Les Demi-Drow




Demi-Drow

Dans la plupart des pays, les demi-drows sont rares. Comme la plupart des elfes noirs sont malfaisants, ils ne s'accouplent avec les humains que par le biais du viol ou de l'esclavage. La seule exception est le pays de Dambrath, dans le Sud étincelant, qui est issu de la colonisation de la population humaine locale par les drows, voilà plusieurs siècles. Les demi-drows ont la peau sombre, les cheveux gris ou argentés, et des yeux de couleurs variées. Souvent, ils sont aussi mauvais que leurs parents, avec en plus l'amertume de n'être que des membres inférieurs au sein de la société drow. Chez les humains, ils font l'objet de la même méfiance que leurs cousins de pure souche. Malgré tout, on trouve beaucoup plus de bons demi-drows que de bons drows. Nul ne sait si c'est une conséquence directe de leur sang humain, ou le fruit de leur ressentiment vis-à-vis du reste des drows.
Il y a environ 500 ans, le royaume humain barbare de Dambrath entra en guerre contre la puissante cité-État drow de Tlindhet, sous les montagnes du Guet des Gnolls. Les drows l'emportèrent, et réduisirent en esclavage tous les humains de la région. Au fil des générations, les vainqueurs elfiques s'accouplèrent avec leurs esclaves humaines et engendrèrent des demi-drows en grand nombre. Aujourd'hui, ces sang-mêlé représentent aux alentours de 15% de la population du pays. Avec le temps, la noblesse dirigeante drow se retira progressivement dans sa cité souterraine, abandonnant ses conquêtes de surface à sa progéniture bâtarde. Les grandes maisons de Tlindhet se répartirent les fiefs de Dambrath et placèrent à leur tête des intendants demi-drows. Aujourd'hui encore, ce sont ces vieilles familles de demi-drows-qui dirigent le pays, chacune d'elles étajit liée à l'une d'anciennes maisons de T'iindeth. En Dambrath, avoir du sang-drow est une marque de pouvoir et de richesse, mais quand ils se rendent auprès de leurs cousins sous les montagnes du Guet des Gnolls, les demi-drows n'en sont pas moins traités comme des êtres inférieurs.

Les demi-drows dambrathiens masquent un fort sentiment, de honte sous une arrogance froide et condescendante. Ils ont beau. s'estimer supérieurs aux humains qu'ils gouvernent, ils ne parviennent pas à oublier que leurs cousins de pure souche en ont autant à leur égard. C'est pourquoi ils consacrent beaucoup d'efforts à prouver leur valeur à tous ceux qui les entourent, y compris les autres demi-drows. En dehors de Dambrath, beaucoup de demi-drows deviennent aventuriers pour échapper aux préjugés qu'ils rencontrent dans pratiquement toutes les communautés. Les Dambrathiens, à l'inverse, n'hésitent pas à voyager très loin de chez eux en quête de richesse et de gloire afin d'établir leur supériorité une fois de retour au pays.
Les demi-drows de Dambrath se font volontiers guerriers ou magiciens — deux voies rapides vers le pouvoir dans le monde de. la surface. Par contraste avec la société de castes dont proviennent leurs-parents elfiques, les demi-drows montrent la même souplesse d'esprit que les autres demi-elfes. En conséquence, bon nombre d'entre eux sont multiclassés.
Les demi-drows peuvent embrasser toutes les classes de prestige ouvertes aux humains. Ils ont également accès aux classes d'archer-mage, de chantelame et de chanteur de sorts.
Dans la société dambrathienne, les demi-drows sont aristocrates de naissance. Ils sont choyés et entourés de toutes les attentions, mais en retour, on attend beaucoup d'eux. Lorsqu'ils deviennent adultes, ils ne doivent négliger aucun effort pour se montrer dignes de leur sang. S'ils échouent, ils déshonorent leur famille et risquent de se voir déshérités et bannis hors du pays.
Devenus vieux, les demi-drows qui ont fait leurs preuv.es peuvent s'arrêter de travailler et transmettre leur expérience aux plus jeunes. Dans le cas contraire, ils doivent continuer d'exercer leur profession jusqu'à atteindre un degré d'accomplissement satisfaisant. Dans un cas comme dans l'autre, les demi-drows que le grand âge commence à affaiblir font rarement de vieux os, car les individus plus jeunes dans leur entourage, qui n'attendent qu'une opportunité pour revendiquer leur place et leur fortune, ne manquent pas.
En dehors de Dàmbrath, les demi-drows sont souvent des personnes solitaires, qui préfèrent se débrouiller seules sans se soucier de l'opinion d'autrui. Parfois, ils se regroupent en bandes hargneuses, dans le seul but d'intimider quiconque leur semble en position de faiblesse.
Les demi-drdws parlent l'elfique et la langue humaine de leur région d'origine. Lorsqu'ils ont été élevés en Outreterre ou à Dàmbrath, ils parlent le commun des Profondeurs. Sinon, ils parlent le commun.
Tous les demi-drows savent lire et écrire, à l'exception des barbares.
Les demi-drows utilisent à la fois les sorts raciaux des humains et des drows. Ils n'ont en revanche aucune tradition magique propre. Grâce à l'influence de Loviatar en Dàmbrath, on peut se procurer auprès des drows des fouets magiques 10% moins chers que partout ailleurs.
Les demi-drows peuvent adorer n'importe quelle déité humaine ou drow. Ceux de Dàmbrath choisissent presque toujours une divinité du panthéon drow ou, mieux encore, Loviatar. Les demi-drows' d'alignement bon choisissent pratiquement toujours Eilistraée comme divinité tutélaire. À leurs yeux, elle représente le parfait compromis entre les deux, facettes de leur héritage.
Le culte de Loviatar occupe une place à part auprès des habitants de Dàmbrath. Cette déesse de la douleur et de la souffrance était déjà vénérée dans la région avant l'invasion des drows. En fait, sans l'assistance de ses adeptes, les drows n'auraient peut-être jamais pu conquérir le pays. Par respect envers la déesse, le culte de Loviatar est demeuré la religion officielle de Dambrath et la majeure partie des demi-drows qui vivent là-bas lui rendent hommage.
La plupart des demi-drows sont incapables de s'entendre avec qui que ce soit en dehors de leur propre race. Dàmbrath est vraiment l'endroit idéal pour eux. Ceux d'alignement bon se montrent volontiers amicaux lorsqu'on les aborde avec tolérance ou compréhension, mais se ferment comme une huître dans le cas contraire. Ils connaissent trop bien les sentiments des autres races à l'égard, de leurs parents drows — et d'eux-mêmes, par extension.

Les demi-drows n'utilisent aucun équipement racial particulier. Ils peuvent néanmoins employer n'importe quelle arme ou équipement spécifique aux humains ou aux elfes. Ils apprécient particulièrement l'arbalète de poing,

Caractéristiques raciales des Demi-Drow

Les Demi-Drow ont les mêmes caractéristiques que ceux de base de leur espèce, mise à part ce qui suit.

Régions conseillées

RégionDons régionaux disponiblesLangues régionales connues d'officeLangues régionales supplémentaires
DambrathForce d’âme
Héritage drow
Survivant
Vision drow
Dambrathan, ElfiqueCommun des profondeurs, Draconien, Gnoll, Halfelin, Halruaan
Les VauxArtiste
Force d’âme
Pied léger
Chondathan, ElfiqueCommun des profondeurs, Géant, Gobelin, Nain, Sylvestre

Dons raciaux

Compréhension complémentaire, Destinée chanceuse, Destinée héroïque, Destinée protégée, Destinée psionique, Destinée sans peur, Initié d’Eilistraee, Personnalité sociale, Presque humain

Taille et poids de base des Demi-Drow

Les Demi-Drow possèdent un poids et une taille identique aux standards de leur races.

Catégories d'âge des Demi-Drow

Les Demi-Drow ont les mêmes catégories d'âge que les standards de leur races.

Sources

Drow of the Underdark, Races de Faerun



Retour à la liste des races

Retour au sommaire