti de service, à savoir Vrarog, du moins si on partait du principe qu'elle était elle aussi intelligente, ce qui était une qualité requise pour être un bon mage. Bien sur, comme d'autres semblaient avoir du plomb dans la cervelle, telle la petite dame, il ne serait pas forcément choisi, même s'il serait certainement bien placé, aevc sa verve complétant son esprit qui pouvait le faire paraitre pour encore meilleur qu'il ne l'était dans tous les domaines.
Mais bien sur, cela était sujet à une condition, celle qu'il reste, car la chose ne serait certaine qu'une fois qu'il aurait toutes les cartes en main, puisque d'ici là, il n'était pas certains de rester avec ces gens, pouvant préférer se trouver une situation plus tranquille ailleurs. Par contre, si on lui demandait ce qu'il cherchait spontanément, Nelac ne savait quoi répondre, aussi se contenta-t-il de regarder l'employeuse avec un sourire, tout en gardant le silence, maintenant que Tharna l'avait présenté.
Il restait la question soulevée par cette dernière, pourquoi aller chercher un groupe d'aventuriers à Gemmaline lorsque l'on pouvait en trouver ici. Pour Nelac, la raison la plus évidente était la discrétion, mais dans ce cas, la question se transformait en "pourquoi venir les voir dans un lieu aussi public et ne pas être venue elle-même jusqu'à l'île ?", une surveillance peut-être, d'autres raisons étaient possibles, et partir sur des théories abracadabrantes n'était pas utile, aussi Nelac allait juste attendre que la dame donne une réponse à celle qui avait posé la question.

_________________
Nelac
Pouvoir magique : ,
Grimoire : Les 100 identités de M Nelac

____________________________________________________________
Le bon, La brute et Le truand
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le continent, la Rashéménie pour les nazes en dix leçons
MessageMessage posté...: Lun 24 Mar 2014, 18:07 
Héros légendaire
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 01 Fév 2014, 14:31
Messages: 1219
Localisation: Nord
PX:
L’Hathran sourit sympathiquement au groupe et a Tharna

- « Vous me voyez enchantée de vous rencontrer, Dames et Ser. Pour vous répondre, j’ai envoyé Frarwen sur l’ile de Gemmaline pour justement trouver des aventuriers curieux, pour aller visiter un nouveau continent, il en faut, sans compter une ouverture d’esprit, n’est-ce pas ? Ce sont des gens de cette trempe que je cherche, pas des brutes comme dans nos armées, pardonnez mes propos messire Vrarog mais j’ai ouï dire que vous aviez de la jugeote, je ne vous compte pas dans les brutes sans cervelles. »

Elle s’interrompit un instant avant de reprendre

- « Pour l’objet, j’en recherche un en particulier, mais je vous en dirai plus une fois arrivés chez moi, mais en effet j’ai demandé à ce que chaque objet magique que vous seriez susceptibles de trouver me soit montré, ceux qui ne m’intéressent pas, vous pourrez bien entendu en disposer comme bon vous semble. »

Elle se tourna ensuite vers Vrarog et Nai’ka

- « Vos adversaires ? Peut-être des esprits ? Des fées ? Nombres de personnes pensent que ce sont des histoires que racontent les mères pour effrayer les enfants, croyez-moi, ils existent et contre eux, mieux vaut une langue bien affutée qu’une lame. Bien entendu il y a des adversaires plus classiques, peut-être des thayens et des orques. »

Pour ensuite finir complètement orientée vers la génasi

- « Ce que je recherche est en réalité de quoi mettre des bâtons dans les roues d’une magicienne rouge qui opère depuis un moment dans nos terres et sur laquelle nous n’arrivons pas à mettre la main, je recherche un poignard, qui a été fait avec une dent de dragon, j’ignore pourquoi elle le veut et en l’étudiant, je le découvrirai. Et pour le lieu … Je n’ai que des amis ici mais si vous souhaitez que nous soyons plus en intimité, nous pouvons rejoindre ma suite, c’est à vous de me dire. »

Elle se redressa légèrement

- « Vous aurez plus d’un travail a accomplir la bas, pour le poignard je vous offre … trente pièces de platines par personnes, soit trois cent pièces d’or et un objet que vous pourrez choisir (j’entends par la arme de maitre enchantée ou armure enchantée par exemple), plus vous travaillerez pour moi, plus vous gagnerez, comme je vous l’ai dit, ce que vous trouverez sera à vous, sans compter que je pourrai vous rendre quelques petits services, j’aurai plusieurs travaux pour vous, par exemple escorter au bourg des marchandises que je dois leur expédier, cet accord vous semble raisonnable ? Si oui nous scellerons un contrat afin de clarifier le tout. »

Durant les explications, la demi dragonne sur scène avait rejoint la table des elfes noirs, fait un bisou à celle qui devait être sa mère et saute dans les bras d’un nain qui semblait assez âgé en criant « Tonton Kirooook ! » Ce qui amusa énormément le nain lui-même et sa mère. Quarra sourrit a cette vision et posa une ultime question

- « Souhaitez-vous poursuivre ici ou souhaitez-vous que nous continuions dans ma suite, vous pourrez vous reposer du voyage ainsi que vous restaurer. Vrarog, vu votre air … Votre estomac n’a pas l’air dans ses meilleurs jours, je vais remédier à ça. »

Elle commanda un gobelet d’eau chaude et y mit une poignée de poudre à infuser, elle mélangea et tendit le récipient au barbare, l’odeur était proche du gingembre.

- « Tenez. N’avalez pas le fond, sinon ça risque de faire pire, ça vous remettra, ce sont des remèdes naturels que je commande a Kara-tur »

_________________
Cinq têtes de dragons, en gros une pour bouffer chaque pj de mon groupe !

Ça va saigner mes enfants ...

Mes multiples personnalités :
Larana, mage, demi orque trop bonne
Haradraf, guerrier, orogue brutal et fanatique
Skadi, barde, demi ogre sympa et métaleuse
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le continent, la Rashéménie pour les nazes en dix leçons
MessageMessage posté...: Mar 25 Mar 2014, 14:37 
Héros épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 25 Aoû 2010, 14:56
Messages: 725
PX: 11365
Fiche: Nelac
Écoutant discourir la dame, Nelac sourit. Des adversaires contre lesquels il valait mieux parler, voilà qui était pour lui, et il lui suffisait donc de voir les autres comme ed simples escortes pour sa personnes pour les problèmes plus triviaux qu'étaient les orques, avec les thayens aussi, la discussion devait être possible, surtout s'ils étaient plus forts et plus nombreux.
Il restait le problème du recrutement, qui turlupinait Nelac, car plutôt que d'aller les chercher sur l'île, mieux ne valait-il pas aller les prendre dans les bateaux en partance Aux malchanceux qui mourraient dans la traversée, une tempête, des pirates..., près, c'était la même chose, et cela évitait un voyage bien fatiguant pour celle qui était venu les chercher, sans parler du temps que cela avait pris.

Restait la question de la récompense, qui restait faible comparativement à ce qu'il possédait déjà, mais la perspectives des objets magiques supplémentaires convainquit le dilettante, qui fit tout de même une tentative pour augmenter la prime :


- Ce n'est pas pour dire, mais si vous cherchez des personnes de talent, comme moi-même, la somme n'est pas formidable, à moins que vous ne proposiez des cadeaux puissants par ailleurs, de quoi parlez-vous donc exactement ?

Il enchaîna sur un sujet plus personnel, la transition étant toute trouvée :

- Et puisque nous parlons d'argent et même d'or, je suis en possession d'un certain objet de magie qui vous intéresserait certainement, et prêt à le céder. Une fois les détails de l'expédition, comme le temps et le moyen de transport par exemple, réglés, je suppose que vous n'aurez rien contre le fait d'en parler, n'est-il pas ?

_________________
Nelac
Pouvoir magique : ,
Grimoire : Les 100 identités de M Nelac

____________________________________________________________
Le bon, La brute et Le truand
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le continent, la Rashéménie pour les nazes en dix leçons
MessageMessage posté...: Jeu 27 Mar 2014, 17:20 
Aventurier experimenté
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 03 Jan 2014, 16:30
Messages: 98
PX: 435
Tharna écoutait avec attention, sans même essayer de couper l’Hatran, et étant donné qu’elle avait un petit sourire sur ses lèvres on pouvait facilement en déduire qu’elle appréciait les explications. Elle se versa un verre de lait, levant la cruche doucement en regardant les autres afin de savoir si elle devait servir quelqu’un pendant qu’elle l’avait en main.
Et alors qu’on leur présentait le liste possible de leurs ennemies, la jeune magicienne blémit un peu. Autant les fées et les esprits...Voir les orques...Mais les Thayens?
Elle secoua doucement sa tête, le plus important était en train d’être présenté et ce n’était pas le moment de s’imaginer face a des choses impossibles, de toute manière elle ne serait pas seule.

Et elle opinait afin de montrer son accord de principe pour le contrat pendant que Nelac semblait vouloir négocier.
Elle le laissa faire a son aise tout en observant le petit groupe plus loin, riant même quand la demi dragonne finit dans les bras du nain. Avant de reporter son attention sur l’Hatran quand elle propose de nouveau sa suite.


“Je veux bien aller dans la suite, l’auberge est chaleureuse mais très animée. J’ai un peu de mal a suivre la conversation...Et puis je n’aurais rien contre un peu de confort après ce voyage”

Elle sourit brièvement avant de remarquer le médicament qu’on venait de fournir a Varoq.
En bonne curieuse elle se pencha dessus pour observer
:” Et ça coûte cher? C’est fait avec quoi? On peut en faire tout seul?”

Et oui, il fallait pas la tenter avec ce genre de truc.

_________________
Et la fiche, c'est juste ici
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le continent, la Rashéménie pour les nazes en dix leçons
MessageMessage posté...: Ven 28 Mar 2014, 10:31 
Aventurier vétéran
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 07 Jan 2011, 16:04
Messages: 153
PX: 2100
L'Hatran semblait réglo. De toute façon, si elle ne l'était pas, ce n'était pas vraiment le problème de la guerrière. Le tout était de savoir si elle ne les envoyaient pas au casse-pipe. En fait d'étrangers, elle ne fâcherait personne si ces pauvres ploucs se faisaient descendre. Un mince sourire apparut sur le visage de Naï'Ka : elle ne serait pas celle qui s'émeut facilement de la morale de son employeur. Il suffisait à la guerrière de nommer l'ennemi, et dans ce cas-ci c'était fait, et la mission, chose qui était tout aussi carrée, même si il y avait sûrement des choses qui resteraient cachées. Mais ce n'était pas plus mal : secret de magiciens, secrets de vilains. Mieux vaut ne pas s'engouffrer dans leur plans retords empreint de choses de la magie.

Naï'ka n'avait pas trop l'habitude des contrats. Elle offrait ses services ou pas, dépendant si sa curiosité était assez titillée pour allumer cette petite flamme d'envie d'y aller. Voilà qui était fait. Aussi s'avança-t-elle d'un pas comme pour attirer l'attention.


- Mes services vous sont acquis Madame. Il vous suffit de me dire où et quand et comment. Si vous voulez bien m'excuser, j'ai grand besoin de dégourdir les jambes. Le voyage en mer était long et ennuyeux ...

La genasi de feu ne tenait pas en place. Elle avait brûlé son capital de patience et n'avait plus que l'envie de se promener en ville, voir les gens, ressentir l'ambiance générale, poser les yeux sur autre chose que l'infini de l'Océan. Elle saurait bien assez tôt les détails de la première mission.

_________________
Naï'Ka Ecaillenoire
PJ : Kipepeo, Jua Sombrelune - Maître de Jeu et Admin : N'Jini
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le continent, la Rashéménie pour les nazes en dix leçons
MessageMessage posté...: Ven 28 Mar 2014, 20:28 
Maître aventurier
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 16 Jan 2014, 23:30
Messages: 220
Localisation: La ville des lumières
PX: 480
Vrarog buvait les paroles de la magicienne. Quelque chose en elle le fascinait. Sa présence ? Son assurance ? Sa beauté légèrement dissimulée ? Peu importe, il était les oreilles grandes ouvertes pour saisir chaque mot qui lui sortait de la bouche.

Il tiqua légèrement quand elle lui fit un compliment déguisé. Même si personne ne peut se considérer comme stupide, Vrarog ne s'était jamais vraiment reconnu comme particulièrement intelligent, et il acceptait tout à fait que certains mystères de la vie lui passaient totalement au dessus. Mais doit-on vraiment s'inquiéter de n'être qu'à sa propre place ? Pour le barbare, il était évident que non. Il était un barbare, originaire d'un peuple reculé, et même s'il avait pu apprendre le commun, il n'était pas un génie. Il prendrait de la vie ce qu'elle lui offrirait et louerait Uthgar de pouvoir en jouir encore quelques années.

Il réfléchissait à ce qu'il pouvait savoir des fées. Il avait entendu des histoires de dames perdues dans la forêt qui pouvaient attaquer les chasseurs qui s'égaraient, mais il n'en avait jamais eu la preuve et rien n'indiquait que ces rumeurs étaient fondées. Les orcs, en revanche, c'étaient des adversaires plus acceptables. Ils n'avaient rien de mystérieux et leur peau saignait quand on la tranchait. C'est plus agréable d'avoir en face de soi un problème qu'une bonne épée peut séparer en deux, au sens littéral du terme en l'occurrence.

L'idée d'une bonne paie n'était pas désagréable, mais le barbare devait admettre que l'idée du combat et de l'épreuve de l'aventure suffisait tout à fait à son ambition. Il jeta un regard à la décoction que lui avait préparée l'Hathran. Ca ne semblait pas particulière bon, mais une fois, après un coup de chaud, l'homme médecine lui avait fait boire un remède à base d'excréments de sanglier, alors au final, il pouvait bien s'infliger quelques herbes dans de l'eau chaude. Il en avala quelques gorgées pendant que l'artisan déversait son orgueil puant sur la table. Il appréciait le geste de vouloir soulager son mal et tenta de réprimer la moue qu'il aurait pu tirer à l'idée de boire une simple tisane, la masquant en une moue envers les propos un peu déplacés de son camarade d'aventure. S'il était évident qu'on ne travaillait pas pour rien, il était insultant de réclamer plus en se présentant comme supérieur, surtout qu'à vu d'oeil, il n'avait pas de quoi effrayer un chien errant.


- Je vous remercie. Je mets ma hache à votre service, jusqu'à ce que nous vous ramenions votre poignard.

Passer dans la suite, il n'était pas contre, et en entendant la jeune magicienne parler, il pensa aussitôt qu'elle avait quelque chose de discret à révéler ou qu'il s'agissait d'une manœuvre intelligente dont il ne comprenait pas la finalité. Il reconnut la curiosité de Tharna et lui tendit la choppe presque vide.

- Tu veux goûter, jeune fille ?

Ennuyeux, et long, c'était bien les deux termes par lesquels il aurait lui aussi résumé le voyage en bateau. Et pourquoi ne pas faire un petit duel amical ? Il serait bon de s’entraîner un peu après une longue période d'inactivité forcée. Il se leva aussi sec, revigoré par sa boisson.

- Si tu sors, regard de braise, j'aimerais t'accompagner. J'ai aussi besoin de dégourdir mes jambes et de travailler quelques moulinets d'arme. Avec tout ce temps passé couché, je ne veux pas prendre le risque de voir mes bras faiblir.

_________________
Vrarog, dit "Premier Descendant"

Car à personne en ce monde tu ne dois te fier. Ni aux hommes, ni aux femmes, ni aux bêtes. Tu ne peux te fier qu'à ton épée.

Aventure en cours : La Rashéménie pour les nazes en dix lecons
Staring :
  • Naï'Ka Ecaillenoire, la guerrière au regard de braises
  • Narcquos, l'elfe aux talents inconnus
  • Tharna, ma plus grande fan
  • Nelac Gwirered, l'artisan qui fait tout sauf dire la vérité

Note : pour me contacter, préférer un MP à Driss.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le continent, la Rashéménie pour les nazes en dix leçons
MessageMessage posté...: Ven 04 Avr 2014, 14:07 
Héros légendaire
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 01 Fév 2014, 14:31
Messages: 1219
Localisation: Nord
PX:
C’est Frarwen qui répondit a Vrarog, ce dernier pouvais sentir l’effet du breuvage lui donner une sensation de chaleur et lui remettre l’estomac en place

- « Si vous souhaitez faire quelques moulinets ou un combat d’entrainement, cette taverne est dotée d’une petite arène et des soigneurs si nécessaire. »

Ce fut ensuite Quarra qui enchaina en se levant pour répondre a chacun d’entre eux.
Nelac fut le premier

- « Tout dépend de l’objet que vous avez à céder Ser, mais en effet, je ne suis jamais contre quelques transactions commerciales, faites moi voir je vous prie. Pour les détails de l’expédition, une de vos premières tâches sera d’escorter un convois de mon village vers la ville, je vous ai parlé d’un travail mais pas de tous, j’ai plusieurs choses pour vous, vous les réaliserez dans l’ordre que vous semblez le plus juste et concernant le trajet jusqu’à chez moi … je nous téléporterai.»

Pour ensuite enchainer sur Tharna qui fut gratifiée d’un sourire chaleureux

- « Ca n’est qu’un remède fait à base de gingembre, le prix est assez élevé mais la bonne santé et la vie n’ont pas de prix à mes yeux, on peut le cultiver mais il faut un climat chaud et humide, comme dans certaines régions de Kara-tur, si vous le souhaitez, demoiselle, je vous apprendrai les bases des soins par les plantes. »

Elle arriva enfin à Vrarog et Tharna

- « Vous me semblez avoir besoin d’action, je pense que vous en aurez, pour ce qui est d’autres petits services qui vous seront bien entendu rémunérés, vous n’y voyez pas d’inconvénients ? »

_________________
Cinq têtes de dragons, en gros une pour bouffer chaque pj de mon groupe !

Ça va saigner mes enfants ...

Mes multiples personnalités :
Larana, mage, demi orque trop bonne
Haradraf, guerrier, orogue brutal et fanatique
Skadi, barde, demi ogre sympa et métaleuse
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le continent, la Rashéménie pour les nazes en dix leçons
MessageMessage posté...: Lun 07 Avr 2014, 15:53 
Maître aventurier
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 16 Jan 2014, 23:30
Messages: 220
Localisation: La ville des lumières
PX: 480
Le jeune barbare salua de la tête et d'un léger sourire la réponse de Frarwen mais préféra attendre que l'Hathran finisse de parler avant d'enchaîner à son tour. Un inconvénient à se battre ? Bien sûr que non, Vrarog rêvait de ce moment où il pourrait mettre à l'épreuve ses capacités sur le champ de bataille. Il n'allait pas faire la fine bouche maintenant.

Il saisît son arme, lames vers le bas et répondit enfin à sa camarade de l'est :


—Avec plaisir, Frarwen. Est-ce que vous êtes tentées par un duel aux armes en bois ?

De ce qu'il avait vu de la berserk, il se doutait qu'il n'allait pas tenir longtemps debout dans ce match, mais il était toujours intéressant de hausser la difficulté. Faute de victoire sur l'autre, apprendre lui offrirait bien une victoire sur lui-même.

_________________
Vrarog, dit "Premier Descendant"

Car à personne en ce monde tu ne dois te fier. Ni aux hommes, ni aux femmes, ni aux bêtes. Tu ne peux te fier qu'à ton épée.

Aventure en cours : La Rashéménie pour les nazes en dix lecons
Staring :
  • Naï'Ka Ecaillenoire, la guerrière au regard de braises
  • Narcquos, l'elfe aux talents inconnus
  • Tharna, ma plus grande fan
  • Nelac Gwirered, l'artisan qui fait tout sauf dire la vérité

Note : pour me contacter, préférer un MP à Driss.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le continent, la Rashéménie pour les nazes en dix leçons
MessageMessage posté...: Mer 09 Avr 2014, 09:14 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 22 Jan 2014, 15:27
Messages: 39
PX: 140
Je n’eus même pas besoin de me présenter, Tharna s’en chargeant pour moi, même si elle ne dit que mon nom, cela suffirait sans doute amplement pour le moment…Libre aux autres de dévoiler leur vie à tout le monde, très peu pour moi. Je me contentais alors simplement d’hocher poliment la tête à l’évocation de mon nom, observant avec attention cette femme masquée, qui était visiblement notre réelle employeuse, puis je l’écoutais, m’installant simplement sur la chaise la plus proche à ma disposition, et donc la plus éloignée des drows et de cette sorcière, mais néanmoins pas trop mal placée afin de pouvoir bouger librement en cas de problème.

Lui faire observer les objets magiques trouvés ne me poserait aucun problèmes, après tout, ce n’est pas comme si ces choses emplies de mon passé pouvait me servir à quoi que ce soit, j’avais passé des années à apprendre à les utiliser sans succès, ce n’est pas maintenant que j’allais commencer à m’y intéresser...En revanche, l’idée d’affronter des Thayens ou des esprits me dérangea et je me perdis un instant dans mes pensées…Les mages rouges de Thay étaient célèbres, néfastement célèbres, même sur Eternelle-rencontre…Si l’un deux croisait notre chemin, je ne pouvais que douter de mes chances de survie…Surtout un monstre tel que moi.

Je sortis de ma brève rêverie à l’évocation d’une dent de dragon. Car s’il y avait une dent, il devait y avoir le reste quelque part…Cette aventure aurait peut-être un réel intérêt finalement…peut-être.

Le reste ne m’intéressait que peu, la richesse, la fortune, cela ne m’importe pas…Tout ce que je désire, c’est ne plus être un monstre, mais cela peut-on vraiment me l’offrir ? Mais j’acceptais néanmoins l’offre, au point où j’en étais…après avoir traversé deux fois la mer, autant continuer le chemin, qu’importe où il doit me mener mais j'avais tout de même une petite question pour la sorcière.


"Vous avez déjà vu cette dent de dragon?"

_________________
Pour la fiche, c'est par là!
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le continent, la Rashéménie pour les nazes en dix leçons
MessageMessage posté...: Mer 09 Avr 2014, 10:12 
Aventurier experimenté
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 03 Jan 2014, 16:30
Messages: 98
PX: 435
Varog fut tout gratifié d’un grand sourire enfantin quand il lui proposa de goûter, et c’est sans prendre le temps de répondre qu’elle lui piquait déjà la fin de son breuvage, bien qu’elle évita soigneusement le fond comme l’Hatran l’avait recommandé.
Et bien que le goût lui fit plisser les yeux, la perspective d’apprendre un peu plus lui redonna bien vite le sourire et elle fixa l’Hartan comme si elle était une sorte de déesse du savoir

“Vraiment? Oh j’aimerais beaucoup apprendre tout ça oui. Enfin...si ça ne vous dérange pas bien entendu”

Et puis elle observait les un et les autres décider de la destination qu’ils souhaitaient prendre, avant de glisser son regard sur Narcquos. Il était rare que ce dernier prenne la parole, du coup elle écouta avec attention

_________________
Et la fiche, c'est juste ici
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le continent, la Rashéménie pour les nazes en dix leçons
MessageMessage posté...: Mer 09 Avr 2014, 13:22 
Héros épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 25 Aoû 2010, 14:56
Messages: 725
PX: 11365
Fiche: Nelac
¤ Une téléportation, rien que ça, ainsi donc, la puissance de notre employeur ne fait aucun doute, ou sa richesse, à se demander donc pourquoi elle engagerait des gens comme nous ¤ ne put s'empêcher de songer le jeune homme, qui aurait dans ce voyage au moins eu l'occasion de faire disparaitre le grimoire de Bombastus jusqu'à 'autre bout du monde, ce qui serait déjà une chose non négligeable, et c'est pourquoi il fouilla dans son sac pour en sortir l'objet, tout en réfléchiassant à ce que disait la dame :

¤ Une dent de dragon, rien que ça ? Je ne voudrais pas rencontrer le propriétaire originel de l'objet, du moins pas sans un bon plan pour l'avoir et un autre pour fuir le cas échéant, avec son trésor de préférence, car tout bon dragon se doit d'avoir un trésor conséquent, et je n'aurais rien contre mettre la main dessus pendant que les autres l'affrontent. ¤

Mais il ne fallait pas trop rêver pour le moment et il valait mieux se concentrer sur la négociation à venir pour le grimoire, et indiqua à leur employeuse, en l'ouvrant à une page qu'il avait jugé intéressante durant leur trajet maritime, même si ça n'avait pas la puissance de la téléportation qui les attendait :

- Le voici donc, pas tout à fait rempli, mais très intéressant.

Le dilettante se garda bien de préciser la manière dont il avait otenu l'objet, même s'il avait une histoire en réserve, au cas où, ou de dire à quel point, maintenant qu'il l'avait lu, la chose lui était inutile. C'était le genre de chose qui faisait baisser les tarifs, hors c'était bien tout ce qu'il ne voulait pas.

_________________
Nelac
Pouvoir magique : ,
Grimoire : Les 100 identités de M Nelac

____________________________________________________________
Le bon, La brute et Le truand
Haut
  Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 206 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 11  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à: