Heures au format UTC + 1 heure


Nous sommes le Mar 11 Déc 2018, 19:19



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 567 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 29  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message:  À la recherche du temple perdu
MessageMessage posté...: Mar 03 Déc 2013, 22:11 
Maître Floodeur, Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 25 Oct 2011, 00:00
Messages: 13323
PX:

ABOR imprimait un rythme assez soutenu et lors des deux heures qui suivirent, il leur montra différents lieux : indiquant de loin le mont Cristal, que l’on voyait émerger au-dessus de la forêt, la direction du lac de Diamant, celle des fermes… Il parla aussi du temps, qui n’allait pas en s’arrangeant, la pluie refusant de venir ; à ce sujet, ils passèrent devant une rizière, appartenant à un certain Stiopa, qui déprimait d’avoir perdu son année à cause de la sécheresse.
 Au bout d’un moment, ils quittèrent la zone déboisée des champs pour entrer dans la forêt proprement dite. Dans cette partie, loin des routes des mines, ils n’avaient pas à craindre les brigands, mais plutôt les animaux sauvages ou certaines fées qui n’apprécieraient pas de voir leur territoire traversé par des étrangers. Au cours de leur avancée, ils pénétraient de plus en plus profondément dans la forêt, qui donnait une sensation étrange : ses bruits, surtout, n’étaient pas ceux auxquels étaient habitués Uggeral ou Zauntii. Aux cris des oiseaux connut du premier s’ajoutait ceux des singes, comme pouvait les avoir déjà entendus le second. Plusieurs fois, les singes, plus petits que les macaques du continent, se laissèrent voir des nouveaux venus, mais s’enfuyaient trop rapidement pour être approchés. Parmi l’étrange faune de Gemmaline, c’est même un énorme oiseau, grand et large comme un nain, au grand bec de cigogne et au plumage brun, qu’ils aperçurent, mais l’animal ne s’attarda pas et s’enfuit à toute allure en voyant leur nombre.

 Le jour tombait lentement et Gabor paraissait de plus en plus préoccupé. Sans dire ce qui le gênait vraiment, il incita à faire aller leurs montures au trot, pour atteindre au plus vite la rivière. Il connaissait deux passages : par un gué, qui leur rallongerait le trajet, ou par un pont, qu’il avait prévu de franchir. Toutefois, lorsqu’ils arrivèrent près du cours d’eau, force fut de constater que le pont avait été endommagé…

_________________
Frère Théodemir (Aussi joueur de feu Râourgh l’Éclateur de crânes, Marcel Fasnières, Kerrarc’h Doublesix et Méline l’érudite)
Cefrey Ventre-Solide, orfèvre et girly

Chapour et ses règles perso (Ne pas hésiter à les consulter régulièrement en cas de nouveauté ou pour rappel !)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  À la recherche du temple perdu
MessageMessage posté...: Mer 04 Déc 2013, 18:43 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 07 Oct 2013, 01:19
Messages: 622
PX: 8790
Zauntii était ravi de cette promenade en campagne et en forêt et ne se privait pas de le montrer. Il devisait gaiement, s'étonnant avec effusion de ceci et de cela, posant des questions sur le temps et les préoccupations locales tout en rebondissant de sa langue agile sur quelques rimes bien senties. La culture du riz l'étonna énormément : il avait déjà goûté la graine cuite mais n'en avait jamais aperçu la culture. Cultiver de manière générale était une chose qu'il avait découverte après qu'il eut quitté les Lions : ce qui semblait évident pour les sédentaires l'avait fasciné quant à lui. Connaître et réaliser la culture de plantes et en faire ce que l'on veut comme l'on élève un troupeau, le fascinait.

Sur le selle d'un N'Gombo placide et agile, le grand singe se tournait d'un côté et de l'autre, marchant tantôt sur la croupe tantôt sur les reins de l'animal avec une dextérité étonnante. Loin de fatiguer ou de gêner le balancier du mulet, il était impressionnant et presque étrange de constater à quel point, le macaque était à l'aise. Le pied marin, auraient pu soupçonner certains. L'art subtil de la chevauchée des pur-sangs du Shaar, auraient ajouté les plus fins. Le résultat était une grosse bête poilue qui oscillait comme un roseau sous le vent semblant plus léger qu'il ne le laissait supposer, et qui se baladait d'une personne à l'autre en chantonnant et en conversant. Il surveillait d'un côté les progrès d'Amaryllis en l'encourageant tout en dévorant le paysage avec le regard d'un enfant.

Les petits singes l'intriguèrent particulièrement. Il interrogea abondamment le Coureur des bois à leur sujet : étaient-ils intelligents comme lui, comme les hadozees ? Pourquoi s'enfuyaient-ils si rapidement à leur passage ? Les chassaient-on par ici ? Étaient-ils voleurs ?


_ Figurez-vous que des macaques cleptomanes de chez nous, aiment à visiter les bivouacs et les ânes. Les uns, parce qu'ils s'y trouve souvent de brillants instruments, les autres car on les y traine sans cavalier, plein de graines et de millet. Au Shaar, certains sont apprivoisés. Au départ, ce fut mon rôle dans la communauté, ajouta-t-il avec un ton détaché qui laissait supposer qu'il n'en avait pas été toujours ainsi. Mais les choses ont bien changées... Cela me rendait toujours morose d'en voir transformés en macchabée. Chez moi, également, on les chasse. De devoir les manger, j'ai toujours demandé grâce. J'aurais...

D'un bond sans crier gare, au milieu de la conversation, ce qui fit chanceler le brave N'Gombo, Zauntii alla se percher sur les branches basses d'un arbre et se faufila dans la ramure. Il venait de repérer un de ces petits êtres et entendait lier connaissance. La vue du grand singe n'était pas bonne et des créatures simiesques il ne voyait à dos de mulet que les contours grossiers. Filant à sa poursuite, il se trouva en quelques instants derrière un tronc à chercher le poltron qui s'y glissait juste avant. A son grand étonnement, il n'y avait plus personne et en inspectant pas un creux ni la moindre faille en ces lieux. Ces petits singes ont plus d'un tour dans leur sac, songea le grand cousin en poursuivant par la voie sylvestre, secouant les branches de son poids. Puis, arrivant au bout de ce qu'il pouvait emprunter comme trajet, il se jeta dans les airs et déploya ses membranes faisant pour tous la démonstration d'un vol plané qui s'acheva sur le dos d'un N'Gombo qui dut râler d'être encore par la masse de son maître, ainsi malmené.

_ Il a disparu le coquin...
Fit-il simplement à l'assemblée, en haussant les épaules sans plus s'en préoccuper.

Bientôt, il ne fut plus temps de jouer pourtant. Gabor poussa les montures au trot ce qui fut éprouvant pour le brave N'Gombo : il avait perdu l'entraînement le pauvre, depuis des douzaines à bord du navire. Zauntii craignait qu'il ne se blesse à ce rythme ce qui fort heureusement n'arriva point avant qu'ils n'atteignent le pont. Pont qui se révéla fracturé. Était-ce ceci qui avait inquiété Gabor ? Csoban leurs avait indiqué qu'ils auraient affaire avec une impitoyable concurrence : fallait-il y voir ici les prémices d'embûches à venir ?


_ Gabor, mon ami, craigniez-vous ce genre d'accident lorsque vous nous avez pressé d'accélérer ? Avez-vous repéré des traces d'autres étrangers ?


Le singe sauta d'un N'Gombo qui soufflait comme un bœuf, achevant sa descente par un vol plané jusqu'aux bord des restes du ponton. Puis il se pencha dessus pour les examiner.

:HRP:
Fouille : pour voir si il s'agit d'un sabotage récent.

_________________

Zahlem
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  À la recherche du temple perdu
MessageMessage posté...: Mer 04 Déc 2013, 20:01 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 08 Nov 2013, 22:46
Messages: 310
PX: 6500
Le voyage s’était montré tout aussi riche en surprises et en exotisme pour l’Instruit que pour son compagnon esthète. Il avait lu assez d’ouvrages arrachés au continent pour se faire une vague idée de ce que pouvaient être ces cultures humides et cette faune agitée, mais leur découverte gardait un goût de mystère qui le plongeait dans une admiration muette. Rêveur dans ces paysages du bout du monde, il avançait sans prendre garde, le regard tiré par un oiseau jouant d’une étrange flûte ou par les nuées de macaques qui fuyaient la cohorte de grands primates.
Plus silencieux que ses compagnons, il n’en était pas moins curieux, et écoutait d’une oreille les discussions, scrutant distraitement le paysage. De ce fait, il manquait souvent des détails, et tournait la tête bien après que les autres ses soient écriés, pour ne plus voir qu’une queue ou le fessier rebondi d’étranges oiseaux sans ailes se glisser dans les taillis.
Quant aux frasques de Zauntii, elles l’amusèrent. À présent qu’ils se trouvaient hors des murs de la cité, le nordique se sentait moins embarrassé à l’idée que son compagnon gênât quiconque, et constatait avec éblouissement les atouts moteurs du grand singe.

Le groupe progressait depuis quelques temps déjà quand le bourdonnement familier d’un cours d’eau vint titiller l’ouïe du grand blond, lui rappelant les cascades des monts pelés du Ruathym. Mais arrivés aux abords de la rivière, son sourire nostalgique laissa place à une mine contrariée face au triste spectacle du pont ébréché.


- Ah ! Ça tombe bien : j’avais hâte de rouiller cette nouvelle cotte, lâcha-t-il en arborant un air des plus blasés, avant de se tourner vers Gabor et Amaryllis.

- Des suggestions ?

_________________
Tribulations d'un poète contondant, par sa Majesté de l'ivresse et du petit larcin.

"Roses are red, violets are blue.
Right through your head my hammer flew.
"
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  À la recherche du temple perdu
MessageMessage posté...: Jeu 05 Déc 2013, 12:28 
Maître Floodeur, Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 25 Oct 2011, 00:00
Messages: 13323
PX:
 Les singes de Gemmaline étaient, selon les dires de Gabor, de simples petits singes sauvages, sans intelligence particulière, comme on en trouvait tant sur le continent. Ils en différaient toutefois suffisamment pour que les druides et les naturalistes rechignassent à leur donner des noms semblables à ceux de Féérune. Les tentatives de s’en approcher amusèrent Gabor et Amaryllis, qui ne furent que peu étonnés de l’échec de Zauntii… Sur la fin du trajet, cependant, le coureur des bois fit moins attention à cela, la halfeline aussi paraissait avoir noté son comportement et ne semblait pas non plus tout à fait rassurée.
 En examinant attentivement le pont, le hadozée et Gabor purent voir qu’il s’était tout bêtement effondré, comme si un gros animal l’avait franchi à toute vitesse.

 « Hum… répondit Gabor à la question de Zauntii. Non, justement : si je nous ai fait presser le pas, c’était pour franchir le pont au plus vite et le détruire derrière nous. Je n’aime pas faire cela, mais quelque chose ne va pas. Vous n’avez pas remarqué ? Nous n’entendons plus d’oiseaux et ne voyons plus de singes. Et la nuit qui approche devrait les agiter plus : les diurnes profitent des derniers rayons de Soleil, alors que les nocturnes s’éveillent peu à peu…
 — Oui, c’est vrai ! s’écria Amaryllis. Je n’y avait pas fait attention, mais… Et ce n’est pas tout : j’ai l’impression que nous sommes suivis.
 — Moi aussi. Et cela a commencé à peu près quand les bruits se sont tus. »
 Gabor était de plus en plus agité, on sentait qu’il prenait beaucoup sur lui pour ne pas céder à la panique. Maintenant qu’on le leur disait, Uggeral et Zauntii remarquaient en effet l’absence de bruit, mais ils avaient beau regarder, ils ne virent rien ni personne qui pouvait les suivre.
 « Pour le pont, c’est peut-être tout simplement un gros loup ou un des quelques éléphants nains que nous avons, sur l’ile. Éventuellement un ankheg… Mais ce qui nous suit n’est pas un bête animal.
 « Vous savez, il y a des choses étranges, dans cette forêt ; d’habitude, c’est de l’autre côté de la rivière, pas de ce côté-ci. Soit nous essayons de traverser ici, mais ce sera délicat et nous risquerions d’être entrainés par le courant, qui est assez fort, soit nous remontons ou descendons vers les gués les plus proches, mais nous ne les atteindrons pas avant la nuit et devrons monter le campement. Honnêtement, je pense que c’est tout aussi bien de le monter ici et, en attendant la nuit, de voir si nous pouvons essayer de réparer sommairement le pont pour le franchir »
 Le cours d’eau était loin d’être un grand fleuve, mais il était impossible de le franchir sans risque en sautant et la présence d’un pont sommaire était un signe assez flagrant du fait que son lit était suffisamment profond pour qu’on ne pût pas le franchir à pied…

_________________
Frère Théodemir (Aussi joueur de feu Râourgh l’Éclateur de crânes, Marcel Fasnières, Kerrarc’h Doublesix et Méline l’érudite)
Cefrey Ventre-Solide, orfèvre et girly

Chapour et ses règles perso (Ne pas hésiter à les consulter régulièrement en cas de nouveauté ou pour rappel !)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  À la recherche du temple perdu
MessageMessage posté...: Jeu 05 Déc 2013, 18:27 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 07 Oct 2013, 01:19
Messages: 622
PX: 8790
Penché sur les restes du pont, le zouave des savanes acquiesça en secouant la tête aux propos d'Amaryllis et de Gabor concernant la disparition de la faune crépusculaire. S'il n'y avait point prêté plus d'attention, c'eut été à cause de sa concentration qu'il s'était efforcé de maintenir sur les pas de N'Gombo, et sur ceux du poney de l'halfeline devant les anfractuosités du chemin sylvestre. Mais il reconnaissait à présent qu'une partie de lui en avait néanmoins bien eu conscience. Quant aux restes du pont et à l'initiative de Gabor, il déclara :

_ Hé hé ! La stratégie du goulet qui au lieu d'aider sur nous se referme : on s'est fait roulé ! Dit-il avec un sourire qui démentait l'inquiétude montante. C'est bien dommage... L'idée était néanmoins excellente mais, à moins qu'on ne nage, il serait préférable de monter la tente. Je vous rejoins ardemment, coureur des bois, que bivouac on s'octroie et qu'on ne poursuivent point plus avant...

Le museau levé vers les frondaisons, Zauntii était en train d'estimer le temps qui leurs était imparti ; s'il fallait établir le campement dans la crainte d'être visité, il était impératif de le faire dans la clarté du jour tombant. S'ils étaient traqués comme le pensait Gabor, ils devraient s'attendre à voir les prédateur profiter des ombres pour mener un raid à leurs encontre. C'était du moins, comme cela qu'il était stratégique de s'y employer.


_ De plus, mon mulet est épuisé et je n'ose le mener : il va se blesser. Respectons nos braves montures. Ils ont fait bon chemin et en auront encore davantage demain. Des objections ? Ugh ! Je râle ? Fit-il à l'intention du barbare du nord en glissant un jeu de mot sur son patronyme avec un large sourire.

Il offrit son concours à Amaryllis afin de descendre de selle avant de mener les bêtes à la rivière. N'Gombo se jeta les quatre fers dans l'eau et téta comme un chameau n'ayant vu d'oasis depuis une décade. Il avait souffert de cette petite accélération, constatait son maître. Il n'était vraiment pas sage d'exiger de lui davantage. Les autres montures ne présentaient pas les mêmes symptômes : elle n'avait pas eu une longue traversée à affronter pour se ramollir, il fallait dire. Zauntii ne se faisait néanmoins point de soucis quant aux capacités de récupération du bestiau. Il le connaissait bien son brave mulet qui jamais ne se plaignait ni ne rechignait. Une bonne patte qu'il fallait un peu qu'il gâte...


_ Vois-tu un endroit qui nous soit plus favorable, coureur des bois ? Sécurisé et confortable ? J'ai dans l'idée que les chevaux attirent toutes sortes de bestiaux. Faudrait pas qu'on les laisse comme appâts. Y a-t-il une grotte à prendre ou un abri que l'on puisse défendre ?

Tout en demandant, le grand singe évaluait les environs à la recherche du meilleur lieu pour y installer un campement. Il espérait dénicher un endroit qui mettrait les bêtes à l'abri sur au moins un flanc : il serait plus aisé d'assurer la protection d'un seul côté.


:HRP: Test de survie s'il faut pour trouver ce qu'il cherche. Une sorte de grotte avec éventuellement des arbres sur lesquels je pourrais me percher pour monter la garde.

_________________

Zahlem
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  À la recherche du temple perdu
MessageMessage posté...: Dim 08 Déc 2013, 03:27 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 08 Nov 2013, 22:46
Messages: 310
PX: 6500
- Oiseaux muets, augure mauvais, murmura le barbare en mettant pied à terre.

Le grand gars avait le sourcil inquiet et scrutait les ombres qui s’étiraient menaçantes dans les sous-bois. Il n’en avait rien remarqué jusqu’à l’intervention de Gabor, mais il était clair que ce calme avait quelque chose d’angoissant et de surnaturel, renforcé par l’impression de traque que ressentaient ses compagnons, bien qu’il eût été incapable d’en dire autant. Tirant d’une main le bouclier qu’il avait dans le dos, il prit la bride de l’autre et s'apprêta à continuer ainsi. Il n’était guère tenté par le combat monté : c’était gênant dans les broussailles et pas vraiment sa tasse de thé.

- Pas d’objection, Ouistiti : on plante campement par ici. Autant s’assurer, sereins, une bonne traversée demain que se faire piéger dans l’eau ce soir-ci. Et si tu savais la valeur du bon acier et l’encombre de la rouille, tu hésiterais à taquiner, foutue crouille !

Aux abois, trop préoccupé par ce danger rampant et sournois, l'Instruit cessa là le jeu des quolibets : il était temps d’œuvrer pour une nuit qui s’annonçait difficile. De plus, cette rumeur que citait le trappeur n’avait rien pour rassurer un gars à l’imagination foisonnante, que la magie et les mystères fascinaient autant qu’ils effarouchaient.

- Oui, comme l’a dit Zauntii, si tu connais un refuge mène-nous y ! Et si tu nous en disais un peu plus, sur ces « choses étranges » ? Pour tout dire : qu’on en ait jusqu’alors rien su me dérange.

Plissant la paupière, il chercha le regard du coureur des bois. Que pouvaient bien cacher ces forêts ? Et surtout que pouvait-il bien cacher, lui qui était censé en connaître les moindre recoins ?

_________________
Tribulations d'un poète contondant, par sa Majesté de l'ivresse et du petit larcin.

"Roses are red, violets are blue.
Right through your head my hammer flew.
"
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  À la recherche du temple perdu
MessageMessage posté...: Lun 09 Déc 2013, 19:05 
Maître Floodeur, Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 25 Oct 2011, 00:00
Messages: 13323
PX:
 Sans même prendre le temps de bien chercher, il était assez flagrant qu’ils ne pourraient rien trouver comme grotte, caverne ou autre anfractuosité capable de les abriter. Il allait falloir planter une tente. Gabor plaça quelques collets et la halfeline l’aida à installer un système d’alarme sommaire, consistant en une simple corde tendue, reliée à des clochettes.
 Il ne répondit que vaguement à la question d’Uggeral, concernant les « choses étranges »…

 « Oui ? Oh… ben, des fées, déjà. Mais pas des nymphes ou des dryades : des trucs moches et coiffés d’un béret rouge, et teigneux comme c’est pas possible ! Des loups, bien sûr. Mais… surtout… de gros oiseaux, avec un bec pointu et perçant : ces saletés courent vachement vite, peu ont pu les observer et revenir. Il y a aussi des lapins énormes, difformes… Les druides disent que la forêt se défend de cette manière contre les assauts portés par la ville, qui défriche et établit des fermes. En parlant des fermes, on trouve aussi des ankhegs, dans le sous-bois : normalement, ces grosses bestioles vivent près des fermes, mais eux… non. Dès les débuts de la colonisation, il y en avait.
 « Sauf que… tout ça, c’est de l’autre côté du fleuve. Pas de côté. C’est pour ça que j’aime pas ça : je vois pas ce que ça peut être, et ça nous suit depuis longtemps, alors c’est pas rassurent. »
 On répartit les tours de garde, Amaryllis se proposant pour le premier et Gabor pour le dernier : ayant un grand-parent elfe, ce qui ne se devinait sur ses traits qu’une fois qu’on le savait, il avait besoin de moins de sommeil qu’eux. Les tentes plantées, le coureur des bois s’occupa de préparer le repas, essayant de faire le feu le moins visible possible ; ce qui était d’un intérêt plutôt limité, vu que le bruit que faisaient leurs montures et leurs préparatifs suffisaient à les repérer, d’autant plus que leur éventuel traqueur devait savoir où ils étaient.
 Au bout d’un petit moment, une odeur nauséabonde s’éleva et vint gagner leurs narines, à peu près quand ils commençaient à manger, ce qui ne manqua pas de les écœurer un peu…



    :HRP: PS : Uggeral, t’es pas doué !

_________________
Frère Théodemir (Aussi joueur de feu Râourgh l’Éclateur de crânes, Marcel Fasnières, Kerrarc’h Doublesix et Méline l’érudite)
Cefrey Ventre-Solide, orfèvre et girly

Chapour et ses règles perso (Ne pas hésiter à les consulter régulièrement en cas de nouveauté ou pour rappel !)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  À la recherche du temple perdu
MessageMessage posté...: Mer 11 Déc 2013, 22:36 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 07 Oct 2013, 01:19
Messages: 622
PX: 8790
Le regard du grand singe eut beau fouiner de-ci de-là, se creusant les méninges, mais pourtant, d'utile, rien ne se manifesta : il n'y avait qu'une berge vide de sous-bois qui ne proposait d'autre toit que des ramures arides. Point de mur ni de ride dans ce visage sylvestre que sa nature placide n'offrait à l'équipée équestre.

_ Chouette ! Un campement sous les étoiles ! S'exclama Zauntii ironique lorsque ses doutes au sujet d'un meilleur emplacement pour toiles furent consommés. Établissons un périmètre de sécurité. Protégeons nos biens ! Les femmes et les enfants d'abord ! S'emporta-t-il avec emphase. Il sautillait sur place poussant d'une impulsion véloce de ses quatre membres et donnant l'impression d'être suspendu dans les airs, de se défaire de la gravitation.

Et il s'attela bientôt à la tâche donnant la main à ses camarades pour circonscrire le périmètre. Déballant son paquetage, il dévoila sa tente et choisit attenante la rivière pour son couchage. N'Gombo le mulet ainsi que les trois autres équidés jouiraient au moins, d'un abreuvoir pour leurs besoins. Sertis au centre d'un demi-cercle de bâche et de vigilance, de haches et de vaillance, présentant leur dos au cours d'eau, il semblait opportun de les écarter de la forêt, de les entourer d'un fortin. Un arbre à la feuille légère, que la vue abîmée du macaque saurait percer, surplombait l'ère : agile et sans complexe, le singe subtil s'envola vers l'apex.

_ Parfait ! Voici mon mirador que vienne notre ennemi même si c'est un cas d'or il ne saurait se cacher mes amis ! Clama-t-il du haut de l'arbre, la main en visière, dans une posture altière digne d'être gravée dans le marbre.

Scrutant les environs, les yeux bigleux à l'instar de la concentration, se fatiguèrent avec le preux. Chevalier Ouistiti avait la volonté grande, et avant qu'on le mande était déjà parti. Mais aussi vive qu'était le commencement l'impulsive lancée s'épuisait dans son agencement. Et le singe se trouvait en questionnement, les méninges emmêlées par le dénouement : que fais-je ici bas perché tout là-haut ? Lorsque mon estomac hurle au gruau ?

Zauntii s'en vint au sol vers ses camarades ; le crépuscule s'installait et le fumé du repas de Gabor rappelait à lui les appétits. Mais alors qu'il consommait les provisions, les doux mets de Gabor et de Csoban les attentions, le singe renifla bruyamment avec vivacité interrompu abruptement dans sa félicité :

_ Aaahh ! Fit-il d'un air furibond en jaillissant d'un bond. Qui c'est qu'a pété ?! Rugit-il envers ses compagnons.

_________________

Zahlem
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  À la recherche du temple perdu
MessageMessage posté...: Sam 14 Déc 2013, 03:11 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 08 Nov 2013, 22:46
Messages: 310
PX: 6500
Depuis la réponse du guide, Uggeral n’avait plus prononcé mot et s’était concentré sur la préparation du camp avec une rudesse qui trahissait son anxieuse contrariété, interrompant parfois son labeur pour jeter quelques coups d’oeil alentours d’une nervosité qui ne lui était guère familière.
Ces histoires d’étrange, dans ce cadre sans repère, aidé des seules élucubrations d’un semi-elfe qui semblait presque aussi fin connaisseur de ces taillis que son interlocuteur l’était des arcanes, l’embarrassaient au plus haut point : l’Instruit se sentait l’adresse et l’invulnérabilité d’un albatros plumé à fond de cale, ce qui avait le don de le rendre particulièrement irritable.
Toutefois, l’indéfectible motivation du dégingandé eut pour effet inattendu de détendre un peu le colosse, allant jusqu’à le faire sourire quand il se fit redoutable et éphémère vigie. Le Ruathym avait de plus approuvé l’emplacement choisi par le grand singe, et consentit à user de ses nombreux mètres de toiles et de quelques fortes branches pour bâtir un sommaire mais résistant abris, pouvant accueillir toute la bande, ainsi que quelques parois de fortune afin de décourager - ou du moins de ralentir - quelque bête qu’attireraient les jus de cuisson.

C’est quand le Grand Ug s’apprêta à croquer un gros filet de hareng fumé que l’odeur s’imposa dans toute son nauséeuse ampleur. Il suspecta d’abord le poisson d’avoir de l’âge, le retirant de sa gueule poilue pour l’inspecter, quand Zauntii déboula pour crier à l’attentat gastrique.


- Juré, c’est pas moi ! J’ai cru le poisson, mais... en fait, ça sent pas la lamproie ou l’étron, mon gars. Non : ça, ça sent emmerdes, gnons et coups bas !

Tendu, à l’affût, le guerrier des terres gelées se dressa d’un coup, tirant derechef ses armes qu’il brandit face aux pestilentielles ténèbres, voile obscur que sa cervelle échauffée s’imaginait grouillant d’immondices, du cadavre ambulant aux carpes bipèdes, en passant par le golem d’intestins.

_________________
Tribulations d'un poète contondant, par sa Majesté de l'ivresse et du petit larcin.

"Roses are red, violets are blue.
Right through your head my hammer flew.
"
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  À la recherche du temple perdu
MessageMessage posté...: Sam 14 Déc 2013, 19:57 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 07 Oct 2013, 01:19
Messages: 622
PX: 8790
La tête du gros singe avait le sourcil plissé sur un œil et haussé sur l'autre tandis que l'énergumène se tenait courbé comme prêt à se déployer sur l'assassin olfactif aux bonnes mœurs mal assimilées. La réaction première du barbare, qu'il fut si prompt à se dédouaner de toute responsabilité, désamorça dans l'instant le mime accusateur du zouave poilu, chacun comprenant qu'il ne s'était agit non point d'une réelle réaction effarouchée devant l'hypothétique impolitesse mais bien d'un jeu scénique que le hadozee avait d'ores et déjà fait passer pour coutumier. Le grincement d'un rire s'était fait entendre en réponse aux dénégations du barbare et alors que ce dernier jaillissait en armes et en rimes, le chevalier au mulet se pliait d'une gaité qu'on aurait jugé mal venue :

_ Épatant ! Épatant ! S'exclama-t-il hilare en proclamant au barbare son goût pour sa rime.

De courbé en deux, le sol n'était plus fort loin et dans l'élan de son jeu, d'une roulade il fit le point : c'est le sifflet en bouche, se redressa d'un geste leste et invitant, funeste, le reste à prendre la mouche lorsqu'il crissa. Le singe avait sonné l'alarme et du fourreau jaillit son arme : le carquois dans son dos portait une large croix sur le haut de laquelle poussa bientôt une lame. La querelle a son âme, de juste et bon acier elle s'émoustille, qui dévoile sang et esquilles des chamaillés aux chamailleurs, qui toujours au plus chanceux s'est rallié et a fait taire le railleur. L'épée du chevalier au poil épais était longue et son tranchant effilé : le sifflet retomba sur la poitrine et de l'autre bras il s'empara de l'écu qui vint compléter l'assortiment du guerrier.

Il n'était plus temps de rigoler : les yeux scrutent les ténèbres et détectent ce qui dégage cette odeur infecte. Le poisson ou le pet, aucun n'en avait la passion ou l'apprêt dans cette senteur immonde, ce parfum d'outre-monde. Zauntii ne savait pas ce qu'il allait voir débouler mais une chose était presque certaine : cette charogne n'était pas là pour la rencontre mondaine et toute vergogne bienséante allait être refoulée. En posture de combat, il attendait, par delà les arômes, concentré, que les symptômes soient franchement énoncés.

_________________

Zahlem
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  À la recherche du temple perdu
MessageMessage posté...: Sam 14 Déc 2013, 22:02 
Maître Floodeur, Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 25 Oct 2011, 00:00
Messages: 13323
PX:
 L’odeur évoquait le champ de bataille ou les veillées mortuaires estivales… Amaryllis se pinça le nez au bout d’un moment et sentant elle aussi le danger, elle sortit une fronde, tout en saisissant bien son bâton. Mais elle flaira aussi le coup fourré et s’intéressa surtout à Gabor.
 « Qu’est-ce tu nous fais ? C’est un piège, en fait ? T’as vraiment pas intérêt à t’être foutu de nous ! »
 De leur côté, Uggeral et Zauntii attendaient de pied ferme tout agresseur étrange potentiel et en guise d’étrangetés, ils furent gâtés. Tout d’abord, le hadozée ne vit rien, c’est son camarade qui remarqua le premier ce qui devait provoquer l’agréable fumet : à quelques mètres d’eux, une forme s’avançait. Il s’agissait d’une personne à la peau d’une blancheur extrême, vêtue d’une livrée déchirée ; voutée à un point tel qu’on se demandait si elle avançait à deux ou à quatre pattes, elle se dirigeait vers le campement en essayant plus ou moins bien de se faire discrète. Au bout d’un moment, elle leva la tête et parut remarquer qu’elle avait été vue, aussi se tapit-elle aussitôt derrière un buisson.
 « Alors, les gars ? Il y a quelque chose ? fit la halfeline.
 — Je vous assure, madame : je n’y suis pour rien. M’sieur Csoban ne m’a rien dit là-dessus, je dois vous emmener au temple, faire attention à ce que vous vous battiez bien, mais… ça, c’est pas prévu. Je le jure sur ce qui m’est le plus cher. Et si vous me laissiez prendre mon arme, je pourrais vous donner un coup de main s’il le fallait… »

_________________
Frère Théodemir (Aussi joueur de feu Râourgh l’Éclateur de crânes, Marcel Fasnières, Kerrarc’h Doublesix et Méline l’érudite)
Cefrey Ventre-Solide, orfèvre et girly

Chapour et ses règles perso (Ne pas hésiter à les consulter régulièrement en cas de nouveauté ou pour rappel !)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  À la recherche du temple perdu
MessageMessage posté...: Dim 15 Déc 2013, 22:12 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 07 Oct 2013, 01:19
Messages: 622
PX: 8790
Le hadozee remarqua le changement d'attitude lorsque son camarade tiqua peu avant qu'il ne décèle la créature prude et sa parade. On cherchait donc bien à les filer mais la question était : combien d'énergumènes vers leur camp allait-il s'en enfiler ? L'aspect d'âme-en-peine allant presque rampant éveilla des souvenirs dans la tête délicate de l'apprenti esthète ; un parfum qui fait frémir et une démarche qui dérate évoquait les récits de son mentor d'alors, d'avec la vie qui ne voulait plus mourir. Ces pauvres hères morts qui chassaient les vivants, pour leurs chairs sans remords, immortels déviants. Pourrir sans s'arrêter et puer à n'en plus finir. Manger sans plaisir, discernement ou envie. Générer des martyrs, inhumainement sans appétit. Une détestable non vie, une fable d'ironie qu'il ne souhaitait à personne pas même un ennemi.

_ Tu l'as vu ? Souffla-t-il tout bas à Uggeral, une interrogation qui n'avait pourtant pas vocation à produire de sa part un récital. J'le prends par en haut !

_ Y'a que dalle, Ah ! mère rit lisse, qui ne se glisse ou ne s'étale, cria-t-il à l'adresse de la miss sans oublier de voguer sur son nom comme plus tôt, sur celui du troisième larron. Il espérait détourner l'attention et piéger l'ennemi, qu'il se croit hors de leur champ de vision.

Avant qu'on ait pu dire ou le dissuader, le bouclier fut rangé et d'un pied toujours aussi agile, le singe s'engagea sur son arbre définit comme poste de vigie. Il escomptait prendre à revers le filou pervers qui espérait les surprendre. Voir ou plutôt s'apercevoir qu'un ennemi tombait d'un taillis sans prévenir ni se découvrir sous un angle de plongée et qui vient et vous étrangle sans que vous y songiez. Avec précaution et sans hâte, le singe avança, l'épée en position pour être sûr qu'elle ne le rate, scrutant les environs recherchant d'éventuels compagnons.

:HRP:
Je range le bouclier
Escalade avec mon épée en main (vive le Hadozee ! )et déplacement silencieux pour ne pas me faire griller. Je cherche à m'approcher de la créature en suivant les branches qui me mène au-dessus d'elle si possible.
Détection lorsque je suis sur l'arbre : je cherche d'autres bestioles ou créatures, ennemis.

_________________

Zahlem
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  À la recherche du temple perdu
MessageMessage posté...: Dim 15 Déc 2013, 22:44 
Maître Floodeur, Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 25 Oct 2011, 00:00
Messages: 13323
PX:
 Grimpant assez adroitement à l’arbre, avec une adresse déroutante, au vu des mauvaises prises qu’il avait, Zauntii arriva bien vite en haut. Toutefois, quoique essayant de ne pas faire de bruit, il fut très facile à Uggeral de suivre sa progression et certainement aussi à la créature, car cette dernière se mit aussitôt à scruter la cime des arbres dans sa direction, puis s’aplatit encore plus au sol et s’avança à travers les buissons, qui finirent par la masquer à leurs yeux.


    :HRP: Escalade : 8 (d20) + 7 = 15 contre DD 15 => Zauntii arrive à grimper à l’arbre.
     Déplacement silencieux : ? contre perception auditive de la créature : ? => échec apparent.
     Détection d’Uggeral et Zauntii : ? et ? contre discrétion de la créature et d’éventuelles autres : ? => Uggeral et Zauntii la perdent de vue.
     Perception auditive d’Uggeral et Zauntii : ? et ? contre discrétion de la créature et d’éventuelles autres : ? => échec.

_________________
Frère Théodemir (Aussi joueur de feu Râourgh l’Éclateur de crânes, Marcel Fasnières, Kerrarc’h Doublesix et Méline l’érudite)
Cefrey Ventre-Solide, orfèvre et girly

Chapour et ses règles perso (Ne pas hésiter à les consulter régulièrement en cas de nouveauté ou pour rappel !)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  À la recherche du temple perdu
MessageMessage posté...: Lun 16 Déc 2013, 01:47 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 07 Oct 2013, 01:19
Messages: 622
PX: 8790
La montée était laborieuse en comparaison de ses précédentes envolées glorieuses. Pourquoi fallait-il que la fatigue sur vous, brigue sa langoureuse gabegie lorsque nécessiteuse se faisait votre envie ? Qu'importe ! Le singe n'avait point chus mais ses espoirs avaient bien quant à eux, déchus : la créature l'avait flairé comme une enflure affleurant sur le bout du nez. La couverture était mise à mal et toutes ces ramures s'était faites marginales. Fini comme un con, le simili d'homme abscons, se résout à s'épancher sur d'autres coup à plancher : sifflet aux bord des lèvres, épée pointée agitée avec fièvre, le macaque repéré se fit point de repère et, pour l'infiltré, assourdissant comme le tonnerre. Quitte à s'être pour tout, grillé autant en faire un rite et d'un seul coup briller !

_ Tu es découverte, bête puante ! Cesse d'être fuyante, ou nous te verrons bientôt inerte ! Clama-t-il d'un air autoritaire. Montre-toi et déclare ce qui t'amène, ou, par ma foi, je descends dare-dare et te cloue dans l'arène !

D'un saut gracieux, il étendit ses ailes et plana de son mieux droit sur la querelle. Flexion : jambons sous le menton. Réception : bien droit dans son pantalon. Lame toute devant, bien dure et levée, et rame les yeux pour trouver la créature larvée...

_ Ah, ça chlingue, truc de dingue ! Grogna-t-il en se pinçant le groin dès qu'il n'eut plus besoin d'avoir tendus les bras. Sors de là, renégat ! Exigea-t-il d'une voix nasalisée.

:HRP:
Je vole jusqu'à l'endroit où je l'ai vu pour la dernière fois. Je suis en garde : bataille !

_________________

Zahlem
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  À la recherche du temple perdu
MessageMessage posté...: Lun 16 Déc 2013, 02:03 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 08 Nov 2013, 22:46
Messages: 310
PX: 6500
- L’ai vue ! Est juste, la salope ! Foutue tronche passée à la varlope ! tonna Uggeral de sa grosse voix de canyon au ouistiti guerroyant, couvrant du même coup l’annonce que celui-ci fit de son plan.

De toute sa stature l’Instruit faisait front, fixant la créature, lui lançant l’affront. Mais il eut la surprise mauvaise de se voir soudain seul à faire face, lâché par ce macaque aux lubies tenaces qui pour jouer les équilibristes savait des moments choisir les plus propices.


- Mais putain, vous foutez quoi ?! grogna l’armoire exaspérée à l’attention du pitre acrobate et des chamailleurs. Pas l’moment pour la chasse au traitre ! Laisse-le prendre une arme et qu... Ah ! Merde ! Passée où, la charogne ?!

Le temps qu’il tournât la tête et blâmât la compagnie, le résidu de fosse avait disparu dans l’ombre des taillis. Le grand, sans à son poste faire faux bond, tenta furibond d’en retrouver la trace subtile, balayant sur les buissons un regard hargneux mais par trop volatile, pour ne voir finalement qu'un singe chargeant des cieux, fondant téméraire sur l'invisible adversaire.
Un coup d'oeil alentours, une pensée à Valkur, et le barbare se rua, prêt à en découdre, aux côtés du simiesque et fol épéiste.


:HRP: Ug tente de repérer la (ou les) créature(s) et rejoint Zauntii.

_________________
Tribulations d'un poète contondant, par sa Majesté de l'ivresse et du petit larcin.

"Roses are red, violets are blue.
Right through your head my hammer flew.
"
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  À la recherche du temple perdu
MessageMessage posté...: Mar 17 Déc 2013, 23:39 
Maître Floodeur, Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 25 Oct 2011, 00:00
Messages: 13323
PX:
 Sous l’injonction d’Uggeral, Amaryllis consentit à laisser Gabor s’armer et ils rejoignirent les deux combattants. Tout se déroula assez vite : descendant en planant de son arbre, Zauntii put se repérer à l’odeur et il arriva en même temps qu’Uggeral au-dessus d’un buisson sous lequel se cachait la créature. Bien qu’apparemment monstrueuse, à l’allure de cadavre ambulant, elle ne semblait pas réagir comme un monstre assoiffé de sang et, recroquevillée sur elle-même, elle surveillait de ses petits yeux les deux costauds, tout en montrant des griffes pour tenter de les effrayer.
 « Alors, les gars ? La pêche est bonne ? »
 La halfeline arrivait à leur hauteur et Gabor avec elle.
 « C’est ça ? Un putain de mort-vivant ! Une goule, non ?
 — Oui, c’est aussi ce que je pense, fit Amaryllis.
 — Et bien, tranchons dans le vif ! Mais attention à ne pas vous faire toucher : ça transporte des maladies contagieuses, ces saloperies. »
 La goule étrécit ses yeux et montra des crocs, tentant de se reculer un peu et semblant bander tous ses muscles… L’allure se voulait nettement menaçante, mais… c’était un échec assez notable. Ce qui ne la rendait pas non plus particulièrement engageante pour autant !

_________________
Frère Théodemir (Aussi joueur de feu Râourgh l’Éclateur de crânes, Marcel Fasnières, Kerrarc’h Doublesix et Méline l’érudite)
Cefrey Ventre-Solide, orfèvre et girly

Chapour et ses règles perso (Ne pas hésiter à les consulter régulièrement en cas de nouveauté ou pour rappel !)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  À la recherche du temple perdu
MessageMessage posté...: Mer 18 Déc 2013, 20:00 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 07 Oct 2013, 01:19
Messages: 622
PX: 8790
L'affreux cadavre ambulant vautré sous son épineux havre branlant, avait quatre yeux braves et ardents qui lui vouaient de sérieux et graves embêtements : mais était-ce une réaction digne d'un de ces rejetons de charogne ? Qui devant tant de viande maligne n'aurait du jamais savoir retenir sa grogne ? La "chose" était insignifiante et son attitude défiante. Et, d'un singe hardi en retint les méninges : interdit, il suspecta la frayeur chez un être ne la côtoyant habituellement que pour la garder à ses côtés comme une alliée majeure qu'il présenterait à ses ennemis. Le mort avait-il peur de la mort ? C'était pour le moins perturbant et, au besoin, culpabilisant : le macaque de sa grande lame, eut pitié qu'elle ne saque et fasse sur cette âme le justicier.

Aussi, attrapa-t-il le conseil lancé par les connaisseurs et craignant la moindre erreur resserra sa garde de manière habile. Mais au lieu de lui porter alors l'estocade, le chevalier saisit son sifflet et en réponse aux feulements le fit sonner voulant tisser par le bruit, une sorte de barricade. Agitant devant lui son épée, pointant vers l'avant d'un court mouvement de pieds, puis rapidement sans laisser d'ouverture faisant retrait, tant avec les sons qu'avec le fer il le harcelait sans pourtant le toucher pris bizarrement, d'une certaine pitié. Dans un désordre grandiloquent, il dansait et excitait la bête se demandant quand elle se déciderait à lui faire sa fête. Elle finirait bien par montrer sa vraie nature déshumanisée et sur lui fonderait comme une raclure pour le ratiboiser ?


:HRP:
Je suis en défense totale. J'agite mon épée et siffle comme un con pour le style. Une sorte de défense totale par agitation plus que par carapace sans faille...

_________________

Zahlem
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  À la recherche du temple perdu
MessageMessage posté...: Ven 20 Déc 2013, 18:19 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 08 Nov 2013, 22:46
Messages: 310
PX: 6500
Ug, de roc et d’acier, prêt à en découdre, s’avança assuré tout en armant ses foudres. Malgré les gesticulations chaotiques de son ami macaque qui faillirent le distraire et l’énerver, il conserva son cap et de sa voix de terre clama aux compagnons d’équipée :

- Les marteaux craignent pas les maladies ! Au lieu d’ergoter, allons lui casser la gueule avant que ça griffe ! Hardi !

Toutefois, l’Instruit ne s’élança pas à corps perdu dans une charge éperdue, préférant lui aussi suivre le conseil avisé du coureur de bosquets et des risques de contagion faire bonne prévention. Mais il était des instant où l’hésitation n’avait pas sa place, et le cas présent en était de ceux-ci : à l’ennemi qui craint de faire face il ne faut laisser de répit.
Il arma, il frappa. Le coup de taille, lancé avec force et maîtrise, devait le cœur écraser sous les côtes qui se brisent, alors que de sénestre il gardait le bouclier tendu en couverture, d’un biais qui garderait à distance la vile créature. Il espérait bien renvoyer ainsi l’immondice au monde qui était le sien, aux tombeaux inertes et sereins, et ce sans état d’âme aucun, comme l’exigeait des barbares l’instinct.


:HRP: Ug avance et frappe. Bam!
Marteau de guerre : +4 / 1d8 + 3 / ×3
CA: 19
Init: - 4 (si jamais...)

_________________
Tribulations d'un poète contondant, par sa Majesté de l'ivresse et du petit larcin.

"Roses are red, violets are blue.
Right through your head my hammer flew.
"
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  À la recherche du temple perdu
MessageMessage posté...: Sam 21 Déc 2013, 11:41 
Maître Floodeur, Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 25 Oct 2011, 00:00
Messages: 13323
PX:
 Gabor semblait bien plus courageux que téméraire et, comme Zauntii, il se contenta de quelques moulinets avec son arme, pour impressionner la goule, ce qui sembla très efficace, car elle se replia encore plus pour elle-même, permettant à Uggeral de la frapper sans problème, son marteau s’enfonçant dans son épaule et provoquant un grand craquement.
 « Aaaaah ! cria alors la goule en se protégeant le visage de ses bras décharnés, encore recouverts de quelques morceaux de tissus. Non ! Maitres pas taper ! Pas taper Jacqueline, non, pas taper ! Jacqueline gentille, pas méchante ! Pas taper, pas taper ! Pas taper Jacqueline, maitres, s’il vous plait ? Jacqueline boire potion gentillesse et pas manger gens ! Non ! Gentille Jacqueline a faim, sentir saucisson jambon. Pas manger gens : manger cochon ! Pas taper ! »
 Alors qu’Amaryllis parut bien surprise et réagit aussitôt en retenant les coups de ses compagnons, Gabor s’écria : « Elle cherche à nous embobiner ! Finissons-la !
 — À nous embobiner ? Elle aurait bien pu nous attaquer plus tôt, si elle le voulait vraiment. Et tu disais toi-même qu’il y avait des trucs étranges, dans ces bois. Ce pourrait en être. »
 L’argumentation d’Amaryllis atteignit Zauntii, qui dut se rendre à l’évidence : la goule — Jacqueline ? — ne semblait pas bien dangereuse, mais pour Uggeral, qui s’était lancé dans le combat, c’était plus délicat à déterminer, d’autant plus qu’un mort-vivant gentil… c’était une chose difficile à imaginer. Tout comme la potion de gentillesse : qui irait donner une telle potion à une goule ? Un fou voulant qu’elle lui fasse des bisous ?


    :HRP: Attaque d’Uggeral : 20 (d20) => réussite automatique et coup critique possible : 4 (d20) + 4 = 8 contre CA ? => coup critique non-confirmé.
     Dégâts : 4 (d8) + 3 = 7 => Jacqueline est à (x-7)/X PV.

_________________
Frère Théodemir (Aussi joueur de feu Râourgh l’Éclateur de crânes, Marcel Fasnières, Kerrarc’h Doublesix et Méline l’érudite)
Cefrey Ventre-Solide, orfèvre et girly

Chapour et ses règles perso (Ne pas hésiter à les consulter régulièrement en cas de nouveauté ou pour rappel !)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  À la recherche du temple perdu
MessageMessage posté...: Sam 21 Déc 2013, 22:25 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 07 Oct 2013, 01:19
Messages: 622
PX: 8790
Le sifflet ne s'arrêtait plus qu'avant de sauter sur son par-dessus lorsque dans un vocable inespéré, l'horreur se fit inénarrable et inspiré locuteur : la surprise était de taille qu'un tel ennemi ne leurs braille à tous son innocence par-devers et contre toute décence ! Le cavalier l'avait bien senti ce coup fourré lorsqu'elle s'était appesantit, discrète, dans son fourré. Et le singe, qu'on avait arraché à son existence maritime de prime abord savait de quelle note ultime se jouait l'accord : il y était question de sensibilité dont toute l'attention, réclamait la potentialité. Peut-on être hadozee et conduire le cheval ? Du marginal a-t-on osé en déduire le mal ? Pourquoi point goule avec quelques coins cools ? Qui aurait à maille à partir avec la cochonnaille et saurait donc se départir de n'importe quelle graille ?

Il y avait là matière à investigation et le marin sans manières en composerait chansons ! Si ce n'était point là un signe de son saint patron : un honneur insigne, rien qu'ils ne rateront sans courir l’opprobre d'avoir failli à l'insolite histoire dont il s'agit... Zauntii saisit ainsi l'instant pour barrer le chemin de fer, insistant pour que l'être charognard des jambons fut épargné séant par l'homme barbare et ses dons.


_ Paix ! Mon ami ! Fit un Zauntii en jetant son épée devant le guerrier mal rasé avant qu'il n'en soit fini. Je t'en prie, regarde donc cette créature hagarde et mesure de sa vie le prix : ne faudrait-il qu'on l'épargne pour cette nuit plutôt que notre hargne l'on appuie ? Écoutons et jaugeons à l'abri de nos lames ce poltron abscons en tant que jury de son âme, argua-t-il posant sa réflexion à plat autant que son bras en réaction. J'ai dans l'idée qu'il recèle dans son histoire un joyau bridé d'étranges ficelles du savoir...

_ Dis-nous, Jacqueline, l'improbable bougresse ? Raconte-nous ta comptine : la Potion de Gentillesse ? Requit-il avec autorité mais douceur, sans plus la menacer que de sa candeur. Qui donc t'as fait mourir pour te faire revivre ? Qui t'as donné cette folle et terrible faim et t'as pourtant interdit ton obole et ton destin ?



:HRP: Je reste en défense totale (mais non agitée cette fois)

_________________

Zahlem
Haut
  Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 567 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 29  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à: