Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Dernière visite le il y a moins d’une minute Nous sommes le Mar 18 Juin 2019, 17:57


Règles du forum


Image


 [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Gin Hendrick
MessageMessage posté...: Lun 23 Fév 2015, 18:30 
Aventurier experimenté
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 23 Fév 2015, 16:17
Messages: 84
PX: 2230
Citation:
Maître de Jeu : N'Jini Mchawi


Nom : Hendrick
Prénom : Gin
Alignement : Neutre strict
Race : Humain (Rachémi)
Age : 17 ans
Poids : 85 kg
Taille : 1,80 m
Sexe : Mâle
Classe : Tourmenteur
Divinité : Tempus
Vitesse : 9 m, soit 6 cases, par round

Expérience : 2230 / 3 000

Caractéristiques :
    For (14) (+2)
    Dex (14) (+2)
    Con (14) (+2)
    Int (10) (+0)
    Sag (8) (-1)
    Cha (16) (+3)

Points de vie : 23 = 1d10+2Con (Niv1) 9+2Con (Niv2)

Classe d’armure (CA) : 15 = 10 + 2 (dex) + 3 (armure)
Contact : 12 = 10 + 2 (dextérité)
Pris au dépourvu : 13 = 10 + 3 (armure)

Jet d’attaque au corps à corps : 4 = 2 (bba) + 2 (for)
  • Épée longue : +4 / 1d8+2 / 19-20/×2
Jet d’attaque à distance : 4 = 2 (bba) + 2 (dex)
  • Arc court : +4 / 1d6 / ×3 / 18 m

Jet de vigueur : 2 = 0 (base) + 2 (constitution);5 contre les sorts et pouvoirs magiques (Résistance profane)
Jet de réflexes : 2 = 0 + 2 (dextérité);5 contre les sorts et pouvoirs magiques (Résistance profane)
Jet de volonté : 2 = 3 (base) - 1 (sagesse);5 contre les sorts et pouvoirs magiques (Résistance profane)

Langues connues : Commun, rachémi

Capacités de classe :

Dons :

Caractéristiques raciales :
  • Humanoïde [Humain]
  • Taille M : En tant que créature de taille moyenne, les humains ne possèdent ni bonus, ni malus.
  • Don bonus : Un don supplémentaire au niveau 1, car ce sont des touche-à-tout qui apprennent particulièrement vite.
  • Quatre points de compétence supplémentaires au niveau 1, et un point de compétence supplémentaire à chaque niveau par la suite, pour les mêmes raisons (les quatre points de compétence additionnels du niveau 1 sont ajoutés après multiplication, pas avant).
  • Vitesse de déplacement de base : Leur vitesse de déplacement au sol de base est de 9 mètres par round.
  • Langues : D'office : commun ; supplémentaires : suivant la région du personnage.
  • Ajustement de niveau : +0
  • Classe de prédilection : Spécial


Compétences :
    Total = DM + bonus carac + autres

    Dépendant de la force :
      Escalade* : 0 = 0 + 2 - 2 (malus armure)
      Natation* : -2 = 0 + 2 - 4 (malus armure)
      Saut* : 0 = 0 + 2 - 2 (malus armure)

    Dépendant de la dextérité :
      Acrobaties : — = 0 + 2 - 2 (malus armure)
      Crochetage : — = 0 + 2
      Déplacement silencieux* : 0 = 0 + 2 - 2 (malus armure)
      Discrétion* : 0 = 0 + 2 - 2 (malus armure)
      Équilibre* : 0 = 0 + 2 - 2 (malus armure)
      Équitation* : 2 = 0 + 2
      Escamotage / Vol à la tire : — = 0 + 2 - 2 (malus armure)
      Évasion* : 0 = 0 + 2 - 2 (malus armure)
      Maitrise des cordes* : 2 = 0 + 2

    Dépendant de la constitution :
      Concentration* : 2 = 0 + 2

    Dépendant de l’intelligence :
      Art de la magie/Connaissance des sorts : 1 = 1 + 0
      Artisanat : 0 = 0 + 0
      Connaissances (toute) : — = 0 + 0
      Contrefaçon : — = 0 + 0
      Décryptage : — = 0 + 0
      Désamorçage/sabotage : — = 0 + 0
      Estimation* : 0 = 0 + 0
      Fouille* : 0 = 0 + 0

    Dépendant de la sagesse :
      Détection* : -1 = 0 - 1
      Perception auditive* : -1 = 0 - 1
      Premiers secours* : -1 = 0 - 1
      Profession (toute) : 0 = 0 - 1
      Psychologie* : -1 = 0 - 1
      Survie* : -1 = 0 - 1

    Dépendant du charisme :
      Bluff* : 4 = 1 + 3
      Déguisement* : 3 = 0 + 3
      Diplomatie* : 8 = 5 + 3
      Dressage : — = 0 + 3
      Intimidation / Persuasion* : 8 = 5 + 3
      Renseignements* : 3 = 0 + 3
      Représentation (toute)* : 3 = 0 + 3
      Utilisation d’objets magiques : 4 = 1 + 3

    En gras, les compétences de classe et avec un astérisque, les compétences admettant un test inné (utilisables même avec un degré de maitrise égal à 0).

Équipement :
    Tenue de voyage (2,5 kg ; —)
    Épée longue (2 kg ; 15 po)
    Armure de cuir cloutée (10 kg ; 25 po)
    Outre (2 kg ; 1 po)
    Arc court (1 kg ; 30 po)
    20 flèches (1,5 kg ; 1 po)
    Sac à dos (1 + 8,5 kg ; 2 po) contenant :
      Habit d’érudit (3 kg ; 5 po)
      Pierre à aiguiser (0,5 kg ; 0,02 po)
      Couverture d’hiver (1,5 kg ; 0,5 po)
      Rations de survie (0,5 kg ; 0,5 po)
      Paillasse (2,5 kg ; 0,1 po)
      Silex et amorce (— ; 1 po)
      Torche (0,5 kg ; 0,01 po)

Objet acquis en cours d'aventure
  • Une sphère : le Messager
  • Diamants d'une valeur de 300 po * 4

Or : 53,87 po

Dépenses :
  • Une nuit au Nain Grillé : -1PA

Charge : 26 kg légère (16,5 kg sans le sac à dos)
Répartition des charges : jusqu’à 29 kg, légère ; de 29 kg à 58 kg, moyenne ; de 58 kg à 87,5 kg lourde.

Background:
[quote]Gin était perçu dans son village comme une nuisance. Depuis son enfance, une aura de chaos et de malchance le suivait. En sa présence les on se tapait plus souvent sur les doigts en tentant d'enfoncer un clou, on laissait plus facilement tomber l'urne qu'on portait, on glissant sur la plus petite flaque d'eau et, d'après certains, le lait avait même tendance à tourner.

Pour ne rien n'arranger Gin était plus petit et faible que pas mal d'enfants. Bien qu'il ait été un garçon vigoureux, comparé aux fils des guerriers et autres barbares du village, il faisait pale comparaison. Le tout était comblé par une relation compliquée avec sa famille. Dans ce petit village perdu au milieu des forêts bordant les montagnes frontalières, il n'était pas rare de perdre la vie, que ce soit contre des menaces naturelles, ou contre les troupes en maraude de leurs voisins. Le taux de familles recomposées était donc haut dans ce village, et, ses parents décédés, Gin vivait avec la famille de son oncle, avec sa femme et ses deux filles. A la décharge de l'oncle, il faut préciser qu'il avait pris le garçon sous son toit de bon coeur et qu'il n'avait jamais été injuste avec lui. Les diverses raclées que l'enfant recevait était dues à ses "farces" qui étaient souvent de mauvais goût et dont l'enfant turbulent ne savait se passer et l'oncle, bien qu'il vit la nécessité de la chose, n'en tirait aucun plaisir. Sa femme quant à elle, faisait de son mieux pour que l'orphelin -présumé, on avait retrouvé le corps de son père, mais sa mère était toujours portée disparue- se sente chez lui. Gin, pour sa part leur en était reconnaissant et tous les jours il se jurait de ne plus causer de problèmes, et tous les jours la famille recevait des plaintes du reste de la communauté.

Si les choses avaient continué ainsi, l'exil aurait été une issue probable, mais alors que l'enfant commençait à comprendre comment contrôler ses aptitudes innées, il se mit à être hanté par un rêve. Celui d'une femme charmante, bien qu'il ne puisse jamais se souvenir de son visage, dont il tomba éperdument amoureux.

Jusque là, l'enfant n'avait jamais vraiment prêté attention aux dieux, et il les aurait ignorés si jamais le prêtre du village avait cessé de lui parler du destin des athées. Pour une fois cependant, Gin alla de lui-même chercher le prêtre et son savoir. Après avoir convaincu le bonhomme qu'il n'était pas en train de lui jouer un mauvais tour, l'enfant apprit que le déesse des rêves appartenait au panthéon elfique, et quelles étaient ses autres attributs. Cependant, Gin n'appréciait pas que Sehanine fut la déesse des elfes, et que ses faveurs et efforts lui soient consacrés. Déjà qu'il doute de l'attention que lui portaient les forces divines, il ne voyait aucune raison de vénérer une déesse qui n'avait cure de sa race. Soulevant son problème au prêtre, celui-ci se mit à lui parler d'un autre dieu. Un dieu très prié dans ce village et qui, s'il n'avait aucun lien avec les rêves, était intrinsèquement lié à l'idée de puissance, de pouvoir. Le prêtre soutint le raisonnement suivant: Que représentait le rêve de l'enfant ? Il lui montrait un but, un objectif. Et pour atteindre ses objectifs, il faut de la force. La force de tracer sa propre voie, quitte à prendre son dû à autrui, quitte à tuer. Pas par plaisir, pas par orgueil, mais parce que la victoire nous est une nécessité.

Le prêtre parla longtemps de Tempus à l'enfant, qui promit de réfléchir à qui ses prières devaient s'adresser. Mais en vérité l'affaire était entendue. Un feu de désir à qui il ne manquait qu'une étincelle pour qu'il embrase le coeur de l'enfant venait d'être allumé. La victoire. L'enfant n'était ni le plus fort, ni le plus intelligent, ni le plus rapide de sa génération, mais il se jura de vaincre.

Après tout, il existe un moyen pour une force inférieure de vaincre un ennemi supérieur en tout.

Tricher.

Et si il y avait une chose pour laquelle Gin était doué, c'était la triche.

A partir de ce jour, Gin changea, et les relations qui le liaient à son village également.

En grandissant, il s'éloigna de ses soeurs adoptives, sans qu'il ne comprenne vraiment pourquoi ou qu'il s'en soucie autre mesure.

Sa relation avec ses parents d'adoption, a contrario, s'arrangea dramatiquement. Les plaintes que son oncle recevait à présent étaient limitées aux victoires indues que son fils d'adoption arrachait avec une botte particulièrement vicieuse, un rugissement qui faisait hésiter son adversaire au moment décisif, ou grâce à certains coups du sort particulièrement suspects. Maintenant l'oncle recevait ces plaintes avec une fierté dissimulée. Sa femme quant à elle était satisfaite que l'adolescent aie enfin trouvé sa voie.

Les adultes avaient des réactions mitigées vis à vis de l'adolescent et de sa langue d'argent. Les artisans et chasseurs ne le voulaient pas voir approcher à moins de dix mètres, alors que le prêtre et les marchands riaient de sa manière qu'il avait de prendre le contrôle de conversations et de tourner les faits à son avantage sans les déformer.

Par contre, on pouvait assurer sans mentir que Gin était proprement haï par ses pairs, sa génération. Une partie de sa mauvaise réputation était inéluctable, ses victoires indues lui attiraient des oeillades de désapprobation et sa fidélité sans faille à la femme de ses rêves -littéralement- le rendait distant, et difficile à approcher, surtout pour la gente féminine. Mais Gin n'était pas étranger aux raisons d'une telle réputation. Bien qu'il se soit retenu d'approcher des jeunes de son âhe pour les trahir, il avait eu à de nombreuses reprises un comportement plus que discutable. Et toute action entreprise contre lui se soldait invariablement par des membres cassés, bien qu'aucun lien direct le reliant à ces incidents ne puisse être établi. Pendant un mois terrible un groupe d'adolescents avait décider de combattre le mal par le mal, de lui faire payer les membres démis de leurs amis en lui brisant les siens, de lui faire passer le goût des embuscades en lui en faisant subir plus que de raison, sabotant son arme d'entraînement, lestant indument la leur et ainsi de suite. Gin avait d'abord subi de terribles revers, après tout, il ne parvenait à vaincre ses pairs que par fourberie, surprise et astuce. Une fois privé de ses avantages, il devenait une proie facile. Cependant, loin d'apprendre sa leçon Gin avait répliqué avec un comportement encore plus nocif. Pendant toute une lune la situation avait empiré jusqu'à ce que des accidents particulièrement suspects commencent à arriver à la famille de ses ennemis. Le groupe hésita alors, refusant d'abord de croire que Gin aille si loin, tombe si bas. Mais quand l'un des membres du groupe rentra chez lui, trouvant une des poutres de la maison empalant la paillasse qu'utilisait sa petite soeur -heureusement alors que la maison était vide, la famille profitant d'un après-midi en famille pour l'occasion- il confronta Gin et reçut une bonne raclée pour la peine, avant de se voir présenter un surin contre sa gorge. L'adolescent n'oublia pas de si tôt la lueur folle dans le regard de l'orphelin pendant bien des lunes, et il jura sur sa vie de le laisser tranquille. Gin lui rappela qu'il y avait bien plus précieux que sa vie dans la balance. Après que pareils incidents se soient reproduits avec d'autres membres du groupe et qu'ils aient cessé de participer aux embuscades, le groupe se dissout rapidement.

Un des membres de ce groupe était la fille du fyrra, le maire du village, et celle qui, par sa vivacité d'esprit autant que par ses muscles, résistait le mieux aux tactiques déloyales de Gin. Cette dernière, Condarn, vouait à son rival une attention toute particulière. Elle s'était appliquée à devenir la meilleure combattante du village, à s'immerger dans la connaissance des tactiques militaires, elle parlait des dieux avec autant de ferveur et de finesse que le prêtre, et elle pistait le gibier comme un chasseur accompli. Pas qu'elle ait été une enfant géniale, ou beaucoup plus douée que le reste de sa génération. Elle passait juste beaucoup, beaucoup, beaucoup de temps à peaufiner ses talents, ses réflexes et son savoir. Perfectionniste, elle sacrifiait sans compter heures et jours dans l'unique but d'être la meilleure. Alors elle ne saurait pardonner à Gin de vaincre en usant de raccourcis, de tricherie. Pire encore, elle le voyait comme un hérétique, à oser vénérer Tempus comme elle avec un tel comportement. D'autant plus que de par son obsession envers lui, elle était la seule dans tout le village à le connaître réellement, à l'avoir vu trembler avant et après chaque entraînement, sans pouvoir s'arrêter. Elle était la seule à savoir qu'il était lâche. Et pourtant il osait vénérer le dieu de la guerre ! C'était une insulte telle que Condarn était incapable de supporter.

Alors, à l'occasion de la fête tenue pour le solstice d'hiver, le dernier qu'ils verraient avant de partir pour leur dajemma, elle le désigna comme son adversaire et ils s'affrontèrent dans un défi rituel où Gin déploya toute sa vilénie, opposant à l'habileté la sournoiserie et à la force la tromperie. Enfin, lors d'une passe décisive, il fit semblant de trébucher, Condarn se jeta sur l'ouverture, mais fut estomaquée par la vitesse de sa parade. Perturbée elle hésita un minuscule instant, lors duquel Gin lança une attaque. Elle voulut parer, mais le sol se déroba sous elle, alors qu'elle perdait l'équilibre contre la terre boueuse. La touche fut directe, éclatante, et Gin couronné vainqueur.

Condarn partit pour son dajemma dépitée par sa défaite, et elle cessa bientôt d'envoyer des nouvelles.

En représailles, le fyrra fit repousser deux fois le dajemma de Gin, qui désirait ardemment partir accumuler or et gloire dans l'espoir de plaire à sa belle, et ne le laissa partir que à ses dix sept ans, quand même le plus acariâtre des forgerons décida de qu'il avait assez payé pour toutes ses facéties.

Gin, qui ne demandait rien de plus, remercia sa famille d'accueil et s'en alla sur les routes le jour-même.


Apparence :
Gin est brun, le teint hâlé, les yeux marrons en amande et les traits étonnamment fins pour un rashémi. Il pourrait passer pour un barde si les hurlements inarticulés était un genre musical reconnu à Faerûn.


Personnalité
Fourbe salaud, cruel et sans pitié, Gin a malgré tout un certain code d'honneur et n'est pas nocif pour son entourage, simplement prêt à tout pour atteindre son but et être digne du coeur de la femme de ses rêves. Ce qui l'empêche de jouer les jolis coeurs avec les dames croisant son chemin, sauf en cas d'extrême nécessité. Il a par ailleurs un sens de l'humour pour le moins unique.

_________________
Gin Hendrick


Dernière édition par Alberic le Mar 24 Fév 2015, 09:00, édité 9 fois.
Haut
   
 
 [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Common Crawler [Bot], Roxtana et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à: