Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Dernière visite le il y a moins d’une minute Nous sommes le Lun 16 Sep 2019, 02:56


Règles du forum


Image


 [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Poho
MessageMessage posté...: Mar 21 Juin 2011, 17:48 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 16 Juin 2011, 12:25
Messages: 337
PX: 6005
Citation:
Maitre de Jeu : Valend Arabani



Nom : Poho
Alignement : CM
Race : Demi-ogre
Age : 21 ans
Poids : 175 kg
Taille : 2m51
Sexe : M
Classe : Moine du chaos 3
Divinité : Aucun
Vitesse : 9m+3m déplacement accéléré

Expérience : 6005

Caractéristiques :

For (20) (+5)
Dex (12) (+1)
Con (14) (+2)
Int (10) (+0)
Sag (16) (+3)
Cha (5) (-3)

Points de vie : 27

Classe d’armure (CA) : 17 = 10 + 1 (Dex) + 3 (Sag) + 4 (armure naturelle) - 1 (Taille)

Initiative : 1 = 1 (dex)

Bba : +2

Jet d’attaque au corps à corps : 6 = 2 + 5 (For) -1 (Taille)
  • Nunchaku de maître : +7 / 1d8 + 5 / x2
  • Nunchaku de maître (agitation de coup) : +5 / 1d8 + 5 / x2
  • Mains nues : +6 / 1d8 + 5 / x2
  • Mains nues (agitation de coups) : +4 / 1d8 + 5 / x2
Jet d’attaque à distance : 2 = 2 + 1 (Dex) -1 (Taille)


Jet de vigueur : 5 = 3 + 2 (Con)
Jet de réflexes : 4 = 3 + 1 (Dex)
Jet de volonté : 6 = 3 + 3 (Sag)


Langues connues : Commun, Géant

Capacité de classe :
Dégâts à mains nues : 1d8
Bonus à l’attaque (Agitation de coups) : -2
Nombre d'attaques (Agitation de coups) : 1d4-1
Bonus à la CA: 0
Déplacement accéléré : 0

Agitation de coups (Ext). Les moine du chaos pratiquent un art martial avec un abandon total au chaos. Le résultat peut varier entre humoristiquement inefficace à effroyablement mortel. Un moine du chaos peut utiliser cette aptitude au prix d'une action complexe. Il lance alors le dé indiqué sur sa table qui indique le nombre d'attaques portées, chacune au plus haut bonus de base à l'attaque.
Au niveau 1, un moine du chaos porte chacune de ces attaques avec un malus de -2. Il passe à -1 au niveau 5 puis disparait au niveau 9.
Cette aptitude ne peut être utilisé qu'avec une attaque à mains nues ou une arme de moine.

Esquive totale (Ext). L’agilité presque surhumaine d’un moine du chaos de niveau 2 lui permet d’éviter les attaques magiques ou inhabituelles. S’il réussit son jet de Réflexes contre une attaque dont les dégâts sont normalement réduits de moitié en cas de jet de Réflexes réussi (comme c’est le cas pour une boule de feu ou le souffle enflammé d’un dragon rouge), il l’évite totalement et ne subit pas le moindre dégât. Un moine du chaos portant une armure intermédiaire ou lourde, ou qui se trouve sans défense (parce qu’il est inconscient ou paralysé, par exemple) perd les avantages de d’esquive totale.

Dons :






Caractéristiques raciales :

Caractéristiques raciales des Demi-ogre a écrit:
Géant
Taille G. En tant que créature de taille Grande, il subit un malus de -1 à l'attaque et à la CA, un bonus de +4 à ses tests de lutte et un malus de -4 à ses tests de discrétion.
Ajustement de caractéristique : +6 Force, +2 Constitution, -2 Dextérité, -2 Intelligence, -2 Charisme
Vision dans le noir : Ils possèdent la vision dans le noir sur 18 mètres.
Leur vitesse de déplacement terrestre est de 9 mètres
Armure naturelle : Les demi-ogres possèdent un bonus d'armure naturelle de +4
Langues : D'office : Commun, Géant. Supplémentaires : Abyssal, Draconien, Gnoll, Gobelin, Orque et suivant la région du personnage
Ajustement de niveau : +1
Classe de prédilection : Barbare


Compétences :

Total = DM + bonus carac + autres

Dépendant de la Force :

Escalade (For)* : 5 = 0 + 5 (For) - 0(malus armure)
Natation (For)* : 5 = 0 + 5 (For) - 0(malus armure)
Saut (For)* : 5 = 0 + 5 (For) - 0(malus armure)
Intimidation / Persuasion (For)* : 13 = 2 + 5(for) +4 (Taille)+2(don)
Dépendant de la Dextérité :

[b]Acrobaties (Dex) : 1
= 0 + 1 (Dex) - 0(malus armure)
Crochetage (Dex) :
Déplacement silencieux (Dex)* : 1 = 0 + 1 (Dex) - 0(malus armure)
Discrétion (Dex)* : -3 = 0 + 1 (Dex) - 0(malus armure) -4 (Taille)
Équilibre (Dex)* : 1 = 0 + 1 (Dex) - 0(malus armure)
Equitation (Dex)* : 1 = 0 + 1 (Dex)
Escamotage / Vol à la tire (Dex) :
Evasion (Dex)* : 1 = 0 + 1 (Dex) - 0(malus armure)
Maîtrise des cordes (Dex)* : 1 = 0 + 1 (Dex)

Dépendant de la Constitution :

Concentration (Con)* : 2 = 0 + 2 (Con)

Dépendant de l'Intelligence :

Art de la magie/Connaissance des sorts (Int) :
Artisanat (travail du bois) (Int) : 5 = 5 +0
Connaissances (religion) (Int) : 0 = +0
Connaissances (mystère) (Int) : 0 = +0
Contrefaçon (Int)* : 0 = 0
Décryptage (Int) :
Désamorçage/sabotage (Int) :
Estimation (Int)* : 0 = 0
Fouille (Int)* : 0 = 0

Dépendant de la Sagesse :

Détection (Sag)* : 7 = 4 + 3 (Sag)
Perception auditive (Sag)* : 7 = 4 + 3 (Sag)
Premiers secours (Sag)* : 3 = 0 + 3 (Sag)
Profession (menuisier) (Sag) : 5 = 2 + 3 (Sag)
Psychologie (Sag)* : 8 = 5 + 3 (Sag)
Survie (Sag)* : 3 = 0 + 3 (Sag)

Dépendant du Charisme :

Bluff (Cha)* : -3 = 0 - 3(Cha)
Déguisement (Cha)* : -3 = 0 - 3Cha)
Diplomatie (Cha)* : -3 = 0 - 3 (Cha)
Dressage (Cha) :
Renseignements (Cha)* : -3 = 0 - 3(Cha) +4 (Taille)
Représentation (danse de salon) (Cha)* : -3 = 0 - 3 (Cha)
Utilisation d'objets magiques (Cha) :

En gras les compétences de classe et avec une astérisque les compétences innées (utilisables même avec un degré de maîtrise égal à 0)

Équipement :

Tête : masque de théâtre de maître (Visage souriant)
Corps : habits de moine + ceinture de monnaie + manteau d'une tenue de voyage
Main : Bague de la guilde.

Arme :
Nunchaku de maître + cristal buveur de vie

cristal buveur de vie a écrit:
Ce cristal noir possède une légère aura rougeoyante. Il confère au porteur de l'arme à laquelle il est fixé une étincelle de vie supplémentaire à chaque fois que l'arme blesse une créature vivante. Infliger des dégâts non létaux n'active pas les pouvoirs de ce cristal d'augmentation.
Mineur. A chaque fois que l'arme inflige des dégâts à une créature vivante, ce cristal soigne son porteur de 1 point de dégâts. Après voir soigné 10 points de vie ainsi, ce cristal d'augmentation devint inerte jusqu'au prochain jour.


Autre :
sac à dos de grande taille
2 outres de grande tailles pleines d'eau douce
masques de théâtre (tête d'ours en colère)
silex et amorce
paillasse de grande taille
jeu de go

Or : 29 PO et 14 PA+95po; 7pa; 5pc(bourse volée à Shaco)+64po et 2pa (bouse volée à Goburo)

Charge : Charge légère 22 kg

Charge légère jusqu’à 133 kg
Charge intermédiaire 133–266 kg
Charge lourde 266–400 kg

Description physique a écrit:
Poho est un demi-ogre grand et sec. Au premier regard, on dirait une caricature géante d’un adolescent humain, son long corps maigre est voûté et ses bras pendent le long de son corps. Mais en y regardant de plus prêt, on remarque que ses déplacements sont souples et que sa démarche est assurée. Ses habits de moine sont en assez bon état, même si ils ne sentent pas meilleurs que son propriétaire. Il est habillé d’une chemise et d’un pantalon noir et ses écharpes sont rouges sang. Sur son habit de moine, il porte un grand manteau beige dont il met souvent la capuche. Son nunchaku ouvragé est une oeuvre d’art. Créé pour être utilisé par Poho, il a des lanières de cuir cerclées de fer en différents endroits pour assurer une prise parfaite sur ses deux morceaux de bois sculptés et cirés avec soin. Il est aussi orné d’un petit cristal noir sur l'un des bouts de bois.

Ses cheveux sont tressés grossièrement en de nombreuses petites tresses sales qui pendent mollement autour de son crâne en lui faisant comme une crinière. Son visage ingrat est une vision d’horreur. Des canines lui ressortent des babines, lui donnant un air idiot et méchant. Sa peau est grasse et des touffes de poils jaillissent de gros grains de beauté. De nombreuses cicatrices et un nez cassé dus à son entraînement le défigurent un peu plus. Enfin, des petits yeux porcins cachés sous de grosses arcades sourcilières complètent le tableau. C’est pour cette raison qu’il cache la plupart du temps son visage derrière un masque de théâtre, cachant ainsi ses émotions et son visage au monde. Il a deux masques. Le premier est un masque blanc montrant un visage souriant. Le second est un masque représentant un ours montrant les dents. Généralement, le premier est utilisé pour les interactions sociales et le second pour les combats. C’est pourquoi le premier est très ouvragé et semble presque être son vrai visage tandis que le second est beaucoup plus fruste et simple.


Description psychologique a écrit:
Poho aime profondément le combat. Il voyage beaucoup dans l’espoir de retrouver un nouveau maître qui l’aidera à perfectionner son art martial et du même coup l’améliorer lui. Il est conscient de son extrême laideur et préfère avoir son visage caché. Il est persuadé que les gens qui s’intéressent à lui et à son passé se moquent de lui. Il n’hésite pas à agresser physiquement les gens qui veulent lui faire enlever son masque. Ses deux maîtres l’ont suffisamment traumatisé pour qu’il en veuille à l’ensemble des moines “traditionnels”.

Pourtant, Poho n’est pas qu’une brute. Il a une assez bonne compréhension du monde qui l’entoure et sait instinctivement trouvé le bon comportement. Il aime jouer au go, jeu où il a développé un style chaotique qui lui est propre et qui a tendance à dérouter les amateurs du beau jeu. Il apprécie beaucoup la musique et les marionnettes.



Background a écrit:
Introduction :


Un bruit sourd retentit dans la forêt. Des oiseaux s’envolent. Une scène à faire pleurer un druide elfe se déroule dans un petit bois de la Côte des Épées Septentrionale. Deux orientaux, un maître et son disciple, se tenaient à l’écart d’un très jeune demi-ogre se déchaînant sur un chêne centenaire. Ils semblaient prendre des paris sur qui, de l’arbre ou du jeune homme allait craquer en premier.

- Je te dis qu’on ne peut pas apprendre notre art à ce monstre. Il est brouillon, chaotique et il lui manquera toujours la discipline nécessaire pour parvenir à quelque chose de correct. Tu l’as acheté dans une tribu de barbare, il aurait dû y rester !

- Il apprendra. Par la douleur s’il le faut mais il apprendra !

Le maître ajouta à l’attention de son jeune élève qui avait arrêté de taper l’arbre pour regarder d’un air sombre ses mains ensanglantées :

- Continue Poho ! Ce n’est qu’en t'entraînant dur et avec discipline que tu arriveras à le faire. Si tu as trop mal aux mains, utilise tes pieds, ta tête, tes genoux, tes coudes mais ne t’arrête pas avant que je ne l’ai décidé !

Le disciple secoua la tête, persuadé que l’enfant ne deviendrait jamais l’un des leurs.

La recherche de la discipline :

- Fais le vide dans ton esprit. Inspire lentement. Expire doucement.

Un coup de bâton fuse sur les épaules de l’adolescent.

- Garde ta position ! Reste droit ! Pourquoi continues-tu à grandir si tu ne tiens pas droit !

L’adolescent se redresse difficilement et continue l’exercice. Il bout de haine pour son instructeur. Des deux, le disciple est le pire car il est persuadé de perdre son temps et ça le rend injuste et mesquin. Oui, Poho est plus grand que ses deux maîtres à seulement douze ans et oui, il vit maintenant en pagne car ses maîtres ne veulent plus lui acheter des vêtements qu’il ne peut mettre que quelques semaines. Poho souffrait déjà constamment de la faim, les moines ne le nourrissant pas plus qu’ils ne se nourrissaient eux-même mais il appréhendait la venue de l’hiver.

Le maître arriva. Ils discutèrent un instant des progrès de ce qu’il appelait son expérience spirituelle. Faire d’un être à tendance chaotique un moine. Pour le moment, leur expérimentation fonctionnait à peu prêt pour tout ce qui était physique. Le demi-ogre aimait se battre et le faisait bien. Ses membres qui s’allongeaient et ses mains qui grandissaient feraient de lui un adversaire redoutable mais il ne tenait pas en place, avait dû mal à supporter la discipline et les katas. Le maître remercia son disciple pour son engagement et envoya Poho se décrasser. Ils allaient méditer.

La vie au monastère :


A quatorze ans, Poho fut admis dans un petit monastère proche d’Eauprofonde. A sa vue, les autres adolescents là depuis plus longtemps se liguèrent pour lui mener la vie dure. Brimades et bastonnades par des élèves plus âgés furent alors son pain quotidien. Il se renforça et découvrit que les exercices de méditation qu’on lui avait enseigné lui permettait de trouver au fond de lui un peu de paix. Il subit pendant un temps ses camarades puis il affina une méthode de combat différente de la leur pour les empêcher de l’atteindre. La lutte n’eut ainsi plus de secret pour lui. Il utilisait sa grande taille et la différence de poids pour battre un à deux de ses assaillants. Un jour, il répondit à un des déluges de coup d’un de ses adversaires par une attaque de son cru. Il avait peur et en avait assez d’avoir mal alors il lança ses attaques à l’aveuglette car son adversaire esquivait tous ses coups facilement. Celui-ci eut alors la surprise de voir un pied, un tibia ou un coude sur son chemin à chaque esquive qu’il tentait. Ce jour-là, il gagna un peu de respect de la part de ses camarades.

Il resta malgré tout un paria tout le long de son séjour au monastère. Mais il y développa un style de combat propre. Ses coups étaient aussi chaotiques et imprévisibles que lui et lui permirent de ne plus se faire marcher dessus. Les moines supérieurs et son maître le regardaient cependant d’un mauvais oeil car il n’arrivait pas à s’imposer la même discipline qu’eux. Ce fut l’objet de nombreuses punitions et privations. Poho les haissait pour ça car il ne comprenait pas ce qu’ils voulaient et il ne voyait pas pourquoi sa méthode ne leur convenait pas.

A vingt ans, il n’était toujours pas le moine que son maître avait espéré le faire devenir mais un moine du chaos. Ces êtres étranges qui lancent leurs coups à l’aveuglette en supposant que leurs mouvements feront mouche si l’ennemi bouge du bon côté. Il participa à un tournoi organisé par le monastère pour les jeunes moines. Sur cinq épreuves, il remporta la lutte, le combat à mains nues et le concours de boisson (organisé par les maîtres de l’ivresse). Il perdit celle des katas et celle d'infiltration et de discrétion, les deux étant gagnées par un Kobold bleu d’une vivacité exceptionnelle. Avec ces victoires, il fut nommé champion du tournoi, on lui donna un nunchaku magnifique, adapté à sa grande taille et doté d’un peu de magie. On lui demanda aussi de partir se trouver un vrai maître pour son type de combat car personne ne pouvait l’aider à progresser dans le monastère. On lui donna un sac à dos, de l’eau et de quoi allumer un feu puis on lui ferma la porte au nez. Il était libre mais il était seul et désemparé dans un monde qu’il ne connaissait que très peu.

Le début de l’aventure :


Poho se débrouilla pour aller à Eauprofonde. Là-bas, il fit quelques combats à mains nues clandestins pour gagner un peu d’argent. Il se rendit compte que son visage marqué par les coups de ses maîtres et condisciples était devenu hideux et que la foule le huait dès son entrée. Avec l’aide d’un artisan, il se fabriqua un masque de scène, une face d’ours en colère. Ce détail lui permit de se faire un petit nom et un bel argent de poche avec lequel il retourna voir l’artisan pour lui commander un masque qu’il pourrait mettre tous les jours. Sa vie commençait à être intéressante : indépendant financièrement, libre et avec beaucoup de temps pour lui, Poho eut le temps de méditer sur son art martial et sur ses capacités. Il se considéra alors que la philosophie loyale du monastère était ridicule et qu’il lui fallait se forger la sienne. En pleine recherche spirituelle, Poho faisait entre deux et trois combats par semaine, organisés par des hins à l’air louche. Il prenait aussi le temps de jouer au go avec le menuisier qui lui avait fait ses masques. Ce dernier lui conseilla d'ailleurs de mieux se protéger pendant ses combats. Suivant ses conseils, Poho se fit confectionner une grande robe renforcée chez le tailleur de son ami. Sa vie était bien remplit mais il se rendit vite compte que la guilde des voleurs qui organisait les combats lui envoyait des adversaires de plus en plus fort et qu’ils continueraient jusqu’au jour où il se ferait tuer par un minotaure ou un autre géant de cet acabit. Il s’acheta un billet pour une petite île qu’on lui promettait aussi cosmopolite et tolérante qu’Eauprofonde : Gemmaline. Peut-être y trouvera-t-il quelqu’un pour l’aider à développer son talent ?

_________________
Poho, Moine masqué
Image
Mon petit louveteau : Fenrir
Inventaire du maître de la fosse


Dernière édition par Poho le Mer 27 Juil 2011, 15:48, édité 10 fois.
Haut
   
 
 [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à: