Sunie

La beauté, la passion et l’Amour

Symbole :

Déesse supérieure, CB


La plus belle d'entre les déesses, Sunie est bienveillante et parfois fantasque. Elle apparaît comme une femme rousse à la beauté resplendissante et au charme incroyable. Elle passe constamment d'une passion intense à un flirt sans conséquence et elle s'est trouvée engagée dans des relations romantiques avec de nombreuses autres divinités faerûniennes. Sunie apprécie les attentions et les flatteries sincères. Elle fait tout son possible pour éviter de se retrouver en compagnie d'individus horribles et ennuyeux. La Dame au Cheveux de Feu aime et protège ses fidèles, qui à leur tour magnifient et protègent la beauté du monde.
Si l'on excepte les gens qui méprisent l'amour et la beauté et pensent que ce sont des manifestations de faiblesse, l'Église de Sunie est aimée de tout Faerûn et nombreux sont ceux qui adhèrent à ses enseignements. Néanmoins, comme les sunites sont généralement jugés légers, vains et superficiels ainsi qu'inoffensifs, l'Eglise de Sunie exerce une influence moindre que ce que sa position proéminente pourrait laisser supposer. Il existe une grande rivalité entre les sunites et les adorateurs d'Hanali Celanil, la divinité elfe de la beauté.
Les prêtres de Sunie prient le matin pour obtenir leurs sorts après un bain frais et parfumé (ou tout au moins, après s'être lavé les mains). Herbeverte et la Longue nuit sont les jours sacrés des sunites, qu'ils célèbrent par moult réjouissances en plein air et une nuit entière de poursuites amoureuses à travers les parcs et les forêts. Chaque temple célèbre aussi les nombreux jours sacrés locaux. Au moins une fois par mois, l'Eglise de Sunie organise les Grands agapes, une grande fête pendant laquelle les participants dansent, chantent, déclament de la poésie et jouent une musique tellement belle qu'elle serre le coeur ou qu'elle enflamme l'âme. Les Grands agapes sont ouverts aux individus extérieurs au culte car leur raison d'être est de recruter de nouveaux adeptes. La Fête de l'amour est une cérémonie plus intime et plus calme, ouverte uniquement aux fidèles, au cours de laquelle ils s'allongent sur des banquettes et dégustent des liqueurs, des apéritifs et des pâtisseries sucrées en observant des danseurs solitaires. Entre chaque danse, on lit des poésies et des textes romantiques ou des troubadours accomplis chantent des chansons d'amour. L'assemblée se sépare alors pour des réunions plus privés, bien que les bardes soient toujours disponibles pour narrer des histoires d'amour courtois ou conférer sur les mystères de Faerûn à destination de ceux qui ne voudraient pas rejoindre un groupe en privé. Les sunites prient aussi leur déesse en se tenant debout dans un bassin ou une baignoire tout en se regardant dans un miroir illuminé par la lumière du soleil ou de bougies. Sunie leur envoie des signes sous la forme de visions dans le miroir, la plupart du temps en altérant légèrement l'image réfléchie de l'adorateur. L'afflux d'aventuriers dans le clergé de Sunie a réduit la disparité qui existait entre les sexes. Désormais, les femmes sont plus que quatre fois plus nombreuses que les hommes. Les prêtres de Sunie se multiclassent généralement en bardes, en gardes du coeur ou en roublards.
Sunie partage les eaux d'Or Éternel, un bassin sacré, avec Hanali Celanil, la déesse elfe de la beauté et Sharess, la lascive tentatrice féline qu'elle a secourue des ombres de Shar pendant le Temps des Troubles. Sunie est aussi alliée aux divinités partageant ses intérêts, comme Séluné, Milil et Lathandre. Elle est servie par Lliira et fut aussi servie par Séluné qui est depuis repartie sur son propre chemin. La nature profonde de Sunie fait qu'il est difficile de se brouiller longuement avec elle, c'est la raison pour laquelle elle n'a pas de véritables adversaires. Cependant, elle n'apprécie pas Aurile, Malar, Talos, Umberlee, Talona et Tempus, car ils sont souvent responsables de la destruction de la beauté dans le monde. Tempus ne prend pas la peine de lui rendre cette désapprobation car il considère Sunie comme une créature insignifiante, légère et indigne d'un conflit. Sunie s'est attiré l'inimité de Shar pendant le Temps des Troubles en la privant de la conquête de Sharess, ce qui fait que la Dame aux Cheveux de Feu soutient maintenant discrètement Séluné dans sa lutte à venir avec la Maîtresse de la Nuit.
Les sunites sont des esthètes et des hédonistes, qui sont toujours à la recherche du plaisir et de la beauté en toute chose. Leur vie est entièrement consacrée à la satisfaction de ce désir. Le clergé sunite achète de magnifiques objets d'arts, sculptures ou oeuvres dès qu'il le peut, jouant le rôle de mécène auprès d'artistes particulièrement doués et payant ces objets le prix fort pour créer une demande et ainsi augmenter le nombre d'objets de qualité produits. Il agit de la sorte aussi souvent que ses moyens et la discrétion le lui permettent, et parfois sous couvert. Quand un membre du clergé sunite doit s'acquitter d'une tâche déplaisante, l'utilisation d'un déguisement est conseillée afin de protéger son corps et de dissimuler son identité. Il est de la responsabilité des prêtres dévots d'engager ou de financer des groupes d'aventuriers pour détruire les vandales qui souillent les créations d'art. Tous les prêtres de Sunie doivent aussi s'efforcer de créer de la beauté à leur propre façon, de préférence sous la forme d'oeuvres d'art (les objets de verre soufflé, les tableaux et les tapisseries sont tous populaires) ou au moins en temps que danseurs s'ils ne sont doués pour rien d'autre. Quand l'un d'eux acquiert un talent particulier pour une chose de l'art, il se doit de le partager avec le reste du clergé en lui enseignant ses connaissances. Il ne peut alors refuser un apprenti réellement prometteur. L'argent obtenu grâce à cet enseignement est versé à l'Eglise pour patronner la beauté et l'amour.
Bien que les membres du clergé sunite puissent refuser des avances non désirées, ils souhaitent généralement construire des liens d'amitié et des relations sentimentales entre eux et les autres partout où ils passent, afin que l'amour prospère sur tout Faerûn. Comme les solitaires sont ceux qui ont le plus besoin de ces choses et comme ils sont aussi les susceptibles de rejoindre l'amour de la Dame aux Cheveux de Feu, leur amitié est activement sollicitée par les prêtres les plus actifs de la foi. Chacun, quelle que soit son apparence ou sa religion, peut recevoir les conseils et les présents nécessaires pour devenir aussi beau que possible. Les prêtres de Sunie sponsorisent les artisans, tissent des liens d'amitié et romantiques entre eux et avec les autres, et détruisent ceux qui vandalisent toute forme de beauté. Sunie a vu les avantages que Tymora a su retirer en devenant la protectrice des aventuriers, elle souhaite à son tour s'approprier une partie de ces fidèles. C'est pourquoi son église subventionne désormais des chevaliers errants et des explorateurs en quête de pierres précieuses perdues ou d'oeuvres d'art du passé, ainsi que tous ceux qui oeuvrent à secourir leur véritable amour.
Les temples sunites sont, soit des bâtiments d'une architecture fantastique et d'une beauté exquise, soit des édifices à l'élégance plus classique, savamment relevée par un paysage travaillé, plein de chemins et de promenades, abritant des recoins surprenants et charmant dans lesquels passer quelques moments romantiques d'amour, de beauté et de passion. Les temples sunites possèdent souvent un somptueux jardin planté de parterres de fleurs magnifiques, de treillis et d'arches de vignes, et d'arbres soigneusement taillés. Des sculptures raffinées et des fontaines magnifiques où l'eau joue avec un éclairage magique attirent l'attention des visiteurs.
Les fidèles de Sunie n'éprouvent aucune honte à montrer leur corps. Pendant les rituels, les prêtres sunites arborent une tenue cérémonielle semblable aux habits monastiques, à ceci près qu'ils sont coupés de façon à mettre les formes en valeur et qu'ils sont teints en violet. Et ils libèrent leurs cheveux, habituellement longs. Le reste du temps, ils portent des tresses liées par des écharpes pourpres et des vêtements adaptés à la situation, mais toujours seyants. Même si les cheveux roux sont considérés comme une marque de la divinité, toutes les nuances de couleur de cheveux et de teint de peau sont les bienvenues, à condition qu'elles soient sans tache et agréables.
L'organisation du clergé de Sunie est peu structurée et très informelle, les dirigeants changeant souvent selon les caprices du clergé. En règle générale, les prêtres les plus séduisants et les plus charismatiques sont nommés grands prêtres. On ne tient par rigueur à un prêtre qui abandonne sa charge pour vagabonder dans la nature, particulièrement si son but est un objet ou un individu de grande beauté, et cela ne provoque aucun scandale dans l'Eglise.

Dogme

La beauté n'est pas que superficielle. Elle vient du cœur des choses. Elle révèle le véritable visage des êtres, leur lumière intérieure ou leurs ténèbres cachées. Croyez dans le pouvoir de l'amour, car il peut triompher de tout. Suivez les inclinations de votre coeur, il est le meilleur des guides. N'aimez personne plus que vous-même à l'exception de Sunie, et laissez-vous engloutir par cet amour. Accomplissez un acte d'affection chaque jour et tentez d'éveiller l'amour dans le coeur de ceux que vous rencontrez. Faites en sorte d'acquérir toutes sortes de beaux objets et soutenez les individus qui créent de telles choses. Entretenez la beauté de votre corps et mettez-le autant en valeur que la situation le permet. Choisissez votre coiffure et vos vêtements selon votre style personnel, de façon à être attirant et à susciter des émotions chez ceux qui vous regardent. Surtout, ne soyez pas discret, mais tâchez de vous présenter à ceux qui vous entourent avec des tenues et des activités variées pour les remplir d'amour et de désir. Aimez ceux qui vous montrent leur intérêt et laissez grandir la fleur de l'amitié et de l'admiration là l'amour ne peut ou ne doit être.


Plan de résidence : Eau Brillante
Domaines : Bien, Chaos, Charme, Plaisir, Protection
Armes de prédilection : Fouet


Retour à la page des dieux