Heures au format UTC + 1 heure


Nous sommes le Sam 23 Juin 2018, 15:19


Règles du forum


Image


Forum verrouillé Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Sestanilar Mekuni
MessageMessage posté...: Mer 27 Mai 2015, 01:18 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 18 Mai 2015, 04:18
Messages: 46
PX: 220
Nom : Sestanilar Mekuni
Alignement : Loyal neutre
Race : Humain
Age : 24 ans
Poids : 87 kg
Taille : 1,95 m
Sexe : Masculin
Classe : Croisé
Divinité : Cavalière rouge
Région : Tashalar
Vitesse : 6 m, soit 4 cases, par round (9 m sans armure)

Expérience : 0 / 1 000

Caractéristiques :
    For (16) (+3)
    Dex (12) (+1)
    Con (14) (+2)
    Int (12) (+1)
    Sag (8) (-1)
    Cha (14) (+2)

Points de vie : 12
    10 (d10, savant martial 1) + 2 (Con)

Classe d’armure (CA) : 18 = 10 + 1 (dextérité) + 4 (brigandine) + 3 (écu en acier + don)
    CA pris au dépourvu : 14 (+3 avec bouclier + don)
    CA de contact : 11
    +1 sur la défensive ou en défense totale (trait)

Initiative : 1 = 1 (Dex) + 0

Jet d’attaque au corps à corps : 4 = 1 (bba) + 3 (For)
  • Épée à deux mains : 4 / 2d6+4 / 19-20/×2
  • Épée longue : 4 / 1d8+3 / 19-20/×2

Jet d’attaque à distance : 2 = 1 (bba) + 1 (Dex)

Jet de réflexes : 0 = 0 + 1 (Dex) - 1 (trait)
Jet de vigueur : 5 = 2 + 2 (Con) + 1 (trait)
Jet de volonté : -1 = 0 - 1 (Sag)
    -1 contre les effets de terreur


Langues connues : Commun, tashalien, yuan-ti

Capacité de classe :
    Lien vers Croisé
    Maniement des armes courantes, des armes de guerres, de toutes les armures et tous les boucliers
    Résolution d’acier (Ext) : 5
    Contre-attaque furieuse (Ext)
    Manœuvres connues : 5
    Manœuvres préparées : 5 (2 conférées)
    Postures connues : 1

Dons :

Caractéristiques raciales :
    1 don supplémentaire au niveau 1
    4 points de compétences supplémentaires au niveau 1
    1 point de compétence supplémentaire par niveau

Traits :
Lien vers les traits
    Prudent
    Sestanilar est réfléchit et prudent. Il préfère parler plutôt que combattre, pensant que même le plus cruel des hommes voudra s'en sortir sans combattre. Par contre, il a tendance à mal réagir aux situations qui lui échappent ou qu'il ne comprend pas.
    Avantage. Le personnage reçoit un bonus d'esquive supplémentaire de +1 à la classe d'armure quand il combat sur la défensive ou recourt à l'action de défense totale.
    Inconvénient. Le personnage subit un malus de -1 aux jets de sauvegarde contre les effets de terreur.

    Vigoureux
    Sestanilar a apprit à souffrir physiquement lors de ses entrainements, à tel point que son corps s'est habitué à l'extrême. Cependant, préférant réfléchir à agir, il se trouve qu'il soit plus lent que les autres lorsque son instinct devrait prendre le dessus.
    Avantage. Le personnage reçoit un bonus de +1 aux jets de Vigueur.
    Inconvénient. Le personnage subit un malus de -1 aux jets de Réflexes.


Manœuvres :

Postures :


Compétences : 24 points ((4 + 1) x 4 + 4)
    Total = DM + bonus carac + autres
    Malus d’armure : -7 = -5 (brigandine) - 2 (écu en acier)

    Dépendant de la force :
    Escalade* : -2 = 0 + 3 - 5 (malus d’armure sans bouclier)
    Natation* : -11 = 0 + 3 - 10 (malus d’armure) - 4 (malus d’armure du bouclier)
    Saut* : -8 = 2 + 3 - 7 (malus d’armure) - 6 (vitesse réduite)


    Dépendant de la dextérité :
    Acrobaties : — = 0 + 1 - 7 (malus armure)
    Crochetage : — = 0 + 1
    Déplacement silencieux* : -6 = 0 + 1 - 7 (malus armure)
    Discrétion* : -6 = 0 + 1 - 7 (malus armure)
    Équilibre* : -2 = 4 + 1 - 7 (malus armure)
    Équitation* : 1 = 0 + 1
    Escamotage / Vol à la tire : — = 0 + 1 - 7 (malus armure)
    Évasion* : -6 = 0 + 1 - 7 (malus armure)
    Maîtrise des cordes* : 1 = 0 + 1


    Dépendant de la constitution :
    Concentration* : 6 = 4 + 2


    Dépendant de l’intelligence :
    Art de la magie/Connaissance des sorts : — = 0 + 1
    Art martial : 3 = 2 + 1
    Artisanat (fabrication d’armures) : 3 = 2 + 1
    Connaissances (histoire) : 3 = 2 + 1
    Connaissances (religion) : — = 0 + 1
    Connaissances (savoir général) : — = 0 + 1
    Contrefaçon* : 1 = 0 + 1
    Décryptage : — = 0 + 1
    Désamorçage/sabotage : — = 0 + 1
    Estimation* : 1 = 0 + 1
    Fouille* : 1 = 0 + 1


    Dépendant de la sagesse :
    Détection* : -1 = 0 - 1
    Perception auditive* : -1 = 0 - 1
    Premiers secours* : -1 = 0 - 1
    Profession (toute) : — = 0 - 1
    Psychologie* : -1 = 0 - 1
    Survie* : -1 = 0 - 1


    Dépendant du charisme :
    Bluff* : 2 = 0 + 2
    Déguisement* : 2 = 0 + 2
    Diplomatie* : 6 = 4 + 2
    Dressage : — = 0 + 2
    Intimidation / Persuasion* : 6 = 4 + 2
    Renseignements* : 2 = 0 + 2
    Représentation (toute)* : 2 = 0 + 2
    Utilisation d’objets magiques : — = 0 + 2


    En gras, les compétences de classe et avec un astérisque, les compétences admettant un test inné (utilisables même avec un degré de maîtrise égal à 0).


Équipement :
    Porté :
      Tenue de voyage (offerte ; —)
      Brigandine (30 po ; 20 kg)
      Écu en acier, accroché à la jambe, sous le fourreau (20 po ; 7,5 kg)
      Épée à deux mains, dans le dos (50 po ; 4 kg)
      Épée longue, fourreau à gauche (15 po ; 2 kg)

    Sac à dos (2 po ; 1 + 9 kg) et à l'intérieur :
      Sifflet (8 pa ; —)
      2 bougies (2×1 pc ; —)
      Couverture d’hiver (5 pa ; 1,5 kg)
      Paillasse (1 pa ; 2,5 kg)
      Amorce et silex (1 po ; —)
      Pierre à aiguiser (1 pc ; 0,5 kg)
      4 torches (4×1 pc ; 4×0,5 kg)
      Outil d'artisan (forge d'armures) (5 po ; 2,5 kg)
      Corde en chanvre, 15 m (1 po ; 5 kg)
      Outre d'eau potable pleine (1 po ; 2 kg)
      Hache-marteau (1 po ; 1 kg)


Or :
    Pp = 0
    Po = 22
    Pa = 4
    Pc = 13
    (Dix pièces d’or se trouvent dans le sac à dos, le reste dans une bourse à la ceinture.)

Charge : 51,5 kg (intermédiaire)
Limites de charges pour force 16 :
  • jusqu’à 38 kg —> charge légère
  • 38–76,5 kg —> charge intermédiaire
  • 76,5–115 kg —> charge lourde


Description de Sestanilar
De loin, on peut déjà voir quelque chose émaner de lui. Ce n'est point divin, c'est simplement une prestance que les autres n'ont pas, un charisme qui, même à cette distance, nous subjugue. Pourtant il n'est pas plus grand qu'un autre, mais sa carrure en impose et trahit un entraînement militaire. Une allure chevaleresque et pourtant désintéressée lui donne un air mignon et confiant. On a envie d'aller vers lui, de s'approcher et de le laisser nous accoster. Son armure usée lui donne encore plus d'intérêt, rappelant qu'il s'agit d'un homme qui sait se battre. Il arbore un sourire presque rassurant, et pourtant si sérieux. Loin d'être hautain ou sinique, ce dernier pourrait malgré tout remettre à sa place un mécréant mal avisé de s'en prendre à lui, de mal lui parler. Mais son regard est le plus impressionnant. Lorsqu'il plonge ses yeux d'un bleu azur sur vous, vous avez l'impression d'être transporté. Selon qui vous êtes, il pourrait vous faire frissonner de terreur ou réchauffer de bienveillance votre cœur. Il n'est pas étonnant qu'il ait la côte auprès des filles. Même ses cheveux, entre châtain clair ou blond foncé, affichent une coupe séduisante, une frange effilée caressant ses sourcils avec douceur. Bizarrement, malgré un passé qu'il laisse incertain mais probablement mouvementé, il semble ne jamais avoir été défiguré, et sa peau légèrement halée est douce comme la soie. Heureusement, vous ne le voyez pas nu, car vous seriez surpris d'y voir des cicatrices. Flanc gauche, dos, jambes, plusieurs séquelles de ses combats sont présentes sur son corps, et si vous ne pouvez même pas les imaginer, lui se rappelle en les voyant à quel point la vie peut être difficile, mais à quelle point elle est d'autant plus précieuse.



Passé de Sestanilar
Tashluta, une ville de plaisir et de commerce. C'est là bas, sous le soleil tropical que naquit Sestanilar. Fils d'un docker et d'une tenancière, il était voué à une vie pénible mais au moins, il serait aimé et ne manquerait de rien. La mère s'occupait de lui la journée, en plus de faire le ménage et les tâches classique qu'impose une auberge. Le père lui travaillait la journée pour une petite compagnie qui vendait et achetait avec les pays voisins, et surtout le Calimshan. Le soir il aidait en cuisine et en profitait pour voir son fils. Les années passèrent et la femme eu un second enfant, Sulik. Le jeune garçon était content d'avoir un nouvel ami avec lequel il pourrait s'amuser.

Relativement tôt dans sa vie, Sestanilar aidait sa mère avec les tâches de l'auberge. Il aimait particulièrement le travail physique, comme nettoyer les sols. Il n'a pas vraiment eu d'amis, se contentant de rester à la maison pour travailler, aider du mieux qu'il pouvait cette famille qu'il aimait plus que tout. De toute façon, il ne s'intéressait guère à ceux de l'extérieur, ne connaissant que des enfants bagarreurs ou voleurs. Il n'avait pas envie de s’acoquiner avec ce genre de personnes, ses parents l'avaient bien mis en garde. Il n'avait ni aspiration ni rêve ni envie. Il se contentait de vivre l'instant présent, le sourire aux lèvres. Lorsque son petit frère commença à aider à l'auberge, le jeune homme alors âgé d'une douzaine d'année se mit à aider son père. Engagé pour quelques pièces seulement, il fournissait un travail satisfaisant à la compagnie marchande, surtout en transmettant des messages et apportant de l'eau aux véritables travailleurs. Cependant son implication se fit remarquée et deux ans plus tard, lui aussi portait les caisses de produits divers. Et cette fois-ci, pour une solde bien moins misérable.

Quelques années passèrent et ce qui aurait dû être une vie classique et sans embrouille se détériora lorsque le père des garçons tomba malade. Ce n'était pas une maladie soudaine, cela le tenait depuis plusieurs mois, mais la maladie s'intensifiait de jour en jour, et fatalement, finit par emporter le docker. Les larmes coulaient et les cœurs saignaient. Toute la famille semblait déprimer. Et pourtant il fallait vivre. Les derniers mots de son père furent « Prends soin de ton frère. Et sois heureux ... » Sestanilar fut celui qui se remit le plus vite de cette mort. Bien qu'elle l'attristait, il ne pouvait pas accepter de pleurer et d'attendre sans rien faire. Son père n'étant plus là pour ramener de l'or à la maison, et sa mère, pauvre veuve éplorée, n'avait pas le cœur de tenir une auberge complète ouverte seule. Mais ni les docks ni l'auberge ne pourrait suffire. Il lui fallait autre chose, et pour la première fois Sestanilar prit une décision qui lui plaisait, à lui.

Il entra dans l'armée. Du moins en tant que recrue, il s’entraînait au maniement des armes et était payé pour patrouiller avec la milice pendant la nuit. Cela lui convenait, il avait toujours eu envie de se battre pour protéger sa famille, mais trop occupé à faire la vaisselle, il n'avait jamais prit le temps de manier les armes. Heureusement, la milice l'accepta en voyant sa carrure forgée par ses années de docker. Il avait les muscles et l'endurance, ne lui manquait donc plus que la technique et l'expérience. Dans cette milice il rencontra un vétéran du nom de Darius. C'est en l'admirant sans grande discrétion que le grand guerrier finit par s'intéresser à cette recrue. En discutant, il devinrent presque amis, mais surtout il fit du jeune homme l'un de ses disciples, parmi deux autres jeunes qui eux aussi admiraient le génie de cet homme. Un combattant habile et solide, mais surtout intelligent, utilisant le terrain ou même l'adversaire contre lui-même. Les techniques qu'il enseignait étaient uniques dans leur genre et Sestanilar savait que ce n'était pas donné à tout le monde de pouvoir apprendre avec un si grand maître. Ce dernier ne se contentait pas d'enseigner le combat, il enseigner bien plus. La langue Yuan-ti, des ennemis qu'il avait dû combattre maintes fois. Le respect. La loyauté. La religion, et surtout l'attirance qu'il avait pour la Cavalière rouge, une combattante intelligente, pas une brute dénuée de sens commun.

Pendant deux ans il apprit les bases et devint plus qu'un soldat. Il était plus qu'un homme maniant une épée. Il était au contraire devenu un esprit aiguisé capable de contrôler un combat. Sestanilar aimait à penser que son intelligence et ses techniques étaient plus importantes que ses muscles pour combattre. Il pouvait enfin accéder au véritable rang de soldat et intégrer un division. Mais il refusa. Peu de temps avant ce qui aurait dû être une cérémonie pour les nouvelles recrues, le jeune homme avait été donner sa démission. Il resta en bons termes avec tout le monde, mais sa décision fit néanmoins quelques remous. La vérité c'est qu'il avait trouvé un avis de recherche pour des mercenaire. Un travail bien mieux rémunéré qu'être soldat. Il allait être envoyé loin de sa famille, mais le marchand commanditaire de ce voyage était connu et respecté, il tiendrait promesse et donnerait de l'or à sa mère.

Il expliqua à sa mère et son frère qu'il allait partir. Des adieux rapides, mais sa mère comprenait et son frère était désormais mature, il pouvait encaisser ça sans rien laisser paraître. S'armant d'un équipement un peu usé, il prit la direction du port où l'attendait un bateau en partance pour le Calimshan. La mission du jeune homme allait être simple : Protéger le navire et les émissaires marchands pendant tout le voyage, en mer comme sur terre. Il n'allait pas être seul et il fit la connaissance de ses compagnons d'aventures. Une dizaine de guerriers étaient là, chacun avec un style différents. L'arc, la lance, deux épées et même de la magie. Mais Sestinalar cru avoir une crise cardiaque lorsqu'il vit pointer le bout du nez de Sulik. Après une discussion presque houleuse, le jeune homme était tout de même content de pouvoir partir à l'aventure avec son jeune frère. Malgré qu'il trouvait la décision irréfléchie et immature. Mais après avoir fait quelques duels contre le gamin, Sestanilar devait avouer qu'il s'en sortait très bien pour esquiver. Et ça, sans compter l'aisance manuelle et social dont pouvait faire preuve ce petit bout de famille.

Voyageant de port en port, ils avaient visités pleins de pays et apprit sur le chemin la langue commune, rarement enseignée à Tashluta, excepté pour les marchands. Ils accostèrent en d'innombrables ports, remontant lentement au fil des années jusqu'à Eauprofonde. Presque six années avaient passées. Quelques combats bien sûr, mais rien de très instructif. Des brigands, des pirates, et parfois de sacrés négociateurs à la langue trop déliés. Mais ces adversaires ne sont pas les favoris du croisé, préférant des ennemis plus tangibles. Il ne restait alors plus qu'une escale à faire, un dernier port où les négociateurs devaient se rendre. Une île vaguement perdue, nommée Gemmaline. Pour fêter ce dernier ancrage, les marins autant que les mercenaires avaient bus jusqu'à plus soif. La fête était au rendez-vous et tous étaient pressés de rentrer chez eux, la bourse pleine. Mais c'était sans compter sur le temps qui joua un mauvais tour à l'équipage. Proche des côtes, alors que la tempête faisait rage, les marins encore imbibés ne purent éviter un rocher, et le navire porté par le vent s'écrasa sur un récif. Le phare devait nous avoir vu et des secours allaient certainement être envoyé dès que le temps se calmerait un peu. Le tout pour Sestanilar, c'était de survivre avec son frère. Mais pour le reste de l'équipage, c'était sûrement déjà trop tard.

_________________
Tant que moi et mon frère sommes en vie, alors nous avons vaincu.

Me voici Haut en couleur


Dernière édition par Sestanilar le Sam 30 Mai 2015, 14:48, édité 12 fois.
Haut
  Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Forum verrouillé Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à: