Heures au format UTC + 1 heure


Nous sommes le Jeu 18 Oct 2018, 08:19



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 93 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message:  La maison fait crédit et ne prête qu’aux pauvres
MessageMessage posté...: Dim 19 Oct 2014, 20:04 
Maître Floodeur, Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 25 Oct 2011, 00:00
Messages: 13173
PX:

U FUR ET À MESURE qu’Ayan remontait les rues pentues qui menaient aux portes de Gemmaline, la nuit s’avançaient et la foule dans les rues se faisait plus rare. Ne restaient plus, au bout d’un moment, que les gens allant à la taverne ou en revenant. Les yeux de la crinti lui permettaient de voir sans peine dans l’obscurité grandissante, mais de toute manière, le prince Ludrick ayant souhaité faire de sa cité une ville moderne, l’éclairage était assuré dans les principales voies : des réverbères brillaient, éclairant d’une flamme magique les rues pour la nuit.
 Au bout d’un moment, Ayan arriva enfin sur la place devant les portes de la ville. À cette heure, elles étaient fermées et l’accès à la cité était interdit ; quelques gardes étaient de faction sur place et prêtèrent à peine attention à la demi-elfe. Toute proche, la maison des soins avait sa porte grand ouverte, donnant sur une pièce éclairée et d’une grande simplicité : un autel devant une fontaine, une table où l’on pouvait allonger des blessés et des étagères pleines de fioles, onguents, bandages, herbes et tout ce dont un guérisseur pouvait avoir besoin…

 Deux moines étaient visibles à l’intérieur ; l’un d’eux balayait le sol du temple tandis que l’autre rangeait des bocaux sur les étagères. Ce dernier était le frère Chénard, reconnaissable à la rose jaune des moines combattants d’Ilmater, brodée sur sa coule



    :HRP: Toi qui as joué à Baldur’s Gate, si tu veux voir parfaitement à quoi ressemble le temple : il est comme ceux qu’on trouve dans le jeu. À la seule différence près que les prêtres ne sont pas des pouilleux en slip…

_________________
Frère Théodemir (Aussi joueur de feu Râourgh l’Éclateur de crânes, Marcel Fasnières, Kerrarc’h Doublesix et Méline l’érudite)
Cefrey Ventre-Solide, orfèvre et girly

Chapour et ses règles perso (Ne pas hésiter à les consulter régulièrement en cas de nouveauté ou pour rappel !)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  La maison fait crédit et ne prête qu’aux pauvres
MessageMessage posté...: Dim 19 Oct 2014, 22:35 
Héros épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 01 Oct 2014, 18:31
Messages: 749
PX:
Comme d'habitude, accoutumée à leur indifférence, Ayan ne prit pas la peine de saluer les gardes en faction à l'entrée de la ville. Depuis son arrivée, elle avait appris à s'accommoder de cet invariable stoïcisme, qu'elle voyait en réalité comme une bénédiction.
Elle appréciait ce changement ; elle avait eu son content de gardes suspicieux qui, sur le continent, se faisaient une joie de la harceler et de la railler dès l'instant où ils apprenaient sa nature. Comme si elle n'était pas déjà plus bas que terre, endolorie, contusionnée par ce passé qui lui collait à la peau et dont sa fuite en avant ne pouvait la débarrasser. Son arrivée semblait l'avoir libérée de cette chape de plomb... non, de poix, qui alourdissait ses pas et asphyxiait son âme.
Décidément, cette terre d'asile constituait sa planche de salut.

Sans ralentir le pas, elle s'engouffra dans le temple et inclina la tête pour saluer le moine qui passait le balai.

Dès que la Crinti posa le pied sur le sol consacré, comme toujours, elle se sentit comme enveloppée par une aura de bien-être, de douceur et de bonté. Pour elle, l'endroit irradiait la sérénité et l'espoir, malgré sa simplicité et les souffrances dont il pouvait être témoin, et constituait un havre que jamais elle ne se lassait de fréquenter. Elle fit halte un instant pour s'imprégner de l'atmosphère des lieux. Ici, elle l'exilée, la proscrite, la vagabonde... ici, elle se sentait chez elle, comme si chaque élément de l'univers avait trouvé la bonne place, s'était harmonisé avec les autres.

Parvenue à hauteur de l'autel, elle s'inclina, murmurant quelques mots pleins de gratitude à l'adresse du Dieu Brisé. Puis elle avisa le frère Chénard, occupé à faire un peu de rangement parmi le matériel de soins, et, s'approchant de lui, le héla de sa voix chaude au timbre grave :


- Le bonsoir, frère Chénard. Vous m'avez fait mander...?



:HRP: Oui, du coup je vois tout à fait ! Ah, les pouilleux en slip ^^... je ne verrai plus jamais BG de la même façon.

_________________
Image
Enso 2 (7/5 ; CHA) :
    • 0 : Fatigue, Hébétement, Manip dist., Noir, Son imag.
    • 1 : Armure mage, Proj magique
Evoc' 1 (5/3 ; INT), préparés :
    • 0 : Choc élec., Manip' à distance, Hébétement, Ouv/Ferm, Claque son.
    • 1 : Chambre froide Darsson, Lame pers. Shelgarn, Transfert blessure

PM (Héritage Drow) : Lumières dansantes, Lueur féérique, Ténèbres.
Ayan
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  La maison fait crédit et ne prête qu’aux pauvres
MessageMessage posté...: Lun 20 Oct 2014, 14:22 
Maître Floodeur, Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 25 Oct 2011, 00:00
Messages: 13173
PX:
    :HRP: Il faut reconnaitre que c’est bien le cas… et celui du temple de la Porte de Baldur, dans le premier jeu, c’est un même un vieux pervers en slip, quand il raconte ses excursions dans les caves souterraines (qui ont une entrée depuis son temple, en plus…). Néanmoins, à la réflexion, je me demande si dans le deuxième jeu, c’est bien toujours des vieux en slip…
     Dans Icewind Dale, ils font beaucoup plus sérieux, les prêtres d’Ilmater, quand même.

 Le moine qui balayait rendit son salut à Ayan, tandis que l’autre s’arrêta dans son rangement quand il l’aperçut.
 « Ah ! Ayan, ma fille. Vous avez fait vite, merci. Nous aurions en effet besoin de vous. Voilà maintenant vingt jours, l’un des nôtres, le frère Farca, est parti dans les terres pour faire le tour des villages isolés et voir s’ils avaient besoin de lui. Nous sommes sans nouvelles de lui depuis ce temps et il aurait dû être de retour depuis quelques jours. Nous craignons qu’il lui soit arrivé malheur. Vous n’avez pas encore bien eu l’occasion de le voir, depuis votre arrivée, mais frère Farca est un saint et sa présence parmi nous est bienfait pour notre temple.
 « Je pensais que vous pourriez partir à sa recherche. Cela vous donnerait aussi l’occasion de parcourir un peu l’ile pour mieux la connaitre. Les villageois que vous croiserez pourront peut-être vous donner des indications sur l’endroit où trouver frère Farca pour lui porter assistance. Et si jamais vous ne le découvriez pas en vie… ramenez-nous son corps. Notre temple peut s’enorgueillir de posséder deux parchemins suffisamment puissants pour ramener des morts à la vie ; peut-être pourrons-nous faire quelque chose pour lui. »
 Il attrapa deux fioles et les tendit à la demi-elfe.
 « Tenez, prenez ceci, cela pourrait aussi vous être utile. Celle-ci, avec le liquide jaune contient une potion qui fera descendre sur vous la bénédiction du dieu brisé ; l’autre, argentée, renferme de quoi vous protéger contre les créatures et les êtres malfaisants… Ces précautions ne me semblent pas de trop car on nous a rapporté que l’Église de Loviatar renforçait sa présence au sein de notre ile. Il n’est pas impossible que des âmes égarées la servant s’en soient pris à frère Farca. »

_________________
Frère Théodemir (Aussi joueur de feu Râourgh l’Éclateur de crânes, Marcel Fasnières, Kerrarc’h Doublesix et Méline l’érudite)
Cefrey Ventre-Solide, orfèvre et girly

Chapour et ses règles perso (Ne pas hésiter à les consulter régulièrement en cas de nouveauté ou pour rappel !)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  La maison fait crédit et ne prête qu’aux pauvres
MessageMessage posté...: Lun 20 Oct 2014, 16:01 
Héros épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 01 Oct 2014, 18:31
Messages: 749
PX:
Ayan inclina la tête quand le frère la remercia pour sa rapidité, en songeant que c'était bien la moindre des choses, après tout ce que ce temple lui apportait.
Pendant qu'elle écoutait attentivement son exposé, la demi-Drow éprouvait un immense respect pour le dévouement dont faisaient preuve les membres de l'Eglise. Elle couvait frère Chénard du regard, assimilant les informations, tandis qu'une pensée inconsciente, pleine d'admiration, serpentait dans son esprit : l'âme du moine était si pure, si claire... vierge de toute noirceur...
Elle était si absorbée par le récit du frère et par cette idée vertigineuse, qu'elle tressaillit à l'évocation de Loviatar.


* Ainsi, même ici, mon passé me rattrape... Non... non. Ça n'a rien à voir avec moi. Inutile de sombrer dans la psychose. Ressaisis-toi, ma vieille Ayan ! Tout ne tourne pas autour de toi. *

Ayan s'exhorta au calme. La déesse maléfique étendait malheureusement ses répugnants tentacules visqueux sur tous les territoires auxquels elle pouvait accéder. Ses adeptes étaient certes coutumiers des coups bas, mais s'ils s'en étaient pris à un saint homme...

* Ils verront ce que ça leur en coûte ! Je ne les laisserai pas souiller cette île de leurs miasmes... *

A cette idée, elle baissa la tête en serrant les poings, sa mâchoire se contractant convulsivement. Sous ses sourcils froncés, ses iris rougeoyèrent une fraction de seconde. Elle releva le menton et acquiesça avec détermination à l'adresse de son interlocuteur.

- Le temps d'attraper quelques affaires de voyage, et je prends la route. Je retrouverai le frère Farca, frère Chénard, quoiqu'il m'en coûte. Quant à l'île, il est vrai que je n'ai pas eu le loisir de l'explorer... Savez-vous où je pourrais me procurer une carte ? Je ne voudrais pas perdre de temps en m'égarant : qui sait s'il n'est pas toujours en danger en ce moment-même ?

Elle soupesa les deux fioles que le moine venait de lui remettre.


- Je vous remercie. Je crains d'en avoir effectivement besoin sous peu... Par contre, je ne suis pas très versée dans l'alchimie. Dites-moi, combien de temps durent leurs effets ?


    :HRP: X) Je me souvenais pas de ça ! Concernant le 2, vu les graphismes, je n'ai pas fait très attention : avec ma résolution en mousse, ils ont clairement l'air vieux et pouilleux, mais je n'ai pas noté s'ils sont en slip ^^. Je n'ai jamais joué à Icewind Dale, en tout cas.

_________________
Image
Enso 2 (7/5 ; CHA) :
    • 0 : Fatigue, Hébétement, Manip dist., Noir, Son imag.
    • 1 : Armure mage, Proj magique
Evoc' 1 (5/3 ; INT), préparés :
    • 0 : Choc élec., Manip' à distance, Hébétement, Ouv/Ferm, Claque son.
    • 1 : Chambre froide Darsson, Lame pers. Shelgarn, Transfert blessure

PM (Héritage Drow) : Lumières dansantes, Lueur féérique, Ténèbres.
Ayan
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  La maison fait crédit et ne prête qu’aux pauvres
MessageMessage posté...: Lun 20 Oct 2014, 16:51 
Maître Floodeur, Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 25 Oct 2011, 00:00
Messages: 13173
PX:
 « Les deux potions devraient pouvoir faire effet deux minutes chacune, précisa le moine. Je ne peux pas vous donner de carte, car nous n’en possédons qu’une, qui doit rester au temple, afin que les gens qui viennent nous voir puissent nous indiquer les endroits où l’on a besoin d’eux. Si vous en voulez une, il vous faudra aller l’acheter aux prêtres d’Oghma. Toutefois, venez jeter un œil sur la nôtre, afin de voir où devait passer frère Farca. »
 Sur ce, frère Chénard invita Ayan à le suivre à l’arrière du temple, dans un bureau à l’air tout aussi pauvre que la pièce réservée au culte. Une carte de l’ile était effectivement tendue sur un mur ; les routes principales et certains villages y étaient représentés. Le moine indiqua à Ayan quel était le chemin qu’avait suivi frère Farca. Il était parti vers le nord-est, vers les mines, avant d’obliquer vers le nord, pour se rendre vers les zones réservées à l’exploitation forestière et où se trouvaient les rares carrières de Gemmaline.


    :HRP: Après vérification, dans le 2, ils ne sont pas en slip.
     Icewind Dale, je te le conseille si tu veux pouvoir monter tous les membres de ton équipe et diriger une troupe de grosbills… Et il ne faut pas hésiter à passer du temps sur la création de chaque personnage, quitte à s’y prendre sur plusieurs jours, pour avoir les meilleurs tirages possibles en caractéristiques ; sans oublier de baisser au minimum le charisme de tous les personnages, sauf un seul (et encore !).
     Enfin… niveau grosbill, Icewind Dale 2 est pas mal aussi : il y a une armure qui donne +7 à la CA, avec 0 % d’échec des sorts profanes et aucun bonus de dextérité maximal… Seul hic : les caractéristiques ne sont pas déterminées de manière aléatoire, mais par point d’achat…

_________________
Frère Théodemir (Aussi joueur de feu Râourgh l’Éclateur de crânes, Marcel Fasnières, Kerrarc’h Doublesix et Méline l’érudite)
Cefrey Ventre-Solide, orfèvre et girly

Chapour et ses règles perso (Ne pas hésiter à les consulter régulièrement en cas de nouveauté ou pour rappel !)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  La maison fait crédit et ne prête qu’aux pauvres
MessageMessage posté...: Lun 20 Oct 2014, 18:03 
Héros épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 01 Oct 2014, 18:31
Messages: 749
PX:
Ayan suivit le frère Chénard dans le modeste bureau, tout en poursuivant leur conversation :

- Parfait, ces potions sont les bienvenues. Concernant la carte, je ne comptais bien sûr pas vous déposséder, cher frère. Simplement, j'ai entendu dire que de nombreux voyageurs s'égaraient dans les environs. Bien, ma première étape sera donc le temple d'Oghma.

Réalisant qu'il était tard, elle se demanda cependant s'il était bien sage de faire route de nuit. Elle bénéficiait certes d'un net avantage visuel conféré par ses origines, mais animaux sauvages et créatures maléfiques affectionnaient tout particulièrement le couvert de l'obscurité. Mais le temps leur manquait... Finalement, elle décida de rester sur sa première idée, si le frère Chénard ne s'y opposait pas : elle ne voulait pas perdre les précieuses heures qui pourraient faire défaut au frère Farca.

Elle observa la carte qu'il lui montrait.

- Savez-vous si le frère Farca avait... euh, a l'habitude de rester sur la route, ou s'il utilise généralement des raccourcis, par exemple en coupant par les bois ?


    :HRP: (Je copie ta mise en forme, c'est vrai que ça fait moins cheveu sur la soupe, comme ça.)
    OK, je le testerai, mais je t'avoue que j'ai davantage tendance à me tourner vers de meilleurs graphismes, BG2 me fait trop saigner des yeux en ce moment ^^
    Pas mal, l'armure ! Pour les points d'achat, ça fait plus D&D, pour le coup, non ?
    Sinon, pourquoi baisser le charisme au minimum ??

_________________
Image
Enso 2 (7/5 ; CHA) :
    • 0 : Fatigue, Hébétement, Manip dist., Noir, Son imag.
    • 1 : Armure mage, Proj magique
Evoc' 1 (5/3 ; INT), préparés :
    • 0 : Choc élec., Manip' à distance, Hébétement, Ouv/Ferm, Claque son.
    • 1 : Chambre froide Darsson, Lame pers. Shelgarn, Transfert blessure

PM (Héritage Drow) : Lumières dansantes, Lueur féérique, Ténèbres.
Ayan
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  La maison fait crédit et ne prête qu’aux pauvres
MessageMessage posté...: Lun 20 Oct 2014, 22:55 
Maître Floodeur, Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 25 Oct 2011, 00:00
Messages: 13173
PX:
Ayan Zaun’ndar

 Frère Chénard précisa que la bibliothèque d’Oghma était fermée à cette heure et qu’elle devrait repasser le lendemain si elle tenait à s’y rendre.
 « Vous savez, la vie de martyr d’Ilmater est faite d’aléas : frère Farca a choisi d’aller voir ces villages, mais il n’a pas forcément pris la route la plus facile ou la plus courte. Il se laisse porter par ce qui lui arrive. Toutefois, je suis certain qu’il évite de rester trop longtemps d’un village. »


    :HRP: Les Baldur’s Gate utilisent aussi D&D (mais la version 2, tout comme Icewind Dale), mais pour IWD 2, c’est les règles de D&D 3, qui sont utilisées.
     Franchement, je trouve les graphismes de BG 2 pas mal, moi… Ceux d’IWD sont peut-être un poil moins bien, mais si j’ai de bons souvenirs, ceux d’IWD 2 sont franchement terribles ! Au détriment de l’histoire, dont la trame est quand même un peu discutable.
     Pour le charisme… les IWD sont des PMT (le deuxième un peu moins, mais bon… il n’y a quand même pas des masses d’interactions sociales, même s’il y en a plus et qu’elles tiennent bien plus compte des caractéristiques et compétences du personnage qui parle), le charisme y est donc une caractéristique hautement facultative pour la plupart des classes (ça n’influe pas sur le combat, ni sur les jets de sauvegarde, ni sur les sorts).



Yuroy Orlov


 Non loin des portes, fermées et gardées à cette heure, une taverne éclairait faiblement la place et une porte ouverte sur ce qui devait certainement être le temple recherché semblait offrir un refuge à ceux qui passaient. L’intérieur était sobre et d’allure pauvret. Un moine en robe de bure balayait consciencieusement le sol en terre battue, certainement conscient de la vanité de son acte. De part et d’autre de la pièce, des bancs en pierre pouvaient accueillir quelques fidèles, tandis qu’au milieu, un autel se trouvait entre une table en bois grossière et une fontaine d’eau claire.


    :HRP: Vous avez le même sujet, êtes dans le même bâtiment, au même moment, mais… vous n’êtes pas dans la même pièce et n’avez pas conscience de la présence de l’autre.

_________________
Frère Théodemir (Aussi joueur de feu Râourgh l’Éclateur de crânes, Marcel Fasnières, Kerrarc’h Doublesix et Méline l’érudite)
Cefrey Ventre-Solide, orfèvre et girly

Chapour et ses règles perso (Ne pas hésiter à les consulter régulièrement en cas de nouveauté ou pour rappel !)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  La maison fait crédit et ne prête qu’aux pauvres
MessageMessage posté...: Mar 21 Oct 2014, 12:11 
Héros épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 01 Oct 2014, 18:31
Messages: 749
PX:
- Bien. De toute façon, je pense pouvoir suivre sa trace en interrogeant les gens. Je vous remercie, frère Chénard. Je partirai donc demain, à la première heure. Si vous le permettez, je vais maintenant me retirer. A moins que... partageriez-vous un repas frugal avec moi ?

En attendant la réponse du moine, Ayan se dit que le voyage ne serait sûrement pas de tout repos. Elle aurait besoin de forces, et un dîner léger suivi d'une bonne nuit de sommeil ne seraient pas de trop, malgré les heures qui s'égrenaient. Le lendemain, elle se rendrait au temple d'Oghma et, selon le matériel de voyage qu'il lui restait, irait éventuellement se réapprovisionner en ville. Puis, ce serait le départ...

    :HRP: Après la réponse du frère pour le repas, Ayan sortira du bureau pour aller manger - avec ou sans lui, du coup - donc soit après avoir pris congé de lui, soit en continuant de discuter avec lui.

    Pour BG, oui, je savais que c'était basé D&D, mais le système de répartition aléatoire me semblait moins habituel, comme ce n'est pas celui utilisé effectivement en 3.5.
    Je commencerai peut-être par IWD 2, du coup, j'ai envie de changer un peu (visuellement) de BG 2 ^^
    Si tu aimes les jeux avec pas mal d'interactions sociales, dans un autre style, as-tu essayé Dragon Age (Origins) ?

_________________
Image
Enso 2 (7/5 ; CHA) :
    • 0 : Fatigue, Hébétement, Manip dist., Noir, Son imag.
    • 1 : Armure mage, Proj magique
Evoc' 1 (5/3 ; INT), préparés :
    • 0 : Choc élec., Manip' à distance, Hébétement, Ouv/Ferm, Claque son.
    • 1 : Chambre froide Darsson, Lame pers. Shelgarn, Transfert blessure

PM (Héritage Drow) : Lumières dansantes, Lueur féérique, Ténèbres.
Ayan
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  La maison fait crédit et ne prête qu’aux pauvres
MessageMessage posté...: Mar 21 Oct 2014, 16:04 
Aventurier
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 30 Sep 2014, 20:00
Messages: 69
PX: 1000
À mesure qu'il approchait de l'entrée, Yuroy noua avec grand soin l'écharpe de sa ceinture, et releva la seconde sur son crâne. Elle ne dissimulait pas son visage, mais recouvrait en partie ses longs cheveux : un symbole d'humilité et de respect envers le lieux qu'il allait pénétrer, et ses occupants. Son visage se fit plus sévère, plus contenu. Il ne pouvait se présenter ici avec le même air qu'en arpentant la rue marchande. Tout était affaire de discipline.

Il entra dans le temple, resta un instant sur le pas de la porte pour observer les lieux. Quand son regard en croisait un autre, il adressait un signe de tête respectueux. Puis il se dirigea vers la fontaine, nettoya ses mains cérémonieusement, avant de s'agenouiller au pied de l'autel. Il entonna tout bas une prière mélodieuse, qui ne résonna que comme un vague murmure sourd aux oreilles des occupants de la pièce.

Lorsque ce fut fait, Yuroy se releva, et alla se planter devant le moine qui balayait. Il lui parla d'une voix grave et bienveillante :


- Bonsoir, frère. Mon nom est Yuroy Orlov. J'ai dédié ma vie à Ilmater et ses protégés. J'ai débarqué à Gemmaline avant la tombée de la nuit, et mes pas m'ont naturellement guidés jusqu'ici, dans l'espoir de trouver un toit pour m'abriter, de quoi me restaurer et, si vous aviez une place pour un humble serviteur du Dieu brisé, un rôle à jouer dans votre communauté.

Il avait une voix aux harmonies douces, suffisamment forte pour être entendue des quatre coins de la pièces, sans jamais évoquer autre chose qu'une profonde sérénité. Il ponctua ses salutations et sa requête par une révérence sobre.

_________________
Yuroy Orlov - Fiche
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  La maison fait crédit et ne prête qu’aux pauvres
MessageMessage posté...: Mar 21 Oct 2014, 18:47 
Maître Floodeur, Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 25 Oct 2011, 00:00
Messages: 13173
PX:
Ayan Zaun’ndar

 « Aujourd’hui est jour de jeûne, pour moi, ma fille, répondit doucement l’abbé. Le jeûne me permet d’éprouver la douleur de ce qui n’ont pas de quoi manger et il purifie l’âme en même temps que le corps. C’est toutefois avec plaisir que je reçois votre invitation, que je dois décliner. »
 La demi-elfe quitta donc frère Chénard et repassa dans la chapelle du temple. Là, un nouvel arrivant était présent ; vêtu comme un moine, c’était la première qu’il paraissait à ses yeux. L’homme était en pleine discussion avec l’autre moine, un convers entré récemment dans les ordres…


    :HRP: On peut aussi, avec D&D 3.5, utiliser un système de répartition aléatoire des caractéristiques (3, 4 ou 5 d6, en choisissant ou non l’ordre ; le système des BG et d’IWD introduit cependant la possibilité d’ajuster les résultats, je ne sais pas si c’était présent dans AD&D).
     Je connais, de nom, Dragon Age, mais sans y avoir jamais joué. Un jour, peut-être…

     Petite correction dans ce que j’ai dit depuis le début… Chénard, vu que c’est lui qui dirige le temple, il n’est pas moine, mais abbé (ou supérieur), et donc c’est père Chénard, en fait.



Yuroy Orlov

 Le moine qui balayait la pièce ne troubla pas le recueillement de Yuroy alors que ce dernier priait et le laissa terminer sans rien lui dire. Il attendit qu’on lui adresse la parole pour rompre son silence.
 « Sois le bienvenue en Gemmaline, frère, répondit-il tout bas. La demeure d’Ilmater est toujours ouverte aux voyageurs. Comme partout, il y a fort à faire ici pour aider les faibles et les malheureux. Nous pouvons t’offrir le gite et le couvert pour cette nuit et demain, tu pourras rencontrer l’abbé si tu veux te mettre à son service. »
 À ce moment, une femme entra dans la chapelle : elle venait d’une porte menant à une autre pièce. Sa peau était sombre, comme on pouvait en trouver dans certains pays du Sud de Féérune, et ses traits délicats dénotaient une ascendance elfique.

_________________
Frère Théodemir (Aussi joueur de feu Râourgh l’Éclateur de crânes, Marcel Fasnières, Kerrarc’h Doublesix et Méline l’érudite)
Cefrey Ventre-Solide, orfèvre et girly

Chapour et ses règles perso (Ne pas hésiter à les consulter régulièrement en cas de nouveauté ou pour rappel !)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  La maison fait crédit et ne prête qu’aux pauvres
MessageMessage posté...: Mar 21 Oct 2014, 19:48 
Aventurier
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 30 Sep 2014, 20:00
Messages: 69
PX: 1000
Yuroy salua la femme lorsqu'elle entra. Il s'étonna de croiser une drow, la première, à son souvenir. D'autant plus étonnant en ces lieux, car s'il n'en avait jamais rencontrés, il connaissait la réputation de ces elfes à la peau sombre. Malgré tout, il s'efforça de ne rien laisser paraître d'autre qu'un air cordial, et reporta vite son attention sur le moine. Ilmater accueillait les justes, les pieux et les cœurs purs. Cette femme était ici, par conséquent elle devait le mériter, et c'est tout ce qui comptait pour Yuroy.

- Très bien, ce me semble être l'opportunité que je recherche. J'avais grand espoir de pouvoir poursuivre ma quête en arrivant sur cette île. À tout hasard, y a-t-il une chance que je puisse me présenter à l'abbé ce soir ?

_________________
Yuroy Orlov - Fiche
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  La maison fait crédit et ne prête qu’aux pauvres
MessageMessage posté...: Mar 21 Oct 2014, 22:05 
Héros épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 01 Oct 2014, 18:31
Messages: 749
PX:
* Tiens donc, un nouveau ? *

Telle fut la première pensée d'Ayan quand, à sa sortie du bureau, son regard tomba sur un homme barbu et encapuchonné, en train de deviser avec le frère balayeur. Renforcer les rangs d'Ilmater ne pouvait qu'être une bonne idée, d'autant plus si les adeptes de la Tortionnaire commençaient à s'agiter...

En traversant la salle pour se rendre au réfectoire, elle rendit son salut au nouveau venu, inclinant la tête. Sa curiosité à son égard n'était tempérée que par sa volonté de ne pas s'imposer. D'après ce qu'elle avait pu apprendre, depuis sa fuite, au sujet des règles de politesse courantes, elle aurait peut-être dû aller se présenter. Cependant, elle ne voulait pas s'immiscer dans la conversation...

Sourcils froncés, réfléchissant intensément à son dilemme, elle mit quelques instants à se rendre compte qu'elle avait ralenti le pas.


* Oh, enfin, ça suffit ! Je ne vais pas débattre jusqu'à demain matin ! *

Levant les yeux au ciel, elle secoua légèrement la tête et reprit son chemin pour se diriger vers le couloir adjacent.

_________________
Image
Enso 2 (7/5 ; CHA) :
    • 0 : Fatigue, Hébétement, Manip dist., Noir, Son imag.
    • 1 : Armure mage, Proj magique
Evoc' 1 (5/3 ; INT), préparés :
    • 0 : Choc élec., Manip' à distance, Hébétement, Ouv/Ferm, Claque son.
    • 1 : Chambre froide Darsson, Lame pers. Shelgarn, Transfert blessure

PM (Héritage Drow) : Lumières dansantes, Lueur féérique, Ténèbres.
Ayan
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  La maison fait crédit et ne prête qu’aux pauvres
MessageMessage posté...: Ven 24 Oct 2014, 13:22 
Maître Floodeur, Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 25 Oct 2011, 00:00
Messages: 13173
PX:
Ayan Zaun’ndar

 Ne semblant pas désirer s’imposer à elle, les deux moines ne s’interrompirent pas et laissèrent Ayan se rendre tranquillement au réfectoire. Là, quelques personnes étaient déjà attablées, parmi lesquelles des moines et des personnes étrangères au temple, tandis que deux moines s’occupaient du service.
 Comme d’habitude chez les ilmates, l’ambiance n’était pas à la fête, ni sur les visages ni dans les assiettes, mais il fallait croire que ce genre de vie leur plaisait, car les moines restaient là et les gens de passage revenaient lorsqu’ils avaient besoin de soins ou d’un toit pour quelques jours.
 Bien évidemment, Ayan put s’asseoir sans problème et on lui servit une assiette de soupe chaude et un quignon de pain. Les conversations n’avaient rien d’exceptionnel, elles tournaient autour de ce qui touchait le plus les gens ces temps-ci : la chaleur estivale qui se poursuivait et rendait l’air plutôt lourd, le foyer de gale dans le Nord-Ouest de la cité, les prix qui ne cessaient d’augmenter, sans oublier la jeunesse qui ne respectait plus rien, ma brave dame !



Yuroy Orlov

 « Le rencontrer ce soir ? Hum… oui, ce serait possible, mais l’entretien ne pourra pas être très long, il a fort à faire », répondit le moine à Yuroy.
 Justement, depuis la porte d’où venait de sortir la demi-elfe, un autre moine apparut. Sa coule indiquait qu’il n’était pas qu’un simple moine et elle était ornée de la rose jaune de saint Sollars, patron de l’ordre des moines combattants d’Ilmater.

 « Je suis l’abbé Chénard, mon fils. De quoi souhaitiez-vous parler ? »

_________________
Frère Théodemir (Aussi joueur de feu Râourgh l’Éclateur de crânes, Marcel Fasnières, Kerrarc’h Doublesix et Méline l’érudite)
Cefrey Ventre-Solide, orfèvre et girly

Chapour et ses règles perso (Ne pas hésiter à les consulter régulièrement en cas de nouveauté ou pour rappel !)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  La maison fait crédit et ne prête qu’aux pauvres
MessageMessage posté...: Ven 24 Oct 2014, 17:32 
Aventurier
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 30 Sep 2014, 20:00
Messages: 69
PX: 1000
Yuroy laissa paraître malgré lui une moue gênée ; il n'avait pas souhaité se montrer trop exigeant. Toutefois, lorsqu'il vit le supérieur, il se dit que le mal étant fait, il ne lui restait plus qu'à expédier cette rencontre, et à se mettre au travail au plus tôt. Son dos s'affaissa en une révérence en tout point identique à celle qu'il avait adressée au moine balayeur. Il fit enfin quelques pas vers l'abbé Chénard.

- Bonsoir, veuillez pardonner mon intrusion si tardive. Mon nom est Yuroy Orlov. Comme je l'expliquais il y a quelques secondes, je viens d'arriver à Gemmaline. Ma ferveur va aux enseignements d'Ilmater et au sens du devoir de Heaum. J'ai entrepris un long périple dans le but de dévouer mon existence aux plus faibles de mes frères et sœurs. Que ce soit dans le sacrifice ou la protection, mon engagement n'a pour limite que la force de ma foi. Je souhaite donc la mettre à l'épreuve sans plus tarder, à votre service si vous aviez quelque tache à me confier.

Yuroy termina son élocution en dardant son regard d'un vert profond dans celui de l'abbé. Il émanait de lui une certaine passion, comme une fougue, mais que Yuroy semblait canaliser en une force spirituelle. Ses émotions semblaient puissantes, son engagement total, sans toutefois suggérer qu'il ne soit que le pantin de ses affects. Le jeune moine était serein, calme, et franc.

_________________
Yuroy Orlov - Fiche
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  La maison fait crédit et ne prête qu’aux pauvres
MessageMessage posté...: Ven 24 Oct 2014, 19:21 
Héros épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 01 Oct 2014, 18:31
Messages: 749
PX:
Pendant ce temps-là, Ayan, le menton calé dans la main et les yeux perdus dans le vague, remuait machinalement la soupe dans son assiette, sans y toucher. Dans l'ambiance austère du réfectoire, ses pensées semblaient se répercuter à l'infini contre les murs dépouillés. Il fallait absolument qu'elle retrouve le frère Farca. Peut-être pour rester - inconsciemment - dans le ton, elle continuait à se flageller mentalement, se demandant une énième fois si elle avait fait le bon choix en décidant d'attendre le lendemain.

Sans s'en rendre compte, elle avait entrepris d'arracher, par petits morceaux, la mie du pain qui lui avait été donné et de la lâcher dans son assiette. Son chemin de réflexion bifurqua vers la stratégie à adopter pour retrouver le disparu. En imitant son parcours présumé, elle commencerait par interroger les prêtres, les responsables, les marchands, puis les personnalités locales qu'elle trouverait sur sa route. En cas d'insuccès, elle devrait se rabattre sur les paysans et les gens du commun. Il lui semblait inutile de visiter les auberges, un moine en voyage étant la plupart du temps nourri et logé gracieusement chez l'habitant.
Et, si elle rencontrait des adeptes de... Loviatar (elle réprima un frisson)... elle serait prête à leur faire face. Par contre, elle devrait peut-être se trouver un cheval...

En baissant les yeux, la Crinti s'aperçut qu'elle avait mis son pain en charpie en parsemant copieusement la table et, de dépit, se frappa le front en émettant un profond soupir.

*Non, mais c'est pas vrai ! Regardez-moi ce désastre...* Elle allait repousser son assiette et se lever, quand elle se ravisa. *Bah, après tout... Qu'à cela ne tienne, ça donnera de la substance à cette soupe !*
Saisissant sa cuillère, elle attaqua alors son repas, tout en observant plus minutieusement les convives attablés.

    :HRP: (J'avais zappé, dans mon précédent post)
    Après, à quoi bon avoir une répartition aléatoire si c'est pour la retoucher derrière ? ^^ Pour AD&D, je ne me souviens pas.
    Si tu aimes les RPG, je te conseille fortement Dragon Age : Origins (pas le 2), qui en plus de roxxer du poney, bénéficie d'un humour génial ;)

    C'est noté, pour le père Chénard.

_________________
Image
Enso 2 (7/5 ; CHA) :
    • 0 : Fatigue, Hébétement, Manip dist., Noir, Son imag.
    • 1 : Armure mage, Proj magique
Evoc' 1 (5/3 ; INT), préparés :
    • 0 : Choc élec., Manip' à distance, Hébétement, Ouv/Ferm, Claque son.
    • 1 : Chambre froide Darsson, Lame pers. Shelgarn, Transfert blessure

PM (Héritage Drow) : Lumières dansantes, Lueur féérique, Ténèbres.
Ayan
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  La maison fait crédit et ne prête qu’aux pauvres
MessageMessage posté...: Ven 24 Oct 2014, 22:39 
Maître Floodeur, Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 25 Oct 2011, 00:00
Messages: 13173
PX:
Ayan Zaun’ndar

 Autour d’Ayan, il n’y avait que des visages connus, certains même faisaient partie des personnes qu’elle avait aidées depuis son arrivée sur l’ile. Personne ne lui avait fait de remarque particulière sur ses origines, mais… après avoir vu des demi-orques et des kobolds vivre au milieu de la population de Gemmaline et y être parfaitement acceptés, cela n’avait rien de surprenant.
 Parmi les convives, tous semblaient témoigner un certain respect envers la demi-elfe, qui avait rendu de fiers services à l’Église et aux pauvres.



    :HRP: J’ai pas grand chose à dire, en fait, vu qu’il ne se passe pas grand chose.
     Sinon, l’intérêt de pouvoir répartir à nouveau les caractéristiques ensuite, c’est pour pouvoir être bien bourrin. ;)


Yuroy Orlov

 « Sois le bienvenu, mon fils, fit l’abbé à Yuroy. Bien sûr, ton arrivée parmi nous ne peut qu’être profitable aux faibles et aux démunis. Notre communauté a toujours besoin de nouveaux bras. Il se pourrait que je puisse te confier un travail… Afin d’être sûr que je parle bien à un ilmate, je te prie de me réciter les douze noms usuels du dieu dans l’ordre canonique et de me citer dix saints martyrisés, ainsi que comment et où ils ont été martyrisés. »
 Réciter les douze noms du dieu ne poserait bien évidemment aucun problème à un moine d’Ilmater, si on le lui avait demandé, Yuroyr aurait même pu énoncer ses soixante autres noms secrets, mais le lieu était ouvert et les prononcer n’aurait pas été convenable. Quant aux saints martyrisés… outre saint Sollars, le plus connu, les noms de Clément, Eldon, Bermine, Thibert, Mérielle, Hilnarée, Rose, et une vingtaine d’autres lui arrivèrent aussitôt en tête, avec tous les détails concernant leur lapidation (avec quel type de pierre), leur pendaison par les chevilles avant d’être criblé de flèches (et le nombre de flèches), leur crucifixion, leur passage sur la roue, leur écartèlement (en combien de morceaux), leur écorchement (en combien de jours), leur ébouillantement (et dans quel liquide ou métal en fusion), leur écrabouillement (sous combien de rochers et de quel type de pierre il s’agissait), etc. Il fallait dire que l’Église d’Ilmater n’était pas faite pour les petites natures qui s’évanouissaient en entendant parler de sang… Les histoires regorgeaient de supplices les plus terribles infligés aux martyrs défendant les faibles. Et bien sûr, tous étaient accueillis ensuite au paradis du dieu brisé.
 Pour les sadiques, il était si facile de s’en prendre à des ilmates : les plus fervents d’entre eux n’hésitaient même pas à proposer le supplice le plus horrible à se faire infliger pour éviter que d’autres ne meurent avec eux… Ce qui n’empêchait pas certains bourreaux d’assassiner ensuite les protégés du martyr, bien que nombre d’histoires racontassent que lesdits protégés étaient aussitôt miraculeusement sauvés par une ombre lumineuse (oui, oui) ressemblant au martyr.



    :HRP: Oui, le culte d’Ilmater, c’est un peu gore dans ma version du truc…

_________________
Frère Théodemir (Aussi joueur de feu Râourgh l’Éclateur de crânes, Marcel Fasnières, Kerrarc’h Doublesix et Méline l’érudite)
Cefrey Ventre-Solide, orfèvre et girly

Chapour et ses règles perso (Ne pas hésiter à les consulter régulièrement en cas de nouveauté ou pour rappel !)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  La maison fait crédit et ne prête qu’aux pauvres
MessageMessage posté...: Sam 25 Oct 2014, 17:35 
Aventurier
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 30 Sep 2014, 20:00
Messages: 69
PX: 1000
Yuroy fixa encore un instant l'abbé dans les yeux, puis ferma les siens, laissa échapper un bref soupir, signe de concentration. Il connaissait les noms, mais leur mention n'était pas chose aisée. Ils hantaient sa mémoire depuis qu'ils avaient appris leur histoire. Il récita donc ce que l'abbé Chênard venait de lui demander, avec précision et d'une voix basse, presque un murmure. Sans zêle, sans excès. Il ne pouvait imaginer quelconque fierté à énoncer ces noms. Seulement de la reconnaissance, pour ceux qui avaient souffert en son nom, comme en celui de chaque mortel.

_________________
Yuroy Orlov - Fiche
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  La maison fait crédit et ne prête qu’aux pauvres
MessageMessage posté...: Dim 26 Oct 2014, 22:58 
Maître Floodeur, Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 25 Oct 2011, 00:00
Messages: 13173
PX:
 En entendant les noms du dieu et ceux des saints, l’abbé hochait la tête en fermant les yeux et égrenant un chapelet. À la fin, il essuya une larme qui coulait sur sa joue et sourit à Yuroy.
 « Oui, tu es bien ce que tu prétends être, mon fils. N’oublie pas de méditer longuement sur le sens de leur vie et sur leur martyre. N’oublie pas non plus que le martyre n’a de sens que s’il en est véritablement un et qu’Ilmater ne désire pas que l’on se sacrifie pour la simple gloire du martyre. »
 Il entraina alors Yuroy à l’écart pour n’être entendu que de lui.
 « Puisque tu me sembles donc bien être un ilmate, je peux te parler de ce travail. La femme que tu viens de voir passer, Ayan Zaun’ndar, est aussi l’une des nôtres. Peut-être pourrais-tu t’occuper avec elle de la tâche que je lui ai confiée : voilà quelques jours, l’un de nos frères est parti dans l’ile pour traverser les villages isolés et porter assistance à ceux qui en avaient besoin. Mais il aurait dû déjà être rentré, aussi nous faisons-nous du souci, d’autant que le culte de Loviatar sur notre ile est malheureusement grandissant et il n’est pas impossible que les égarés qui servent la dame des douleurs aient décidé de s’en prendre à nous.
 « J’ai demandé à Ayan de partir à la recherche de frère Farca. Je pense qu’elle partira assez vite, la connaissant, mais surement attendra-t-elle demain matin. Tu peux la retrouver au réfectoire, si tu souhaites t’entretenir avec elle. Pour ma part, je dois te laisser, mais je pourrai te recevoir demain matin. »

_________________
Frère Théodemir (Aussi joueur de feu Râourgh l’Éclateur de crânes, Marcel Fasnières, Kerrarc’h Doublesix et Méline l’érudite)
Cefrey Ventre-Solide, orfèvre et girly

Chapour et ses règles perso (Ne pas hésiter à les consulter régulièrement en cas de nouveauté ou pour rappel !)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  La maison fait crédit et ne prête qu’aux pauvres
MessageMessage posté...: Lun 27 Oct 2014, 12:06 
Aventurier
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 30 Sep 2014, 20:00
Messages: 69
PX: 1000
Yuroy prête une oreille attentive aux explications de l'abbé.

- Un culte de Loviatar, ici ? En expansion ? Par la Triade... Quelle désolation de trouver sur la route des justes pareils fidèles, capables d'une telle ferveur en la douleur d'autrui... Fort, bien, je vais rencontrer cette Ayan sur le champ. Si elle compte partir au plus tôt, je ne peux que me ranger à son empressement. Merci encore pour votre accueil, père Chênard. J'espère vous faire honneur, ainsi qu'à Ilmater. Nous ramènerons notre frère Ilmate, comptez sur moi.

Le moine s'inclina respectueusement, puis pris la direction dans laquelle il avait vu la dénommée Ayan se diriger. L'annonce de la présence du culte de Loviatar l'avait ébranlé. C'était une chose de se mesurer à la faiblesse du monde, aux cruautés des destins qui frappaient aveuglément. C'en était une toute autre d'affronter une communauté dont chacune des actions visaient la souffrance, le vice et la maladie. Mieux valait se préparer au pire, car les jours à venir seraient amers, pensa-t-il alors qu'il pénétrait dans le réfectoire.

D'un coup d'œil d'ensemble, Yuroy repéra celle qu'il cherchait, et - son estomac commençant à se manifester un rien trop bruyamment - la table où l'on pouvait être servi. Il s'y dirigea, salua poliment le moine en charge, et demanda une assiette. Il se retourna ensuite, arriva à hauteur d'Ayan, et pointa le siège libre, face à elle.


- Bonsoir, fit-il avec un sourire, puis-je m'assoir ? Je viens de m'entretenir avec le Père Chênard, il semble que nous ayons à travailler ensemble, très prochainement. Je m'appelle Yuroy Orlov.

_________________
Yuroy Orlov - Fiche
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  La maison fait crédit et ne prête qu’aux pauvres
MessageMessage posté...: Lun 27 Oct 2014, 20:56 
Héros épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 01 Oct 2014, 18:31
Messages: 749
PX:
Quand, au bout de quelques secondes, elle réalisa que les mots qu'elle venait d'entendre s'adressaient à elle, Ayan leva les yeux vers le nouveau venu, en continuant à mâchonner sa mie de pain imbibée de soupe. Elle fut surprise de constater qu'il s'agissait là du visiteur inconnu qu'elle avait croisé plus tôt, et entreprit de le détailler du regard. Finalement, la curiosité de la Crinti à son égard serait peut-être satisfaite...

*Mais où sont mes manières ?*

A cet instant, plusieurs évènements se télescopèrent en quelques secondes. L'enchaînement commença quand, souhaitant réparer son impolitesse, Ayan avala précipitamment le contenu de sa bouche - de travers. Suffocante, elle vira au rouge pivoine (ses yeux lui sortirent de la tête), se leva en s'appuyant sur la table, toussa, toussa encore, puis finit par parvenir à se reprendre. Se tapotant le poitrail un peu trop fort, confuse, elle s'essuya enfin la bouche, puis le front, inhala profondément, et leva enfin des yeux encore baignés de larmes vers le moine.


- Euh, veuillez me dar... me pardonner, j'étais... dans mes pensées, et ensuite, euh..., se justifia-t-elle, aussi écarlate que le permettait son teint de demi-Drow. Bref, donc... Euh, enchantée, Hoyhoy Popov, je suis Nyan. Euh, Ayan ! Je suis Ayan. Ayan Zaun'ndar. Voilà. Donc, vous disiez ?... Travailler ensemble ? Ah ! Pour le frère Parka ! Farca ! Hem. Oui, j'ai pour mission de le retrouver, oui. Vous... venez donc avec moi ?

*Vith ! A l'thal uoi'nota, mais reprends-toi, Ayan !*, s'exhorta-t-elle, furieuse après elle-même. *Tu es en train de te ridiculiser...*

_________________
Image
Enso 2 (7/5 ; CHA) :
    • 0 : Fatigue, Hébétement, Manip dist., Noir, Son imag.
    • 1 : Armure mage, Proj magique
Evoc' 1 (5/3 ; INT), préparés :
    • 0 : Choc élec., Manip' à distance, Hébétement, Ouv/Ferm, Claque son.
    • 1 : Chambre froide Darsson, Lame pers. Shelgarn, Transfert blessure

PM (Héritage Drow) : Lumières dansantes, Lueur féérique, Ténèbres.
Ayan
Haut
  Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 93 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron