Le draconien

Le langage des dragons est l'une des plus anciennes formes de communication. D'après les dragons eux-mêmes, seuls les idiomes pratiqués par les Extérieurs sont d'une époque antérieure au draconien et toutes les langues parlées par les races mortelles en sont issues. De la même manière, sa forme écrite est largement postérieure à l'unification de son expression verbale, car les dragons recourent beaucoup moins à l'écriture que d'autres races. Certains érudits estiment que la forme écrite du draconien a pu être influencée par les runes naines, mais les sages évitent d'exprimer cette opinion à portée d'ouïe d'un dragon.
De nombreuses races reptiliennes, parmi lesquelles on compte les hommes-lézards, les kobolds et les troglodytes, pratiquent une forme rudimentaire du draconien et avancent cet argument comme preuve de leur lien de parenté avec les dragons. Il est tout aussi probable qu'ils aient été autrefois instruits ou même réduits en esclavage par des dragons, ou simplement qu'ils aient adopté comme leur cette langue, pour pouvoir revendiquer un héritage commun.
L'écriture draconienne est également utilisée quand on a besoin de retranscrire les langues élémentaires que sont l'aérien et l'igné, ce qui ne rend pas pour autant l'apprentissage des langues aérienne et igneuse plus aisé pour une personne connaissant le draconien.

Vocabulaire de base

Voici une sélection de mots issus du vocabulaire draconien, avec leur traduction et leur fonction linguistique (adj.=adjectif, adv.=adverbe, conj.=conjonction, s.=substantif, prép.=préposition, pron.=pronom, v.=verbe).

CommunDraconienType de mot
à côtéunsintiprép.
à traverserekessprép.
airthraes.
allergethrisjV.
amithurirladj., s.
animalbaeshras.
annéeeorikcs.
aprèsghentprép.
arcvaexs.
argentorns.
armelaraeks.
armurelitrixs.
arrêterpokV.
avantghorosprép.
avecmrithprép.
beauvoreladj.
beaucoupthrodenadv.
blancaussiradj.
bleuulharadj.
boisgrovisvs.
bonbensvelkadj.
bravouresveargiths.
bronzeaujirs.
brûlervalignatV.
célesteathears.
cendrevignars.
chantmiiriks.
chefmjekrixs.
combatvargachs.
communiquerukrisV.
cuivreracks.
dangerkorths.
danspersvekprép.
danse, danservaeeriS., V.
déjàsjeritadv.
demainearenkS.
demeureokarthelS.
démonkothars.
dentoths.
derrièrezaraprép.
dessousvhirprép.
dessussvernprép.
destinéehaurachs.
divinité urathears.
donc, tant zyak adv., conj.
donnermajakV.
dragondarastrixs.
eauhesjings.
elfevaacaesins.
en aciervythadj.
enchantélevexadj.
ennemiirlymadj., s.
ensorceleurvorastrixs.
épéecasxs.
etvurconj.
étoileisks.
éventrergixustratv.
femmeaesthyrs.
feuixens.
flèchesvent5.
forêtcaesins.
fortversveshadj.
forteressehurthis.
gemmekethends.
gnometerunts.
griffegixs.
grosturalisjadj.
grottewaeres.
guerrearytes.
hachegarurts.
haine, haïrdartakS., V.
halfelinrauhisss.
hommesthyrs.
humainmunthreks.
infirmethurgixadj.
jauneyrevadj.
jourkears.
lâchefœssiadj.
laidnurhadj.
lanceners.
loin,lointainkarifadj., adv.
magicienlevethixs.
magiearcanisss.
maissharconj.
maléfiquemalsviradj.
marteaujhanks.
massacrerkurikV.
montagneverthichas.
mortloexadj.
mort-vivant kîegros., adj.
mourir loreat V.
naintundars.
noirvuthaadj.
nomominaks.
non plusthurconj.
nonthricadv.
nourritureachthends.
nousythpron.
nuitthurkears.
œilsaurivs.
ogreghontixs.
ombresjachs.
oraurixs.
oragekepesks.
orqueghiks.
ouusvconj.
ouiaxunadv.
paixmartivirs.
parcheminsjirs.
parlerrenthisjV.
peaumoliks.
petitkosjadj.
peulauthadv.
pierreternesjs.
pillerthadarshV.
planerhysvearV.
platineuxs.
pluieoposss.
pourihkprép.
prendreclaxV.
près, procheleirithadj., adv.
prêtresunathaers.
richessenoachs.
rougechariradj.
ruséothokentadj.
s'accouplermaurgV.
s'enfuirosvithV.
sacwaeths.
saignervaleijV.
sang,iejirs.
se reposerssifisvV.
secretirthosadj., s.
sisjekconj.
siècleierikcs.
soigneririsvV.
soudoyerdurahV.
sousonurethprép.
stupidepothocadj.
surshafaerprép.
terreedars.
trésorrasvims.
tuwuxpron.
tuersventV.
units.
vacherhyvoss.
valléearuxs.
versekessprép.
vertachuakadj.
vianderhyaexs.
victoirevivexs.
vision dans le noirsveraks.
voirocuirV.
voleraustratV.
voleurvirlyms.
vouloirtuorV.
voyagerossalurV.

On remarque de légères variations dans l'expression entre les différentes espèces de dragons chromatiques. Ces inflexions variées sont du même type que les accents régionaux, se manifestant par de petites différences de prononciation. Ces accents ne gênent aucunement la communication, mais suffisent pour permettre à celui dont c'est la langue maternelle de savoir si son interlocuteur l'a apprise auprès d'un dragon rouge ou d'un dragon vert, par exemple. Les divers dragons métalliques présentent une accentuation similaire et partagent la même prononciation. La langue draconienne a peu évolué depuis des siècles, voire des millénaires.
La forme parlée de la langue sonne âprement aux oreilles de la plupart des créatures et contient de nombreuses consonnes dures et force chuintements. Elle fait intervenir des sons que les humains ont l'habitude de qualifier de sifflants (sj, ss et sv) ainsi qu'un bruit qui ressemble beaucoup à celui que fait une bête qui s'éclaircit la gorge (ark).
Les mots qui influent sur d'autres mots sont placés avant ou après le mot qualifié. Le qualificatif le plus important est mis devant le mot et pourra être répété juste derrière si le locuteur désire plus d'emphase. Ainsi, si elle cherche à insister sur sa nature maléfique, une personne pratiquant le draconien dira, en parlant d'un grand dragon noir perfide s'approchant : « Malsvir darastrix turalisj vutha gethrisj leirith », ou même « Malsvir darastrix turalisj vutha malsvir gethrisj leirith ».
La plupart des mots en draconien sont accentués sur la première syllabe. Les concepts importants sont souvent exprimés à l'oral en insistant sur le début et la fin du mot. Sous forme écrite, les mots importants sont signalés par un symbole spécial composé de cinq lignes en rayon, proche d'un astérisque (*). Ce type d'emphase est surtout employé par les dragons qui parlent d'eux-mêmes. Le dragon Karajix, par exemple, prononcera son nom Ka-raj-ix et l'écrira *Karajix*. On emploie également ces formes d'insistance pour donner des ordres, menacer, mettre en garde ou faire une démonstration.
Le draconien ne dispose pas de terme pour « mon » (ou ma et mes), « le mien » (ou la mienne, les miens, les miennes) ou « à moi », préférant recourir à plusieurs préfixes selon la signification exacte. Ainsi, le nom d'un objet matériel revendiqué comme possession par le dragon commencera par « veth » ou « vethi », le nom d'un individu ayant un lien privilégié avec le dragon (comme un ami ou un parent) sera précédé par « er » ou « ethe » et les autres formes de possession s'expriment par le préfixe « ar » ou « ari ». Ainsi, un dragon parlant de son épée dira « vethicaex » (« vethi » accolé à « caex », épée en draconien) et « arirlym » se traduira par « mon ennemi » (« ar » accolé à « irlym », ennemi). Quand on fait référence à une possession de quelqu'un d'autre que soi, le nom du propriétaire est combiné avec celui de l'objet pour former un mot débutant par « ar » ou « ari ».

Retour à la liste des langues

Valid XHTML 1.0 Strict